English Français
Aidez maintenant !

Castel del Monte

Castel del Monte

When the Emperor Frederick II built this castle near Bari in the 13th century, he imbued it with symbolic significance, as reflected in the location, the mathematical and astronomical precision of the layout and the perfectly regular shape. A unique piece of medieval military architecture, Castel del Monte is a successful blend of elements from classical antiquity, the Islamic Orient and north European Cistercian Gothic.

Castel del Monte

L'emplacement de ce château, la rigueur mathématique et astronomique de son plan, la perfection de sa forme manifestent l'ambition symbolique qui animait l'empereur Frédéric II lorsqu'il l'édifia près de Bari, en Italie du Sud, au XIIIe siècle. Exemple unique dans l'architecture militaire médiévale, Castel del Monte est la fusion parfaite de l'Antiquité classique, de l'Orient musulman et du gothique cistercien d'Europe du Nord.

كاستل دِل مونتي

يشكل هذا القصر بموقعه والصرامة الرياضية والفلكية لتصميمه وكمال شكله إشارة إلى الطموح الرمزي الذي كان فريديريك الثاني مفعمًا به عندما شيّده قرب باري في جنوب إيطاليا في القرن الثالث عشر. ويعتبَر كاستِل دِل مونتي وهو المثل الفريد للهندسة المعمارية العسكرية في القرون الوسطى انصهارًا كاملاً بين العصور القديمة الكلاسيكية والشرق المسلم والقوطية السيستيرية لأوروبا الشمالية.

source: UNESCO/ERI

蒙特堡

国王腓特烈二世在13世纪开始建造这座位于意大利南部巴里的蒙特堡,他赋予这座城堡重要的象征意义。这些象征意义反映在城堡的位置、建筑规划方面数学与天文学上的精准,以及完美的外形上。作为中世纪一座具有独特风格的军事建筑,蒙特堡无疑是古希腊罗马风格、东方伊斯兰风格和北欧西多会哥特式建筑风格的完美结合。

source: UNESCO/ERI

Замок Кастель-дель-Монте

Когда император Фридрих II в XIII в. построил этот замок неподалеку от Бари, он наполнил его символическим значением. Это отразилось в выборе местоположения замка, математических и астрономических расчетах его планировки и абсолютно правильной форме. Кастель-дель-Монте представляет собой уникальный образец средневековой военной архитектуры, в котором удачно сочетаются элементы классической античности, исламского Востока и североевропейской цистерцианской готики.

source: UNESCO/ERI

Castel del Monte

Edificado en siglo XIII por orden del emperador Federico II, al sur de la península italiana, cerca de Bari, este castillo es un ejemplar de la arquitectura militar medieval único en su género. Su emplazamiento, la perfección de sus formas y la precisión matemática y astronómica de su trazado, son exponentes del deseo que movió a este soberano a hacer de él un símbolo de sus ambiciosos designios. Castel del Monte es una muestra perfecta de la fusión de las formas arquitectónicas de la Antigüedad grecorromana, el Oriente musulmán y el gótico cisterciense del norte de Europa.

source: UNESCO/ERI

デル・モンテ城

source: NFUAJ

Castel del Monte

Toen keizer Frederik II van Hohenstaufen dit kasteel in de buurt van Bari bouwde in de 13e eeuw, doordrenkte hij het met symboliek. Dit blijkt uit de locatie, de wiskundige en astronomische precisie van het ontwerp en de perfect regelmatige vorm. Het kasteel ligt 29 kilometer ten zuiden van Barletta in de gemeente Andria, op een rotspunt die het omliggende landschap domineert. Het kasteel is gebouwd in een regelmatige achthoek rond een binnenplaats, met in elke hoek een achthoekige toren. Het gebouw heeft een uniek middeleeuwse militaire architectuur en vormt een geslaagde combinatie van elementen uit de klassieke oudheid, de islamitische Oriënt en Noord-Europese cisterciënzer gotiek.

Source : unesco.nl

  • Anglais
  • Français
  • Arabe
  • Chinois
  • Russe
  • Espagnol
  • Japonais
  • Néerlandais
Castel del Monte © UNESCO
Justification d'inscription

Le Comité a décidé d'inscrire le bien proposé sur la base des critères culturels (i), (ii) et (iii), considérant que le site possède une valeur universelle exceptionnelle par la perfection de ses formes et l'harmonie et la fusion d'éléments culturels venus du nord de l'Europe, du monde musulman et de l'Antiquité classique. Castel del Monte est un chef-d'oeuvre unique de l'architecture militaire médiévale qui reflète l'humanisme de son fondateur, Frédéric II de Hohenstaufen.

Description longue

Sa perfection formelle et la combinaison harmonieuse d'éléments culturels du nord de l'Europe, du monde musulman et de l'Antiquité classique qu'il réalise font de Castel del Monte un chef-d'œuvre exceptionnel de l'architecture militaire médiévale, qui reflète l'humanisme de son créateur, Frédéric II de Hohenstaufen.

Frédéric succéda à son père, l'empereur Henri VI, en 1197, à l'âge de trois ans. Au cours de son règne, qui dura jusqu'en 1250, il restaura l'ordre dans son royaume de Sicile, alors plongé dans l'anarchie, qui incluait la plus grande partie de l'Italie du Sud, et inaugura une période d'intense activité culturelle connue sous le nom de « Renaissance méridionale ». C'était un homme profondément cultivé, parlant bien plusieurs langues et familier des mathématiques, de l'astronomie et des sciences naturelles ; il attira à sa cour des savants et des artistes des pays arabes, de Grèce et d'ailleurs, fit traduire en latin les travaux d'Aristote, d'Averroès, de Ptolémée et de Galien, et fonda l'université de Naples. Ses multiples talents lui valurent le titre de stupor mundi, la merveille du monde.

Il fut aussi un souverain habile, qui sut assurer une stabilité économique et sociale à son peuple, même s'il agit en Italie en monarque absolu, alors qu'il encouragea le système féodal en Allemagne. C'est pour cette raison, et à des fins défensives, qu'il construisit un grand nombre de puissantes forteresses dans ses terres des Pouilles, de Calabre et de Sicile, dont le plus grand, et celui qui exerça l'influence la plus importante, est celui de Castel del Monte. Terminé en 1240, il devint le siège permanent de sa cour. Sa mort, en 1240, affaiblit le contrôle des Hohenstaufen sur le royaume, que la dynastie angevine dirigea jusqu'au milieu du XVe siècle. Castel del Monte, qui n'était plus depuis longtemps un lieu de pouvoir, connut le sort de beaucoup de châteaux de cette époque : utilisé comme place forte, puis comme caserne durant le XIXe siècle, il perdit peu à peu sa magnifique décoration du fait des pillages, du vandalisme et de l'abandon.

Le château se trouve à 29 km au sud de Barletta, dans la commune d'Andria, sur une éminence rocheuse qui domine le paysage environnant. Son plan dessine un octogone régulier entourant une cour, et dont chaque angle est lui-même doté d'une tour octogonale. Ses murs sont construits d'énormes blocs de pierre calcaire incrustée de quartz brillant. La corniche située à mi-hauteur des murs, tout autour de l'enceinte, correspond à la division entre les deux étages internes. Chacun de ces étages comporte huit salles de taille identique, correspondant aux huit côtés de l'édifice. Les salles trapézoïdales de l'étage inférieur ont des voûtes ogivales profondément nervurées qui reposent sur des colonnes engagées. Celles de l'étage supérieur leur correspondent parfaitement en plan, mais elles ont été plus soigneusement décorées : leurs voûtes reposent sur des chapiteaux à télamons de style bourguignon ou champenois, qui coiffent des triples colonnes de marbre grec ; le sommet de la voûte est décoré d'un chapiteau unique, lui aussi en style bourguignon. Chacune de ces salles présente un banc en marbre à la base des colonnes et une corniche décorative, également en marbre. Le dispositif hydraulique unique mis au point pour les salles de bains et les toilettes, manifestement d'origine orientale, présente un intérêt particulier.

Chacune des façades est percée de deux fenêtres, monofore au niveau inférieur (à l'exception des côtés correspondant aux accès antérieurs et supérieurs) et bifore ogivale au niveau supérieur. Les tours octogonales ne possèdent que d'étroites meurtrières, disposées de manière à offrir le meilleur angle visuel ; à l'intérieur, elles se divisent en salles de service et en escaliers. L'entrée principale, construite en brèche corallienne, reproduit un arc de triomphe classique encadrant un arc brisé, décrit par un éminent savant comme « une sorte de prélude à la Renaissance ». Ce type d'élément se fond parfaitement, dans tout l'édifice, avec des emprunts faits à l'Orient, comme l'utilisation du marbre et de la mosaïque, décors dont la plus grande partie a disparu au cours des siècles par négligence et vandalisme

Castel del Monte présente un intérêt particulier du fait de l'absence de la plupart des traits qui caractérisent la très grande majorité des édifices militaires de cette période (bastion extérieur, fossé, écuries, entrepôts, chapelle), de la rigueur mathématique et astronomique de son plan et de son élévation, et de l'éclectisme des éléments culturels qui le composent : ceux-ci dérivent en effet aussi bien de l'Antiquité que de la tradition cistercienne du nord de l'Europe, des « châteaux du désert » omeyyades et des monastères fortifiés du Proche-Orient et du nord de l'Afrique.

Source : UNESCO/CLT/WHC