jump to the content

Île Fraser

Fraser Island

Fraser Island lies just off the east coast of Australia. At 122 km long, it is the largest sand island in the world. Majestic remnants of tall rainforest growing on sand and half the world’s perched freshwater dune lakes are found inland from the beach. The combination of shifting sand-dunes, tropical rainforests and lakes makes it an exceptional site.

Île Fraser

Au large de la côte orientale de l’Australie, l’île Fraser, longue de 122 km, est la plus grande île de sable du monde. En arrière de la plage se trouvent des vestiges majestueux de grandes forêts pluviales poussant sur le sable et la moitié des lacs dunaires d’eau douce perchés du monde. Sa combinaison de dunes de sable encore en mouvement, de forêts tropicales humides et de lacs en fait un site exceptionnel.

جزيرة فرايزر

على الساحل الشرقي لأستراليا، تقع جزيرة فرايزر التي يبلغ طولها 122 كيلومتراً وهي الجزيرة الرملية الأكبر في العالم. وراء الشاطئ، نجد بقايا ضخمة لغابات مطر كبيرة تنمو على الرمل ونصف البحيرات العذبة الكثبانية المعلّقة في العالم. ويجعل اجتماع كثبان الرمل المتحركة والغابات الاستوائية الرطبة والبحيرات من هذا الموقع موقعاً استثنائياً.

source: UNESCO/ERI

弗雷泽岛

弗雷泽岛与澳大利亚东海岸隔海相望,长122公里,是世界上最大的沙岛。从海滩往岛内延伸,除了长在沙土之中的高大茂密的热带雨林,还有世界上半数的淡水沙丘悬湖。移动的沙丘、热带雨林和湖泊一起构成了这个岛屿独一无二的景观。

source: UNESCO/ERI

Остров Фрейзера

Фрейзер, остров длиной 122 км, лежащий вблизи восточного побережья Австралии, является самым большим песчаным островом в мире. Здесь можно увидеть остатки величественных влажных высокоствольных лесов, произрастающих на песках, а также пресноводные «висячие озера», расположенные посреди дюн (половина таких озер в мире приходится именно на остров Фрейзер). Сочетание движущихся песчаных дюн, влажных лесов и «висячих озер» делает это место неповторимым.

source: UNESCO/ERI

Isla Fraser

Situada frente a la costa oriental de Australia, esta isla arenosa tiene 122 kilómetros de longitud y es la más grande del mundo en su género. En las inmediaciones de sus orillas se hallan vestigios majestuosos de grandes bosques pluviales que crecen en la arena, así como la mitad de los lagos de duna elevados del planeta con agua dulce. El conjunto que forman estos bosques y lagos con las dunas en movimiento hacen de la Isla Fraser un sitio excepcional.

source: UNESCO/ERI

フレーザー島

source: NFUAJ

Fraser eiland

Fraser Island ligt vlak voor de oostkust van Australië. Met een lengte van 122 kolometer is het het grootste zandeiland ter wereld. Het is een plek van buitengewone schoonheid, met lange ononderbroken witte stranden geflankeerd door gekleurde zandkliffen, majestueus-grote regenwouden en talloze zoetwatermeren met kristalhelder water. De 40 meren vormen de helft van alle zoetwaterduinmeren ter wereld. De meren worden gevormd doordat organisch materiaal - bladeren, schors en dode planten - geleidelijk terechtkomt in door de wind gecreëerde holtes en daarna omhoog komt en uithardt. De hoogste duinen op het eiland lopen op tot 260 meter boven de zeespiegel.

Source : unesco.nl

  • Anglais
  • Français
  • Arabe
  • Chinois
  • Russe
  • Espagnol
  • Japonais
  • Néerlandais
Ile Fraser, Plage des 75 miles, vue aérienne © Tourism Queensland Image Library
Valeur universelle exceptionnelle
Brève synthèse

L’île Fraser, dont le nom aborigène est K’gari, est située au large de la côte est de l’Australie. Le bien, qui couvre 181 851 hectares, englobe la totalité de l’île Fraser et plusieurs petites îles situées le long de sa côte ouest. Il s’agit de la plus grande île de sable du monde, qui offre des  exemples éminemment représentatifs de processus biologiques, hydrologiques et géomorphologiques en cours. Le développement d’une végétation de forêt pluviale sur des systèmes de dune côtiers à une échelle comme celle observée sur l’île Fraser est un phénomène exceptionnel. L’île possède en outre le plus grand aquifère libre d’une île de sable dans le monde.

Le bien, d’une beauté naturelle exceptionnelle, comporte plus de 250 kilomètres de plages de sable blanc qui forment de longues courbes ininterrompues le long de l’océan, des falaises sableuses de couleurs étonnantes et des monticules spectaculaires. L’intérieur de l’île abrite les vestiges majestueux d’une grande forêt pluviale poussant sur des dunes de sable, ainsi que la moitié des lacs dunaires d’eau douce perchés du monde. 

Critère (vii) : L’île Fraser est la plus grande île de sable du monde et contient toute une gamme d’éléments divers d’une beauté naturelle exceptionnelle. Le bien comporte plus de 250 kilomètres de plages de sable blanc qui forment de longues courbes ininterrompues le long de l’océan et notamment plus de 40 kilomètres de falaises sableuses de couleurs étonnantes, ainsi que des monticules spectaculaires. En arrière de la plage se trouvent les vestiges majestueux d’une grande forêt pluviale poussant sur des dunes de sable, un phénomène considéré comme unique au monde. L’île contient aussi la moitié des lacs dunaires d’eau douce perchés du monde, qui contribuent à la diversité et à l’aspect spectaculaire du paysage. Enfin, l’île possède le plus grand aquifère libre d’une île de sable dans le monde.

Critère (viii) : Le bien contient des exemples éminemment représentatifs de certains processus géologiques importants en cours comme la dérive littorale. Les immenses dunes de sable font partie de la plus longue et la plus complète séquence temporaire de système dunaire côtier dans le monde et leur évolution se poursuit. La superposition de dunes paraboliques actives au-dessus de vestiges de dunes plus anciennes déposés pendant des périodes de bas niveau de l’océan, qui ont été stabilisées par des forêts pluviales immenses jusqu’à une hauteur de 240 mètres, est considérée comme un phénomène unique. L’île Fraser comporte aussi des lacs dunaires d’eau douce qui sont exceptionnels par le nombre, la diversité et l’âge. La relation dynamique entre la masse de sable des dunes côtières, l’hydrologie de l’aquifère et les lacs dunaires d’eau douce donne à voir l’enchainement spatial et temporel de la formation des lacs.

Le processus de formation des sols sur l’île est aussi unique car, sous l’effet de la superposition successive des systèmes dunaires, la chronoséquence de la podzolisation, depuis les systèmes dunaires les plus récents à l’est jusqu’aux systèmes les plus anciens à l’ouest, passe de profils rudimentaires de moins de 0,5 mètres d’épaisseur à des formes géantes de plus de 25 mètres d’épaisseur. Cela, qui excède de loin toutes les épaisseurs connues de podzol ailleurs dans le monde, a une influence directe sur la succession des plantes, les anciens systèmes dunaires provoquant une succession régressive lorsque l’horizon pédologique devient trop profond pour fournir les éléments nutritifs nécessaires aux grandes espèces forestières.

Critère (ix) : Le bien contient des exemples remarquables de processus biologiques importants en cours. Ces processus en milieu sablonneux comprennent des processus d’adaptation biologique (comme la succession inhabituelle des espèces de la forêt pluviale) et d’évolution biologique (comme le développement d’espèces rares de plantes et d’animaux qui sont importantes d’un point de vue biogéographique).

Les associations et successions de végétaux observées sur l’île Fraser présentent un degré de complexité inhabituel, la composition floristique et structurelle changeant très fortement sur des distances très courtes. Les communautés végétales des landes et les communautés forestières fermées offrent un refuge à des populations reliques isolées qui sont importantes pour les processus de spéciation et de radiation en cours. L’évolution et l’adaptation spécialisée à une faible fertilité, au feu, à l’engorgement hydrique et à l’aridité se poursuivent parmi la flore ancienne des angiospermes de lande à bruyère et la faune vertébrée et invertébrée qui leur est associée. Depuis l’inscription, des tourbières structurées ont été découvertes sur le bien qui, avec celles de Cooloola, sont les seuls exemples connus de tourbières structurées subtropicales dans le monde. Ces tourbières abritent un nombre inhabituel d’espèces rares et menacées de vertébrés et d’invertébrés.

La relation dynamique entre la masse de sable des dunes côtières, l’hydrologie, les processus de formation de sols en cours et le développement de peuplements végétaux est d’une échelle et d’une complexité remarquables, étant donné le substrat uniforme. En particulier, le développement de communautés végétales de forêt pluviale à l’échelle mesurée sur l’île Fraser, avec des arbres pouvant atteindre 50 mètres de haut sur les systèmes dunaires côtiers, n’a été observé nulle part ailleurs dans le monde. Le zonage et la succession des communautés végétales en fonction de la salinité, de la nappe phréatique, de l’âge et de la teneur en nutriments du sable des dunes, de l’exposition et de la fréquence des incendies sont clairement visibles. Les landes de basses broussailles (wallum) ont une importance très grande d’un point de vue évolutif et écologique. La faune, y compris plusieurs espèces menacées de grenouilles, s’est adaptée à l’environnement acide hautement spécialisé associé aux landes à bruyère et sedgelands humides dans cet environnement de sable siliceux.

Intégrité

Le bien comprend la totalité de l’île Fraser ainsi que plusieurs petites îles situées à proximité au large de la côte ouest, notamment les îles Stewart et Dream dont la superficie est de 181 851 hectares. Les limites du bien ont été établies à 500 mètres en mer à partir de la laisse de haute mer de l’île Fraser et des autres petites îles. La plus grande partie de l’île Fraser constitue un parc national et l’ensemble de la zone marine du bien est incluse dans le Parc marin de la Grande Région de Sable. Une petite zone de terres privées sur l’île est gérée de façon à assurer la préservation des valeurs du bien.

Les critères d’intégrité sont satisfaits puisqu’aucune activité humaine ne menace visiblement la dérive littorale et les autres processus en cours qui contribuent au caractère exceptionnel de ce bien. Celui-ci est suffisamment étendu, divers et protégé de toute perturbation pour contenir l’ensemble des composantes des écosystèmes nécessaires à la viabilité de toutes les populations d’espèces et au maintien durable de tous les phénomènes naturels. L’évolution des profils pédologiques, par exemple, n’est pour l’essentiel soumise à aucune perturbation. Des plantes adventices, des maladies végétales et des animaux domestiques retournés à l’état sauvage sont présents mais en petit nombre et font l’objet de mesures de gestion actives. Des populations reliques et isolées de flore et de faune, notamment celles associées aux lacs et aux ruisseaux, sont restées intactes et demeurent importantes pour les processus de spéciation en cours. Bien que les hautes forêts aient souffert dans une certaine mesure de l’exploitation forestière, ces pratiques ont cessé et les forêts devraient pouvoir retrouver leur ancienne grandeur.

Eléments requis en matière de protection et de gestion

Le Service des parcs naturels et réserves du Queensland (Département de gestion de l’environnement et des ressources) est responsable de la gestion du bien sur le terrain, dans le cadre du Plan de gestion de la Grande Région de Sable et des plans de gestion de certaines activités spécifiques sur l’île Fraser. La plus grande partie de l’île constituant un parc national, les dispositions de protection vigoureuses incluses dans la loi de 1992 sur la conservation de la nature et la loi de 2006 sur la gestion des aires de loisirs sont applicables. L’étroite zone marine entourant l’île se trouve à l’intérieur du Parc marin de la Grande Région de Sable ; elle est donc soumise aux dispositions de la loi de 2004 sur les parcs marins. Trois comités consultatifs sur le bien du patrimoine mondial de l’île Fraser fournissent à l’état du Queensland et au gouvernement australien les avis de la communauté autochtone, de la communauté locale et de la communauté scientifique sur la protection et la gestion des valeurs du patrimoine mondial.

Les menaces principales qui nécessitent une attention constante sont liées au nombre de visiteurs, aux feux inopportuns, aux espèces envahissantes de plantes et d’animaux et au changement climatique. Le site fait l’objet d’une utilisation intensive aux fins d’activités de loisirs et des détériorations localisées peuvent se produire à cause du nombre trop élevé de visiteurs, ce qui risque notamment d’avoir un impact sur la qualité de l’eau des lacs. Un contrôle adéquat des incendies est nécessaire pour maintenir l’intégrité des valeurs du patrimoine mondial. D’importantes ressources humaines et financières ont été affectées au contrôle de ces menaces, ainsi qu’à la protection et à la surveillance du bien.

Le cadre général de protection des valeurs du patrimoine mondial est établi dans la législation nationale, notamment la loi de 1999 sur la protection de l’environnement et la conservation de la biodiversité. Tous les biens du patrimoine mondial en Australie sont considérés comme des « éléments de valeur environnementale nationale » protégés et gérés conformément à cette loi qui est l’instrument légal de mise en œuvre des obligations de l’Australie découlant de la Convention du patrimoine mondial. En vertu de cette loi, toute mesure qui a, aura ou est susceptible d’avoir un impact significatif sur les valeurs du patrimoine d’un bien du patrimoine mondial doit être référée au ministre responsable pour examen. Des sanctions sévères sont prévues au cas où une mesure serait prise sans approbation préalable. En 2007, l’île Fraser a été inscrite sur la liste du patrimoine national en reconnaissance de son importance comme élément du patrimoine national, conformément à la loi sur la protection de l’environnement et la conservation de la biodiversité.

Description longue
[Uniquement en anglais]

Fraser Island lies just off the east coast of Australia. Stretching over 120 km along the southern coast of Queensland, Fraser Island is the largest sand island in the world.

It is a place of exceptional beauty, with long uninterrupted white beaches flanked by strikingly coloured sand cliffs, majestic tall rainforests and numerous freshwater lakes of crystal-clear waters.

The massive sand deposits that make up the island are a continuous record of climatic and sea level changes over the past 700,000 years.

Fraser Island features complex dune systems that are still evolving, and an array of dune lakes that is exceptional in its number, diversity and age.

The highest dunes on the island reach up to 260 m above sea level. 40 perched dune lakes can be found on the island. These lakes are formed when organic matter, such as leaves, bark and dead plants, gradually build up and harden in depressions created by the wind.

The island also has several barrage lakes, formed when moving sand dunes block a watercourse, and 'window' lakes, formed when a depression exposes part of the regional water table.

A surprising variety of vegetation types grow on the island, ranging from coastal heath to subtropical rainforests. It is the only place in the world where tall rainforests, up to 50 m high, are found growing on sand dunes at elevations of over 200 m.

Birds are the most abundant form of animal life on the island with over 230 species being recorded. It is a particularly important site for migratory wading birds which use the area as a resting place during their long flights between southern Australia and their breeding grounds in Siberia. A species of particular interest is the endangered ground parrot, which is found in the wallum heath lands.

Few mammal species are present on the island. The most common are bats, particularly flying foxes. The dingo population on the island is regarded as the most pure strain of dingoes remaining in eastern Australia.

The lakes on Fraser Island are poor habitats for fish and other aquatic species because of the purity, acidity and low nutrient levels of the water. Some frog species are adapted to survive in this difficult environment. Appropriately called 'acid frogs', they tolerate the acidic condition characteristic of the Fraser Island lakes and swamps.

The earliest date for the occupation of Fraser Island is currently 1,500-2,000 years. Visible remains of Aboriginal settlement include middens, canoe and gunyah trees, and a few other markings such as scars where bees' nests have been removed. The Badtjala and Kabi Kabi groups of Aboriginal people have cultural and other traditional affiliations with the area. European contact, initiated by Matthew Flinders in 1802, was sporadic and limited to explorers, escaped convicts and shipwreck survivors.

Source : UNESCO/CLT/WHC
Description historique
[Uniquement en anglais]

In 1860 Fraser Island was gazetted as an Aboriginal reserve. The reserve was largely revoked two years later following the discovery of valuable stands of timber. The remnant Aboriginal reserve was revoked in 1906, after the Aborigines were removed from Fraser Island. In 1908 the central part of Fraser Island was declared a forestry reserve, and by 1925 most of the island had been set aside as state forest. Fraser Island (Great Sandy National Park) (74,900ha), was gazetted in 1971.

The remainder of Fraser Island consists predominantly of vacant Crown land of 78,404ha in public ownership, which has been proposed as a National Park extension subject to resolution of Aboriginal Land interests. Parts of this have been effectively managed for conservation purposes, and prior to the Commission of Inquiry had been proposed for "preservation zoning" (DASET, 1991; A.Turner, pers.comm., 1992).

The Fraser Island (Great Sandy Region) was accepted as a natural World Heritage Site in 1992, on the basis of criteria (ii) and ( iii ).

Legislation is proposed to cover the whole area nominated, as a regional park (DASET, 1991).

Source : évaluation des Organisations consultatives