English Français

Monuments historiques de Novgorod et de ses environs

Historic Monuments of Novgorod and Surroundings

Situated on the ancient trade route between Central Asia and northern Europe, Novgorod was Russia's first capital in the 9th century. Surrounded by churches and monasteries, it was a centre for Orthodox spirituality as well as Russian architecture. Its medieval monuments and the 14th-century frescoes of Theophanes the Greek (Andrei Rublev's teacher) illustrate the development of its remarkable architecture and cultural creativity.

Monuments historiques de Novgorod et de ses environs

Située sur l'ancienne route commerciale entre l'Asie centrale et l'Europe du Nord, Novgorod était la première capitale de la Russie au IXe siècle. Entourée d'églises et de monastères, elle devint un foyer de spiritualité orthodoxe ainsi qu'un centre de l'architecture russe. Ses monuments médiévaux et les fresques du XIVe siècle de Théophane le Grec (professeur d'Andreï Roublev), illustrent le développement de cette architecture et de cette créativité culturelle remarquables.

نصب نوفغورود وجوارها التاريخيّة

كانت نوفغورد أولى عواصم روسيا في القرن التاسع وهي تقع على الطريق التجاريّة القديمة بين آسيا الوسطى وأوروبا الشماليّة. تحيطها الكنائس والأديرة وقد استحالت موئل الروحانيّة الأرثوذكسيّة كما مركز الهندسة الروسيّة. تُجسّد نصب القرون الوسطى وجدرانيّات القرن الرابع عشر من أعمال تيوفان اليوناني (أستاذ أندري روبليف) تطوّر هذا الفنّ الهندسي وهذا الإبداع الثقافي المميز.

source: UNESCO/ERI

诺夫哥罗德及其周围的历史古迹

诺夫哥罗德是中亚通往北欧的古代贸易要道,也是9世纪时俄国的第一个首都。由于拥有众多的教堂和修道院,诺夫哥罗德成为东正教的牧师中心和俄国的建筑中心。它的中世纪遗址群以及14世纪希腊狄奥凡(安德烈·鲁比洛夫的老师)的壁画,描述了这座城市的著名建筑的发展以及文化创造力。

source: UNESCO/ERI

Исторические памятники Великого Новгорода и окрестностей

Новгород, выгодно располагаясь на древнем торговом пути между Средней Азией и Северной Европой, был в IX в. первой столицей России, центром православной духовности и русской архитектуры. Его средневековые памятники, церкви и монастыри, а также фрески Феофана Грека (учителя Андрея Рублева), датируемые XIV в., наглядно иллюстрируют выдающийся уровень архитектурного и художественного творчества.

source: UNESCO/ERI

Monumentos históricos de Novgorod y sus alrededores

Situada en la antigua ruta comercial entre el Asia Central y Europa Septentrional, Novgorod fue la primera capital de Rusia en el siglo IX. Con sus numerosas iglesias y monasterios, esta ciudad fue un centro importante de la vida espiritual ortodoxa y de la arquitectura rusa. Sus monumentos medievales y los frescos ejecutados en el siglo XIV por Teófanes el Griego, el maestro de Andrei Rublev, ilustran el extraordinario desarrollo alcanzado por la arquitectura y la creación artística de la época.

source: UNESCO/ERI

ノヴゴロドの文化財とその周辺地区
12~15世紀に自由都市国家として栄えたノブゴロド公国は、ボルホル川を通じてヨーロッパとロシアを結ぶ貿易の中心地だった。11世紀半ばに建てられた、ノブゴロドの建造物で最も古い聖ソフィア寺院は、タマネギ型のクーポラ(円屋根)をのせたビザンチン様式建築で、内部にはモザイクで装飾された多くの礼拝堂がある。

source: NFUAJ

Historische monumenten van Novgorod en omgeving

Novgorod ligt aan de oude handelsroute tussen Centraal-Azië en Noord-Europa en was de eerste hoofdstad van Rusland in de 9e eeuw. De stad – omringd door kerken en kloosters – was een van de belangrijkste centra van de Russische cultuur en spiritualiteit. De middeleeuwse monumenten en 14e-eeuwse fresco’s van Theophanes de Griek illustreren de ontwikkeling van Novgorods opmerkelijke architectuur en culturele creativiteit. De stad was een uitmuntend cultureel centrum en de geboorteplaats van de nationale stijl van steenarchitectuur en een van de oudste nationale scholen van de schilderkunst. Novgorod heeft hierdoor veel invloed gehad op de ontwikkeling van de Russische kunst als geheel gedurende de middeleeuwen.

Source : unesco.nl

  • Anglais
  • Français
  • Arabe
  • Chinois
  • Russe
  • Espagnol
  • Japonais
  • Néerlandais
Monuments historiques de Novgorod et de ses environs © Quinn Dombrowski
Valeur universelle exceptionnelle

Brève synthèse

La cité de Novgorod, dont les premières archives datent du 9e siècle, est située sur les anciennes routes commerciales reliant les pays baltes et scandinaves de l’Europe du Nord à l’Asie centrale et Byzance.

Formant un bien en série, les monuments historiques de Novgorod et de ses environs ont un lien direct avec le processus de création de l’ancien État russe des IXe et Xe siècles. L’aristocratie urbaine qui gouvernait la cité république par le truchement d’une Assemblée populaire (Vece) fit appel à un prince de la dynastie suédoise (Varègue) des Rurikides, qui régnèrent sur les terres russes durant 700 ans.

Grâce aux soins des archevêques orthodoxes, Novgorod fut un des plus anciens et plus importants foyers de l’art et, en général, de la culture russe. Les plus anciens manuscrits slavons (slave ancien) russes (XIe siècle) seront écrits à Novgorod, dont une historiographie autonome (dès le XIIe siècle) et, plus particulièrement, la première traduction intégrale de l’Ancien et du Nouveau Testament (fin du XVe siècle). Novgorod fut un lieu de naissance du style national de l’architecture en pierre, et une des premières écoles nationales de peinture.

La plupart des monuments historiques sont associés à la république de Novgorod (XIIe et XVe siècles), qui fut en soi un phénomène unique dans la Russie médiévale. Ce n’est qu’après la conquête des deux républiques (1478, dans le cas de Novgorod) par les souverains moscovites que la capitale russe actuelle gagne la suprématie culturelle.

Les monuments historiques de Novgorod sont situés non seulement au centre de la cité, mais aussi dans les environs. À Novgorod même, il s’agit du quartier de Sainte-Sophie, avec le Kremlin et ses fortifications du XVe siècle ; de l’église de Sainte-Sophie du milieu du XIe siècle ; et d’autres monuments datant des XIIe et XIXe siècles ; des monuments du quartier commercial, dont de nombreuses églises parmi les plus anciennes de la ville, comme celle de la Transfiguration décorée de fresques à la fin du XIVe siècle par Théophane le Grec, qui fut le maître d’André Roublov ; et, enfin, quatre monuments religieux des XIIe et XIIIe siècles à l’extérieur de vieille ville, dont la fameuse église du Sauveur de Neredica.

Les couches archéologiques et culturelles exceptionnelles de Novgorod datant des Xe et XVIIe siècles, qui occupent une zone d’environ 347 ha, sur une profondeur de 7‑8 mètres, sont gorgées d’eau et anaérobies, préservant ainsi des matières organiques. 

Critère (ii) : La ville de Novgorod étant un foyer culturel éminent, lieu de création de l’architecture nationale en pierre, et une des plus anciennes écoles nationales de peinture, a influencé le développement de l’ensemble de l’art russe du Moyen Âge.

Critère (iv) : Par le large éventail de monuments conservés à Novgorod, la ville est un véritable conservatoire de l’architecture russe moyenâgeuse, mais aussi plus tardive (XIe et XIXe siècles). En effet, ses monuments permettent à eux seuls d’illustrer le développement de l’architecture russe.

Critère (vi) : Novgorod est un des hauts lieux de la culture et de la spiritualité russes ; ses monuments, ainsi que les trésors qu’ils enferment, en sont le témoignage vivant. 

Intégrité

Le bien intitulé Monuments historiques de Novgorod et de ses environs est un bien en série, et l’intégrité de chacun de ses composants est assurée par les zones tampon et de protection. Les attributs qui expriment la valeur universelle exceptionnelle se trouvent à l’intérieur des limites et témoignent de l’importance significative du bien, en tant qu’ensemble architectural intégral ayant suivi une évolution harmonieuse au cours des siècles. Une proportion importante des vestiges archéologiques est située à l’intérieur des limites du bien.

Les attributs des composants de même que les liens dynamiques et fonctionnels existant entre eux demeurent intacts et répondent complètement aux critères de valeur universelle exceptionnelle. Le bien subit un certain nombre de pressions dues au développement, aux infrastructures et au changement environnemental. 

Authenticité

Les monuments historiques de Novgorod et de ses environs répondent aux critères d’authenticité, dans la mesure où les dates de leur fondation et les données sur leur paternité sont documentées et confirmées par des études sur le terrain.

La couche archéologique et culturelle de la cité a un niveau élevé d’authenticité et est datée avec des moyens de la dendrochronologie très sophistiqués, qui ont été reconnus dans le monde entier.

Tous les composants du bien du patrimoine mondial possèdent les caractéristiques d’objets originaux, ce qui fonde leur utilisation dans le cadre du tourisme international. Les monuments du bien ont été conservés depuis la fin du XIXe siècle et les activités de restauration ont toujours été précédées de travaux de recherche générale afin de s’assurer que des matériaux identiques aux originaux seraient utilisés. Cette approche a également eu un impact positif sur la compréhension et la conservation de la valeur universelle exceptionnelle du bien.

En conséquence ce bien du patrimoine mondial possède des attributs qui expriment pleinement sa valeur universelle exceptionnelle. 

Eléments requis en matière de protection et de gestion

Tous les composants du bien monuments historiques de Novgorod et de ses environs sont situés dans les limites de la réserve naturelle historique, architecturale et archéologique établie par la résolution du Conseil des députés du peuple de la région de Novgorod No. 366, datée du 25 septembre 1985. La couche archéologique et culturelle est protégée par la règlementation du Conseil des ministres de la fédération de Russie No. 624, datée du 4 décembre 1974.

Par conséquent, les contrôles programmés sur les bâtiments situés dans la réserve naturelle sont effectués de manière continuelle et garantissent que des fouilles archéologiques sont effectuées préalablement à toute activité de construction. Des zones de sécurité pour des bâtiments architecturaux ont été mises au point et approuvées. Depuis 2014, le Comité de protection nationale des sites du patrimoine culturel de la région de Novgorod a fait office de groupe de gestion pour la protection et la gestion du bien du patrimoine mondial. En 1997, l’administration de la ville de Novgorod a approuvé un plan cadastral des sites du patrimoine culturel et historique de Novgorod, qui améliore le système de suivi.

Des fonds fédéraux sont utilisés pour la conservation de composants du bien du patrimoine mondial, qui sont administrés par la réserve naturelle de Novgorod comme des pièces de musée, et pour les monuments gérés par des institutions religieuses. Les monuments supervisés par l’administration de la ville sont conservés au moyen du budget municipal. Depuis la dernière décennie du XXe siècle, des activités visant la conservation du bien ont été exécutées, ce qui a permis d’écarter des menaces avérées dues soit au développement soit au délaissement. Les systèmes de protection et de gestion existants sont considérés efficaces.

D’autres améliorations du site pourraient porter sur : la promotion du bien par des communautés locales, des entreprises, le gouvernement régional et des visiteurs ; la fourniture de ressources humaines appropriées pour la gestion et le suivi du bien ; une gestion basée sur la recherche ; des améliorations à apporter au suivi de monuments ; des mécanismes améliorés pour financer des restaurations ; un meilleur système de gestion des visiteurs ; l’élaboration de projets de recherche scientifique avec la participation d’instituts d’études scientifiques comme source de connaissances spécialisées ; la poursuite d’études archéologiques ; l’examen des pressions exercées sur le site et l’étude du flux touristique.