English Français
Aidez maintenant !

Vat Phou et les anciens établissements associés du paysage culturel de Champassak

Vat Phou and Associated Ancient Settlements within the Champasak Cultural Landscape

The Champasak cultural landscape, including the Vat Phou Temple complex, is a remarkably well-preserved planned landscape more than 1,000 years old. It was shaped to express the Hindu vision of the relationship between nature and humanity, using an axis from mountain top to river bank to lay out a geometric pattern of temples, shrines and waterworks extending over some 10 km. Two planned cities on the banks of the Mekong River are also part of the site, as well as Phou Kao mountain. The whole represents a development ranging from the 5th to 15th centuries, mainly associated with the Khmer Empire.

Vat Phou et les anciens établissements associés du paysage culturel de Champassak

Le paysage culturel de Champassak, y compris l'ensemble du temple de Vat Phou, représente une zone de paysage planifiée remontant à plus de mille ans et remarquablement bien conservée. Afin d'exprimer la conception hindoue des rapports entre la nature et l'homme, il a été façonné selon un axe compris entre le sommet de la montagne et les rives du fleuve dans un entrelacs géométrique de temples, de sanctuaires et d'ouvrages hydrauliques s'étendant sur quelque 10 km. Le site comprend aussi deux villes anciennes, construites sur les rives du Mékong et la montagne de Phou Kao, l'ensemble représentant un processus d'aménagement s'étendant sur plus de mille ans, du Ve au XVe siècle, associé surtout à l'Empire khmer.

معبد فات فو والمنشآت القديمة الملحقة بالمنظر الثقافي في مقاطعة تشامباساك

يشكل المنظر الثقافي في مقاطعة تشامباساك بما في ذلك معبد فات فو بأكمله منطقة مخططة أنشئت منذ أكثر من ألف عام وجرى حفظها بصورة ممتازة. وقد تم تصميم هذا المنظر حسب محور ممتد بين قمة الجبل وضفاف النهر ضمن مشبكات هندسية من المعابد والأضرحة والمنجزات المائية الممتدة على 10 كيلومترات تعبيراً عن المفهوم الهندوسي للعلاقات بين الطبيعة والإنسان. ويتضمن الموقع ايضاً مدينتين قديمتين شيّدتا على ضفاف نهر ميكونغ وجبل فو كاو في منظر يجسّد عملية تنظيم استغرقت أكثر من ألف سنة أي من القرن الخامس حتى القرن الخامس عشر وارتبطت بامبراطورية الخمير بصورة خاصة.

source: UNESCO/ERI

占巴塞文化景观内的瓦普庙和相关古民居

占巴塞文化景观,包括瓦普神庙建筑群,是一处完好保留了1000多年的人类文化景观。占巴塞文化景观,以山顶至河岸为轴心,在方圆10公里的地方,整齐而有规划地建造了一系列庙宇、神殿和水利设施,完美表达了古代印度文明中天人关系的文化理念。占巴塞文化景观还包括湄公河两岸的两座文化名城和普高山,体现了公元5世纪到15世纪以高棉帝国为代表的老挝文化发展概况。

source: UNESCO/ERI

Культурный ландшафт Тямпасак с храмовым комплексом Ват-Фу и окружающими древними поселениями

Этот объект Всемирного наследия представляет собой спланированный более тысячи лет назад и прекрасно сохранившийся до наших дней ландшафт, включающий храмовый комплекс Ват-Фу. Его планировка подчеркивает неразрывную связь человека с природой. Все строения, растянувшиеся на 10 километров, выстроены по линиям, спускающимся с горных вершин к берегам реки Меконг. Их разбивают геометрические формы храмов, святилищ, гидравлических механизмов. Объект включает два древних города, построенных на берегу Меконга и в горах Фу Као. Весь этот культурный ландшафт создавался на протяжении более тысячи лет - с V по XV век в эпоху Кхмерской империи.

source: UNESCO/ERI

Vat Phu y antiguos poblamientos anejos del paisaje cultural de Champasak

Creado por el hombre, el paisaje cultural de Champasak comprende el templo Vat Phu y se halla en un estado admirable de conservación, pese a que tiene más de mil quinientos años de antigüedad. Ideado para expresar la visión hindú de las relaciones entre el hombre y la naturaleza, se creó en función de un eje trazado desde la cumbre de una montaña hasta las orillas de un río, a fin de dar una configuración geométrica a todo un conjunto de templos, santuarios y obras hidráulicas que se extienden a lo largo de unos diez kilómetros. El sitio, que comprende también el monte Phu Kao y dos antiguas ciudades construidas en las márgenes del río Mekong, es ilustrativo de un proceso de creación de un paisaje cultural a lo largo de más de mil años –desde el siglo V hasta el XV– que se debe principalmente al Imperio Jémer.

source: UNESCO/ERI

チャンパサック県の文化的景観にある ワット・プーと関連古代遺産群

source: NFUAJ

Cultuurlandschap Champasak - Vat Phou en bijbehorende oude nederzettingen

Het cultuurlandschap Champasak is een opmerkelijk goed bewaard gebleven landschap van meer dan 1.000 jaar oud. Het werd gevormd om de Hindoe visie van de relatie tussen de natuur en de mensheid tot uitdrukking te brengen. Hiervoor trok men een rechte lijn van de bergtop naar de oever van de rivier om een geometrisch patroon van tempels, heiligdommen en waterwerken te ontwerpen. Dit gebied strekt zich uit over ongeveer 10 kilometer en omvat ook het Vat Phou tempelcomplex. Bij het Champasak landschap horen ook twee steden op de oevers van de Mekong rivier en de berg Phou Kao. Het geheel toont een ontwikkeling die loopt van de 5e tot de 15e eeuw, die grotendeels geassocieerd wordt met het Khmer rijk.

Source : unesco.nl

  • Anglais
  • Français
  • Arabe
  • Chinois
  • Russe
  • Espagnol
  • Japonais
  • Néerlandais
© UNESCO
Justification d'inscription

Critère iii L’ensemble du temple de Vat Phou est un témoignage exceptionnel des cultures d’Asie du sud-est, et en particulier de l’empire khmer qui domina la région du Xe au XIVe siècle. Critère iv L’ensemble de Vat Phou illustre remarquablement l’intégration d’un paysage symbolique d’une grande valeur spirituelle dans son environnement naturel. Critère vi Illustration de l’interprétation hindoue de la relation entre la nature et l’humanité, Vat Phou se targue d’un remarquable ensemble de monuments et autres structures disséminées sur une vaste superficie entre fleuve et montagne, certains dotés d’une architecture exceptionnelle, beaucoup abritant de magnifiques œuvres d’art, et exprimant tous une conviction et un engagement religieux intenses.

Description longue

Le complexe sacré de Vat Phou témoigne de manière exceptionnelle des cultures du sud-est de l'Asie, et notamment de celle de l'Empire khmer, qui domina la région aux Xe -XIVe  siècles. C'est un exemple remarquable de l'intégration d'un paysage symbolique d'une grande portée spirituelle à son environnement naturel, qui exprime pleinement la perception hindoue de la relation entre la nature et l'homme.

L'origine du site est antérieure à 600 apr. J.-C., au moins pour la ville de Shrestrapura, où les fouilles archéologiques ont mis en évidence une phase préangkorienne (jusqu'en 900 apr. J.-C. environ). Le développement du site comme un ensemble cohérent est cependant étroitement lié à l'origine, au développement et à l'apogée de l'Empire khmer entre le VIIe et le XIIe  siècle.

À partir du Xe  siècle, une nouvelle lignée de rois, probablement originaires de la région de Champassak, et dont la capitale se trouvait à Isanapura, étendit son autorité sur la plus grande partie du Cambodge actuel et, au-delà, presque toute la partie est de la Thaïlande actuelle. L'apogée du paysage complexe de Vat Phou correspond à cette période. Son importance historique est due à son statut de centre impérial, et au fait que le site témoigne d'influences indiennes plutôt que chinoises, qui indiquent manifestement l'adhésion aux croyances religieuses hindoues. Le paysage culturel de Champassak continua à évoluer jusqu'au XIIIe  siècle, peu avant l'effondrement de l'Empire khmer.

Rien n'atteste que les édifices monumentaux aient été entretenus depuis, bien que nous ayons mention de différents événements les concernant. Le site de Vat Phou proprement dit, contrairement à ce qu'il avait représenté au cours du premier millénaire, se convertit au bouddhisme Theravada, et demeure aujourd'hui un lieu de culte local. Mais toute la zone se recouvrit d'une forêt secondaire qui dissimulait la plus grande partie du site lors de l'arrivée des premiers Européens, au XIXe  siècle. Le festival annuel de Vat Phou témoigne de ce que le lieu continue aujourd'hui d'occuper une place importante dans la vie des communautés locales.

Le district de Champassak se trouve à 500 km au sud-est de la capitale, Vientiane, sur la rive occidentale du Mékong. Le complexe de temples de Vat Phou offre de bons exemples d'architecture khmère précoce et classique, des VIIe -XIIe  siècles. Des recherches récentes ont montré qu'il se trouve au centre d'un paysage culturel sophistiqué qui englobait la plaine de Champassak, la montagne de Phou Kao à l'ouest et les rives du Mékong à l'est, et présentait de multiples aménagements : temples, sanctuaires, réservoirs d'eau, aqueducs, carrières, anciens champs cultivés, habitats, ainsi que la vieille route pour Angkor.

Il semble qu'une cité préangkorienne, d'une extension de 4 ha environ, et située sur les rives du Mékong, ait été remplacée au cours de la période d'Angkor par une autre ville planifiée, située juste au sud de Vat Phou. Une route, probablement contemporaine, y mène depuis le sud, en passant devant des carrières et d'autres sites d'exploitation. La plupart de ces éléments ont été intégrés à un paysage soigneusement planifié, conçu pour refléter son caractère sacré, tel que le percevaient ses constructeurs. Le complexe du temple, orienté est/ouest, a été construit en terrasses au pied du Phou Kao, sur un plateau rocheux d'où jaillit une source d'eau pure. Le complexe a été implanté sur une ligne axiale reliant le lingua (site naturel phallique) formé par le sommet de la colline au sanctuaire : long de 1 400 m, il est bordé de lacs et d'édifices construits de part et d'autre de la voie processionnelle.

L'intégration du sommet naturel de la montagne, haute de 1 416 m, et la préservation relativement bonne du paysage et des édifices, permettent encore aujourd'hui d'apprécier l'ambition du projet d'origine qui visait à créer, d'emblée, ce que nous appelons aujourd'hui un paysage culturel. Une grande partie de cette zone est aujourd'hui dévolue à la culture du riz.

Source : UNESCO/CLT/WHC
Description historique

Le dossier de proposition d'inscription ne fournit aucune information sur l'histoire du site avant son abandon au XIIIe siècle. Les origines du site remontent néanmoins à une date antérieure à 600 après J.-C., au moins pour la cité de Shrestrapura, où des fouilles archéologiques ont livré des vestiges des époques pré-angkoriennes (jusque vers 900 après J.-C.). Le développement du site fut cependant intimement lié à la naissance, à l'essor et à l'apogée de l'empire khmer, entre les VIIe et XIIe siècles. Une nouvelle dynastie royale, probablement centrée sur la région du Champassak, étendit son autorité, depuis sa capitale Ïsanapura à partir du Xe siècle, jusqu'à englober non seulement le Cambodge actuel mais aussi une grande partie de l'est de la Thaïlande actuelle. Le paysage complexe de Vat Phou atteignit probablement son apogée à cette époque. Sa valeur historique repose sur son rôle de centre impérial et sur les preuves matérielles de l'influence indienne - plutôt que chinoise - révélée par les croyances religieuses hindoues.

Les derniers grands développements du paysage culturel de Champassak datent du XIIIe siècle, juste avant l'effondrement de l'empire khmer. Il n'y a aucune trace d'entretien des édifices monumentaux depuis lors, bien que d'autres emplois et d'autres événements aient marqué le site. Le temple de Vat Phou, contrairement à ce qu'il avait représenté pendant près de mille ans, fut transformé en temple dédié au Bouddhisme Theravada et demeure aujourd'hui un lieu de culte. Dans l'ensemble, la zone a été envahie par la forêt qui couvrait la plus grande partie du site lorsque le premier européen visita le site au XIXe siècle. Le festival annuel de Vat Phou montre la place qu'occupe actuellement ce lieu dans la vie de la communauté locale.

Source : évaluation des Organisations consultatives