English Français

Lieu historique national de L’Anse aux Meadows

L’Anse aux Meadows National Historic Site

At the tip of the Great Northern Peninsula of the island of Newfoundland, the remains of an 11th-century Viking settlement are evidence of the first European presence in North America. The excavated remains of wood-framed peat-turf buildings are similar to those found in Norse Greenland and Iceland.

La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

Lieu historique national de L’Anse aux Meadows

À la pointe de la péninsule Great Northern de l'île de Terre-Neuve, les vestiges d'un établissement viking du XIe siècle confirment la première présence européenne en Amérique du Nord. Les vestiges mis au jour d'édifices en mottes de tourbe entre des charpentes de bois sont similaires à ceux trouvés au Groenland et en Islande.

La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

موقع لانس أو ميدوز الوطني التاريخي

في رأس شبه جزيرة غريت نورثرن التابعة لجزيرة نيوفوندلاند، تدلّ الآثار المتبقية من مستوطنة للفيكينغ تعود إلى القرن الحادي عشر على أولّ وجود بشري أوروبي في أميركا الشمالية. وتشبه آثار هذه الأبنية المشيّدة من وحل التربة والمحفورة بين هياكل خشبية تلك المكتشفة في الغرونلاند وإيسلندا.

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

拉安斯欧克斯梅多国家历史遗址

在纽芬兰岛北部半岛的一角,有11世纪维京人(Viking)的聚落遗址,这是欧洲人踏足北美大陆的最早证据。遗址出土的木结构泥草房屋遗迹同在格陵兰岛和冰岛发现的十分类似。

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

Национальный исторический парк Л’Анс-о-Медоус

Остатки поселения викингов XI в. на оконечности Большого Северного полуострова острова Ньюфаундленд являются свидетельством первого появления европейцев в Северной Америке. Раскопанные остатки зданий из торфа с деревянным каркасом похожи на аналогичные, найденные в Северной Гренландии и в Исландии.

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

Sitio histórico nacional de l“™Anse aux Meadows

Situado en el extremo de la Gran Pení­nsula del Norte de la isla de Terranova, este parque alberga los vestigios de un asentamiento vikingo del siglo XI, que prueban una primera presencia de los europeos en el continente americano desde esa época. Las excavaciones han puesto al descubierto vestigios de edificios construidos con terrones de turba y armazones de madera, aní¡logos a los encontrados en Groenlandia e Islandia.

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

ランス・オ・メドー国定史跡

source: NFUAJ

Nationaal historisch gebied L’Anse aux Meadows

L’Anse aux Meadows is een 11e-eeuwse Vikingnederzetting op het noordelijkste puntje van Newfoundland. Het is het bewijs van de eerste Europese menselijke aanwezigheid in Noord-Amerika. De opgegraven resten van met hout omlijste veenturfgebouwen zijn vergelijkbaar met de gebouwen die gevonden zijn bij de Noorse kolonie van Groenland en IJsland. Het vroegste teken van menselijke activiteit in dit gebied gaat ruwweg 5.000 jaar terug. L'Anse aux Meadows is de eerste en enige bekende nederzetting opgericht door Vikingen in Noord-Amerika en het vroegste bewijs van Europese nederzetting in de Nieuwe Wereld. Om deze reden is het een unieke mijlpaal in de geschiedenis van menselijke migratie en ontdekking.

Source : unesco.nl

  • Anglais
  • Français
  • Arabe
  • Chinois
  • Russe
  • Espagnol
  • Japonais
  • Néerlandais
Lieu historique national de L’Anse aux Meadows © Dick Houghtton
Valeur universelle exceptionnelle

Brève synthèse

Le lieu historique national de L’Anse aux Meadows abrite les ruines exhumées d’une colonie viking entière qui date du XIe siècle ; il s’agit des premières traces de la présence européenne en Amérique du Nord. Situé à l’extrémité de la péninsule Great Northern, dans l’île de Terre-Neuve, ce site archéologique exceptionnel renferme huit structures en tourbe et à charpente en bois bâties dans le style des constructions de la même époque que l’on retrouve dans le Groenland norois et en Islande. Il s’agit de trois habitations, d’une forge et de quatre ateliers aménagés sur une terrasse étroite qui domine une tourbière et un petit ruisseau, près des côtes de la baie Epaves, dans le détroit de Belle Isle.

Les artefacts découverts sur place témoignent de diverses activités, dont la fabrication d’objets en fer et le travail du bois, probablement pour la réparation de navires. Ils permettent également d’établir que les habitants du camp ont fait des voyages vers le sud. Les vestiges exhumés viennent corroborer les récits racontés dans les sagas du Vinland, lesquels font état des périples de Leif Erikson et d’autres explorateurs norois qui ont traversé l’océan Atlantique depuis l’Islande et le Groenland pour trouver et explorer un nouveau territoire – un jalon remarquable dans l’histoire des migrations et des découvertes humaines.

Critère (vi) : L’Anse aux Meadows est le premier et le seul site connu à avoir été fondé par les Vikings en Amérique du Nord. Il renferme les premières traces de la colonisation du Nouveau Monde par les Européens. À ce titre, ce site marque un jalon important dans l’histoire des migrations et des découvertes humaines.

Intégrité

Le lieu historique national de L’Anse aux Meadows occupe 7 991 ha, une superficie suffisante pour assurer la protection du site et pour abriter toute l’étendue des vestiges connus de la présence des Norois dans la région. Ses limites s’étendent bien au-delà des parcelles recelant des vestiges archéologiques norois, de manière à bien protéger la représentation complète des caractéristiques et des processus qui confèrent au bien sa valeur universelle exceptionnelle.

Le lieu historique national de L’Anse aux Meadows est dans un état stable. Le site archéologique a été remblayé de manière à protéger les ruines de la colonie contre toute détérioration. Le bien n’est exposé à aucune menace connue ou prévue, il n’est pas sujet à la dégradation, et il ne subit pas les effets néfastes de l’aménagement ou de la négligence. Le bien tout entier est géré à titre de lieu historique national par l’Agence Parcs Canada.

Authenticité

Le lieu historique national de L’Anse aux Meadows est authentique sur le plan de l’emplacement, du cadre environnant, des formes, de la conception, des matériaux et des substances. De nombreuses données d’archives montrent que le bien concorde avec les descriptions fournies dans les sagas noroises.

D’importantes fouilles archéologiques réalisées après la découverte du site, en 1960, ont révélé que les structures à charpente en bois étaient surmontées d’un type particulier de toit à pignon et revêtues de mottes de tourbe extraites de la tourbière environnante. La disposition des pièces, des foyers et des ouvertures suivait les caractéristiques de l’architecture noroise. Les fouilles ont mis au jour des vestiges de la production de fer sur place, de même que quelque 800 artefacts en bois, en bronze, en os et en pierre, qui confirment les origines noroises du bien tout en fournissant des indications importantes sur l’occupation et le mode de vie de ses habitants.

Eléments requis en matière de protection et de gestion

L’Anse aux Meadows a été classé lieu historique national en 1975 en vertu d’un accord fédéral-provincial conclu par le gouvernement du Canada et le gouvernement de Terre-Neuve-et-Labrador. Le bien bénéficie de la protection de la Loi sur l’Agence Parcs Canada (1998) et de la Loi sur les parcs nationaux du Canada (2000), et le lieu historique est régi par un plan directeur, qui est examiné et actualisé à intervalles réguliers. Le plan directeur précise que les ressources directement associées aux motifs de la désignation du lieu historique national ne doivent être ni altérées ni menacées, que les motifs de la désignation doivent être efficacement communiqués au public et que les valeurs patrimoniales, dont la valeur universelle exceptionnelle, doivent être respectées dans toutes les décisions et les mesures touchant au bien.

En vertu de l’accord qui a donné lieu à la création du lieu historique national de L’Anse aux Meadows, les deux gouvernements signataires, le gouvernement du Canada et le gouvernement provincial de Terre-Neuve-et-Labrador, doivent se consulter pour que l’aménagement futur des collectivités et des secteurs adjacents soit planifié de manière concertée et pour qu’il soit tenu compte de la proximité de ce bien d’importance mondiale.

Parcs Canada gère la fréquentation et la conservation du lieu historique. La collection d’artefacts associés au camp de base des Vikings est dans un état stable, et elle est exposée ou conservée dans des conditions appropriées. À long terme, Parcs Canada accordera une attention particulière à la surveillance, pour déceler toute situation susceptible de nuire à l’état de conservation, et il prendra les mesures qui s’imposent pour protéger le bien.