English Français

Skogskyrkogården

Skogskyrkogården

This Stockholm cemetery was created between 1917 and 1920 by two young architects, Asplund and Lewerentz, on the site of former gravel pits overgrown with pine trees. The design blends vegetation and architectural elements, taking advantage of irregularities in the site to create a landscape that is finely adapted to its function. It has had a profound influence in many countries of the world.

La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

Skogskyrkogården

Ce cimetière de Stockholm fut aménagé de 1917 à 1920 par deux jeunes architectes, Asplund et Lewerentz, dans d'anciennes carrières de gravier plantées de pins. La conception associe la végétation aux éléments architecturaux et tire parti des accidents du terrain. Elle crée un paysage en parfaite harmonie avec sa fonction qui a exercé une profonde influence dans de nombreux pays du monde.

La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

سكوغسكيركو غاردن

تولى ترتيب هذه المقبرة في ستوكهولم من عام 1917 حتى 1920 المهندسان المعماريان اسبلوند ولويرينتس في كسارات قديمة للحصى مزروعة بأشجار الصنوبر. ويجمع تصميم المقبرة بين النباتات والعناصر الهندسية مع الاستفادة من حوادث التربة، ويتجلى في منظر كثير التناغم مع وظيفته التي تركت أثراً بالغاً في عدد من دول العالم.

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

斯科斯累格加登公墓

这块位于斯德哥尔摩的公墓是由两位年轻的建筑师──阿斯普隆德和莱韦伦茨设计,建于1917-1920年。他们用砂砾铺地,地上种满了松树。这里的设计把植物、建筑特色及地形的不规则性相结合,使景观与墓地功能相融合。它对世界上许多国家的墓地设计都产生了深刻影响。

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

Скугсчюркогорден – «Лесное кладбише» в Стокгольме

Это кладбище в Стокгольме возникло в период 1917-1920 гг. по проекту двух молодых архитекторов Асплунда и Леверенца на месте отработанных гравийных карьеров, заросших сосновым лесом. Проект соединил эту растительность с архитектурными формами, используя преимущества неровного рельефа местности для создания ландшафта, оптимально приспособленного к функциональному назначению. Этот памятник оказал большое влияние на деятельность архитекторов во многих странах мира.

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

Skogskyrkogården

Este cementerio de Estocolmo fue construido entre 1917 y 1920 por dos jóvenes arquitectos, Asplund y Lewerentz, en antiguas graveras plantadas de pinos. Proyectado para combinar los elementos arquitectónicos con la vegetación y aprovechar perfectamente los accidentes del terreno, el paisaje creado se armoniza perfectamente con la función del sitio. El diseño de Skogskyrkogården ha ejercido una profunda influencia en muchos países del mundo.

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

スクーグシュルコゴーデン
今世紀のスウェーデンの建築家を代表するグンナー・アスブルンドとシグード・ローレンツが手がけたストックホルム近郊の森林墓地。1917~1920年につくられた。もとは砂利採掘場と松林だったが、優れた空間設計により、墓石や十字架と、芝生などの植裁、建造物、起伏のある地形が完璧な調和を奏でている。

source: NFUAJ

Skogskyrkogården

Deze begraafplaats van Stockholm werd tussen 1917 en 1920 opgericht door de architecten Asplund en Lewerentz, op de plaats waar voormalige grindgroeven overgroeid zijn met pijnbomen. De twee jonge architecten wonnen in 1912 een internationale architectuurwedstrijd voor een nieuwe begraafplaats waarvan het concept duidelijk, eenvoudig en efficiënt moest zijn. Het ontwerp van Asplund en Lewerentz combineert vegetatie en architectonische elementen, door gebruik te maken van de onregelmatigheden van het gebied. Zo werd een landschap gecreëerd dat nauwkeurig is aangepast aan zijn functie. De begraafplaats wordt gekarakteriseerd als romantisch naturalistisch en heeft mede hierdoor grote invloed gehad op ontwerpen in andere landen.

Source : unesco.nl

  • Anglais
  • Français
  • Arabe
  • Chinois
  • Russe
  • Espagnol
  • Japonais
  • Néerlandais
Skogskyrkogården © Vincent Ko Hon Chiu
Valeur universelle exceptionnelle

Brève synthèse

Skogskyrkogården, situé au sud du centre de Stockholm, en Suède, est un remarquable cimetière du début du XXe siècle. Grâce à l’alliance d’éléments d’architecture et de végétation, sa composition tire parti des irrégularités du terrain pour créer un paysage parfaitement adapté à sa fonction. En 1912, le Conseil de la Ville de Stockholm acquière le terrain d’une ancienne gravière envahie de pins dans l’intention d’y créer un nouveau cimetière. Gunnar Asplund et Sigurd Lewerentz, deux architectes suédois de 30 ans, remporte le concours international d’architecture pour ce projet. Les travaux commencèrent en 1917 et en 1920 Skogskyrkogården (le cimetière boisé) est officiellement consacré avec sa chapelle boisée. D’autres chapelles et bâtiments de service, chacun d’eux conçu par Asplund ou Lewerentz, sont rajoutés entre 1923 et 1940. Contrairement à la plupart des cimetières contemporains au tracé bien discipliné qui rappellent des parcs anglais, la conception du cimetière d’Asplund et Lewerentz évoque une image plus primitive. L’impact visuel des sentiers sinuant librement dans les bois est minime. Les pierres tombales sont disposées sans réglementation ni alignement excessif dans la forêt. Les sources d’inspiration d’Asplund et Lewerentz ne se trouve pas dans la « haute » architecture ni l’aménagement paysager, mais plutôt dans les archétypes d’anciennes sépultures nordiques médiévales.

Skogskyrkogården est un exemple exceptionnel de l’application réussie du concept architectural du XXe siècle entièrement intégré dans son environnement : les chapelles et les autres édifices du site perdraient une grande part de leur signification s’ils se trouvaient écartés du paysage pour lequel ils ont été conçus. La chapelle forestière est intimement liée à son cadre, à l’instar du groupe de chapelles plus récent mis en valeur par le paysage environnant. Dans les deux cas, l’architecture austère convient à sa fonction et ne rivalise pas avec le paysage. Le succès avec lequel Asplund et Lewerentz ont su introduire aux qualités naturelles du site les éléments artistiques et architecturaux confère à ce cimetière une valeur culturelle indépendante exceptionnelle. Considéré comme un lieu de la plus haute qualité artistique, Skogskyrkogården a profondément influencé la conception des cimetières dans de nombreux pays du monde.

Critère (ii): La création des architectes suédois Gunnar Asplund et Sigurd Lewerentz, à Skogskyrkogården, est à l’origine d’une nouvelle forme de cimetière qui a exercé une profonde influence sur la forme des cimetières dans le monde.

Critère (iv): Les mérites de Skogskyrkogården résident dans ses qualités paysagères et dans l’adaptation des concepts architecturaux du début du XXe siècle à un cimetière.

Intégrité

Sur les 108,08 ha qui délimitent Skogskyrkogården sont réunis tous les éléments qui s’imposent pour exprimer la Valeur universelle exceptionnelle du bien : le paysage dominé par une forêt de grands pins, la chapelle Boisée (1920), le bâtiment de service conçu par Asplund (1923-24), la chapelle de la Résurrection conçue par Lewerentz (1925), le groupe des trois chapelles (la Foi, l’Espérance et la Sainte-Croix) avec une morgue et un crématorium conçus par Asplund (1937-1940), la croix en granit sur la pelouse à l’extérieur des chapelles conçues par Asplund, et le mur d’enceinte en granit de 4 km de long. Ses délimitations assurent correctement la représentation complète des caractéristiques et des processus qui montrent l’importance du bien. Il n’y a pas de zone tampon. Le bien ne subit pas d’effets négatifs liés au développement et/ou au manque d’entretien. La propagation de maladies pouvant compromettre les plantations, constitue une menace potentielle pour l’expérience globale du bien.

Authenticité

Skogskyrkogården est authentique dans la situation et le cadre, la forme et la conception, les matériaux et les substances, l’esprit et l’impression, l’usage et la fonction. Ses bâtiments et son paysage sont entretenus et restaurés selon le concept de création originale. L’atmosphère, l’usage et la fonction de cimetière, et la matière vivante dans la pinède, ainsi que les autres plantations sont soigneusement régénérées. Aujourd’hui, tous les préparatifs concernant une demande de service funéraire sont exécutés avec la plus grande attention. 

Les menaces et les risques identifiés pour le bien sont les pressions de l’environnement et du développement. La majorité des arbres, à Skogskyrkogården, approchent maintenant de la fin de leur cycle de vie naturel et le nombre de pins régresse. C’est pourquoi l’un des enjeux principaux consiste à replanter des pins dans la forêt, mais aussi recréer la « colonnade de pin » caractéristique du cimetière. Les demandes actuelles d’accessibilité, la sécurité et les solutions techniques pourraient également constituer une menace pour l’authenticité du bien. Sont dorénavant exigés, que ce soit pour faciliter l’accès des visiteurs en voiture et le besoin de se garer ou l’entretien du bien à l’aide de gros engins, un type de revêtement particulier et plus d’espace. Etant situé en milieu urbain, le cimetière Boisé est également susceptible d’être menacé par l’expansion de la ville et les aménagements dans les quartiers proches du site.

Eléments requis en matière de protection et de gestion

Le patrimoine culturel de Skogskyrkogården est protégé en vertu de la loi sur l’environnement historique (1988:950). La loi sur l’inhumation (1990), la loi sur la construction et l’urbanisme (1987) et le code de l’environnement (1998) s’appliquent aussi. Le bien appartient et est géré par l’Administration des cimetières de la Ville de Stockholm, organisme public ; un comité directeur officiellement nommé propose un forum d’information, consultation et réglementation de la gestion du bien, sans toutefois avoir à prendre de décision. L’Administration des cimetières dispose d’un plan de gestion pour le bien (mis en œuvre en 2005). Skogskyrkogården fait partie intégrante du service des pompes funèbres de Stockholm et sa gestion et son entretien sont financés par une taxe d’inhumation. Le Musée de Stockholm est un partenaire important dans la gestion et l’entretien de Skogskyrkogården auquel il apporte les connaissances d’archéologues, gère le Centre d’accueil des visiteurs, organise des tours guidés et apprend aux visiteurs l’histoire du bien.

La définition et la protection de la zone tampon et la gestion les pressions environnementales et de développements identifiées, en particulier celles qui concernent le programme de régénération des arbres et les autres programmes de restauration ; constituent les points à examiner en constante collaboration avec le conseil de gestion afin de maintenir la valeur universelle exceptionnelle du bien au fil du temps.