English Français

Ensemble architectural de la laure de la Trinité-Saint-Serge à Serguiev Posad

Architectural Ensemble of the Trinity Sergius Lavra in Sergiev Posad

This is a fine example of a working Orthodox monastery, with military features that are typical of the 15th to the 18th century, the period during which it developed. The main church of the Lavra, the Cathedral of the Assumption (echoing the Kremlin Cathedral of the same name), contains the tomb of Boris Godunov. Among the treasures of the Lavra is the famous icon, The Trinity , by Andrei Rublev.

Ensemble architectural de la laure de la Trinité-Saint-Serge à Serguiev Posad

Ce site est un exemple exceptionnel d'un ensemble monastique orthodoxe complet en activité, avec une fonction militaire caractéristique de sa période de développement du XVe au XVIIIe siècle. La principale église de la laure, la cathédrale de l'Assomption, qui rappelle la cathédrale du même nom au Kremlin, contient la tombe de Boris Godounov. Parmi les trésors de la laure figure la célèbre icône de la Trinité d'Andreï Roublev.

المجموعة الهندسيّة لدير الثالوث الأقدس – القديس سيرج في سيرغيف بوزاد

يُشكّل هذا الموقع مثلاً استثنائياً على مجموعة أديرة أرثوذكسيّة كاملة لا تزال ناشطةً وقد أدّت في حقبة تطوّرها بين القرنين الخامس والثامن عشر وظيفةً عسكريّة. وأول كنائس الدير الشرقي هي كاتدرائية الصعود التي تذكّر بكاتدرائيّة الكرملين التي تحمل الاسم نفسه والتي تضمّ مقبرة بوريس غودونوف. ومن بين كنوز هذا الدير أيقونة الثالوث الأقدس الشهيرة لأندري روبليف.

source: UNESCO/ERI

谢尔吉圣三一大修道院

这是一座极其典型的东正教修道院,是15世纪至18世纪期间发展起来的带有军事特征的典例。拉夫拉教堂是谢尔吉圣三的主教堂,是圣母升天的主要场所,与克里姆林宫大教堂同名,内有鲍里斯·戈东诺夫的墓地。在大教堂众多的珍品中,比较有名的是著名画家安德烈·鲁比洛夫的壁画《三圣图》。

source: UNESCO/ERI

Архитектурный ансамбль Троице-Сергиевой лавры в городе Сергиев Посад

Это яркий пример действующего православного монастыря, обладающего чертами крепости, что вполне соответствовало духу времени его формирования – XV-XVIII вв. В главном храме лавры – Успенском соборе, созданном по образу и подобию одноименного собора Московского Кремля, - находится гробница Бориса Годунова. Среди сокровищ лавры знаменитая икона «Троица» работы Андрея Рублева.

source: UNESCO/ERI

Conjunto arquitectónico de la laura de la Trinidad y San Sergio en Sergiev Posad

La laura es un ejemplo excepcional de monasterio ortodoxo, aún en actividad, dotado con estructuras defensivas características del periodo en que se desarrolló (siglos XV al XVIII). En la iglesia principal, la catedral de la Asunción (que evoca la catedral del mismo nombre edificada en el Kremlin), se halla la sepultura de Boris Godunov. Entre los múltiples tesoros de la laura destaca “La Trinidad”, el famoso icono de Andrei Rublev.

source: UNESCO/ERI

セルギエフ・ポサドのトロイツェ・セルギー大修道院の建造物群

source: NFUAJ

Architectonisch ensemble van Troitse-Sergieva Lavra in Sergiev Posad

Dit architectonische ensemble is een fraai voorbeeld van een functionerend orthodox klooster met militaire functies kenmerkend voor de 15e tot de 18e eeuw, de periode waarin het klooster zich ontwikkelde. De belangrijkste kerk van het Lavra is de Kathedraal van de Maria-Tenhemelopneming (in navolging van de Kremlin kathedraal in Moskou) die het graf van Boris Godoenov bevat. De kathedraal heeft een vergulde koepel, uitgevoerd in opdracht van Ivan de Verschrikkelijke in 1556 om de inbeslagneming van Kazan te vieren. Het interieur is licht en ruim, de muren zijn versierd met fresco’s van Chernyi en Rublev.

Source : unesco.nl

  • Anglais
  • Français
  • Arabe
  • Chinois
  • Russe
  • Espagnol
  • Japonais
  • Néerlandais
Trinité-Saint-Serge à Serguiev Posad © Sacred sites
Valeur universelle exceptionnelle

Brève synthèse

La laure de la Trinité-Saint-Serge est un centre spirituel de l’Église orthodoxe russe célèbre dans le monde entier et un site de pèlerinage et touristique apprécié. Située dans la ville de Serguiev Posad à environ 70 km au nord‑est de Moscou, elle est le plus important monastère russe en activité et une résidence du patriarche. Ce complexe religieux et militaire représente la quintessence de la maturation de l’architecture russe dont il recèle certaines des expressions les plus recherchées. Il a exercé une influence considérable sur l’architecture de la Russie et de certaines régions de l’Europe de l’Est.

Il s’agit d’un bien en série, comprenant des constructions en dehors de la principale enceinte monastique.

La laure de la Trinité-Saint-Serge, « la perle » de l’architecture religieuse russe, fut fondée dans la première moitié du XIVe siècle (1337) par le moine Serge de Radonège, un grand abbé de Russie et un des saints orthodoxes les plus vénérés. Serge s’attira une grande renommée comme conseiller spirituel de Dmitri Donskoï, grand prince de Moscou, qui reçut sa bénédiction à la bataille de Kulikov en 1380. Le monastère fut d’abord une petite église en bois, qui se développa par la suite en devenant plus puissant au cours des âges.

Au cours des siècles, un ensemble unique de plus de 50 édifices et constructions fut créé à différentes dates. Tout cet ensemble fut édifié suivant le concept architectural de l’église principale, la cathédrale de la Trinité (1422), où l’on peut voir les reliques de Saint-Serge.

En 1476, des maîtres de Pskov construisirent à l’est de la cathédrale un beffroi en briques dédié à la descente de l’Esprit Saint sur les apôtres. L’église conjugue des caractéristiques uniques de l’architecture ancienne de Moscou et de Pskov. Une particularité remarquable de cette église est le clocher situé sous son dôme, sans liaison interne entre le beffroi et la cathédrale elle-même.

La cathédrale de l’Assomption, faisant écho à la cathédrale de l’Assomption du Kremlin de Moscou, fut édifiée entre 1559 et 1585. Les fresques de la cathédrale de l’Assomption furent peintes en 1684. En 1780, un caveau abritant les tombeaux sépultures du tsar Boris Godounov et de sa famille fut construit dans l’angle nord-ouest de la cathédrale, sur le site du porche ouest.

Au XVIe siècle, le monastère fut entouré de remparts d’une hauteur de 6 mètres et d’une épaisseur de 3,5 mètres, qui montrèrent leur efficacité pendant le siège de 16 mois des envahisseurs polonais-lituaniens, au temps des troubles. Ils furent ultérieurement renforcés et agrandis.

Après la révolte du XVIIe siècle, un programme de construction à grande échelle fut lancé. À cette époque de nouveaux bâtiments furent édifiés dans la partie nord-ouest du monastère, dont des infirmeries dominées par une église à chapiteaux dédiée aux saints Zosima et Savvatiy de Solovki (1635-1637). Comme un petit nombre d’églises de ce style sont encore préservées, cette église à chapiteaux avec son exceptionnelle toiture en tuiles est un élément important apporté à la Laure.

À la fin du XVIIe siècle, un certain nombre de nouveaux édifices de style baroque Narychkine (Moscou) furent ajoutés au monastère.

Suite à l’incendie dévastateur de 1746, lorsque la plupart des bâtiments et structures en bois furent détruits, une importante campagne de reconstruction fut lancée, durant laquelle l’aspect de nombreux bâtiments fut modifiée et évolua vers un style plus monumental. C’est à cette époque que fut construit l’un des plus hauts beffrois de Russie (88 mètres de haut).

À la fin du XVIIe siècle, lorsque de nombreuses terres de l’Église furent sécularisées, la planification chaotique des établissements et des faubourgs autour du monastère fut remplacée à une configuration régulière des rues et des quartiers. La ville de Serguiev Posad fut entourée de remparts et de murs traditionnels. À proximité du monastère, plusieurs batiments lui appartenant furent bâtis : une écurie, des hôtels, un hospice, une maison pour les pauvres, ainsi que des maisons pour des hôtes et des marchands. Les grandes routes importantes furent redressées et marquées, avec la création de places aux entrées l’aménagement urbain dans son ensemble étant orienté vers la pièce maîtresse – l’ensemble de la laure de la Trinité-Saint-Serge.

Les églises paroissiales situées sur le territoire de Serguiev Posad, qui étaient en bois à l’origine et durent ensuite reconstruites en pierre, forment une couronne de dômes faisant écho à ceux de la laure. Étant moins grandes et situées à l’écart des autres édifices, elles ne font que donner plus de relief à la suprématie de la laure.

L’ensemble architectural de la laure de la Trinité-Saint-Serge comprend donc aussi bien des bâtiments et des constructions à l’intérieur des murs qu’un ensemble d’édifices près du monastère. Il représente le principal élément d’urbanisme de Serguiev Posad. 

Critère (ii): Le monastère laure de la Trinité-Saint-Serge représente la fusion de l’architecture traditionnelle russe avec les architectures d’Europe occidentale pour donner naissance à une tradition caractéristique d’Europe de l’Est qui a eu une très forte influence sur le développement de l’architecture dans une grande partie de cette région.

Critère (iv): La laure est un exemple particulièrement exceptionnel et complet d’un complexe monastique orthodoxe actif avec une fonction militaire caractéristique de la période au cours de laquelle il s’est développé entre les XVe et XVIIIe siècles. 

Intégrité

L’ensemble architectural de la laure de la Trinité-Saint-Serge possède tous les composants représentant sa valeur universelle exceptionnelle. En particulier, les limites historiques du bien ont été bien préservées, de même que l’architecture des bâtiments historiques. La conservation de cet ensemble a été soutenue grâce à la création d’un musée-réserve d’État depuis le début du XXe siècle.

Parallèlement à l’approbation de la délimitation de la zone tampon, l’intégrité de l’ensemble est assurée par des limites garanties par la législation et enregistrées, qui entourent les terres occupées par les édifices et structures architecturales de cet ensemble.

Parmi les facteurs qui ont un impact négatif sur le bien figurent la construction de monuments et autres formes d’aménagement, qui ont des effets néfastes sur l’aspect historique de la laure, et le nombre croissant de groupes de touristes et de pèlerins.  

Authenticité

L’histoire complexe de la laure de la Trinité-Saint-Serge a eu pour résultat un grand nombre de reconstructions et de modifications au cours des siècles, depuis sa fondation du fait de guerres, feux et soutien des monarques et d’autres sources. Aucun des bâtiments ne peut être considéré comme encore sous sa forme d’origine. Cependant, l’importance du monastère comme symbole de l’identité culturelle russe a garanti que beaucoup de temps et d’argent a été consacré à sa restauration et à sa conservation. Cet ensemble a évolué à travers le temps et a, à ce titre, une authenticité qui lui est personnelle.

Les travaux de restauration entrepris au cours des années 1920 visaient à parvenir à une certaine unité de style, en redonnant aux bâtiments leur forme du XVIIIe siècle ou des siècles précédents. Cette approche est très différente des pratiques de conservation actuelles. Toutefois, elle doit être replacée dans le contexte historique des modifications et ajouts apportés au XIXe siècle et dans le contexte culturel des efforts pour renforcer la valeur symbolique du site dans l’esprit du peuple russe. 

Des travaux de restauration réalisés depuis les années 1960 et dirigés par l’architecte Baldin ont respecté les principes de la Charte de Venise. Ils ont permis de mettre au jour et de restaurer des éléments cachés et sous-jacents (en particulier les formes voutées originelles), qui renforcent la cohérence de l’expression architecturale des bâtiments. Des ajouts ultérieurs, qui gardent une signification particulière, furent également préservés. Le suivi effectué par des spécialistes garantit que l’authenticité de cet ensemble soit préservée de manière continue. 

Eléments requis en matière de protection et de gestion

L’ensemble architectural de la laure de la Trinité-Saint-Serge est un site du patrimoine culturel d’importance fédérale et est réglementé selon la loi fédérale du 25.06.2002 № 73-FZ « sur les sites culturels (monuments historiques et culturels) des nations de la fédération de Russie ». Sa protection et sa gestion assurées par l’État sont mises en œuvre par un organe exécutif fédéral – le Département pour le contrôle, la surveillance et l’octroi de licences dans le domaine du patrimoine mondial du ministère de la Culture de la fédération de Russie, qui est chargé de toutes les fonctions servant à appliquer des méthodes et des contrôles en ce qui concerne la restauration, l’utilisation et le soutien des sites du patrimoine et des territoires qui leur sont associés. Le statut de site du patrimoine mondial d’importance fédérale confère un haut niveau de protection juridique.

À un niveau régional, la conservation et la gestion du bien sont effectuées par le gouvernement de la région de Moscou, le ministère de la Culture de la région de Moscou. L’organe municipal régulateur est représenté par le gouvernement de la ville de Serguiev Posad. Les autorités citées ci-avant, agissant en coopération avec l’Église orthodoxe russe et toutes les parties prenantes, exercent des activités de conservation et d’aménagement de l’ensemble architectural de la alure de la Trinité-Saint-Serge, conformément aux normes et à la réglementation.

Sur la base de ce qui précède et afin d’assurer l’intégrité de l’ensemble, il est nécessaire d’appliquer un système de gestion dans un environnement large, en prenant en compte l’interaction entre des formes physiques, l’organisation spatiale et la communication, les valeurs socio-culturelles et d’autres caractéristiques de cette zone.