jump to the content

Complexe forestier de Dong Phayayen-Khao Yai

Dong Phayayen-Khao Yai Forest Complex

The Dong Phayayen-Khao Yai Forest Complex spans 230 km between Ta Phraya National Park on the Cambodian border in the east, and Khao Yai National Park in the west. The site is home to more than 800 species of fauna, including 112 mammal species (among them two species of gibbon), 392 bird species and 200 reptile and amphibian species. It is internationally important for the conservation of globally threatened and endangered mammal, bird and reptile species, among them 19 that are vulnerable, four that are endangered, and one that is critically endangered. The area contains substantial and important tropical forest ecosystems, which can provide a viable habitat for the long-term survival of these species.

Complexe forestier de Dong Phayayen-Khao Yai

Le complexe forestier de Dong Phayayen-Khao Yai s’étend sur 230 km entre le parc national de Ta Phraya à la frontière cambodgienne à l’est, et le parc national Khao Yai à l’ouest. Le site est l’habitat de plus de 800 espèces de faune, parmi lesquelles 112 espèces de mammifères (dont deux espèces de gibbons), 392 espèces d’oiseaux et 200 de reptiles et d’amphibiens. Il est d’importance internationale pour la conservation des espèces de mammifères, d’oiseaux et de reptiles menacées et en danger sur Terre, parmi lesquelles 19 sont vulnérables, 4 en danger, et une en danger critique d’extinction. La zone contient des écosystèmes forestiers tropicaux de première importance, qui peuvent constituer un habitat viable pour la survie à long terme de ces espèces.

مجمّع دونغ فايايين كاو ياي الحرجي

يمتد مجمع دونغ فايايين – كاو ياي الحرجي على 230 كيلومترا بين منتزه تا فرايا الوطني عند الحدود الكمبودية شرقاً ومنتزه كاو ياي الوطني غرباً. وهو يشكل موطناً لأكثر من 800 صنف من الحيوانات التي تشمل 112 فصيلة من الثدييات (منها فصيلتان من قرود الغيبون) و392 صنفاً من الطيور و200 صنف من الزواحف والضفدعيات. ويتسم هذا المجمع بأهمية دولية في ما يختص بالحفاظ على أصناف الثدييات والطيور والزواحف المهددة على الأرض والتي تشمل 19 صنفاً مهدداً و4 أصناف معرضة للخطر وصنف واحد يواجه خطر الانقراض. وتتضمن المنطقة انظمة بيئية حرجية مدارية فائقة الأهمية وكفيلة بتشكيل موطن قابل للاستمرار من أجل حفظ هذه الأصناف على الأمد الطويل.

source: UNESCO/ERI

东巴耶延山-考爱山森林保护区

东巴耶延山-考爱山森林保护区横跨在柬埔寨东部边缘的巴耶延国家公园和西部的考爱山国家公园之间,绵延230公里。这里是100米到1351米高的崎岖山区,总面积615 500公顷,其中有7500公顷在海拔1000米以上。北部由孟河的几条支流汇聚而成,其本身也是湄公河的支流。南边是许多瀑布、河谷和由四个溪流汇聚而成的巴真武里河(Prachinburi River)。这里栖息着800多个动物种群,其中有112种哺乳动物(长臂猿类有两种)、392种鸟类,200种爬行和两栖类动物。保护世界上受到威胁和濒危哺乳动物、鸟类和爬行动物具有全球性的重要意义。这其中有19种动物易受危害,4种动物处于濒危状态,还有1种受到严重威胁。这一地区包含丰富而重要的热带森林生态系统,为这些动物的长期生存提供了一个适宜的栖所。

source: UNESCO/ERI

Лесной комплекс Донгфаяйен-Кхауяй

Этот лесной массив простирается на 230 км. На востоке он соседствует с национальным парком Тафрайя, лежащим на границе с Камбоджей, а на западе примыкает к национальному парку Кхауяй. Пересеченный гористый рельеф имеет высоты в диапазоне 100-1351 м, причем 7,5 тыс.га (из общей площади 615,5 тыс.га) располагаются выше уровня 1000 м. Северная часть территории дренируется притоками реки Мун, впадающей затем в Меконг, а южная часть массива со множеством живописных ущелий и водопадов дренируется четырьмя притоками реки Прахинбури. В лесах зафиксировано более 800 видов животных, включая 112 видов млекопитающих (в т.ч. два вида гиббонов), 392 – птиц и 200 – рептилий и амфибий. Среди глобально редких видов млекопитающих, птиц и рептилий 19 относятся к категории «уязвимые», четыре вида – «исчезающие», а один вид определен как «находящийся в критическом состоянии». Выживание этих редких животных оказалось возможным только благодаря здешним обширным тропическим лесам.

source: UNESCO/ERI

Complejo forestal de Dong Phayayen – Khao Yai

Este complejo forestal se extiende a lo largo de 230 km, en dirección este-oeste, desde el Parque Nacional de Ta Phraya, situado no lejos de la frontera con Camboya, hasta el Parque Nacional de Khao Yai. Alberga más de 800 especies animales, entre las que se cuentan 112 de mamíferos (con dos clases de gibones), 392 de aves y 200 de reptiles y anfibios, y reviste una gran importancia para la conservación de algunas que se hallan amenazadas a nivel mundial. Entre estas últimas hay una en peligro crítico de extinción, cuatro amenazadas y diecinueve vulnerables. El complejo forestal posee un abundante número de ecosistemas importantes de bosque tropical susceptibles de ofrecer un hábitat viable para la supervivencia de esas especies animales a largo plazo.

source: UNESCO/ERI

ドン・パヤーイェン‐カオ・ヤイ森林群

source: NFUAJ

Dong Phayayen-Khao Yai boscomplex

Het Dong Phayayen-Khao Yai boscomplex overbrugt 230 kilometer tussen het Nationaal park Ta Phraya (op de grens met Cambodja) in het oosten en het Nationaal park Khao Yai in het westen. Het gebied is de thuisbasis van meer dan 800 diersoorten, inclusief 112 soorten zoogdieren, 392 vogelsoorten en 200 soorten reptielen en amfibieën. Het gebied bevat grote en belangrijke tropische bosecosystemen, die een levensvatbaar woongebied voor de lange termijn kunnen bieden. Mede hierom zijn de bossen van cruciaal belang voor het behoud van bedreigde zoogdieren, vogels en reptielen. In het Dong Phayayen-Khao Yai boscomplex komen 19 kwetsbare diersoorten, vier bedreigde en een ernstig bedreigde voor.

Source : unesco.nl

  • Anglais
  • Français
  • Arabe
  • Chinois
  • Russe
  • Espagnol
  • Japonais
  • Néerlandais
Complexe forestier de Dong Phayayen-Khao Yai © Nomination File
Valeur universelle exceptionnelle

Brève synthèse


Habitat de plus de 800 espèces de faune et situé dans le nord-est de la Thaïlande, le compexe forestier de Dong Phayayen-Khao Yai (DPKY-FC) s’étend sur 615.500 ha, et comprend cinq aires protégées quasi contiguës, le parc national de Khao Yai, le parc national de Thap Lan, le parc national de Pang Sida, le parc national de Ta Phraya, et le sanctuaire de faune de Dong Yai. Le complexe s'étend sur 230 km du parc national de Ta Phraya à la frontière cambodgienne à l'est et le parc national de Khao Yai à l'extrémité occidentale du complexe. Il se trouve dans un alignement est-ouest le long et au-dessous du plateau de Korat, dont la l’extémité sud est formée par l'escarpement de Phanom Dongrek. Le bien se situe à l'intérieur de l'unité biogéographique de l’Indochine centrale et longe l'unité biogéographique des monts Cardamome. Le complexe se trouve également en bordure des écorégions forêt caducifoliée tropicale et subtropicale humide (WWF écorégion 35 des 200 mondiales) et forêt sèche d’Indochine (écorégion 54).

 D’importance internationale en raison de sa biodiversité et de la conservation d’espèces de mammifères d'oiseaux et de reptiles menacées et en danger,, le bien abrite une espèce en danger critique d’extinction (le crocodile du Siam), quatre espèces menacées (l'éléphant d'Asie, le tigre, le chat-léopard, le banteng) et 19 espèces vulnérables. Le bien protège quelques-unes des dernières  principales populations de nombreuses espèces importantes de faune de la région et c’est le seul endroit connu où l’aire de répartition du gibbon à tête blanche et du gibbon à bonnet se chevauchent et où les deux espèces se croisent.
Le complexe forestier de Dong Phayayen-Khao Yai, avec ses fortes précipitations annuelles, constitue un  bassin versant crucial pour la Thaïlande, drainant et alimentant cinq des principales rivières du pays: la Nakhon Nayok, la Prachin Buri, la Lamta Khong, la Muak Lek, et la Mun. Les cascades et les ruisseaux dans le bien, ainsi que la variété de la flore et de la faune et les paysages boisés spectaculaires, attirent des millions de visiteurs chaque année à des fins de loisir et d'éducation.

Critère (x) :Le Complexe forestier de DPKY compte plus de 800 espèces de la faune, dont 112 espèces de mammifères, 392 espèces d’oiseaux et 200 de reptiles et d’amphibiens. Il est d’importance internationale pour la conservation de mammifères, d’oiseaux et de reptiles en danger et menacés au plan mondial qui sont reconnus comme d’importance universelle exceptionnelle. Cela comprend une espèce en danger critique d’extinction, quatre espèces en danger et 19 espèces vulnérables. Le complexe contient la dernière grande région d’importance mondiale d’écosystèmes de forêt tropicale de la province biogéographique de la forêt de mousson thaïlandaise dans le nord-est de la Thaïlande qui peut offrir une zone viable pour la survie d’espèces importantes au plan mondial telles que le tigre, l’éléphant, le chat-léopard et le banteng. Le chevauchement unique des aires de répartition de deux espèces de gibbons (dont le vulnérable Hylobates pileatus) ajoute à la valeur générale du complexe. Le complexe ne joue pas seulement un rôle important pour la conservation des espèces résidentes, mais aussi pour les espèces migratrices telles que le pélican à bec tacheté en danger et le marabout argala, en danger critique d’extinction.


Intégrité


Composée de cinq aires protégées quasi-contiguës et couvrant 230 km entre le parc national de Ta Phraya à la frontière cambodgienne à l'est et le parc national de Khao Yai à l'ouest, les limites du complexe forestier de Dong Phayayen-Khao Yai suivent  les courbes de niveau qui étaient à l’origine tracées autour des dernières zones de forêt  et d’habitats naturels, ce qui résulte en une frontière bien définie mais compliquée. La taille de l’ensemble du bien assure adéquatement l’intégralité des habitats et des processus écologiques et, avec un gradient topographique, climatique et de végétation est-ouest bien défini, il contient tous les principaux types d'habitats de l'est de la Thaïlande. Le maintien et le rétablissement de la connectivité entre les différents éléments écologiques du complexe reste une préoccupation et une priorité pour l'agence chargée de la gestion, en raison de son impact direct sur l'intégrité et la valeur du bien.
Le parc national de Khao Yai est couvert à plus de 80% de forêts sempervirentes ou semi-sempervirentes, pour  la plupart des forêts primaires de haute futaie de bonne qualité. Il y a aussi des zones importantes de forêt primaire dans chaque aire protégée composante du complexe, avec des forêts sempervirentes humides et sèches qui se trouvent dans toutes les aires protégées du complexe. Dans l'ensemble, le bien représente une mosaïque complexe de tous les types de végétation et d'habitat qui restent dans le nord de la Thaïlande, y compris les habitats de forêt tropicale, reflétant non seulement les processus de succession, mais aussi la diversité topographie et du sol. Comme il s’agit de la dernière grande zone de forêts étendues dans le nord-est de la Thaïlande, et que celles-ci sont entourées de paysages presque entièrement transformés,  les pressions humaines sont importantes et diverses, notamment les routes, les incursions, le tourisme et le braconnage. Dans certaines régions, des incursions significatives et la conversion en terres agricoles se sont produites le long de la limite et l'absence d'une zone tampon clairement délimitée engendre des utilisations concurrentes des terres bordant directement la limite du bien.

Eléments requis en matière de protection et de gestion


Le complexe forestier de Dong Phayayen-Khao Yai, composé de quatre parcs nationaux et d’une réserve de faune, est la propriété du gouvernement de la Thaïlande et relève des législations vigoureuses qui couvrent à la fois les parcs nationaux et les réserves de faune. Les quatre parcs nationaux--Ta Phraya, Thap Lan, Pang Sida et Khao Yai—ont été créés au titre de la Loi sur les parcs nationaux BE 2504 (1961) et le sanctuaire de faune de Dong Yai a été créé au titre de la Loi de protection des réserves d’animaux sauvages BE 2535 (1992). Le département des parcs nationaux de la conservation de la faune et des plantes (DNP) gère actuellement les parcs nationaux et les sanctuaires de faune, et le complexe est administré par deux bureaux de l'administration régionale, sous la supervision du Comité du patrimoine mondial mis en place par la DNP.
Le plan de gestion du complexe forestier de Dong Phayayen-Khao Yai a été élaboré pour protéger l'écologie et répondre aux objectifs de gestion du bien en matière de loisirs, de recherche et d'éducation du public, tout en conservant les valeurs pour lesquelles le bien a été inscrit. En outre, des comités des aires protégées, composés de représentants de l'organisme de gestion, des collectivités locales et des parties prenantes, ont été mis en place pour conseiller sur la mise en œuvre du plan de gestion, y compris sur les questions liées à la participation du public dans la gestion des aires protégées. Afin d’assurer  la conservation à long terme des ressources naturelles et le maintien d’écosystèmes sains et intacts dans le complexe forestier de Dong Phayayen-Khao Yai, le gouvernement thaïlandais s'est engagé à investir pour l'amélioration de la protection du bien, y compris grâce à des effectifs, des équipements et une allocation budgétaire annuelle suffisants
Les impacts de l’utilisation et du développement des routes, du tourisme, du braconnage, et des incursions, de la conversion et de la séparation des terres sont des menaces importantes pour la conservation à long terme du bien. Une utilisation intensive des routes existantes et le développement qui en résulte présentent des menaces potentielles pour les valeurs naturelles du complexe, en séparant des zones importantes au sein du complexe et en créant des obstacles au maintien de la connectivité. Pour aider à résoudre ces problèmes, le Gouvernement thaïlandais et les organismes gestionnaires prennent des mesures comme la création de corridors de connectivité, la sensibilisation des communautés à la conservation, et l’application de la réglementation et des lois.
L’augmentation du tourisme, en particulier pendant les périodes de pointe, fait souvent subir une pression intense aux installations et à la gestion, en particulier dans le parc national de Khao Yai, qui reçoit un nombre considérablement plus élevé de visiteurs que d'autres paries du complexe. La mise en œuvre de plans pour le tourisme à l’échelle du complexe, la limitation  du nombre de personnes autorisées à entrer dans le parc et des stratégies alternatives pour amener les visiteurs dans la région sont étudiées et développées pour faire face aux pressions croissantes dues aux touristes.

Description longue
[Uniquement en anglais]

The Dong Phayayen - Khao Yai Forest Complex spans 230 km between Ta Phraya National Park on the Cambodian border in the east, and Khao Yai National Park in the west. It is a rugged mountainous area ranging between 100 m and 1,351 m in altitude, with about 7,500 ha of its 615,500 ha above 1,000 m. The north side is drained by several tributaries of the Mun River, itself a tributary of the Mekong River. The southern side is drained by numerous scenic waterfalls and gorges and four main fast streams that flow into the Prachinburi River.

The site is home to more than 800 species of fauna, including 112 mammals (among them two species of gibbon), 392 species of birds and 200 reptiles and amphibians. It is internationally important for the conservation of globally threatened and endangered mammals, birds and reptiles, among them 19 that are vulnerable, four that are endangered, and one that is critically endangered. The area contains substantial and important tropical forest ecosystems, which can provide a viable habitat for the long-term survival of these species.

The complex also contains the last substantial area of globally important tropical forest ecosystems of the Thailandian Monsoon Forest biogeographic province in north-east Thailand, which in turn can provide a viable habitat for long-term survival of endangered, globally important species, including tiger, elephant, leopard cat and banteng. The unique overlap of the range of two species of gibbon, including the vulnerable pileated gibbon, further adds to the global value of the complex. In addition to the resident species, the complex plays an important role in the conservation of migratory species, including the endangered spot-billed pelican and critically endangered greater adjutant.

Source : UNESCO/CLT/WHC