English Français
Aidez maintenant !

Ensemble historique, culturel et naturel des îles Solovetsky

Cultural and Historic Ensemble of the Solovetsky Islands

The Solovetsky archipelago comprises six islands in the western part of the White Sea, covering 300 km2 . They have been inhabited since the 5th century B.C. and important traces of a human presence from as far back as the 5th millennium B.C. can be found there. The archipelago has been the site of fervent monastic activity since the 15th century, and there are several churches dating from the 16th to the 19th century.

Ensemble historique, culturel et naturel des îles Solovetsky

D'une superficie totale de 300 km2 , les six îles de l'archipel Solovetsky se trouvent dans la partie occidentale de la mer Blanche. Elles furent peuplées dès le Ve millénaire av. J.-C. et conservent d'importants vestiges d'une occupation humaine remontant au IIIe millénaire. À partir du XVe siècle, l'archipel a connu une activité monastique intense et il conserve plusieurs églises construites entre le XVIe et le XIXe siècle.

المجموعة التاريخيّة والثقافيّة والطبيعيّة لجزر سولوفيتسكي

تمتد جزر أرخبيل سولوفيتسكي الستّة على مساحة إجماليّة قدرها 300 كم مربع وهي تقع في الجزء الغربي للبحر الأبيض. بدأ السكن فيها حوالى الألفيّة الخامسة ق.م وهي تأوي آثاراً مهمّة تعكس الوجود البشري وترقى إلى الألفيّة الثالثة. بدءاً من القرن الخامس عشر، عرف الأرخبيل نشاطاً رهبانياً كثيفاً وهو يُحافظ على العديد من الكنائس المشيّدة بين القرنين السادس والتاسع عشر.

source: UNESCO/ERI

索洛维茨基群岛的历史建筑群

索洛维茨基群岛是由位于白海西部的6个岛屿组成,占地300平方公里。在这里人类生存的重要痕迹可以追溯到公元前三千年,而且证明公元前5世纪就有人居住于此。从公元前5世纪始,这个群岛就是热衷于宗教的修道士们的活动场所。于16世纪至19世纪期间兴建的许多教堂至今仍保存完好。

source: UNESCO/ERI

Историко-культурный комплекс Соловецких островов

Соловецкий архипелаг, располагающийся в западной части Белого моря, состоит из 6 островов общей площадью более 300 кв. км. Они были заселены в V в. до н.э., однако самые первые свидетельства пребывания здесь человека относятся к 3-2-му тысячелетиям до н.э. Острова, начиная с XV в., стали местом создания и активного развития крупнейшего на Русском Севере монастыря. Здесь также расположены несколько церквей XVI-XIX вв.

source: UNESCO/ERI

Conjunto histórico, cultural y natural de las Islas Solovetsky

Situadas en la parte occidental del mar Blanco, las seis islas del archipiélago Solovetsky suman una superficie total de 300 km². Poblado desde el quinto milenio antes de nuestra era, el archipiélago conserva vestigios importantes de un asentamiento humano que data de dos milenios después. El sitio posee varias iglesias construidas entre los siglos XVI y XIX, testigos de la presencia de las piadosas comunidades monásticas que se establecieron en las islas desde el siglo XV.

source: UNESCO/ERI

ソロヴェツキー諸島の文化と歴史遺産群

source: NFUAJ

Cultureel en historisch geheel van de Solovetsky eilanden

De Solovetsky archipel bestaat uit zes eilanden in het westelijke deel van de Witte Zee en beslaat in totaal 300 vierkante kilometer. De eilanden zijn bewoond sinds het Mesolithicum. Toen waren de weersomstandigheden gunstiger dan tegenwoordig. De Solovetsky eilanden vormen een uitstekend voorbeeld van een kloosternederzetting in de onherbergzame omgeving van Noord-Europa. Het illustreert het geloof, doorzettingsvermogen en ondernemerschap van laatmiddeleeuwse religieuze gemeenschappen. Het Solovetsky klooster werd opgericht door drie monniken in 1430 en uitgebreid in de daaropvolgende eeuwen. Hierdoor spreidde het zich niet alleen uit over de belangrijkste eilanden van de archipel, maar ook over grote stukken van het vasteland.

Source : unesco.nl

  • Anglais
  • Français
  • Arabe
  • Chinois
  • Russe
  • Espagnol
  • Japonais
  • Néerlandais
Ensemble historique, culturel et naturel des îles Solovetsky © Jacopo
Description longue
[Uniquement en anglais]

The Solovetsky complex is an outstanding example of a monastic settlement in the inhospitable environment of northern Europe, which admirably illustrates the faith, tenacity and enterprise of late medieval religious communities.

The six islands of the Solovetsky Archipelago are in the western part of the White Sea, 290 km from Arkhangelsky. Human occupation began on the islands as early as the Mesolithic period, when the climatic conditions were more favourable than at the present day. The main prehistoric settlement period was in the 3rd millennium BC, when villages, sacred sites, and irrigation systems were built on Big Zayatsky and Anzer Islands. On the former there is a compact group of religious and funerary monuments, including 18 stone labyrinths, over 600 stone burial cairns, and several stone alignments and circles. Anzer Island has only four labyrinths and 38 cairns, disposed in three irregular rows along the sea shore. The area is of great importance to trace climatic history through changes of vegetation and variations in shorelines.

The Solovetsky Monastery was founded by three monks from the Kirillo-Belozersk and Valaam Monasteries in the 1430s. It expanded in subsequent centuries to cover not only the main islands of the archipelago, but also large stretches of land on the mainland. In 1478 it came under the protection of Novgorod State, passing subsequently to Moscow. There was a major economic reorganization in the mid-16th century, inspired by Father Superior Philip Kolichev, who built roads, founded a dairy farm, joined up series of small lakes to provide abundant fresh water, and created new industries, such as brickmaking and ceramics. He also inspired the erection of some of the major ecclesiastical monuments on the islands. A stone fortress was built in 1582-94, and Solovetsky became the economic, religious, military and cultural centre of the whole region. It was used as a place of exile and imprisonment for state criminals, but it also attracted many pilgrims. After surviving a siege by government troops in 1668-76 when the monastery revolted against the church reforms of Patriarch Nikon, the monastery continued to thrive, when many timber buildings were rebuilt in stone. The military function disappeared in 1714 with the construction of a fortress at the mouth of the Northern Dvina, but the Solovetsky fortress continued in use as a prison. Craft activities expanded into other fields (icon painting, wood carving, engraving, lithography). The detached monasteries on the smaller islands became trading outposts and trade generally increased with Russian cities, leading to improvements to the harbour and the construction of warehouses. The Makayev monastery became a botanical garden, supplying hothouse fruits to Russian cities. This ended abruptly at the Revolution, when the monastery was abolished and replaced by the 'Solovky' State Farm, in turn abolished in 1923, when the islands became camps for political and other prisoners. From 1939 to 1957 the islands were used by the navy for training. In 1967 the museum was created, and in 1990 the monastery was reinstated.

The heart of the complex is the monastery itself, on Solovetsky Island. It is in three parts, the central square with its complex of monumental buildings, and the northern and southern courtyards devoted to domestic and craft activities. The central square is flanked by the Church of the Assumption, in Novgorod style with its refectory and cellarage, the Saviour Transfiguration Cathedral, the Bell Tower (1776-77), the Church of St Nicholas (1831-33), and the Holy Trinity, Zosimus and Sabbath Cathedral (1859). The north courtyard complex includes high-quality craft buildings, including the icon workshop (1615), the tailors' and cobblers' workshops (1642), storerooms, the Father Superior's lodgings, and a 17th-century leather-dressing cellar. In the south courtyard area are a drying barn, a mill, a wash-house and a bath-house.

The Solovetsky Monastery Fortress was built in 1582-94 from boulders. It is five-sided, with a tower at each corner. The walls are 7 m thick at the base. The monastery village includes chapels built to commemorate several tsars, hostels for pilgrims, a dry dock, a hydroelectric power station, and industrial installations of various kinds. There are a number of detached monasteries: four on Solovetsky Island, the early 17th-century Trinity monastery on Anzer Island, a 16th-century complex, including a stone harbour, on Big Zayatsky Island, and the St Sergius Monastery on Big Muksalma Island, founded in the 16th century.

Source : UNESCO/CLT/WHC
Description historique

Les six îles de l'archipel de Solovetskii se trouvent dans la partie occidentale de la mer Blanche, à 290 kilomètres d'Arkhangelsk. Elles couvrent au total 300 km2. Solovetskii couvre 219 km2 et les autres 47, 1, 19, 1,2, 1,25 et 1,1 km2 respectivement.

L'homme est présent sur les îles dès l'époque mésolithique (Sème millénaire av. J.C.), époque où le climat y était plus favorable qu'à l'heure actuelle. La principale période préhistorique d'occupation humaine était le 3ème millénaire av. J.C., lorsque les villages, lieux sacrés et systèmes d'irrigation se trouvaient sur l'île de Grand Zayatskii et l'île d'Anzer. Sur Grand Zayatskii se trouve un groupement serré de monuments religieux et funéraires, incluant 18 labyrinthes en pierre, plus de 600 cairns funéraires en pierre et plusieurs alignements et cercles de pierres. L'un des labyrinthes, dont le diamètre dépasse 22 mètres, est le plus grand que l'on connaisse dans le monde. L'île d'Anzer n'a que 4 labyrinthes et 38 cairns, disposés en trois rangées irrégulières en bordure de mer. La zone revêt une grande importance, étant donné que des travaux de recherche portant sur des découvertes archéologiques ont permis de suivre l'histoire climatique en étudiant les changements de végétation sur les côtes et les variations de celles-ci.

A partir de la fin de l'épisode climatique chaud et sec vers 1000 av. J.C., les peuples Sami et Karelia adoptèrent une nouvelle version du mode de vie traditionnel.

Le monastère de Solovetskii fut fondé par trois moines venus des monastères Kirillo-Belozersk et Valaam dans les années 1430. Au cours des siècles qui suivirent, ce monastère s'étendit non seulement aux îles principales de l'archipel, mais aussi sur de vastes espaces sur le continent. Il y eut au milieu du 16ème siècle une importante réorganisation économique menée par le Père supérieur Philippe Kolichev, qui fit construire des routes, fonda une ferme laitière, raccorda des petits lacs entre eux pour pouvoir disposer d'importantes quantités d'eau douce et créa de nouvelles industries telles que la fabrication de briques et la céramique. Il fut également à l'origine de la construction d'un grand nombre de bâtiments ecclésiastiques dans les îles.

Une forteresse en pierre fut bâtie en 1582-94 et au 17ème siècle Solovetskii devint le centre économique, religieux, militaire et culturel de toute la région. Les îles servaient de lieu d'exil et d'incarcération pour les criminels de l'Etat, mais elles attiraient aussi un grand nombre de pèlerins.

Après s'être opposé aux réformes ecclésiastiques du patriarche Nikon (phénomène unique dans l'histoire de l'Eglise orthodoxe russe) et donc avoir survécu au siège des troupes du gouvernement en 1668-76, le monastère continua à bien se porter au 18ème et 19ème siècles, à l'époque où de nombreux bâtiments en bois furent reconstruits en pierre. La fonction militaire disparut en 1714 avec la construction d'une nouvelle forteresse à l'embouchure de la Dvina du nord, mais la forteresse de Solovetskii était toujours utilisée comme prison. L'artisanat aborda d'autres activités, telles que la peinture d'icônes, la sculpture sur bois, la gravure et la lithographie. Les monastères isolés sur les autres îles devinrent des comptoirs commerciaux actifs et le commerce avec les villes russes s'intensifia d'une façon générale, ce qui permit d'améliorer le port et de construire des hangars. Le monastère de Makayev fut transformé en jardin botanique à même de fournir des fruits de serre aux villes russes.

Tout cela s'arrêta brusquement lorsqu'éclata la Révolution. Le monastère fut aboli et remplacé par la ferme d'Etat "Solovky". Celle-ci fut également abolie en 1923, lorsque les îles devinrent des camps spéciaux abritant des prisonniers politiques ou autres dans des cabanes en bois (dont la plupart ont été préservées). Entre 1939 et 1957, les îles étaient utilisées pour l'entraînement de la marine russe. Le musée fut créé en 1967, et le monastère fut rétabli en 1990.

Le coeur de l'ensemble est le monastère lui-même, sur l'île Solovetskii. Il se décompose en trois parties : la place centrale avec son ensemble de bâtiments monumentaux, et les cours nord et sud consacrées aux activités domestiques et artisanales.

La place centrale est bordée par l'église de l'Assomption, construite en style Novgorod avec son réfectoire et sa cave (1552-57), la cathédrale de la Transfiguration-du-Sauveur (1558-66), le clocher (1776-77), l'église Saint-Nicolas (1831-33) et la cathédrale de la Trinité, de Zosimus et du Sabbat (1859). Au niveau de la cour nord se trouvent des bâtiments d'artisanat de grande qualité, tels que l'atelier d'icônes (1615), les ateliers des tailleurs et des cordonniers (1642), des salles de stockage datant des 16ème et 17ème siècles, le logement 17 ème-19ème siècle du Père supérieur et une cave du 17ème siècle où l'on travaillait le cuir. Dans la zone de la cour sud se trouvent une grange de séchage de la fin du 16ème siècle, un moulin du début du 17ème siècle, une laverie du 17ème-19ème siècle et un institut de bains du 19ème siècle.

La forteresse du monastère de Solovetskii fut construite en 1582-94 à partir d'énormes rochers. Elle comporte cinq côtés, avec une tour dans chaque coin et elle couvre 5 hectares. Les murs font 7 mètres d'épaisseur à leur base.

Le village du monastère comprend des chapelles construites en l'honneur de différents tsars, des auberges pour les pèlerins, un bassin de radoub, une centrale hydro-électrique (1910-12) et diverses installations industrielles.

Il y a un bon nombre de monastères isolés : quatre sur Solovetskii (tous du 19ème siècle), le monastère du début du 17ème siècle sur l'île d'Anzer, un ensemble du 16ème siècle comprenant un port en pierre sur l'île de Grand Zayatskii et le monastère Saint-Serge sur l'île de Grand Muksalma qui fut fondé au 16ème siècle.

Source : évaluation des Organisations consultatives