jump to the content

Parc national des Virunga

Menaces pesant sur le bien (1994)

Le Parc national des Virunga a été inscrit sur la Liste du patrimoine mondial en péril à la dix-huitième session du Comité du patrimoine mondial (1994) à la suite de la guerre au Rwanda voisin et de l'afflux massif de réfugiés de ce pays qui a entraîné une déforestation et un braconnage considérables sur le site.

De nombreux membres du personnel du Parc n'avaient pas été payés depuis près d'un an.

Le braconnage de la faune sauvage a continué et le personnel ne peut assurer la surveillance le long des 650 km des limites du Parc.

La population du village de pêcheurs des environs du lac Idi Amin s'est beaucoup développée, ce qui menace sérieusement l'intégrité du parc.

La demande de bois utilisé comme combustible par près d'un million de réfugiés campant à l'intérieur du parc peut être évaluée à 600 tonnes par jour, ce qui amène une important déboisement des basses terres.

Historique - Liste du patrimoine mondial en péril
  • 1994

1. Tendance*

* En fonction de la fréquence à laquelle le Comité du patrimoine mondial a étudié l'état de conservation de ce bien depuis les quinze dernières années. 0 = menace minimale, 100 = menaces maximales.
Voir ce lien pour de plus amples explications :The State of Conservation of the World Heritage Forest Network