English Français

Piazza del Duomo à Pise

Piazza del Duomo, Pisa
Standing in a large green expanse, Piazza del Duomo houses a group of monuments known the world over. These four masterpieces of medieval architecture – the cathedral, the baptistry, the campanile (the 'Leaning Tower') and the cemetery – had a great influence on monumental art in Italy from the 11th to the 14th century.

La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

Piazza del Duomo à Pise
La Piazza del Duomo réunit sur une vaste pelouse un ensemble monumental célèbre dans le monde entier. Il s'agit de quatre chefs-d'œuvre de l'architecture médiévale qui exercèrent une grande influence sur les arts monumentaux en Italie du XIe au XIVe siècle : la cathédrale, le baptistère, le campanile (ou « Tour penchée ») et le cimetière.

La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

بياتزا دل دوومو في بيزا

تجمع البياتزا دل دوومو على مساحة عشبية واسعة مجموعة نُصُبية مشهورة في العالم كله. تتألف من أربع تحف من الهندسة المعمارية في القرون الوسطى كان لها التأثير الكبير على الفنون المنصوبة في إيطاليا بين القرنين الحادي عشر والرابع عشر: الكاتدرائية، وبيت العماد، وبرج الجرس (أو "البرج المنحني") والمقبرة.

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

比萨大教堂广场

在一片宽阔的草坪上,坐落着比萨大教堂广场。广场上有一组举世闻名的纪念建筑群:大教堂、洗礼室、钟楼(即比萨斜塔)和墓地。这四件中世纪时的建筑杰作对意大利11世纪到14世纪间的纪念建筑艺术产生了极大影响。

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

Соборный комплекс в городе Пиза

На широких зеленых газонах Пьяцца-дель-Дуомо (Соборной площади) расположена группа памятников, известных во всем мире. Эти четыре шедевра средневековой архитектуры – кафедральный собор, баптистерий, колокольня (знаменитая «Падающая башня») и кладбище – оказали большое влияние на монументальное искусство Италии XI-XIV вв.

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

Piazza del Duomo en Pisa

En el vasto césped de la Piazza del Duomo de Pisa se alza un conjunto monumental, célebre en el mundo entero, formado por el Duomo (catedral), el Baptisterio, el Campanile (la famosa “Torre inclinada”) y el Camposanto. Estas cuatro obras maestras de la arquitectura medieval ejercieron una gran influencia en las artes monumentales de Italia entre los siglos XI y XIV.

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

ピサのドゥオモ広場
ピサは紀元前2世紀にローマ帝国の貿易拠点として始まり、11世紀~13世紀に栄えた都市です。高さ55m,直径17mの円筒形をしたピサの斜塔は1173年に建築が始まり、建設中の地盤沈下が原因で傾き、2世紀後には現在のような姿で完成した。塔は年々傾きが増し、現在も保存修復のためさまざまな研究や試みが行われている。

source: NFUAJ

Piazza Del Duomo, Pisa

Het Piazza del Duomo – ook wel Piazza dei Miracoli of Plein der wonderen genoemd – bevindt zich in het centrum van Pisa, de hoofdstad van de gelijknamige provincie in de regio Toscane. Het terrein omvat 8,87 hectare. De gebouwen van het Piazza del Duomo staan in een grote groene vlakte en omvatten monumenten die wereldwijd bekend zijn. De vier meesterwerken zijn de kathedraal, de doopkapel, de campanile (de klokkentoren of ‘Scheve toren’) en de begraafplaats. De marmeren gebouwen dateren uit de middeleeuwen en hebben grote invloed gehad op de monumentale kunst in Italië van de 11e tot de 14e eeuw.

Source : unesco.nl

  • Anglais
  • Français
  • Arabe
  • Chinois
  • Russe
  • Espagnol
  • Japonais
  • Néerlandais
Piazza del Duomo à Pise (Italie) © Bruno Doucin
Valeur universelle exceptionnelle

Brève synthèse

La Piazza del Duomo abrite un ensemble de monuments connus dans le monde entier. Sur une vaste étendue verte entourée des remparts de la ville, l'ancien Ospedale della Misericordia et le Palazzo dell'Arcivescovato, la Piazza del Duomo de Pise forme l'un des paysages bâtis les plus connus au monde. Les quatre chefs-d'œuvre de l'architecture médiévale – la cathédrale, le baptistère, le campanile (la « Tour penchée ») et le cimetière – ont été érigés entre le XIe et le XIVe siècle proches les uns des autres, constituant un ensemble unique de monuments. Une atmosphère saisissante imprègne le site, émanant de l'interaction du marbre et des mosaïques, de l'alliance des murs nus et des galeries voûtées, des frontons triangulaires et des lourdes coupoles, le tout rehaussé par l'effet saisissant produit par l'inclinaison du campanile.

La place est remarquable car elle renferme des œuvres d'art qui témoignent de l'esprit créatif du XIVe siècle. Ses monuments reflètent une étape si décisive de l'histoire de l'architecture médiévale qu'ils sont devenus une référence pour les études relatives au style roman pisan. Le Camposanto et son cycle de fresques, avec une typologie et une utilisation particulières, constituent un exemple exceptionnel dans l'histoire de la peinture médiévale italienne des XIVe et XVe siècles.

Critère (i) : Réalisation artistique unique par son organisation spatiale, la Piazza del Duomo regroupe quatre chefs-d'œuvre absolus de l’architecture : la cathédrale, le baptistère, le campanile et le Campo Santo. Ces monuments servent d’écrin à des trésors d’art d’une célébrité mondiale : les portes de bronze et les mosaïques de la cathédrale, les chaires à prêcher du baptistère et de la cathédrale, les fresques du Campo Santo, parmi beaucoup d’autres.

Critère (ii) : Les monuments de la Piazza del Duomo ont exercé une influence considérable le développement de l'architecture et des arts monumentaux à deux reprises. D'abord, à l’époque de la plus grande prospérité de Pise, du XIe siècle jusqu'en 1284, en imposant un nouveau type d'églises caractérisées par le raffinement de leur architecture polychrome et par l’usage de loggias. Ce style pisan, apparu à la cathédrale, se retrouve ailleurs en Toscane (notamment à Lucques et à Pistoia), mais aussi aux confins du territoire maritime pisan, comme en témoignent sous une forme modeste les « pieve » de Sardaigne et de Corse. Plus tard, au XIVe siècle, en imposant en Toscane le style monumental de Giovanni Pisano (qui sculpte la chaire de la cathédrale entre 1302 et 1311), puis en donnant le signal de la grande mutation picturale du Trecento, consécutive à l'épidémie de la peste noire (le Triomphe de la mort, fresque de Bonamico Buffalmacco au Campo Santo, vers 1350).

Critère (iv) : L'ensemble des monuments de la Piazza del Duomo, composé d'édifices religieux typiques, affectés à des fonctions distinctes et précises, illustre de manière exceptionnelle l'architecture chrétienne médiévale.

Critère (vi) : C'est à la cathédrale de Pise, en observant les oscillations du lustre en bronze créé par Battista Lorenzi, que Galileo Galilei (1564-1642), fit à l'âge de 19 ans la découverte de l'isochronisme des petites oscillations, prélude à ses travaux pionniers sur la dynamique. C’est du sommet du campanile qu’il se livra aux expériences qui le conduisirent à énoncer les lois de la chute des corps. Deux des édifices majeurs de la Piazza dei Miracoli sont ainsi directement et concrètement associés à une étape décisive de l'histoire des sciences physiques.

Intégrité

La Piazza del Duomo, telle qu’elle apparaît aujourd'hui, est un ensemble monumental et un espace public qui est le résultat d'un long processus remontant jusqu’au Moyen-Âge. Celui-ci a débuté en 1064 avec la fondation de la nouvelle cathédrale pour s’achever au XIVe siècle avec la définition d'un véritable « carré ». Le bien inscrit comprend 8,87 ha plus une zone tampon de 254 ha qui comprend tous les éléments nécessaires pour exprimer la valeur universelle exceptionnelle du bien. Les interventions effectuées au cours des siècles qui ont suivi la construction de la place ont préservé l'intégrité des structures, et la relation spatiale entre les monuments eux-mêmes, ainsi qu’entre ceux-ci et leur contexte historique reste lisible et compréhensible. L'extension du bien a en outre assuré la préservation adéquate des trois axes visuels principaux. Bien que la création d'une zone tampon ait apporté une couche de protection supplémentaire aux qualités visuelles et aux attributs du bien, une nouvelle protection pourrait se justifier au nord et à l'ouest du bien inscrit.

Authenticité

L'ensemble monumental de la Piazza del Duomo de Pise a conservé au fil du temps les qualités et les attributs historiques et artistiques qui lui confèrent sa valeur universelle exceptionnelle. Après la construction des bâtiments monumentaux et de la place, les nombreuses interventions ont renforcé la relation entre la place et la ville, tout en respectant leurs valeurs et leurs significations. Plus récemment, des travaux de restauration ont été effectués par du personnel qualifié en respectant les normes et pratiques internationales et nationales. L'authenticité du bien, notamment en ce qui concerne l'emplacement et l'environnement, ainsi que la forme et la conception ont été maintenues au fil du temps.

Éléments requis en matière de gestion et de protection

Un cadre législatif et de protection approprié est en place au niveau national et se retrouve dans les plans municipaux. En vertu de cette législation, toute intervention doit d'abord être approuvée par le Ministère des Biens et des Activités culturels et du Tourisme par l'intermédiaire de ses services locaux. Selon la loi, la zone est également soumise à des restrictions en matière de fouilles archéologiques.

Il existe également un zonage au niveau local pour la surface du bien inscrit et les usages des zones sont identifiés sur le plan de ville sous A, B et C, c'est-à-dire : - A : entretien ordinaire - B : entretien extraordinaire - C : restauration et remise en état. En ce qui concerne l'usage auquel ils sont destinés, les sites d'intérêt architectural sont marqués comme des « installations urbaines » et le cimetière monumental est notamment considéré comme un musée. Les surfaces gazonnées sont marquées sur ce même plan comme des « jardins de valeur historique, architecturale ou naturelle », et les règlements d'urbanisme les rangent en classe A, « Zone de conservation ». Selon ces outils de planification, le plan et toutes les parties historiques doivent être préservées.

Une institution très ancienne, l'Opéra Primaziale Pisane, supervise le système de gestion. Elle a été fondée en 1063 et est dirigée par une Députation (semblable à un conseil d'administration) qui est composée de plusieurs membres provenant de l'Ordinaire diocésain et du Ministère de l'Intérieur. La structure de gestion est constituée légalement et poursuit exclusivement des objectifs de solidarité sociale, dans les domaines suivants :

a) la protection, la préservation et l'entretien, la promotion de l'image et le développement du site, avec une attention particulière pour l'administration, l'entretien et le suivi de l'état de conservation du bien, ainsi que pour les actions de préservation et de restauration des bâtiments et biens temporaires inscrits ; l'achat et l'entretien du mobilier et des équipements ;

b) promouvoir la connaissance de l'histoire et de l'art sous toutes leurs formes et manifestations culturelles, en référence à l'ensemble monumental et aux autres biens.

Le système de gestion repose sur le principe que les bâtiments ne peuvent pas être interprétés individuellement et doivent donc être considérés dans leur cadre de l’ensemble. Les dispositions relatives à la gestion tiennent compte de cette politique globale dans la législation adoptée et dans les orientations concernant les critères techniques et scientifiques des interventions.