English Français

Monastère de Poblet

Poblet Monastery

This Cistercian abbey in Catalonia is one of the largest in Spain. At its centre is a 12th-century church. The austere, majestic monastery, which has a fortified royal residence and contains the pantheon of the kings of Catalonia and Aragon, is an impressive sight.

Monastère de Poblet

Située en Catalogne, cette abbaye cistercienne, l'une des plus grandes et des plus achevées, entoure son église qui fut bâtie au XIIe siècle. Associée à une résidence royale fortifiée et abritant le panthéon des rois de Catalogne et d'Aragon, elle impressionne par sa majestueuse sévérité.

دير بوبلي

يقع هذا الدير البندكتي في كاتالونيا وهو من أكبر الأديرة وأعظمها ويحوط الكنيسة المشيّدة في القرن الثاني عشر. يُلحق الدير بمقر ملكي محصّن يضمّ مدافن ملوك كاتالونيا وأراغون وله حضور عظيم.

source: UNESCO/ERI

波夫莱特修道院

波夫莱特修道院属于西多会修道院,是西班牙最大的修道院之一。修道院的中央是一座12世纪建造的教堂,修道院中还有一处保卫严密的皇家官邸和用于纪念加泰罗尼亚国王们和阿拉贡国王们的万神殿。这座古朴而又宏伟的修道院总能给人留下深刻的印象。

source: UNESCO/ERI

Монастырь Поблет

Этот цистерцианский монастырь в Каталонии – один из крупнейших в Испании. В его центре расположена церковь XII в. Строгий величественный монастырь, вмещающий укрепленную королевскую резиденцию и пантеон королей Каталонии и Арагона, представляет весьма внушительное зрелище.

source: UNESCO/ERI

Monasterio de Poblet

En este sitio, ubicado en Cataluña, se encuentra una de las abadías cistercienses más grandes y completas del mundo. Edificado en torno a la iglesia levantada en el siglo XIII, el monasterio, impresionante por la severa majestuosidad de su arquitectura, cuenta con una mansión real fortificada y alberga el panteón de los reyes de la Corona de Aragón.

source: UNESCO/ERI

ポブレー修道院

source: NFUAJ

Klooster van Poblet

Het klooster van Poblet in Catalonië is een van de grootste en meest complete Cisterciënzer abdijen in Spanje. Het heeft gediend als een enorm militair complex, en als een koninklijk paleis, residentie en pantheon (van de koningen van Catalonië en Aragon). De abdij geldt als een de meest perfecte uitingen van de cisterciënzer stijl in de 12e, 13e en 14e eeuw. Het bevat meesterwerken van elke periode, zoals de grote albasten retabel van Damian Forment (1529). In het midden staat een 12e-eeuwse kerk en ten noorden daarvan ligt een groep monastieke gebouwen, waaronder het grote klooster met zijn fontein.

Source : unesco.nl

  • Anglais
  • Français
  • Arabe
  • Chinois
  • Russe
  • Espagnol
  • Japonais
  • Néerlandais
Monastère de Poblet © UNESCO
Valeur universelle exceptionnelle

Brève synthèse 

Le Monastère de Poblet est situé dans le sud de la Catalogne, dans le nord-est de la péninsule Ibérique, dans la municipalité de Vimbodí. C’est l’une des plus grandes et des plus complètes abbayes cisterciennes du monde. Édifiée du XIIe au XVe siècle autour d’une église datant du XIIIe siècle, elle impressionne par la majesté de son architecture et abrite une résidence royale ainsi que le panthéon des rois et reines de Catalogne et d’Aragon.

Le monastère est structuré en trois enceintes et entouré d’une muraille défensive. La première enceinte extérieure abrite des bâtiments du XVIe siècle – réserves, ateliers, logements pour les travailleurs laïcs et autres espaces liés à l’aspect financier de la communauté. Cette enceinte abrite aussi la chapelle gothique Sant Jordi, érigée en 1452. La Porte Dorée fortifiée donne accès à la seconde enceinte, composée de la Plaça Major (Grand-Place) autour de laquelle on trouve les vestiges de l’hôpital des pauvres, la chapelle Santa Caterina et le trésor. La troisième enceinte, intérieure, est fortifiée et comprend l’église, le cloître et les salles réservées à la vie monastique.

La muraille défensive est crénelée et renforcée par un ensemble de tours carrées ou polygonales, la Porte royale étant elle-même flanquée de deux tours.

L’église a été édifiée selon un plan basilical, avec trois nefs, des transepts et une abside à l’est entourée d’un déambulatoire. La nef centrale comporte une voûte en berceau et les nefs latérales des croisées d’ogives. On peut admirer à l’intérieur de l’église le retable Renaissance et les tombes royales. Dans le vaste cloître s’épanouissent des formes gothiques en pleine maturité. Les parties les plus anciennes du monument sont la galerie sud et le lavabo autour duquel sont répartis les plus anciens bâtiments de l’ensemble (XIIe et XIIIe siècles) : salle capitulaire, réfectoire, cuisine et chauffoir, bibliothèque, ancien scriptorium, et enfin le dortoir construit au-dessus de la bibliothèque et de la salle capitulaire.

Le Monastère de Poblet est extraordinairement important en termes d’art, de culture, d’histoire et de spiritualité ; il convient aussi de rappeler son rôle essentiel dans le repeuplement et l’exploitation agricole de la Nouvelle Catalogne sous la Couronne d’Aragon. La bibliothèque et le scriptorium étaient déjà célèbres depuis le XIIIe siècle pour leurs travaux sur le droit et l’histoire, et le monastère avait un rôle de conservateur de l’histoire de la dynastie ainsi que des vestiges royaux.

C’est aussi l’un des plus importants et somptueux monastères cisterciens où l’on retrouve le plan fonctionnel et l’esprit du monastère dans l’ensemble de la construction. La qualité spirituelle de la vie du Monastère de Poblet en a également fait un centre important pour la vie du pays, de sa fondation jusqu’à nos jours.

Critère (i) : Poblet est une réalisation artistique unique et l’une des expressions les plus parfaites de l’esthétique cistercienne aux XIle, XIIle et XlVe siècles. L’abbaye abrite des chefs-d’œuvre de toutes les époques, comme le grand retable en albâtre de Damián Forment (1529).

Critère (iv) : L’ensemble de Santa María de Poblet présente un mélange unique de formes architecturales dont l’utilisation est généralement spécifique. Le monastère de Poblet a été l’une des abbayes cisterciennes les plus grandes et les plus achevées, ensemble militaire immense et palais royal, résidence et panthéon.

Intégrité

Le bien inscrit couvre 18 ha, avec une zone tampon de 163 ha. Depuis la reprise de la vie monastique à Poblet en 1940, l’église, le réfectoire, le cloître, la salle capitulaire, le scriptorium et le palais de l’abbé ont tous été restaurés, ainsi que le retable du maître-autel. De plus, la maison des hôtes et d’autres bâtiments monastiques ont été réinstallés, rendant au monastère sa structure d’avant la confiscation des biens ecclésiastiques en 1835, événement qui avait entraîné l’abandon et le pillage ultérieur du monument.

Poblet conserve en totalité tous les attributs incarnant sa valeur universelle exceptionnelle. Ceux-ci incluent l’église, le réfectoire, le cloître, la salle capitulaire, le dortoir, le scriptorium et l’aile dite des frères lais située dans l’enceinte ouest, ainsi que les murailles défensives qui entourent l’ensemble et le mur autour de l’ensemble conventuel même, ainsi que la grande porte royale donnant accès à l’ensemble du monastère. Outre les bâtiments monastiques proprement dits, l’enceinte compte plusieurs autres bâtiments, dont le palais de l’abbé. De plus, l’église abrite les tombes royales et, entre autres chefs-d’œuvre remarquables, le retable Renaissance en albâtre du maître-autel, œuvre de Damián Forment.

Authenticité

La vie monastique s’est poursuivie dans le monastère jusqu’à la saisie des terres de l’Église en 1835, après quoi l’ensemble de monuments s’est dégradé. Toutefois, la Commission pour les Monuments historiques et artistiques est intervenue en 1849 pour mettre fin à ce processus. En 1930, la reconstruction a commencé et la vie monastique a repris à l’abbaye en 1940. Le maintien des valeurs historiques et architecturales a été assuré grâce aux différents travaux de restauration et de réinstallation entrepris depuis.

Qui plus est, la présence de la communauté religieuse cistercienne à Poblet, ainsi que la présence d’archives maintenant conservées en ce lieu – notamment les archives Tarradellas – ont assuré une authenticité qui, outre celle de l’architecture, s’est étendue aux valeurs originelles spirituelles du lieu, ainsi qu’à ses valeurs initiales de fonction et d’usage.

Éléments requis en matière de protection et de gestion

Le Monastère de Poblet a été déclaré monument national en 1921. La législation nationale complémentaire de protection comprend la loi 16 du 25 juin 1985 concernant le Patrimoine historique espagnol ; la loi 9 du 30 septembre 1993 concernant le Patrimoine culturel catalan ; la loi 22 du 9 novembre 1984 classant la vallée où se trouve le Monastère de Poblet comme Paysage d’intérêt national ; et le décret 276 de 2005 concernant les Commissions territoriales pour le Patrimoine culturel.

En termes de gestion, le système actuellement en place tient compte du caractère essentiellement religieux et de l’utilisation publique du bien. L’administration et la gestion commerciale s’effectuent par le biais de la Commission pour le patrimoine territorial de Tarragone et le Conseil d’administration de Poblet, qui servent de groupes de pilotage officiels. Le système de gestion intègre différentes instances au niveau de l’État, de la Communauté autonome et au niveau local, selon les mandats établis dans le cadre législatif et réglementaire.

Le Monastère de Poblet possède un Plan directeur, soutenu par la communauté monastique. La responsabilité de la réalisation et de la supervision de ce plan, ainsi que le suivi de son efficacité, relèvent du Gouvernement de Catalogne et du Conseil d’administration de Poblet. Les ressources financières nécessaires à la conservation et à la restauration de l’ensemble de monuments proviennent de diverses sources – Gouvernement de Catalogne, par le biais de son Département présidentiel, Ministère de la Culture, Ministère du Territoire et de la Durabilité, Conseil provincial de Tarragone – et des recettes provenant des tickets d’entrée. L’utilisation publique et la gestion du tourisme, associées dans le respect de la communauté monastique qui habite le monastère, sont aussi prises en compte par différentes actions. De plus, le tourisme est également géré dans le contexte de l’Itinéraire cistercien.

Description longue
[Uniquement en anglais]

Santa María of Poblet presents a unique blend of architectural forms generally reserved for distinct applications. It has served as one of the largest and most complete of the Cistercian abbeys, as a massive military complex, and as a royal palace, residence and pantheon. It is a unique artistic achievement and one of the most perfect expressions of Cistercian style in the 12th, 13th and 14th centuries. The abbey contains masterpieces from every period such as the great alabaster retablo by Damian Forment (1529).

Poblet presents a unique blend of architectural forms. First and foremost, it is a Cistercian abbey, one of the largest and most complete that exists. North of the church, laid out in the usual way, is a group of monastic buildings that include the great cloister with its fountain, chapter room, monk's dormitory, parlour and its annex, closed cloister, monk's room which is now a library, calefactory, refectory and kitchens.

The former lay brothers' buildings are on the west and the infirmary to the north. The monastery is complete: it has its private buildings - gatehouse and guest house on the west, the abbot's residence on the south, the prior's lodgings on the north - and its work buildings - the kiln on the north-west side, an oil mill on the south. The spatial organization of common areas for the living is as clear as a textbook model; even the space reserved for the dead seems regulated in the same spirit, i.e. one cemetery for monks, one for lay brothers, and one for the laity.

Poblet is also a fortress, impressive in its massive size. Lying midway between Tarragona and Lérida, at the foot of the Sierra de Montsant, the old Cistercian monastery founded in 1150 by the monks of Fontfroide was transformed into a stronghold by Peter IV the Ceremonious, King of Aragon (1336-87) during the War of Castile. It was he who had the 608 m of interior walls built. These walls are an excellent example of 14th-century military architecture: crenellated battlements with walls 2 m thick and walkways, reinforced with high towers that are either square or polygonal, and its Royal Gate (1379-97) defended by machicolations.

Poblet is, finally, a royal residence, directly associated with the history of the houses of Barcelona, Aragon and Castile. The monastery was founded by Raimond Beranger IV, the saintly Count of Barcelona, to colonize reconquered lands. Later it was considered a symbolic monument of the dynasty. Shortly after 1349 Peter IV decided to do more than fortify Poblet: in the abbey church he had Jaime Cascalls and Jorge de Deu, masters of royal works, build a sumptuous dynasty burial place, using a completely new principle: two enormous sarcophagi reposing on surbased arches, providing for communication between the choir and the deambulatory. The sarcophagi served as sepultures for several kings of the houses of Catalonia and Aragon, identified by their recumbent statues: Alfonso II the Chaste, John I and John II on the southern, epistle side, James I the Conqueror, Peter IV and Ferdinand I on the northern, Gospel side. Several queens are buried alongside their spouses. The royal pantheon extends through the arms of the transept with individual sepultures. Poblet was both the necropolis and the home of kings. In 1397, Martin I commissioned the architect Arnau Bagues to transform the former lay brothers' building into a palace. The project was never completed, but royal chambers, on the east side, later were reserved for royal visitors.

The history of Spain can be traced in the additions made to Poblet. The King of Aragon, Alfonso IV the Magnanimous, had the Chapel of St George built in 1452 to commemorate the victory at Naples in 1442. The Golden Gate was completed on the occasion of a visit by the Catholic Kings and restored during the visit of Philip II. The symbolic value of Poblet in the cultural heritage of Spain was more recently marked by the visit of Alfonso XIII to the disused monastery in 1926 and by the return of his ashes to the royal pantheon in 1952.

Source : UNESCO/CLT/WHC