jump to the content

Ensemble architectural de la laure de la Trinité-Saint-Serge à Serguiev Posad

Architectural Ensemble of the Trinity Sergius Lavra in Sergiev Posad

This is a fine example of a working Orthodox monastery, with military features that are typical of the 15th to the 18th century, the period during which it developed. The main church of the Lavra, the Cathedral of the Assumption (echoing the Kremlin Cathedral of the same name), contains the tomb of Boris Godunov. Among the treasures of the Lavra is the famous icon, The Trinity , by Andrei Rublev.

Ensemble architectural de la laure de la Trinité-Saint-Serge à Serguiev Posad

Ce site est un exemple exceptionnel d'un ensemble monastique orthodoxe complet en activité, avec une fonction militaire caractéristique de sa période de développement du XVe au XVIIIe siècle. La principale église de la laure, la cathédrale de l'Assomption, qui rappelle la cathédrale du même nom au Kremlin, contient la tombe de Boris Godounov. Parmi les trésors de la laure figure la célèbre icône de la Trinité d'Andreï Roublev.

المجموعة الهندسيّة لدير الثالوث الأقدس – القديس سيرج في سيرغيف بوزاد

يُشكّل هذا الموقع مثلاً استثنائياً على مجموعة أديرة أرثوذكسيّة كاملة لا تزال ناشطةً وقد أدّت في حقبة تطوّرها بين القرنين الخامس والثامن عشر وظيفةً عسكريّة. وأول كنائس الدير الشرقي هي كاتدرائية الصعود التي تذكّر بكاتدرائيّة الكرملين التي تحمل الاسم نفسه والتي تضمّ مقبرة بوريس غودونوف. ومن بين كنوز هذا الدير أيقونة الثالوث الأقدس الشهيرة لأندري روبليف.

source: UNESCO/ERI

谢尔吉圣三一大修道院

这是一座极其典型的东正教修道院,是15世纪至18世纪期间发展起来的带有军事特征的典例。拉夫拉教堂是谢尔吉圣三的主教堂,是圣母升天的主要场所,与克里姆林宫大教堂同名,内有鲍里斯·戈东诺夫的墓地。在大教堂众多的珍品中,比较有名的是著名画家安德烈·鲁比洛夫的壁画《三圣图》。

source: UNESCO/ERI

Архитектурный ансамбль Троице-Сергиевой лавры в городе Сергиев Посад

Это яркий пример действующего православного монастыря, обладающего чертами крепости, что вполне соответствовало духу времени его формирования – XV-XVIII вв. В главном храме лавры – Успенском соборе, созданном по образу и подобию одноименного собора Московского Кремля, - находится гробница Бориса Годунова. Среди сокровищ лавры знаменитая икона «Троица» работы Андрея Рублева.

source: UNESCO/ERI

Conjunto arquitectónico de la laura de la Trinidad y San Sergio en Sergiev Posad

La laura es un ejemplo excepcional de monasterio ortodoxo, aún en actividad, dotado con estructuras defensivas características del periodo en que se desarrolló (siglos XV al XVIII). En la iglesia principal, la catedral de la Asunción (que evoca la catedral del mismo nombre edificada en el Kremlin), se halla la sepultura de Boris Godunov. Entre los múltiples tesoros de la laura destaca “La Trinidad”, el famoso icono de Andrei Rublev.

source: UNESCO/ERI

セルギエフ・ポサドのトロイツェ・セルギー大修道院の建造物群

source: NFUAJ

Architectonisch ensemble van Troitse-Sergieva Lavra in Sergiev Posad

Dit architectonische ensemble is een fraai voorbeeld van een functionerend orthodox klooster met militaire functies kenmerkend voor de 15e tot de 18e eeuw, de periode waarin het klooster zich ontwikkelde. De belangrijkste kerk van het Lavra is de Kathedraal van de Maria-Tenhemelopneming (in navolging van de Kremlin kathedraal in Moskou) die het graf van Boris Godoenov bevat. De kathedraal heeft een vergulde koepel, uitgevoerd in opdracht van Ivan de Verschrikkelijke in 1556 om de inbeslagneming van Kazan te vieren. Het interieur is licht en ruim, de muren zijn versierd met fresco’s van Chernyi en Rublev.

Source : unesco.nl

  • Anglais
  • Français
  • Arabe
  • Chinois
  • Russe
  • Espagnol
  • Japonais
  • Néerlandais
Trinité-Saint-Serge à Serguiev Posad © Sacred Sites / Martin Gray
Description longue
[Uniquement en anglais]

The ensemble of the Trinity-Sergius Lavra in Sergiev Posad is an outstanding example of 14th- to 18th-century Russian architecture. Many of these buildings were models for later buildings in Russia.

The monastery, founded in the 1330s, is located on a strategically important road, and became part of the defensive system around Moscow with the construction of fortifications in 1540-60. After a fire in 1746, when most of the wooden buildings and structures were destroyed, a major reconstruction campaign was launched. During the later 18th century, the policy of secularization of church property led to the lands of the monastery being expropriated. The settlements around the monastery became the town of Sergiev Posad in 1782. The building of a highway from Moscow to Sergiev Posad in 1845 and a railway in 1868 increased the flow of visitors and pilgrims, and this in turn brought economic prosperity. The Moscow Ecclesiastical Academy and Seminary was transferred there in 1814; the ensemble are continuing their activities, but following the Revolution of 1917, it was closed and the artistic and historical treasures were nationalized.

The Trinity Cathedral is a four-pillar single-domed church with three apses. Its interior is decorated with frescoes by Chernyi and Rublev, including its masterpiece: the icon of The Trinity. It has a gilded dome, carried out on the orders of Ivan the Terrible in 1556 to celebrate the seizure of Kazan. The Nikon annex is a single-domed and single-apse church with a square plan, built from brick faced with white limestone. The Tent of Serapion is a rectangular building, which adjoins the south side of the Trinity Cathedral and is symmetrical with the Nikon Annex. It was built in 1559 and houses the burials of three church dignitaries.

The Palace of the Metropolitan, built against the southern wall of the monastery, has the appearance of a small Baroque palace, with its red-painted facade. There is a portico in the centre, supporting a wide balcony with an elegant wrought-iron balustrade. The interior apartments are luxuriously decorated. The Refectory with the Church of St Sergius is spanned by a single vault. The high, pillar-less church of St Sergius, richly decorated, has three apses and a single dome. The facades are painted in blue, red and green squares and embellished with embedded columns with ornate capitals and a cornice with medallions.

The Church of the Holy Spirit (Dukhovskaya), located in the centre of the monastery, is one of the oldest monuments in the complex. It is a four-pillared church with three apses and a single dome built from white limestone in conventional form. The interior walls have the earliest examples of glazed tiles for decoration. The Cathedral of the Assumption is a towering structure echoing the Cathedral of the Assumption in the Moscow Kremlin. The walls of the six-pillar building are divided by prominent pilasters and the facade has a band of blind arcading. There are two tiers of narrow windows. The interior is light and spacious, the walls being decorated with frescoes and a masterpiece of Simon Ushakov. The Belfry is the highest building in the complex, situated on the northern side of the central square. It is a brick structure, clad in stucco, with decorative elements (columns, cartouches, etc.) in white limestone.

The Church of the Virgin of Smolensk has three limestone balustrades and two staircases on either side of the main door; decorative double pilasters support four curvilinear pediments. The interior is light and spacious, but the original wall decoration has not been preserved. The Palace of the Tsar (Chertogi) has the facades painted in a chequerboard design, similar to those of the refectory. The layout of the richly decorated interior conforms to the regularity demanded by mid-18th century architectural standards. The monks' cells, two-storey stone buildings, were built up against in the fortress walls in the 16th and 17th centuries. Several blocks of these have been preserved.

The fortress, stone walls and corner towers form an irregular rectangle with three levels of defences: the lowest being isolated casemates, a vaulted gallery, and an open machicolated gallery. The towers were originally floored internally with wood, but this has been replaced with stone vaulting. The religious buildings outside the walls are: the Piatnitskaya Church and the Vvedenskaya Church (1547), the Chapel over the Piatnitskii Well (late 17th century), and the Krasnogorskaya Chapel (1770).

Source : UNESCO/CLT/WHC
Description historique

La Laure de la Trinité-Saint-Serge à Sergiev Posad a été fondée dans les années 1330 dans la forêt au nord de Moscou par le moine Serge, fils d'un boyar de Rostov le Grand. Il existe une importante documentation sur la création de ce monastère et des constructions dans deux biographies de Serge.

En 1335, il mit en place les règles de vie monastique au sein de la communauté, ce qui nécessita la construction de bâtiments spécialisés - réfectoire, cuisine, boulangerie etc. La disposition des lieux est de ce fait très bien définie avec les cellules de moines autour d'un espace rectangulaire ouvert et l'église et le réfectoire au centre. L'ensemble était ceinturé d'une palissade de bois.

Serge s'attira une grande renommée comme conseiller spirituel de Dimitri Donskoï, grand prince de Moscou. En dépit de la défaite décisive infligée aux Tatares par Dimitri à la bataille de Kulikovo en 1380, les raids tatares se poursuivirent pendant un siècle. En 1408, le monastère fut détruit par le feu. Il fut rapidement reconstruit par Nikon, successeur de Serge selon les plans du précédent et avec le soutien du monarque. La nouvelle église, reconstruite en bois, fut consacrée en 1412.

A partir de cette époque, la richesse du monastère commença à prospérer tant du fait de ses terres que de son influence. De nombreuses maisons filles furent creees dans toutes les régions de la Russie. Serge fut canonisé en 1422 et déclaré le Saint Patron de cette région. Cet événement coïncida avec la construction du premier édifice en pierre dans 1' enceinte du monastère : la nouvelle cathédrale de la Trinité qui est toujours debout. Ce monument a toujours été très cher à la maison royale qui y célébra ses baptèmes et ses cérémonies de "Reconnaissance". La cathédrale fut embellie avec des oeuvres d'art des célèbres artistes Russes Andreï Rublev et Daniel Cherny.

Le monastère est situé sur une route stratégiquement importante qui a permis au monastère d'être intégré au système de défense mis en place autour de Moscou avec la construction de fortifications en 1540-1560. La palissade originelle en bois fut remplacée par un mur de pierre de 1,5 km de long et doté de 12 tours. La zone du monastère a été agrandie à cette époque et de nouveaux bâtiments furent construits dont en particulier une résidence pour le tsar, une petite église au-dessus de la tombe de Nikon, une infirmerie, des cellules et surtout la nouvelle et grande cathédrale de l'Assomption (1559-1585). Les villages et habitations des environs se multiplièrent pour héberger les travailleurs impliqués dans ces travaux.

Au cours des soulèvements politiques du début du 17ème siècle, le monastère résista à une siège légendaire de 16 mois ; le résultat fut qu'il reçut un grand nombre d'importantes donations et dotations. Une partie de cet argent fut utilisé pour renforcer le système de défense déjà très efficace et qui prouvera sa qualité à la fin de ce siècle quand le jeune tsar Pierre le Grand s•y réfugia à deux reprises. Avec la consolidation du pouvoir de Pierre (le Grand), un nombre de bâtiments de style baroque furent ajoutés au monastère en autres dont un réfectoire, avec 1' église Saint-Serge, le palais en pierre pour le tsar (Chertogi), l'église au-dessus des Portes et la chapelle au-dessus du puits.

En 1744, l'impératrice Elisabeth Petrovna accorda au monastère le plus haut titre qui pouvait lui être attribué celui de Laure, ce qui renforça la gloire du Monastère dans toute l'Eglise de Russie. Au même moment, la métropolite orthodoxe de Moscou devint la sainte archimandrite de la Laure. Faisant suite à l'incendie de 1746 qui dévasta le monastère, une campagne de reconstruction fut lancée ; l'aspect de nombreux bâtiments changea alors et devint beaucoup plus imposant avec ajout de nouveaux éléments : l'église Notre-Dame de Smolensk, la Kalichia (tour des pèlerins), et un beffroi de cinq étages.

Pendant la fin du 18ème siècle, la politique de sécularisation des biens de l'Eglise eut pour résultat l'expropriation des terres du monastère qui passèrent à l'Etat. Les habitations autour du monastère devinrent la ville de Sergiev Posad en 1782. Elle fut reconstruite après un incendie selon un nouveau plan orientée vers le monastère. La construction d'une grande route entre Moscou et Sergiev Posad en 1845, et d'une voie ferrée en 1868 augmenta le flot de visiteurs et de pélerins se rendant au monastère ce qui à son tour apporta la prospérité à la ville. L'Académie ecclésiastique et le Séminaire de Moscou avaient été transférés au monastère en 1814.

Après la révolution de 1917, le monastère fut fermé et les moines furent autorisés à rejoindre un centre Gethsemani des environs. Les trésors artistiques et historiques furent nationalisés et confiés à une Commission d'Etat, les réparations et le restauration des monuments étant placées sous la responsabilité d'une autre commission. Actuellement, l'Académie ecclésiastique et le Séminaire de Moscou ainsi que le monastère de la Trinité-Saint-Serge poursuivent leurs activités dans le cadre de la Laure.

Source : évaluation des Organisations consultatives