jump to the content

Abbaye et Altenmünster de Lorsch

Abbey and Altenmünster of Lorsch

The abbey, together with its monumental entrance, the famous 'Torhall', are rare architectural vestiges of the Carolingian era. The sculptures and paintings from this period are still in remarkably good condition.

Abbaye et Altenmünster de Lorsch

L'ensemble formé par l'abbaye et son entrée monumentale, la célèbre « Torhalle », est un rare témoignage architectural de l'époque carolingienne, avec des sculptures et des peintures de cette période remarquablement bien conservées.

دير مدينة لورش والألتنمونستر (كنيسة بندكتين)

إن المجموعة التي تتشكل من الدير ومدخله العظيم المعروف باسم "تورهال" هو أحد الآثار النادرة التي تعود إلى الحقبة الكارولينية بمنحوتاتها ورسومها المحفوظة بطريقة جيدة جداً.

source: UNESCO/ERI

洛尔施修道院

洛尔施修道院及其颇具纪念意义的入口——著名的“托尔哈尔”(Torhall)是卡洛林时代(the Carolingian era) 珍贵的建筑遗迹,那时遗留下来的雕刻和绘画都保存得十分完好。

source: UNESCO/ERI

Монастырь и надвратная капелла в городе Лорш

Монастырь вместе с монументальным входом – известным «Торхоллом» - является редким архитектурным памятником эпохи Каролингов (VIII-IX вв.). Скульптуры и живопись этого периода все еще находятся в очень хорошем состоянии.

source: UNESCO/ERI

Abadía y Altenmüscher de Lorsch

El conjunto formado por la abadía y su monumental entrada, la famosa “Torhalle”, es uno de los raros testimonios arquitectónicos de la época carolingia. Sus esculturas y pinturas, que datan también de este período, se hallan en un excelente estado de conservación.

source: UNESCO/ERI

ロルシュの王立修道院とアルテンミュンスター

source: NFUAJ

Abdij en Altenmünster van Lorsch

De abdij en de archeologische resten van het nabijgelegen klooster Altenmünster in Lorsch tonen het ontwaken van de geest van de vroege en hoge middeleeuwen in het westen. De abdij vormt samen met zijn monumentale entree – de beroemde ‘Torhall’ – een van de zeldzame architectonische overblijfselen van de Karolingische tijd. De sculpturen en schilderijen uit deze periode zijn nog steeds in opmerkelijk goede staat. De abdij is gesticht rond 760-764 en werd later de begraafplaats van de koningen van het Oost-Karolingische Rijk. De resten van het klooster behoren tot de belangrijkste overblijfselen van pre-romaanse bouwkunst in Duitsland.

Source : unesco.nl

  • Anglais
  • Français
  • Arabe
  • Chinois
  • Russe
  • Espagnol
  • Japonais
  • Néerlandais
Abbaye et Altenmünster de Lorsch © Tim Schnarr
Description longue

Le complexe religieux formé par l'ancienne abbaye de Lorsch, avec l'édifice tout à fait unique, et très bien conservé, qui y donnait accès, vieux de 1 200 ans, est un témoignage architectural très rare de l'époque carolingienne, avec ses sculptures étonnamment bien conservées, et ses peintures remontant à cette période. Le site atteste l'éveil de l'Occident à l'esprit du haut Moyen Âge sous le premier roi et empereur, Charlemagne.

Dans la petite ville de Lorsch, entre Worms et Darmstadt, se trouve la célèbre « Torhalle », l'un des rares édifices de l'époque carolingienne à avoir conservé son apparence d'origine. C'est un souvenir de la grandeur passée de l'abbaye fondée vers 760-764. Son premier abbé fut l'évêque de Metz, Chrodegang (mort en 766). Peu avant 764, il conduisit sur le site des moines venu de Gorze, et fit don en 765 des reliques de saint Nazaire, qu'il s'était procurées à Rome.

En 767, Thurincbert, l'un des frères du fondateur, donna un nouveau terrain et des dunes de sable situées à l'abri des eaux, à 500 m environ du premier site. Le monastère fut placé sous la protection de l'empereur en 772. En 774, sous le règne de Charlemagne, l'archevêque de Mayence consacra la nouvelle église, dédiée aux saints Pierre, Paul et Nazaire.

Le Codex Laureshamensis, une chronique de l'abbaye, fait la liste des améliorations apportées par trois des principaux abbés du monastère, Helmerich, Richbod et Adelog, entre 778 et 837. Il connut probablement son heure de gloire en 876, lorsqu'il devint le lieu de sépulture des rois carolingiens de Germanie, à la mort de Louis II le Germain (876). Louis III le Jeune (876-882), pour en faire un lieu digne d'accueillir les restes de son père, y fit construire une crypte, une ecclesia varia, où il fut également enterré, tout comme son fils Hugo et Cunégonde, la femme de Conrad Ier (le duc de Franconie élu roi de Germanie après la mort du dernier des Carolingiens de Germanie, Louis IV l'Enfant).

Le monastère demeura prospère jusqu'au Xe siècle, mais il fut détruit par un incendie en 1090. Une première reconstruction fut entreprise au XIIe siècle. Au cours du XIIIe siècle, après que Lorsch eut été incorporé dans l'électorat de Mayence (1232), l'abbaye perdit la plupart de ses privilèges.

Les Bénédictins furent remplacés d'abord par des Cisterciens, puis par des Prémontrés. L'église dut alors être restaurée et reconstruite après un nouvel incendie. Le glorieux établissement carolingien se détériora lentement du fait des vicissitudes de la politique et de la guerre : Lorsch, rattaché au Palatinat en 1461, revint à l'électorat de Mayence en 1623, et fut enfin incorporé à l'électorat de Hesse en 1803. Au cours de la guerre de Trente Ans, en 1620-1621, les armées espagnoles pillèrent les bâtiments monastiques qui avaient été abandonnés depuis la Réforme.

Seule la « Torhalle », une partie de l'église romane, de modestes vestiges du monastère médiéval, ainsi que des constructions de style classique remontant à l'époque où les électeurs de Mayence administraient la ville, sont encore conservés à l'intérieur de ses murs.

Source : UNESCO/CLT/WHC