jump to the content

El Tajin, cité préhispanique

El Tajin, Pre-Hispanic City

Located in the state of Veracruz, El Tajin was at its height from the early 9th to the early 13th century. It became the most important centre in north-east Mesoamerica after the fall of the Teotihuacan Empire. Its cultural influence extended all along the Gulf and penetrated into the Maya region and the high plateaux of central Mexico. Its architecture, which is unique in Mesoamerica, is characterized by elaborate carved reliefs on the columns and frieze. The 'Pyramid of the Niches', a masterpiece of ancient Mexican and American architecture, reveals the astronomical and symbolic significance of the buildings. El Tajin has survived as an outstanding example of the grandeur and importance of the pre-Hispanic cultures of Mexico.

El Tajin, cité préhispanique

Situé dans l'État de Veracruz, El Tajin atteignit son apogée entre le début du IXe et le début du XIIIe siècle. Le site devint le centre le plus important du nord-est de l'Amérique centrale après la chute de Teotihuacan. L'influence culturelle de ce centre s'est étendue à tout le golfe et a pénétré la zone maya et les hauts plateaux du Mexique central. Son architecture unique en Amérique centrale se caractérise par des reliefs sculptés très élaborés sur les colonnes et sur les frises. La « Pirámide de los Nichos », considérée comme un chef-d'œuvre de l'ancienne architecture mexicaine et américaine, matérialise la nature astronomique et symbolique des bâtiments. El Tajin subsiste comme un exemple exceptionnel de la grandeur et de l'importance des cultures préhispaniques mexicaines.

مدينة ال تاخين التي تعود الى ما قبل الغزو الاسباني

تقع ال تاخين في دولة فيراكروز، وهي بلغت ذروة ازدهارها بين بداية القرن التاسع وبداية القرن الثالث عشر. وأصبح هذا الموقع المركز الأهم في شمال شرق أميركا الوسطى بعد انهيار تيوتيهواكان. وتوسّع التأثير الثقافي لهذا المركز ليشمل كل دول الخليج كما دخل الى منطقة المايا والهضبات العالية في وسط المكسيك. وتتميّز هندسته الفريدة في أميركا الوسطى بالنقوش البارزة القديمة الموجودة على الأعمدة والافريزات. وتجسّد "لا بيراميدي دي لوس نوشيز" التي تُعتبر تحفة من الهندسة المكسيكية والاميركية القديمة، الطبيعة الفلكية والرمزية للأبنية. ولا تزال ال تاخين صامدةً كمثالٍ استثنائي على ضخامة وأهمية الثقافات المكسيكية قبل الغزو الاسباني.

source: UNESCO/ERI

埃尔塔津古城

埃尔塔津古城位于维拉克鲁斯省境内,它的鼎盛时期从公元9世纪初开始,一直延续到公元13世纪初期。在特奥蒂瓦坎帝国衰败以后,这里成为中美洲东北部最重要的城市之一,它的文化影响力沿着墨西哥湾一直到达玛雅地区和墨西哥中部高原。埃尔塔津古城中的建筑以精美的圆柱浮雕和中楣浮雕著称,在中美洲地区是独一无二的。著名的“壁龛金字塔”遗迹体现了古代墨西哥和美洲的建筑特色,展示了其重要的天文学意义和象征含义。埃尔塔津古城遗址证明了墨西哥古美洲文化的伟大和重要性。

source: UNESCO/ERI

Доиспанский город Эль-Тахин

Расположенный в штате Веракрус, Эль-Тахин находился в периоде расцвета с начала IX в. до начала XIII в. Он превратился в самый важный центр на северо-востоке Центральной Америки после падения империи Теотиуакан. Его культурное влияние распространялось на все побережье Мексиканского залива и проникало в регион индейцев майя и на возвышенные плато центральной Мексики. Для архитектуры города, уникальной в Центральной Америке, характерны искусные резные рельефы на колоннах и фризах. «Пирамида с нишами» – шедевр древней мексиканской и американской архитектуры – имеет астрономическое и символическое значение. Эль-Тахин дошел до нас как выдающийся пример величия и значения доиспанской культуры Мексики.

source: UNESCO/ERI

Ciudad prehispánica de El Tajín

Situada en el Estado de Veracruz, la ciudad de El Tajín alcanzó su apogeo entre los inicios del siglo IX y los del XIII, llegando a ser la más importante del nordeste de Mesoamérica después de la caída del Imperio de Teotihuacán. Su influencia cultural se extendió por toda la región del golfo, penetrando también en la región maya y las altiplanicies del centro de México. Su arquitectura es única en toda Mesoamérica y se caracteriza por los relieves sumamente elaborados de las columnas y los frisos. En la Pirámide los Nichos –considerada una obra maestra de la antigua arquitectura mexicana y americana– se pone de manifiesto el significado astronómico y simbólico de los edificios. El Tajín es un vivo y notable ejemplo de la grandeza e importancia de las culturas prehispánicas de México.

source: UNESCO/ERI

古代都市エル・タヒン

source: NFUAJ

Pre-Spaanse stad El Tajin

El Tajin ligt in de staat Veracruz en was op haar hoogtepunt van de 9e tot de 13e eeuw. Het werd het belangrijkste centrum in het noordoosten van Midden-Amerika na de val van het Teotihuacaanse rijk. Haar culturele invloed strekte zich uit langs de hele Golf en drong binnen in de Maya regio en de hoogvlakte van Centraal Mexico. De architectuur – uniek in Midden-Amerika – wordt gekenmerkt door in detail uitgewerkte gebeeldhouwde reliëfs op de zuilen en friezen. De ‘Piramide van de Niches’ - een meesterwerk van oude Mexicaanse en Amerikaanse architectuur - laat zien dat de gebouwen een astronomische en symbolische betekenis hadden.

Source : unesco.nl

  • Anglais
  • Français
  • Arabe
  • Chinois
  • Russe
  • Espagnol
  • Japonais
  • Néerlandais
El Tajin, cité préhispanique © David Weekly
Valeur universelle exceptionnelle

Brève synthèse

Le site de la cité préhispanique d’El Tajín est très important pour l’archéologie mésoaméricaine car c’est l’un des exemples les mieux préservés et les plus complètement fouillés de villes préhispaniques de la période épiclassique et du début de la période postclassique, entre la chute de Teotihuacan et l’apogée de l’empire aztèque. Il est essentiel pour comprendre le développement artistique et socioéconomique au cours de ces siècles charnières.

On pensait autrefois que l’occupation du site de peuplement préhispanique d’El Tajín s’était faite en trois phases, entre 100 av. J.C. et 1200 après J.C., mais de récents travaux de recherche ont montré que l’occupation ne s’est faite qu’en une seule phase, entre 800 et 1200. El Tajín fut abandonné et partiellement détruit après 1200, lorsque la région s’est trouvée dominée par le puissant empire aztèque. Les éléments les plus importants d’El Tajín sont ses édifices richement ornés de motifs en forme de clé, de grecques, de niches, de corniches, de peintures murales et de bas-reliefs. Les reliefs et peintures découverts sur le site donnent d’importantes informations sur les rituels et la vie quotidienne. Fait encore plus exceptionnel, le plan du site est en forme de xicalcoliuhqui (représentation schématique en forme de grecque de la coupe transversale d’un coquillage marin) et il utilise les différents niveaux du terrain pour différencier l’accès à certaines zones. L’architecture suit la ligne des collines environnantes. Autre élément exceptionnel, le grand nombre de terrains de jeu de balle (17) sur le site et l’édifice en forme de xicalcoliuhqui,uniqueen Méso-Amérique.

On estime que le site abritait une population de 15 000 à 20 000 habitants répartis sur trois zones, toutes construites autour de plusieurs espaces ouverts. L’ensemble de Tajín, délimité par deux ruisseaux et un mur à l’est, est le moins élevé des trois. L’un des monuments les plus imposants est la Pyramide des Niches, documentée en 1785.

L’ensemble de Tajín communique directement avec Tajín Chico, construite sur une butte artificielle de 7 m de haut. L’ensemble de Tajín Chico n’a pas été complètement fouillé mais a révélé des détails intéressants sur cette partie du site. Le bâtiment A, particulièrement remarquable, représente des petits terrains de jeu de balle à ses quatre coins et comporte une arche de style maya à son accès sud. C’est le bâtiment le plus richement décoré d’El Tajín, avec ses bandes verticales de bas-reliefs et ses frises à motif de clé. À El Tajín, les places sont rectangulaires, mais trapézoïdales ou en forme de grecque à Tajín Chico.

La troisième zone, communiquant avec Tajín Chico et située au-dessus, est dénommée Groupe des Colonnes en raison de la plus grande des deux structures pyramidales comportant un portique soutenu par des colonnes richement ornées de sculptures en relief.

Critère (iii) : El Tajín fournit des informations uniques sur la Méso-Amérique à la période épiclassique et au début de la période postclassique et constitue le site le plus important de la côte du Golfe du Mexique à cette époque. L’ensemble des valeurs artistiques, architecturales et historiques d’El Tajín en font un site extrêmement important. Les reliefs et peintures découverts sur le site présentent d’importantes informations sur la société, les rituels et la vie quotidienne. Bien que l’on ne connaisse pas encore avec certitude l’origine de cette culture, elle a été attribuée aux Huastèques et aux Totonaques ; ce dernier peuple autochtone continue d’ailleurs à vivre dans la région.

Critère (iv) : Le site est également exceptionnel par son tracé urbain en forme de xicalcoliuhqui (représentation schématique de la coupe transversale d’un coquillage marin) et par son utilisation des différents niveaux du terrain pour différencier l’accès à certaines zones. Parmi d’autres éléments exceptionnels, on peut citer le grand nombre de terrains de jeu de balle (17), de bâtiments publics (168), de temples (27), de résidences (58), d’autels (3) et de maisons privées (46).

Intégrité

Tous les monuments d’El Tajín ont été préservés, ainsi que leur cadre avec lequel ils forment un tout indivisible dans une harmonieuse relation qui a traversé les siècles pratiquement sans altération. Tous les attributs incarnant la valeur universelle exceptionnelle de la cité préhispanique d’El Tajín sont dûment protégés à l’intérieur des limites du bien inscrit, soit une zone de 1 221 hectares incluant la zone tampon, ce qui permet le plus haut niveau de conservation.

Il existe toutefois des menaces pour l’intégrité et la conservation du site : la pression du développement et la tenue du Festival annuel Cumbre Tajín. Les activités du festival peuvent entraîner un usage excessif ou inapproprié du site et exigeront un contrôle et un suivi constants pour éviter des incidences négatives.

Authenticité

Le site était resté non perturbé pendant plus de 500 ans lorsque les recherches y ont débuté, et seuls quelques ajouts ou reconstructions mineurs ont été effectués depuis.

Exigences de protection et de gestion

El Tajín est un site placé sous la garde de l’Institut national d’Anthropologie et d’Histoire (INAH). Il est juridiquement protégé par la Loi mexicaine sur les monuments et les zones archéologiques, artistiques et historiques de 1972. En 2001, le site a été déclaré Zone de monuments archéologiques par décret présidentiel, avec un polygone de 1 221 ha – dont la zone archéologique – déclaré patrimoine mondial.

Afin d’éviter une future détérioration du site par des facteurs naturels et humains, une équipe pluridisciplinaire d’experts suit l’état de conservation des monuments et du paysage environnant depuis 1984. La conservation du site est également favorisée pour montrer l’importance de sa préservation pour l’usage et le plaisir des générations futures.

En 2009, un plan de gestion du site a été approuvé par l’INAH. Ce plan favorise une vision durable de la conservation intégrale et de la protection des valeurs matérielles et immatérielles du site et comporte des volets de protection, conservation, recherche, sensibilisation publique, interprétation, participation et usage, ainsi que d’administration du site. Il définit aussi des actions à court, moyen et long terme.

Une application stricte de la législation en vigueur et une mise en œuvre durable des outils de planification, ainsi que l’affectation de ressources pour la conservation et la gestion sont nécessaires pour assurer la préservation de la valeur universelle exceptionnelle du bien à long terme.

 

Description longue
[Uniquement en anglais]

El Tajin is of great significance in that it is the best preserved and most thoroughly excavated example of a pre-Hispanic town from the period between the Teotihuacan and Mexico-Tenochtitlan empires. It is crucial to an understanding of artistic and socio-economic development in these intervening centuries.

It was previously thought that occupation of the El Tajin pre-Columbian settlement was in three phases, between 100 BC and AD 1200, but recent research has shown that there was only one phase of occupation lasting from 800 to 1200. It dates from the abandonment of the great centre at Teotihuacan and is contemporary with other settlements such as Tula and Xochicalco on the central plateau and Uxmal and Chichen Itza in the Mayan region. The site was abandoned and partly destroyed after 1200 when the region came under the rule of the powerful Mexico-Tenochtitlan kingdom.

The settlement is divided into three areas, each constructed around a number of open spaces (plazas). In Tajin the plazas are rectangular and in Taji Chico they are either trapezoidal or in the form of a Greek fret.

The Tajin complex, defined by two streams and an east wall, is the lowest-lying of three. Its three plazas are surrounded on all sides by monumental structures in the form of pyramids, the most impressive of which is the Pyramid of the Niches. First recorded in 1785, it rises in six steps to a temple at the top. Each storey has rows of square niches, with an overhanging cornice.

Tajin communicates directly with Tajin Chico, which is constructed on an artificial mound 7 m high. Like Tajin it has not been excavated completely; however, the Plaza del Tajin Chico and the buildings round it have been fully excavated and have revealed some interesting details of this part of the complex. Especially noteworthy is Building A, which has smaller buildings at each of its four corners, an unusual feature in pre-Hispanic architecture. It is the most richly decorated building in El Tajin, with vertical bands of relief and key-pattern friezes.

The third area, which is linked with and lies above Tajin Chico, is known as the Group of Columns because of the larger of the two pyramidal structures so far investigated, which has a portico supported on columns, themselves richly decorated with relief sculptures.

The artistic, architectural, and historical importance of El Tajin combines to make this a highly significant site. It has been extensively excavated in recent years and as a result it is probably better understood than many of the more famous pre-Hispanic sites in Mexico.

Source : UNESCO/CLT/WHC
Description historique

L'on pensait autrefois que l'occupation du site précolombien d'El Tajín s'était faite en trois phases, entre 100 av. J.C. et 1200 après J.C., mais des travaux de recherche récents ont montré que l'occupation ne s'est faite qu'en une seule phase, entre 800 et 1200. Elle date de l'abandon du grand centre de Teotihuacan et elle est contemporaine d'autres occupations telles Tula et Xochicalco sur le plateau central, ainsi que Uxmal et Chichén Itzà dans la région Maya. Le site fut abandonné et partiellement détruit après 1200, lorsque la région s'est trouvée dominée par le puissant royaume de Tenochtitlan.

La zone est divisée en trois parties, chacune d'elles étant bâtie autour d'un certain nombre d'espaces ouverts (plazas). Si les places sont rectangulaires à Tajín, elles sont soit trapézoïdales, soit en forme de frette grecque à Tajín Chico.

Délimité par deux cours d'eau et un mur est-ouest, l'ensemble de Tajín est la plus basse des trois zones. Ses trois places sont encerclées de structures monumentales en forme de pyramide, la plus impressionnante étant la Pyramide des Niches, dont les premières archives datent de 1785. Il s'agit d'un carré de 36 mètres de côté à la base qui comporte six marches menant à un temple en partie supérieure. Chaque niveau abrite des rangées de niches carrées et une corniche.

Tajín communique directement avec Tajín Chico, qui est construite sur un talus artificiel de 7 mètres de hauteur et qui mesure 300 mètres sur 1500. Comme à Tajín, les fouilles n'ont pas été terminées. Elles l'ont cependant été à Plaza del Tajín Chico et dans les bâtiments qui l'entourent et elles ont révélé des détails intéressants dans cette partie de l'ensemble. Le bâtiment A est particulièrement remarquable, car il comprend des bâtiments plus petits dans chaque coin, caractéristique inhabituelle de l'architecture préhispanique. Le bâtiment A est le plus richement décoré d'El Tajín, avec des bandes verticales en relief et des frises à motif de clef.

La troisième zone, qui est située au-dessus de Tajín Chico et qui communique directement avec celle-ci, est dénommée Groupe de Colonnes en raison de la plus grande des deux structures pyramidales jusqu'à présent étudiée qui comporte un portique soutenu par des colonnes, celles-ci étant richement ornées de sculptures en relief.

Source : évaluation des Organisations consultatives