English Français
Aidez maintenant !

Hollókő, le vieux village et son environnement

Old Village of Hollókő and its Surroundings

Hollokö is an outstanding example of a deliberately preserved traditional settlement. This village, which developed mainly during the 17th and 18th centuries, is a living example of rural life before the agricultural revolution of the 20th century.

Hollókő, le vieux village et son environnement

Exemple exceptionnel d'habitat traditionnel volontairement conservé, le village d'Hollokö, qui s'est développé surtout aux XVIIe et XVIIIe siècles, reste un témoignage toujours vivant des formes de la vie rurale avant la révolution agricole du XXe siècle.

هولوكو، القرية القديمة ومحيطها

لا تزال قرية هولوكو التي تشكّل مثالاً استثنائياً عن السكن التقليدي الذي تمّ الحفاظ عليه طوعاً والتي ازدهرت بصورة خاصة في القرنين السابع والثامن عشر، شهادةً حية لأشكال الحياة المدنية قبل اندلاع الثروة الزراعية في القرن العشرين.

source: UNESCO/ERI

霍洛克古村落及其周边

霍洛克是被精心保护下来的传统民居的一个典型范例,该村落主要建立于17和18世纪,生动地展示了20世纪农业革命前乡村生活的生动图景。

source: UNESCO/ERI

Историческое село Холлокё и его окружение

Село Холлокё – это наглядный пример целенаправленно сохраняемого традиционного поселения. Оно бурно развивалось в течение XVII-XVIII вв. Село хорошо иллюстрирует особенности сельской жизни до аграрной революции XX в.

source: UNESCO/ERI

Aldea antigua de Hollókö y sus alrededores

La aldea de Hollókö, que se desarrolló sobre todo en los siglos XVII y XVIII, es un extraordinario ejemplo de hábitat tradicional, deliberadamente conservado, y constituye un testimonio vivo del modo de vida rural antes de la revolución agrícola del siglo XX.

source: UNESCO/ERI

ホローケーの古村落とその周辺地区

source: NFUAJ

Oude dorp en omgeving van Hollókő

Hollókő ligt ongeveer 100 kilometer ten noordoosten van Boedapest. Het is een mooi voorbeeld van een goed bewaard gebleven traditionele nederzetting. Het dorp ontwikkelde zich vooral tijdens de 17e en 18e eeuw en toont het landelijke leven voor de agrarische revolutie van de 20e eeuw. Hollókő is een kleine landelijke gemeenschap met 126 huizen en boerderijen, landbouwvelden, boomgaarden, wijngaarden, weiden en bossen. Het gebied beslaat 141 hectare en het dorp en de omgeving krijgen dezelfde bescherming als het kasteel, waarvan de overblijfselen ten noordwesten van Hollókő liggen. Het kasteel diende als bescherming van het dorp en speelde een belangrijke rol in feodale oorlogen.

Source : unesco.nl

  • Anglais
  • Français
  • Arabe
  • Chinois
  • Russe
  • Espagnol
  • Japonais
  • Néerlandais
Hollókő, le vieux village et son environnement © OUR PLACE
Valeur universelle exceptionnelle

Brève synthèse 

Le vieux village de Hollókö est une colonie palocze situé dans le comté de Nógrád au Nord de la Hongrie, à environ 100 kilomètres au Nord-Est de Budapest. Le vieux village, qui a été volontairement préservé, est un témoignage vivant de la vie rurale telle qu’elle était avant la révolution agricole du XXe siècle. L’ensemble d’architecture rurale qui s’étend sur 145 hectares est constitué de 55 bâtiments à usage résidentiel, de fermes et d’une église. L’usage traditionnel typique que font les Paloczes des formes architecturales et des matériaux crée une harmonie avec les paysages alentours et l’environnement naturel caractérisé par des champs en lanières, des vergers, des vignobles, des prairies et des bois. Le bien comprend également les ruines d’un château médiéval situé sur la colline qui surplombe le village, dont on trouve mention dès 1310. Ce château a joué un rôle décisif dans les guerres féodales paloczes et hussites, et a servi de protection au village dont les ruines ont été découvertes non loin de ses murailles.

À la fin de l'occupation ottomane (1683), le château et le village furent finalement abandonnés, et le village actuel s’établit en contrebas. Il se développa progressivement aux XVIIIe et XIXe siècles. Comme c'était l'habitude dans cette région, la première génération de ses habitants s'installa de part et d'autre de la rue centrale. Dans ce village-rue, les générations suivantes construisirent leur maison à l'arrière de petits lots familiaux, en agrandissant ainsi progressivement la zone construite. Les granges étaient édifiées à l'écart du village, à l'extrémité des champs, suivant les traditions paloczes.

Le développement du village et de l’agriculture peut être retracé à partir de différents documents. En 1782, Hollókö était encore un village-rue typique. Plus tard, une seconde rue fut créée à l'Est de la rue principale. Un plan de 1885 montre que la topographie était déjà très semblable à l'actuelle : l'extension des terres cultivées avait atteint son maximum vers le milieu du XIXe siècle, et le village ne pouvait dès lors plus s'étendre. Une reprise limitée se produisit à nouveau en 1960, mais elle est aujourd'hui strictement contrôlée.

Les habitants de Hollókö n'ont jamais appliqué un décret de 1783 interdisant l'utilisation du bois, considéré comme trop inflammable, pour leurs constructions. Le village fut donc périodiquement dévasté par le feu. Le dernier de ces incendies remonte à 1909, mais les maisons furent alors reconstruites selon les techniques traditionnelles de l'architecture rurale palocze : des maisons à colombage sur un soubassement de pierre, avec des murs en torchis blanchis à la chaux, agrémentés sur la rue par de hautes galeries et des balcons en bois soutenus par des colonnades et protégés par des auvents. L'église, avec son clocher couvert en bardeaux, est une simple transposition de cette architecture domestique. Hollókö est une communauté vivante qui constitue un exemple exceptionnel et possiblement unique de conservation librement consentie d’un village traditionnel.

 Critère (v) : Le vieux village de Hollókö est un exemple exceptionnel d’une zone traditionnelle d’habitation humaine volontairement préservée, représentative d’une culture devenue vulnérable sous l’impact de changements irréversibles. Ce village, qui s’est principalement développé aux XVIIIe et XIXe siècles, n’est pas seulement représentatif du sous-groupe palocze au sein de la nation hongroise ; il témoigne également, pour l’ensemble de l’Europe centrale, des formes traditionnelles de vie rurale qui ont généralement disparu avec la révolution agricole du XXe siècle.

Intégrité

Le bien inclut les éléments et composants les plus importants du village et du paysage environnant : la zone d’habitation humaine traditionnelle volontairement préservée, les terres agricoles cultivées qui en dépendent, le paysage dans son ensemble et l’environnement naturel avec tous les éléments qui ont façonné sa particularité. La zone d’habitation humaine traditionnelle et son environnement paysager façonné par l’occupation des terres, avec ses traits caractéristiques tels que l’exploitation agricole de champs en lanières et les pâturages boisés, ainsi que les ruines du château qui organisent et jalonnent le panorama, composent un ensemble harmonieux et à l’aspect visuel intact.

Authenticité

Le village, qui s’est principalement développé aux XVIIIe et XIXe siècles et a été reconstruit de façon homogène après l’incendie qui l’a dévasté au début du XXe siècle, conserve des éléments de patrimoine et des traditions qui le distinguent. La préservation des techniques traditionnelles de l’architecture rurale et palocze, les usages faits localement des matériaux et des formes architecturales (telles que la « longue maison » avec son porche typique, dans laquelle cohabitent plusieurs générations, et la forme des caves adaptées aux conditions géomorphologiques) ainsi que la structure historique du village à rue unique ont été conservés. Dans le cadre du projet de « district de préservation du paysage » de 1983, les parcelles précédemment modifiées par le remembrement ont repris leur configuration originale « à lanières » typique du système traditionnel d’occupation de la terre lié à la pratique agricole familiale. Les vignobles, vergers et jardins potagers ont été recréés, l’équilibre écologique a été restauré même dans l’environnement forestier, en s’attachant tout particulièrement au respect de l’authenticité historique. Hollókö n’est donc pas un simple village-musée dans lequel toute activité traditionnelle aurait disparu mais une communauté vivante dont la conservation intègre l’activité agricole. La communauté des habitants de Hollókö, dont la majeure partie réside désormais dans le nouveau village, protège et prend soin du vieux village et de ses bâtiments sauvegardés, lieu de la vie communautaire et religieuse, où l’on peut trouver du travail et qui offre la possibilité de sauvegarder et de présenter leurs traditions. Il reste cependant des défis à relever afin de conserver ces conditions d’authenticité, tels que les évolutions dans la pratique de l’agriculture, l’impact négatif lié à la procédure de cession des terres autrefois exploitées par des coopératives à leur propriétaire d’origine, la grave crise démographique du village, le relogement des habitants du vieux village et les pressions exercées par des activités commerciales extérieures à la communauté. Ces menaces doivent être traitées de façon appropriée par la mise en œuvre d’actions de gestion durable afin de garantir que les conditions d’authenticité du bien soient toujours remplies.

Éléments requis en matière de protection et de gestion

Le bien est un monument protégé au titre de la Loi LXIV de 2001 sur la protection du patrimoine culturel. Il est également une zone de conservation naturelle au titre de la Loi LIII de 1996 sur la protection de la nature. Le vieux village de Hollókö est une zone de protection des monuments depuis 1972 et, depuis son extension en 1989, cette zone s’étend à tout le territoire du bien (145 hectares). En outre, depuis 1987, le bien tout entier est classé zone de conservation naturelle. Aucun autre type de zone de protection n’est nécessaire en raison des caractéristiques morphologiques de la zone. Enfin, une cinquantaine de bâtiments dans le village sont protégés à titre individuel.

Un nouveau plan de gestion, reposant sur les dispositions de la Loi sur le patrimoine mondial de 2011, entrera en vigueur sous la forme d’un décret gouvernemental et sera révisé a minima tous les sept ans. La municipalité remplit les fonctions de gestionnaire du bien du patrimoine mondial. Conformément à la Loi sur le patrimoine mondial, l’état de conservation du bien ainsi que les menaces et les mesures de sauvegarde seront régulièrement suivis par l’Assemblée nationale, le plan de gestion fera l’objet d’une révision septennale, si ce n’est plus fréquente. Parmi les tâches à entreprendre à moyen terme, on notera : la réhabilitation de l’utilisation traditionnelle des terres selon les exigences de l’époque actuelle, la préservation du caractère vivant du village, la création d’une économie locale durable fondée sur les traditions et capable de subvenir aux besoins de la population locale et la mise en œuvre de projets d’aménagement en harmonie avec la sauvegarde des valeurs du patrimoine afin de garantir une bonne qualité de vie. L’un des moyens à mettre en œuvre pour atteindre les objectifs précités est le tourisme durable qui doit être géré conformément aux défis de la mondialisation. L’objectif de la stratégie de gestion est d’empêcher Hollókö de devenir un village-musée dans lequel toute activité traditionnelle aurait disparu et de pérenniser une communauté vivante capable de se renouveler. La préservation des valeurs de patrimoine concerne également l’activité agricole traditionnelle ainsi que la sauvegarde et la pratique des traditions rurales et du patrimoine culturel immatériel. 

Description longue

Hollókö est un exemple exceptionnel d'habitat humain délibérément préservé. Profondément représentatif d'une culture, et devenu vulnérable compte tenu de l'irruption des changements irréversibles entraînés par le progrès, le village s'est surtout développé entre le XVIIe et le XVIIIsiècle. Il constitue un magnifique exemple de la vie dans les campagnes avant la révolution agricole du XXsiècle. Situé à quelque 100 km au nord-est de Budapest, Hollókö est une petite communauté rurale dont les 126 maisons et fermes, exploitations en champs laniérés, vergers, vignobles et bois couvrent 141 ha. Le village et la zone environnante sont protégés à l'égal d'un monument historique comme le château. Mentionné dès 1310, ce château, dont les ruines se trouvent au nord-ouest du village actuel, a joué un rôle essentiel dans les guerres féodales des Paloczes, ainsi que dans les guerres hussites. Il servit de protection au village dont les ruines ont été découvertes non loin de ses murailles.

À la fin de l'occupation ottomane (1683), château et village furent abandonnés, et le village actuel se développa graduellement en contrebas aux XVIIIe et XIXsiècles. Comme c'était l'habitude dans cette région, la première génération de ses habitants s'installa de part et d'autre d'une rue centrale. Dans ce village-rue, différentes générations construisirent leur maison à l'arrière de petits lots familiaux, en agrandissant ainsi progressivement l'aire construite. Les granges étaient édifiées à l'écart du village, à l'extrémité des champs, selon les traditions paloczes.

Le développement du village et de l'occupation du sol peut être retracé à partir de différents documents. En 1782, c'était encore un village-rue typique. Plus tard, une seconde rue fut créée à l'est de la principale. Un plan de 1885 montre que la topographie était déjà très semblable à l'actuelle : l'extension des terres cultivées avait atteint son maximum vers le milieu du XIXsiècle, et le village ne pouvait plus, dès lors, s'étendre ultérieurement. Une reprise limitée se produisit à nouveau en 1960, mais elle est aujourd'hui strictement contrôlée.

Les habitants de Hollókö n'ont jamais appliqué un décret de 1783 interdisant l'utilisation du bois, considéré comme trop inflammable, pour leurs constructions. Le village fut donc périodiquement dévasté par le feu. Le dernier de ces incendies remonte à 1909, mais les maisons furent alors reconstruites selon les techniques traditionnelles de l'architecture palocze : des maisons à colombage sur un soubassement de pierre, avec des murs en torchis blanchis à la chaux, agrémentés sur la rue par de hautes galeries ou balcons en bois à colonnes, qui étaient protégés par des auvents en large saillie. L'église, avec son clocher couvert en bardeaux, est une simple transposition de ce style d'architecture domestique.

Hollókö est une communauté vivante dont la conservation, qui implique l'activité agricole, est le garant de son succès. C'est un exemple exceptionnel, et peut-être unique, de conservation d'un village avec son territoire. Les lots qui avaient été réunis ont aujourd'hui retrouvé leur forme d'origine. Les vignobles, les vergers et les jardins potagers ont été recréés ; l'équilibre écologique a été rétabli, y compris dans la forêt environnante, en prenant infiniment soin de respecter l'authenticité historique du site. Hollókö ne représente pas seulement le sous-groupe palocze de l'entité magyar, mais témoigne aussi, pour toute l'Europe centrale, de formes de vie rurale traditionnelles dont toutes les traces ont généralement été effacées ailleurs par la révolution agraire du XXsiècle.

Source : UNESCO/CLT/WHC