English Français
Aidez maintenant !

Ensemble du château de Mir

Mir Castle Complex

The construction of this castle began at the end of the 15th century, in Gothic style. It was subsequently extended and reconstructed, first in the Renaissance and then in the Baroque style. After being abandoned for nearly a century and suffering severe damage during the Napoleonic period, the castle was restored at the end of the 19th century, with the addition of a number of other elements and the landscaping of the surrounding area as a park. Its present form is graphic testimony to its often turbulent history.

Ensemble du château de Mir

La construction de ce château commence à la fin du XVe siècle en style gothique. Il sera agrandi et reconstruit par la suite, d'abord en style Renaissance, puis en style baroque. Après un siècle d'abandon et les graves dommages subis pendant la période napoléonienne, le château sera restauré à la fin du XIXe siècle. De nombreux éléments y seront rajoutés et le paysage environnant sera aménagé en parc. Sa forme actuelle est un témoignage vivant de son histoire souvent troublée.

مجمع قصر مير

بدأ بناء هذا القصر في نهاية القرن الخامس عشر على الطراز القوطي. بعد ذاك، تمّ تكبيره وإعادة تشييده لاحقاً، أولاً بحسب طراز النهضة ومن ثم بحسب الطراز الباروكي. بعد قرن من الإهمال والأضرار الكبيرة التي عاناها خلال فترة نابليون، تمّت إضافة عدد كبير من العناصر عليه وترتيب الأراضي المجاورة لتصبح منتزهاً. إن شكله الحالي شاهد على تاريخه المضطرب.

source: UNESCO/ERI

米尔城堡群

米尔城堡于十五世纪末动工建设,属于哥特式风格,后来在文艺复兴时期及其后的巴洛克风格盛行时期得到不断扩建和重建。城堡曾被遗弃了近一个世纪,后又在拿破仑一世时期受到严重破坏,但最终于19世纪末得到修复。在修复过程中,加入了许多其他要素,美化了周边景观,建成了一个公园。如今的面貌是其历经沧桑动荡的历史写照。

source: UNESCO/ERI

Комплекс Мирского замка

Мирский замок был возведен в самом начале XVI в. в готическом стиле. Затем он был существенно расширен и перестроен, сначала в стиле эпохи Возрождения, затем – барокко. Далее почти на протяжении столетия замок был заброшен, а во время войны 1812 г. он испытал серьезные разрушения. В конце XIX в. замок был восстановлен, в его архитектурный ансамбль были внесены новые элементы, а на прилегающей территории был разбит ландшафтный парк с водоемом. Современный облик замка – наглядное свидетельство его богатой и сложной истории.

source: UNESCO/ERI

Conjunto del Castillo de Mir

Este castillo se empezó a construir en las postrimerí­as del siglo XV en estilo gótico. Las partes añadidas y reconstruidas posteriormente son de estilo renacentista y barroco. Tras un siglo de abandono y los graves daños sufridos en la época napoleónica, el castillo fue restaurado a finales del siglo XIX, añadiéndosele entonces nuevos elementos y transformando el í¡rea circundante en parque. Su apariencia actual es un testimonio vivo de su turbulenta historia.

source: UNESCO/ERI

ミール地方の城と関連建物群
ベラルーシ西部にある宮殿。相次ぐ支配者の交代と戦闘の歴史を生き延びてきた中から、西欧の影響を受けつつこの地域の特性を融合させた独特な様式を生み出した。15世紀末の建立当時にはゴシック様式であたミール宮殿は、五つの重厚なレンガ造りの塔を持ち、後にルネサンス様式、バロック様式と相次いで改築された。ナポレオン戦争時に大きな損傷を被ったが19世紀末に修復され、同時に周辺の景観を取りこんだ公園が整備された。

source: NFUAJ

Mir kasteelcomplex

Aan het einde van de 15e eeuw begon men met de bouw van dit Gotische kasteel. Hierna werd het uitgebreid en herbouwd, eerst in de stijl van de Renaissance, daarna in de stijl van de Barok. Tegen het eind van de 19e eeuw werd het kasteel gerestaureerd, nadat het bijna een eeuw verlaten was geweest en hevige schade had opgelopen tijdens de Napoleontische tijd. In 1920 en 1930 werden elementen in de stijl van de Secessie en Romantiek toegevoegd en werd er rondom een park aangelegd. Tijdens de Tweede Wereldoorlog diende het kasteel als gevangeniskamp en getto.

Source : unesco.nl

  • Anglais
  • Français
  • Arabe
  • Chinois
  • Russe
  • Espagnol
  • Japonais
  • Néerlandais
Ensemble du château de Mir © Public Domain
Justification d'inscription

Critère ii: Le château de Mir est un exemple exceptionnel de château d’Europe centrale qui traduit dans sa conception et sa disposition des influences culturelles successives (gothique, baroque et Renaissance) qui se fondent harmonieusement pour créer un monument significatif de l’histoire de cette région.

Critère iv: La région qui accueille le château de Mir a connu une longue histoire de conflits et d’unions politiques et culturelles, qui est représentée de façon vivante dans la forme et l’aspect de l’ensemble.

Description longue

La région dans laquelle se trouve le château de Mir est riche d'une longue histoire de rapports culturels et de mélanges, qu'illustre bien la physionomie générale de cette région fertile, située au centre géographique de l'Europe, à la croisée des principales voies commerciales. Elle se trouva, du même coup, au contact d'États représentant des traditions culturelles et religieuses différentes, et donc au cœur de conflits militaires majeurs. Le bref moment historique commençant à la fin du XVe  siècle a été marqué par une combinaison de changements sans précédents dans les domaines religieux, humain et économique. Le complexe du château de Mir reflète parfaitement l'histoire du Bélarus : c'est pourquoi il est devenu l'un des principaux symboles nationaux de ce pays.

La construction du château par la famille Ilyinichi a commencé en style gothique à la fin du XVe  siècle, mais il fut par la suite agrandi et restauré. Les premiers travaux, interrompus pour une raison inconnue, ont porté sur la construction des murs et des tours en style gothique. L'édifice était achevé au début du XVIIe  siècle avec l'addition d'un ensemble palatial, comportant quelques adjonctions en style Renaissance, après son passage à la famille Radziwill. La reconstruction qui suivit les sièges de 1655 et 1706 porta à l'introduction de différents éléments de style baroque. Après avoir été abandonné pendant près d'un siècle, et avoir souffert de graves dommages au cours de l'époque napoléonienne, le château fut restauré à la fin du XIXe  siècle, avec l'adjonction de nombreux autres éléments, et la transformation de la zone environnante en parc. Son aspect actuel témoigne d'une histoire souvent agitée. Le vieux château est aujourd'hui conservé comme une ruine romantique.

L'ensemble du château de Mir se trouve sur la rive d'un petit lac au confluent de la Miryanka et de l'un de ses petits affluents. Ses murs forment un quadrilatère irrégulier, avec quatre tours d'angle formées de cinq étages, surmontées par des toits pointus, et une tour-portail de six étages sur son côté ouest. Les façades sont en brique, et présentent des renfoncements décorés de stuc peint ; les encadrements des fenêtres et des portes, ainsi que les balcons, sont en grès, et les toits en tuiles, dont certaines sont vernissées.

La crypte-chapelle des ducs de Svyatopolk-Mirsky se trouve près du château. Sa façade est décorée d'un panneau de mosaïque formé de tessères polychromes, qui représente le Christ. D'autres lieux intéressants sont la maison du garde située près de la chapelle, au nord, l'annexe du palais , construite à la fin du XIXe  siècle à l'intérieur du parc, et qui présente des façades stuquées et décorées. Les ruines du palais principal , qui se trouvent à l'extrémité orientale du complexe, ne sont plus occupées aujourd'hui. La chapelle du XIXe  siècle est un petit édifice en pierre stuquée. Le mémorial du site du massacre des prisonniers du ghetto de Mir se trouve au nord du complexe, à l'est de l'ancien jardin à l'italienne.

Source : UNESCO/CLT/WHC
Description historique

Le château a été construit à la fin du XVe siècle ou au début du XVIe (la première référence qui y est faite remonte à 1531) par la famille Ilyinichi. Les travaux initiaux concernaient la construction des murailles et des tours, mais ils furent interrompus pour une raison inconnue. Au début du XVIIe siècle, la construction fut achevée grâce à l'ajout d'une résidence palatiale présentant quelques traits de la Renaissance (dont un jardin de style italien) après que la famille Radziwill en eut pris possession en 1569. Ces travaux furent probablement réalisés sous la direction de l'architecte italien Gian Maria Bernardoni.

À la suite de sièges en 1655 et en 1706, des travaux de reconstruction ajoutèrent au château quelques caractéristiques baroques. Il fut gravement endommagé sous la période napoléonienne, en 1794 et à nouveau en 1812, et resta dans un état d'abandon et de décrépitude jusqu'aux années 1920, époque à laquelle des travaux de restauration furent entrepris, lesquels ajoutèrent certains éléments typiques de la sécession. Pendant la Seconde Guerre mondiale, il servit de camp de prisonniers et de ghetto. La restauration à proprement parler ne recommença qu'en 1982.

Source : évaluation des Organisations consultatives