English Français

Monuments de Vladimir et de Souzdal

White Monuments of Vladimir and Suzdal

These two artistic centres in central Russia hold an important place in the country's architectural history. There are a number of magnificent 12th- and 13th-century public and religious buildings, above all the masterpieces of the Collegiate Church of St Demetrios and the Cathedral of the Assumption of the Virgin.

La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

Monuments de Vladimir et de Souzdal

Villes d'art de la Russie centrale, Vladimir et Souzdal, avec leurs nombreux et magnifiques édifices civils et religieux des XIIe et XIIIe siècles – notamment les chefs-d'œuvre que sont la collégiale Saint-Demetrios et la cathédrale de l'Assomption –, occupent une place prestigieuse dans l'histoire de l'architecture russe.

La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

نصب فلاديمير وسوزدال

في مدينتي فلاديمير وسوزدال تجسيد لفنّ روسيا الوسطى ففيهما العديد من المباني المدنيّة والدينيّة الرائعة التي ترقى إلى القرنين الثاني والثالث عشر وخصوصاً تحف مجمع القديس ديميتريوس وكاثدرائيّة الصعود واللذين يحتلاّن مكاناً مرموقاً في تاريخ روسيا وهندستها.

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

弗拉基米尔和苏兹达尔历史遗迹

这两个位于俄罗斯中部的艺术中心在俄罗斯建筑史上占据重要的位置。这里有许多修建于12世纪和13世纪的宏伟公共设施以及宗教建筑,其中最为有名的是圣德米特洛的学院教堂和维尔京的圣母升天大教堂这两个杰作。

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

Белокаменные памятники Владимира и Суздаля

Эти два старинных центра культуры Центральной России занимают важное место в истории становления архитектуры страны. Здесь находится целый ряд величественных культовых и общественных зданий XII-XIII вв., среди которых выделяются Успенский и Дмитриевский соборы (Владимир).

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

Monumentos de Vladimir y Suzdal

Ciudades históricas de la Rusia Central, Vladimir y Suzdal poseen un gran número de magníficos edificios civiles y religiosos de los siglos XII y XIII. Dos obras maestras, la colegiata de San Demetrio y la catedral de la Asunción, ocupan un lugar muy importante en la historia de la arquitectura rusa.

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

ウラジーミルとスーズダリの白い建造物群

source: NFUAJ

Witte monumenten van Vladimir en Suzdal

Deze twee artistieke centra in Centraal-Rusland nemen een belangrijke plaats in in de architectonische geschiedenis van het land. De oude stad Vladimir bevat een aantal prachtige 12e en 13e-eeuwse publieke en religieuze en gebouwen, waaronder de Collegiale kerk Sint Demetrios en Hemelvaartkathedraal. De kathedraal werd aangewezen als het religieuze centrum van Rusland. Suzdal – zo'n 25 kilometer ten noorden van Vladimir – was in de 9e en 10e eeuw na Christus een nederzetting en werd in de 11e eeuw een fort (kremlin). Het kremlin is omgeven door aarden wallen waarbinnen de kathedraal van de Geboorte van Christus staat, met zijn vijf koepels en 13e-eeuwse gouden deuren.

Source : unesco.nl

  • Anglais
  • Français
  • Arabe
  • Chinois
  • Russe
  • Espagnol
  • Japonais
  • Néerlandais
Monuments de Vladimir et de Souzdal © Vincent Ko Hon Chiu
Valeur universelle exceptionnelle

Brève synthèse

Les anciennes villes de Vladimir et Souzdal, villes principales de l’ancienne principauté russe aux XIIe et XIIIe siècles, sont situées au centre de la partie européenne de la Russie, à quelque 200 km à l’est de Moscou et à 30 km l’une de l’autre. À l’époque, les villes développaient leur propre architecture et leur propre école d’art. Ces monuments en pierre blanche sont des créations architecturales uniques qui appartiennent au trésor de la culture russe.

Le bien du patrimoine mondial des Monuments de Vladimir et de Souzda est un bien en série, composé de monuments à Vladimir, Souzdal et Kideksha, à cinq kilomètres à l’est de Souzdal. À Vladimir se trouvent la cathédrale de l’Assomption, la Porte d’Or, la cathédrale de la Nativité de la Vierge et la tour de l’escalier d’Andrei Bogolioubski dans le château princier de Bogolioubovo, et l’Église de l’Intercession au bord de la rivière Nerl ; le Kremlin, la cathédrale de la Nativité et le monastère du Sauveur et Saint-Euthyme sont à Souzdal ; l’église de Saint Boris et Saint Gleb se trouve à Kideksha.

À Vladimir, la cathédrale de l’Assomption (1158) était destinée à devenir le centre religieux de toute la Russie. Elle fut bâtie dans le kremlin de la ville, avec trois nefs coiffées d’un tambour raffiné et d’une coupole en casque. Divisée en cinq parties au moyen de colonnes imbriquées, la façade est remarquable par ses reliefs sculptés. La plupart des fresques du XIIe siècle ont été détruites par les Mongols en 1238, mais de nouvelles peintures murales ont été ajoutées en 1408 par les maîtres Andrei Roublev et Daniil Chernii, en particulier le célèbre « Jugement Dernier ». L’iconostase est un bel exemple baroque datant de 1774.

La Porte d’Or (1164) fait partie de la structure de défense du XIIe siècle, aujourd’hui disparue. Il s’agit d’une tour cubique avec en partie supérieure une église consacrée à la Déposition de la Robe de la Vierge. Le château princier de Bogolioubovo (1165) contient les vestiges du palais royal du XIIe siècle ; il en reste la cathédrale de la Nativité de la Vierge et la tour de l’escalier d’André Bogolioubski. La cathédrale est un édifice du XVIIe siècle situé sur le site de la structure d’origine. Au bord de la rivière Nerl, l’église de l’Intercession (1165) se dresse à l’opposé de l’endroit de la porte fluviale qui conduisait à Vladimir. Elle comporte une seule coupole à l’intersection et des reliefs sur la partie supérieure des murs extérieurs.

La cathédrale de Saint-Demetrios (1194-1197) est une église royale, de forme cubique, avec trois nefs internes et une coupole. L’extérieur comporte plus d’un millier de sculptures sur le thème général du roi David. À l’intérieur, il subsiste des fresques du XIIe siècle dans la partie ouest.

À Souzdal, le kremlin (citadelle) est entouré de remparts en terre. Dans son enceinte, se dresse la cathédrale de la Nativité qui domine toute la ville. Elle fut construite au XIIIe siècle et reconstruite au XVIe siècle ; elle comporte cinq coupoles et des portes dorées datant du XIIIe siècle. Parmi les monuments de la posad (règlement civil), signalons plusieurs églises cubiques des XVIe et XVIIe siècles, comme celle du couvent de la Déposition de la Robe de la Vierge, l’église-réfectoire de l’Assomption et plusieurs monastères. Le plus important de ceux-ci est le monastère du Sauveur et Saint-Euthyme fondé en 1352 et qui comprend la cathédrale de la Transfiguration construite au XVIe siècle mais selon la tradition du XIIe siècle de Vladimir.

Sur la rive droite de la Nerl, à Kideksha, se trouve l’Église de Saint Boris et Saint Gleb. Elle revêt une grande importance architecturale, car elle fut la première église de Russie construite en pierre à chaux blanche, style particulièrement caractéristique de l’architecture du XIIe siècle de Vladimir. Il s’agit d’une petite église qui forme un carré de 15,5 m de côté avec trois absides sur le flanc est. Elle est sobre et ne comporte que peu de décorations, bien que des vestiges de fresques médiévales y aient été découverts en 1947.

L’architecture de Vladimir-Souzdal se caractérise par des pierres apparentes dans des blocs réguliers en pierre à chaux blanche, des proportions raffinées, des sculptures élégante, des bâtiments donnant une apparence de légèreté et le talent avec lequel les architectes de l’époque ont su harmoniser les bâtiments avec leur environnement naturel. Les monuments sont uniques en raison de leur ancienneté, de l’authenticité de leurs formes architecturales et de leurs liens historiques avec les fondateurs de l’État russe, comme Yuriy Dolgorukiy (Iouri Longues Mains), Andrei Bogolioubski (Andrei de Bogolioubovo), Vsevolod Bolshoe Gnezdo (Vsevolod le Grand Nid) et Georgiy Vsevolodovich.

Critère (i) : Les monuments blancs de Vladimir et de Souzdal sont des exemples uniques de l’architecture russe ancienne. Ces structures en pierre blanche sont un phénomène unique, qui exprime le meilleur du génie créateur humain et présente une extraordinaire synthèse d’architecture et d’art monumental.

Critère (ii) : L’architecture en pierre blanche de Vladimir et Souzdal illustre à merveille le développement jusqu’à la perfection des formes architecturales et des techniques de construction en pierre blanche, qui sont à l’origine d’une école d’architecture exceptionnelle. Né ici, ce style architectural influent y a également atteint sa plus belle expression ; il marque une étape très importante dans l’histoire et la culture dans la Rus’ du Nord-Est. Il s’est largement diffusé en Russie au cours des siècles suivants, devenant un critère de référence en termes de beauté architecturale et de pouvoir d’évocation de l’architecture ecclésiastique russe.

Critère (iv) : Les monuments et les ensembles en pierre blanche de l’école d’architecture de Vladimir et de Souzdal représentent des exemples exceptionnels d’art architectural et de parfaits modèles d’habileté technique en matière de construction ; ils sont en complète harmonie avec le paysage environnant. Ils illustrent les débuts et l’apogée du style de construction en pierre blanche des XIIe et XIIIe siècles et sont remarquables par l’harmonie et la perfection de leurs formes architecturales.

Intégrité

Les monuments blancs de Vladimir et de Souzdal comprennent tous les attributs requis pour refléter la valeur universelle exceptionnelle du bien. Compte tenu du fait que les monuments sont dispersés dans la région de Vladimir, l’intégrité de chaque élément du bien du patrimoine mondial est assurée par ses limites et par ses zones de protection. Le statut de « patrimoine culturel des peuples de la Fédération de Russie présentant un intérêt particulier » assure aux sites le plus haut niveau de protection de l’État et leur garantit une conservation et une protection continues. Les monuments sont menacés par la pollution atmosphérique et automobile, susceptible d’affecter leurs façades en pierre blanche, et par des constructions de grande hauteur dans leur voisinage immédiat, qui sont susceptibles de perturber le paysage urbain historique.

Authenticité

Pendant plusieurs décennies, les bâtiments de Vladimir et de Souzdal ont fait l’objet d’efforts considérables pour développer le tourisme culturel, ce qui a donné lieu à des travaux de restauration réalisés dans le respect des techniques et des matériaux traditionnels. Les monuments du monastère conservent les anciennes traditions russes et les techniques de décoration architecturale authentiques. Les travaux de restauration effectués sur les monuments à différentes époques ont toujours eu pour objectif de conserver les structures authentiques en utilisant des méthodes et des techniques de construction traditionnelles, ainsi que des matériaux comme la pierre blanche, la chaux blanche, les briques de grandes dimensions, le bois et le métal. Les monastères ont conservé leurs plans d’origine et veillé au renouvellement des plantations traditionnelles.

Éléments requis en matière de protection et de gestion

Depuis 1958, les monuments blancs de Vladimir et de Souzdal font partie de la réserve du musée historique, artistique et architectural de Vladimir-Souzdal. En 1960, les monuments ont été placés sous protection par décision du Conseil des ministres de la République socialiste fédérative soviétique de Russie (RSFSR). Depuis 1995, les monuments sont désignés comme sites du patrimoine culturel au niveau fédéral et ils ont été inclus en 1998, par décret du président de la Fédération de Russie, sur la liste nationale du patrimoine culturel d’intérêt spécial des peuples de la Fédération de Russie. La réserve du musée, en collaboration avec les autorités de protection de l’État, maintient une protection efficace des sites en utilisant des mécanismes juridiques, financiers et organisationnels fondés sur les lois fédérales du 25 juin 2002 sur les biens du patrimoine culturel (monuments historiques et culturels) de la Fédération de Russie, le Règlement relatif aux zones de protection des sites du patrimoine culturel (Monuments historiques et culturels) des Nations de la Fédération de Russie (promulgué par décret du gouvernement de la Fédération de Russie en 2008) et la loi sur le transfert aux organisations religieuses des biens ayant un but religieux et représentant des biens d’État ou municipaux (2010).

Les monuments sont actuellement en bon état. Le musée gère les sites pour assurer leur conservation, surveille l’état des monuments et des territoires et réglemente les services touristiques. La cathédrale Uspenskiy (de l’Assomption) est utilisée à la fois par le musée et par l’Église orthodoxe russe, et l’Église de l’Intercession sur la rivière Nerl à Vladimir est gérée par l’Église orthodoxe russe. L’utilisation muséale des monuments avec son exigence d’accessibilité, associée à leur utilisation par l’église, renforce l’authenticité et le caractère historique des bâtiments. Suite à de récents travaux de restauration, les murs en pierre blanche et les sculptures des cathédrales sont protégés contre les impacts atmosphériques. Un système de climatisation a été installé à l’intérieur de la cathédrale, afin de préserver les peintures murales. Les travaux sur les monuments à des fins de conservation et de protection des structures en pierre blanche, des sculptures ornant les façades et des peintures monumentales à l’intérieur de la cathédrale sont tous réalisés dans le respect des procédures approuvées par le Ministère de la Culture de la Fédération de Russie.

Un plan de gestion est en cours d’élaboration. Des zones tampon doivent être définies pour tous les éléments du bien.