English Français
Aidez maintenant !

Délos

Delos

According to Greek mythology, Apollo was born on this tiny island in the Cyclades archipelago. Apollo's sanctuary attracted pilgrims from all over Greece and Delos was a prosperous trading port. The island bears traces of the succeeding civilizations in the Aegean world, from the 3rd millennium B.C. to the palaeochristian era. The archaeological site is exceptionally extensive and rich and conveys the image of a great cosmopolitan Mediterranean port.

Délos

Île minuscule de l'archipel des Cyclades, Délos aurait vu la naissance d'Apollon. Son sanctuaire attirait des pèlerins de toute la Grèce et son port joua un rôle commercial très important. L'île de Délos apporte un témoignage unique sur les civilisations qui se sont succédé dans le monde égéen du IIIe millénaire av. J.-C. jusqu'à l'époque paléochrétienne. Le site archéologique est exceptionnellement étendu et offre l'image d'un grand port cosmopolite méditerranéen.

جزيرة ديلوس

رأت هذه الجزيرة الصغيرة، الواقعة في أرخبيل السيكلاديز، ولادة الإله أبولون. واستقطب مزارها الحجاج من كافة أنحاء اليونان، ولعب مرفأها دوراً تجارياً ريادياً في غاية الأهمية. وتوفّر جزيرة ديلوس شهادةً فريدة من نوعها عن الحضارات التي تعاقبت في عالم بحر إيجة من الألف الثالث قبل الميلاد وحتى الحقبة المسيحية القديمة. ويمتد الموقع الأثري على مساحة كبيرة استثنائية، ويعطي صورة جيدة عن مرفأ كبير متوسطي ومتنوع الأعراق.

source: UNESCO/ERI

提洛岛

根据希腊神话,阿波罗就出生在基克拉迪群岛(Cyclades)的这个小岛上。阿波罗神殿吸引了来自希腊各地的朝拜者,而提洛岛在当时则是一个繁荣的贸易港口。岛上有爱琴海从公元前3000年到古基督教时代各阶段文明的遗迹。此处考古遗址格外辽阔、富饶,是一个巨大的地中海世界港口。

source: UNESCO/ERI

Остров Делос

Согласно греческой мифологии, на этом крошечном острове, входящем в архипелаг Киклады, родился Аполлон. Святилище Аполлона привлекало паломников со всей Греции, и Делос был преуспевающим торговым портом. Остров сохранил следы сменяющих друг друга цивилизаций Эгейского мира с 3-го тысячелетия до н.э. до раннехристианского периода. Археологические памятники Делоса, разнообразные и очень тесно сконцентрированные, формируют образ большого многонационального средиземноморского порта.

source: UNESCO/ERI

Delos

Según la mitología griega, Apolo nació en esta minúscula isla del archipiélago de las Cícladas. Su santuario atraía a peregrinos de toda Grecia y su puerto desempeñó un papel comercial importante. El sitio de Delos aporta un testimonio excepcional sobre las civilizaciones que se sucedieron en el mundo egeo desde el tercer milenio antes de Cristo hasta la época paleocristiana. El sitio arqueológico es sumamente vasto y restituye la imagen de un gran puerto cosmopolita mediterráneo.

source: UNESCO/ERI

デロス島

source: NFUAJ

Delos

Volgens de Griekse mythologie werd Apollo geboren op dit kleine eiland in de Cycladen archipel. Apollo’s heiligdom trok pelgrims uit heel Griekenland en Delos was een welvarende handelshaven. Het eiland draagt de sporen van de opeenvolgende beschavingen in de Egeïsche wereld, van het derde millennium voor Christus tot het paleo-christelijke tijdperk. Gedurende de Grieks-Romeins periode had Delos een aanzienlijke invloed op de ontwikkeling van architectuur en monumentale kunst. Van de 95 hectare archeologisch terrein is 25 hectare blootgelegd. Het gebied is uitzonderlijk uitgebreid en rijk en laat het beeld zien van een grote kosmopolitische mediterrane haven.

Source : unesco.nl

  • Anglais
  • Français
  • Arabe
  • Chinois
  • Russe
  • Espagnol
  • Japonais
  • Néerlandais
Délos © Nomination File
Description longue

L'île de Délos constitue un témoignage unique des civilisations du monde égéen pendant trois millénaires. Au cours de la période paléochrétienne, c'était le siège de l'évêché des Cyclades, qui contrôlait les îles de Mykonos, Syros, Sériphos, Kythnos et Kéos. Depuis le VIIe siècle av. J.-C. jusqu'à son pillage par Athénodoros, Délos fut l'un des principaux sanctuaires panhelléniques. La fête des Déliens, qui fut célébrée tous les quatre ans, en mai, jusqu'en 316 av. J.-C., comportait des compétitions gymniques, équestres et musicales, des danses, des spectacles de théâtre et des banquets. C'était l'un des principaux événements du monde grec.

Délos est une île minuscule, longue de 5 km du nord au sud pour à peine 1,3 km d'est en ouest. C'est là que naquit Apollon, fils de Zeus et de Léto. Comme Delphes, Délos est le principal sanctuaire consacré à Apollon, divinité ouranienne par excellence, et l'une des plus importants du panthéon hellénique.

            Sur l'île, qui avait été occupée précédemment (de manière sporadique au néolithique, et plus dense au cours de la période mycénienne), tout gravitait autour du sanctuaire d'Apollon qui était le siège de l'amphictyonie des Ioniens. Naxiens, Pariens et Athéniens se disputèrent le site jusqu'au triomphe de ces derniers sous Pisistrate (vers 540-528 av. J.-C.). Les Athéniens ordonnèrent alors la première purification du site. En 454, le Trésor de la confédération délienne, qui avait remplacé l'amphyctionie, fut déplacé à Athènes. En 426, un second décret de purification interdit de naître ou de mourir à Délos. Les femmes enceintes et les personnes proches de la mort devaient être transportées dans l'île de Rhénée. Cette décision, motivée par des considérations religieuses, ne manquait pas cependant d'arrière-pensées politiques. En 422 av. J.-C., les Déliens furent déportés en masse pour accroître l'emprise athénienne sur l'île. À l'exception de quelques courts sursis ou accords ponctuels, leur exil dura jusqu'en 314, lorsque Délos reprit son indépendance de principe et redevint le centre d'une confédération insulaire qui était tolérée et plus ou moins contrôlée par les Lagides d'Égypte, et plus tard par les Macédoniens. L'île devint un port méditerranéen cosmopolite très important, brassant un trafic considérable au cours des IIe et Ier siècles av. J.-C., époque au cours de laquelle sa population est estimée à 25 000 habitants.

En 166 av. J.-C., les Déliens furent à nouveau expulsés, cette fois par le Sénat romain qui voulait supplanter le commerce de Rhodes en faisant de Délos un port franc. Cette décision cruciale marqua la fin d'une période dominée par les considérations religieuses et politiques et le début d'une phase d'expansion économique qu'avait anticipée le développement des relations diplomatiques et commerciales, reflétées par les décrets honorifiques de la fin du IIIe siècle av. J.-C. en faveur des riches bienfaiteurs du sanctuaire. La grande époque du commerce maritime ne s'acheva qu'en 69 av. J.-C., lors du sac de l'île par Athénodoros, qui concluait toute une série de désastres. Abandonnée au VIe siècle apr. J.-C., elle fut prise successivement par les Byzantins (727), les Slaves (769), les Sarrasins (821), les Vénitiens, les hospitaliers de Saint-Jean-de-Jérusalem et les Turcs ottomans. Au cours de cette période, l'île fut transformée en carrière : les colonnes de ses temples furent brûlées dans les fours à chaux, et il ne resta bientôt plus des maisons que des ruines.

Le paysage de l'île ne comporte plus aujourd'hui que des vestiges qui ont été fouillés systématiquement depuis 1872 ; sur un site archéologique estimé à 95 ha, 25 seulement ont été fouillés. Les principaux centres d'intérêt sont la plaine côtière nord-est (sanctuaire d'Apollon, agora des Compétaliastes et agora des Déliens) ; l'aire du Lac sacré (agora de Théophrastos, agora des Italiens, la célèbre terrasse des Lions et l'Établissement des poséidoniastes de Berytos-Beyrouth) ; l'aire du mont Kynthos (terrasse du sanctuaire des dieux étrangers et Héraion) ; enfin, le quartier du théâtre, dont les ruines magnifiques ont été envahies par la végétation.

L'île de Délos est l'un des principaux sites grecs du monde égéen à avoir attiré l'attention des archéologues. L'île a exercé une influence considérable sur le développement de l'architecture et des arts monumentaux au cours de la période gréco-romaine ; cette influence fut ensuite renforcée par le rôle important qu'elle joua à partir du XVe siècle en accroissant notre connaissance de l'art grec ancien.

Source : UNESCO/CLT/WHC