English Français
Aidez maintenant !

Sanctuaire d'Asclépios en Epidaure

Sanctuary of Asklepios at Epidaurus

In a small valley in the Peloponnesus, the shrine of Asklepios, the god of medicine, developed out of a much earlier cult of Apollo (Maleatas), during the 6th century BC at the latest, as the official cult of the city state of Epidaurus. Its principal monuments, particularly the temple of Asklepios, the Tholos and the Theatre - considered one of the purest masterpieces of Greek architecture – date from the 4th century. The vast site, with its temples and hospital buildings devoted to its healing gods, provides valuable insight into the healing cults of Greek and Roman times.

Sanctuaire d'Asclépios en Epidaure

Dans une petite vallée du Péloponnèse, le sanctuaire d’Asclépios, le dieu de la médecine, issu du culte d’Apollon (Maléatas), prit forme au plus tard au VIe siècle avant notre ère et devint le culte officiel de la cité-état d’Epidaure. Ses principaux monuments, dont le temple d’Asclépios, le Tholos et le Théâtre - considéré comme l'un des plus purs chefs-d'œuvre de l'architecture grecque - datent du IVe siècle. L'ensemble du sanctuaire, avec ses temples et ses installations hospitalières consacrés aux dieux guérisseurs, offre un témoignage exceptionnel des cultes thérapeutiques du monde hellénique et romain.

موقع إبيدوريس الأثري

يندرج موقع إبيدوريس على مستويات عدة في تلة بيلوبونيز الصغيرة. وبدأت عبادة إله الطب أسكليبيوس في القرن السادس قبل الميلاد. إلا أنّ النصب الرئيسة تعود إلى القرن التاسع، لاسيما المسرح منها الذي اعتُبر أحد أبرز مآثر الهندسة اليونانية. ويوفّر الموقع بمجمله شهادةً رائعة على المراكز العلاجية في العالم الإغريقي-الروماني، بمعابده ومنشاءاته الاستشفائية المخصّصة للآلهة الشافية للأمراض.

source: UNESCO/ERI

埃皮达鲁斯考古遗址

埃皮达鲁斯遗址位于伯罗奔尼撒半岛的一个小山谷里,向上延伸好几层。公元前6世纪,阿斯克勒庇俄斯医药神的祭仪是首先从这里开始的,但其主要古迹,尤其是剧场,是到公元4世纪才出现的,被认为是希腊建筑最完美的杰作之一。这片广阔的遗址在希腊和罗马时代是祈祷康复之处,有献给上帝的神庙和医院。

source: UNESCO/ERI

Археологические памятники Эпидавра

В небольшой долине на полуострове Пелопоннес на нескольких уровнях расположены памятники Эпидавра. Культ Асклепия впервые сложился здесь в VI в. до н.э. Но основные памятники, и, прежде всего театр, считающийся одним из подлинных шедевров древнегреческой архитектуры, датируются IV в. до н.э. Обширная территория, где располагаются посвященные богам храмы и здания больниц, имеет отношение к культам врачевания древнегреческой и древнеримской эпох.

source: UNESCO/ERI

Santuario de Esculapio en Epidauro

Emplazado en un pequeño valle del Peloponeso, este sitio comprende un santuario dedicado al dios de la medicina Esculapio. Su culto, emanado del rendido antiguamente a Apolo Maleatas, cobró forma como muy tarde en el siglo VI a.C. y llegó ser el culto oficial de la ciudad-estado de Epidauro. Los principales monumentos del sitio, construidos en el siglo IV a.C., son el templo de Esculapio, el tholos y el teatro, que se considera una de las más puras obras maestras de la arquitectura griega. Con sus hospitales y templos consagrados a los dioses curadores, el conjunto del sitio aporta un testimonio excepcional sobre los cultos terapéuticos la Antigüedad grecorromana.

source: UNESCO/ERI

アスクレピオスの聖地エピダウロス

source: NFUAJ

Heiligdom van Asklepios in Epidaurus

Het heiligdom van Asklepios, de god van de geneeskunde, ligt in een kleine vallei in de Peloponnesos. Het ontwikkelde zich vanuit een veel vroegere cultus van Apollo (Maleatas) tot de officiële cultus van de stadstaat Epidaurus in de 6e tot de laatste eeuw voor Christus. De belangrijkste monumenten dateren uit de 4e eeuw. Vooral de tempel van Asklepios, de Tholos en het Theater worden beschouwd als voorbeelden van de meest zuivere meesterwerken van de Griekse architectuur. Het uitgestrekte gebied met zijn tempels en hospitalen gewijd aan de genezende goden, geeft een waardevol inzicht in de genezingscultus van de Griekse en Romeinse tijd.

Source : unesco.nl

  • Anglais
  • Français
  • Arabe
  • Chinois
  • Russe
  • Espagnol
  • Japonais
  • Néerlandais
Sanctuaire d'Asclépios en Epidaure © OUR PLACE
Description longue

Dans une petite vallée de l'Argolide interne, entourée par des sommets rocheux qui ne sont qu'à peine couverts par une maigre végétation de maquis méditerranéen, le site archéologique d'Épidaure s'étage sur plusieurs niveaux. Situé à une altitude de 430 m, le sanctuaire d'Apollon Maléatas domine les autres vestiges. Le théâtre se trouve plus bas, au sud-ouest, à une distance de 360 m environ. Enfin, le sanctuaire d'Asclépios et ses différentes constructions - les bains, le gymnase, la palestre, le stade et le katagogeion (dortoirs destinés aux patients) - se déploient à l'ouest sur une terrasse située entre 320 et 330 m d'altitude.

Ce vaste ensemble (seule une aire de 520 000 m2 est propriété de l'État, mais la construction est interdite dans toute la vallée, jusqu'aux lignes de crête) a été conçu comme un tribut aux dieux guérisseurs d'Épidaure - Apollon, Asclépios et Hygéia. La légende rapporte qu'Asclépios naquit des amours d'Apollon avec la fille du roi d'Orchomène. Au cours du VIe siècle, un culte lui fut consacré à Épidaure, où les fouilles archéologiques mirent au jour un sanctuaire remontant à la plus ancienne période mycénienne.

Au Ve siècle, le sanctuaire jouissait déjà d'une grande renommée, à la fois pour les cures miraculeuses que l'on y prodiguait et pour les jeux qui s'y déroulaient tous les quatre ans ; le stade remonte à cette époque. L'apogée d'Épidaure commença au IVe siècle av. J.-C., lorsque le temple d'Apollon Maléatas et les grands monuments du Hiéron furent construits. Le Hiéron comporte le temple d'Asclépios, la tholos, l'enkoimeterion où les malades attendaient leurs soins, les bains d'Asclépios et par-dessus tout l'incomparable théâtre, justement considéré comme l'un des plus purs chefs-d'œuvre de l'architecture grecque. Épidaure demeura florissante au cours de la période hellénistique. Malgré les pillages de Sylla, en 87 av. J.-C., et des pirates ciliciens, le sanctuaire restauré prospéra pendant l'époque romaine, comme en témoigne la fameuse DESCRIPTION de Pausanias, de 150 apr. J.-C.

Le groupe d'édifices comportant le sanctuaire d'Épidaure illustre de manière exceptionnelle les cultes salutaires des mondes hellénique et romain. Les temples et les installations hospitalières consacrées aux dieux guérisseurs forment un ensemble homogène et complet, qui exerça une influence profonde sur tous les asclepieia du monde hellénique, et plus tard sur tous les sanctuaires romains d'Esculape. L'émergence de la médecine moderne dans un sanctuaire réputé à l'origine pour les soins miraculeux apportés, sur des bases psychologiques, à des patients supposés incurables est documentée de manière directe et tangible par l'évolution fonctionnelle du Hiéron d'Épidaure ; elle est magnifiquement illustrée par les inscriptions gravées sur les remarquables stèles conservées au musée.

Le théâtre, les temples d'Artémis et d'Asclépios, la tholos, l'enkoimeterion et les propylées font du Hiéron d'Épidaure un remarquable exemple d'architecture hellénique du IVe siècle av. J.-C. Le théâtre, tout particulièrement, chef-d'œuvre architectural de Polyclète le Jeune d'Argos, est une réalisation artistique unique qui intègre admirablement le site naturel à la perfection de ses proportions et de son acoustique.

Source : UNESCO/CLT/WHC