English Français

Église Saint-Jean-Népomucène, lieu de pèlerinage à Zelená Hora

Pilgrimage Church of St John of Nepomuk at Zelená Hora

This pilgrimage church, built in honour of St John of Nepomuk, stands at Zelená Hora, not far from Ždár nad Sázavou in Moravia. Constructed at the beginning of the 18th century on a star-shaped plan, it is the most unusual work by the great architect Jan Blazej Santini, whose highly original style falls between neo-Gothic and Baroque.

La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

Église Saint-Jean-Népomucène, lieu de pèlerinage à Zelená Hora

À Zelená Hora, non loin de Ždár nad Sázavou en Moravie, s’élève l’église de pèlerinage construite à la gloire de saint Jean Népomucène. Édifiée au début du XVIIIe siècle sur un plan en étoile, c’est l’œuvre la plus originale du grand architecte Jan Blazej Santini dont le style extrêmement personnel se situe entre le néo-gothique et le baroque.

La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

كنيسة القديس يان نيبوموتسكي، قبلة الحجاج في زيلينا هورا

في زيلينا هورا وعلى مسافة ليست بعيدة عن الجبل الأخضر (جديار ناد سازافو) في مورافيا، ترتفع كنيسة حج شيدت تمجيداً للقديس يان نيبوموتسكي في القرن الثامن عشر. وتشكل هذه الكنيسة التي بنيت وفقاً لمخطط بشكل نجمة التحفة الأكثر غرابة للمهندس المعماري الشهير جيوفانني بلاسي سانتيني الذي يتأرجح أسلوبه البالغ الخصوصية بين القوطي الجديد والباروك.

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

泽莱纳山的内波穆克圣约翰朝圣教堂

在泽列纳霍拉(Zelena Hora),离摩拉维亚的萨扎瓦河畔日贾尔不远,坐落着这座为纪念内波穆克圣约翰(St John of Nepomuk)而修建的朝圣教堂。教堂建于18世纪初,为星型式样,是伟大的建筑师扬·布拉泽伊·圣蒂尼(Jan Blazej Santini)大师的举世之作,设计风格承前启后,衔接了新哥特式与巴洛克式两种风格。

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

Паломническая церковь Св. Яна Непомуцкого на Зеленой Горе (город Ждяр-над-Сазавоу)

Эта паломническая церковь, построенная в честь Св. Яна Непомуцкого, расположена на Зеленой Горе неподалеку от города Ждяр-над-Сазавоу в Моравии. Сооруженная в начале XVIII в. с планом в форме звезды, она является самой необыкновенной работой великого архитектора Джованни Сантини, чей весьма оригинальный стиль сочетает черты неоготики и барокко.

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

Iglesia de San Juan Nepomuceno, lugar de peregrinación en Zelená Hora

En la localidad morava de Zelená Hora, no lejos de Ždár nad Sázavou, se yergue esta iglesia de peregrinaje construida en honor de San Juan Nepomuceno. Edificado a principios del siglo XVIII con una planta en estrella de cinco puntas, este templo es la obra más original del gran arquitecto Jan Blazej Santini, cuyo estilo sumamente personal oscila entre el neogótico y el barroco.

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

ゼレナー・ホラのネポムークの聖ヨハネ巡礼教会
ゼレナー・ホラはプラハ南東のボヘミアモラビア高地に位置する。1393年に殉教したプラハ大司教代理の聖ヤン・ネポムクゆかりのベネディクト会カトリック教会で、建築家サンティニにより、18世紀初めに建設された。聖ヤンが没した年齢53歳にちなんで、教会の中央の礼拝堂は五角形の星形ドームに三角形の窓をもつ。

source: NFUAJ

Bedevaartskerk van Sint Jan van Nepomuk in Zelená Hora

De kerk in Zelená Hora werd aan het begin van de 18e eeuw gebouwd ter ere van de heilige Jan van Nepomuk. Hij staat op een stervormige plattegrond en is het meest ongewone werk van de architect Johann Blasius Santini, wiens zeer originele stijl ligt tussen neogotisch en barok. De ingang en de raamopeningen van de kerk hebben spitse gewelven en eenvoudige omlijstingen. Het interieur wordt in tweeën verdeeld door een opvallende galerij aan de basis van het gewelf. De centrale ruimte loopt uit in vijf nissen. De kerk heeft veel van zijn originele meubels behouden, waaronder het hoofdaltaar.

Source : unesco.nl

  • Anglais
  • Français
  • Arabe
  • Chinois
  • Russe
  • Espagnol
  • Japonais
  • Néerlandais
Église Saint-Jean-Népomucène, lieu de pèlerinage à Zelená Hora © OUR PLACE The World Heritage Collection
Valeur universelle exceptionnelle

Brève synthèse

L’église Saint-Jean-Népomucène, lieu de pèlerinage à Zelená Hora, est située à Žďár nad Sázavou, dans l’ouest de la Moravie, dans la région de Vysočina, en République tchèque. L’église, qui fut édifiée entre 1719 et 1727, est consacrée au culte de saint Jean Népomucène, martyr du XIVe siècle canonisé au XVIIIe siècle.

Le bien est constitué d’une église en plan centré entourée d’un cloître circulaire. C’est l’une des œuvres les plus originales de Jan Blažej Santini Aichel, grand architecte de la période baroque. L’ensemble est un exemple exceptionnel d’architecture de transition entre les styles gothique et baroque. La composition du bien est basée sur un concept esthétique parfaitement central avec une prédominance centrale verticale explicite. La centralité du plan est renforcée par le plan de base qui repose sur le parallélisme et deux rayons équivalents. Le nombre cinq, qui fait référence aux cinq étoiles de l’auréole de saint Jean Népomucène représentant les cinq vertus du saint, apparaît clairement dans la disposition et les proportions. Le plan de base de l’église est défini par deux groupes de cinq axes radiaux sur lesquels les éléments basiques du plan et la composition des volumes sont organisés. Dix rayons, dont l’intersection est au centre de l’église, déterminent la place des chapelles et des portes du cloître qui entoure le terrain des pèlerins occupé en son centre par l’église. Les portes des chapelles et de l’église, influencées par le style gothique tardif, sont surmontées de voûtes brisées comportant des décors de stuc. L’influence de cette période est également montrée par la présence de contreforts sur les murs extérieurs et par la forme en ogive des fenêtres et portes.

L’impression dominante de l’intérieur du lieu est celle de verticalité et d’orientation verticale de l’espace. Cet espace est divisé en deux par la remarquable galerie à la base des voûtes. L’espace central ouvre sur cinq niches dont quatre sont divisées horizontalement et la cinquième, à l’est, contient l’autel principal. L’église a gardé la majorité de son mobilier d’origine et en particulier l’autel principal dessiné par Santini et illustrant la célébration de saint Jean Népomucène au paradis ainsi que les quatre autels latéraux également dessinés par Santini et représentant les quatre évangélistes.

Critère (iv) : L’église Saint-Jean-Népomucène est un exemple exceptionnel d’un style architectural qui témoigne de la transition entre les traditions gothique et baroque.

Intégrité

Tous les éléments primordiaux portant la Valeur universelle exceptionnelle du bien sont situés au sein de ses limites, c’est-à-dire l’église baroque, le terrain des pèlerins avec l’église en son centre et le cloître renfermant l’ensemble. Depuis son achèvement, la structure fondamentale de l’église et du cloître est restée inchangée. La définition des limites du bien et de sa zone est appropriée. Aucun des attributs du bien n’est menacé, pas plus que ne l’est sa visibilité au sein du paysage pittoresque de ses abords. La zone tampon est identique à la zone protégée de l’ancien monastère cistercien et de l’église, lieu de pèlerinage, qui fut désignée en 1993 par les autorités locales, et aucune modification du plan d’occupation des sols n’est prévue dans la zone tampon

Authenticité

L’église Saint-Jean-Népomucène, lieu de pèlerinage à Zelená Hora, répond aux éléments requis en matière d’authenticité. Son architecture d’ensemble et détaillée correspond à sa conception originelle. L’église n’a pas été fondamentalement modifiée à la suite de l’incendie de 1784 qui détruisit une partie de la toiture et de la façade, lesquelles furent respectivement reconstruites en 1792 et en 1793, et entre 1794 et 1802. Après l’inscription du bien, des travaux d’entretien et des réparations ont été menés à l’intérieur et à l’extérieur du bien ; ces travaux ont été menés conformément aux normes internationales strictes pour la conservation du patrimoine et en utilisant systématiquement des matériaux et techniques d’origine. Le bien a conservé sa fonction de lieu de culte. Le cimetière situé au sein du cloître est toujours présent. Certaines tombes ont été déplacées. Une restauration complète de l’église est en cours.

Éléments requis en matière de protection et de gestion

L’église est protégée par la loi no 20/1987 Coll. sur la préservation du patrimoine national telle qu’amendée et est désignée site du patrimoine culturel national ; elle bénéficie ainsi du plus haut niveau de protection légale en matière de préservation du patrimoine. La zone tampon est identique à la zone protégée de l’ancien monastère cistercien et de l’église, lieu de pèlerinage, qui a été définie en 1993 pour leur protection.

Le bien est géré par l’Institut du patrimoine national, institution financée par l’État et responsable de l’entretien, de la protection et de la promotion du bien. Le plan de gestion du site est actualisé régulièrement. Les travaux concernant le bien sont financés par des ressources financières provenant du budget de l’institution et par des dispositifs financiers ad hoc tels que les programmes de subventions, un financement par le programme du ministère de la Culture de la République tchèque réservé à l’entretien et la conservation du patrimoine culturel immobilier et des zones de préservation du patrimoine, ainsi que des ressources financières accordées par d’autres budgets publics. Le mobilier de l’église est la propriété de la paroisse catholique de Žďár nad Sázavou, qui assure son entretien et sa protection.

En 2013, le gouvernement de la République tchèque a adopté un projet de loi pour la restitution de la propriété de l’église sur la base duquel des discussions sont en cours pour déterminer si l’église Saint-Jean-Népomucène, lieu de pèlerinage à Zelená Hora, sera restituée à l’Église catholique romaine. Une fois ce débat tranché, il sera nécessaire d’actualiser le plan de gestion au regard des moyens et des intentions du nouveau propriétaire. Le débat reste actuellement ouvert (on notera que même si le complexe de l’église Saint-Jean-Népomucène, lieu de pèlerinage à Zelená Hora, est restitué à l’Église catholique romaine, le bien bénéficiera toujours du plus haut niveau de protection accordé par la loi tchèque.)

Depuis 2000, les rapports de suivi annuels préparés au niveau national sont destinés au gestionnaire du bien du patrimoine mondial, au ministère de la Culture, à l’Institut du patrimoine national et aux autres agences concernées.