English Français
Aidez maintenant !

Venise et sa lagune

Venice and its Lagoon

Founded in the 5th century and spread over 118 small islands, Venice became a major maritime power in the 10th century. The whole city is an extraordinary architectural masterpiece in which even the smallest building contains works by some of the world's greatest artists such as Giorgione, Titian, Tintoretto, Veronese and others.

Venise et sa lagune

La ville insulaire fondée au Ve siècle s'étend sur 118 îlots. Elle est devenue une grande puissance maritime au Xe siècle. Venise dans son ensemble est un extraordinaire chef-d'œuvre architectural car même le plus petit monument renferme des œuvres de certains des plus grands artistes du monde, tels Giorgione, Titien, le Tintoret, Véronèse et d'autres.

البندقية وبحيرتها الشاطئية

تمتدّ هذه المدينة، القائمة فوق أرخبيل، والتي تأسست في القرن الخامس، على 118 جزيرة. وقد أصبحت قوة بحرية كبيرة في القرن العاشر. وتشكل البندقية بمجملها تحفة هندسية معمارية مذهلة فحتى النصب الأصغر فيها  يحتوي على أعمال لبعض من كبار فنّاني العالم مثل دجورجوني ووتيتيان ولو تانتوريه وفيرونيز وغيرهم.

source: UNESCO/ERI

威尼斯及泻湖

威尼斯始建于5世纪,由118个小岛构成,10世纪时成为当时最主要的海上力量。整个威尼斯城就是一幅非凡的建筑杰作,即便是城中最不起眼的建筑也可能是出自诸如焦尔焦内(Giorgione)、提香(Titian)、丁托列托(Tintoretto)、韦罗内塞(Veronese)等世界大师之手。

source: UNESCO/ERI

Венеция и ее лагуна

Основанная в V в. и расположенная на 118 маленьких островах, Венеция в X в. стала крупной морской державой. Весь город представляет собой выдающийся архитектурный ансамбль, где практически в каждом здании можно найти работы таких всемирно известных художников как Джорджоне, Тициан, Тинторетто, Веронезе и др.

source: UNESCO/ERI

Venecia y su Laguna

Fundada en el siglo V, esta ciudad lacustre comprende 118 islotes. En el siglo X se convirtió en una gran potencia marítima. Venecia es, en su conjunto, una obra maestra de la arquitectura y hasta los más pequeños de sus monumentos albergan obras de los más grandes artistas de todos los tiempos, como Giorgione, Tiziano, Veronés y el Tintoretto, entre otros.

source: UNESCO/ERI

ヴェネツィアとその潟
アドリア海の約120の小島の上に造られた水の都。176の運河と約400もの橋が島を結んでいる。市の中心にあるサン・マルコ寺院はビザンチン、ロマネスク、ゴシック、ルネサンスなどの建築様式の集大成といえる教会である。ヴェネツィアの歴史的中心地は、天然の砂州が消滅し、干潟が地盤沈下して、海に沈みつつあり危機にさらされている。

source: NFUAJ

Venetië en haar lagune

Venetië werd gesticht in de 5e eeuw en gebouwd op 118 kleine eilanden, waardoor het lijkt te zweven op het water van de lagune. De stad ontwikkelde zich tot een belangrijke maritieme macht in de 10e eeuw. Heel Venetië is een buitengewoon architectonisch meesterwerk waarin zelfs het kleinste gebouw werken bevat van 's werelds grootste kunstenaars zoals Giorgione, Titiaan, Tintoretto en Veronese. De invloed van de stad op de ontwikkeling van de architectuur en monumentale kunst is aanzienlijk. Venetië is een uitzonderlijk voorbeeld van een stedelijke omgeving die zich heeft aangepast aan de specifieke eisen van haar natuurlijke omgeving.

Source : unesco.nl

  • Anglais
  • Français
  • Arabe
  • Chinois
  • Russe
  • Espagnol
  • Japonais
  • Néerlandais
Venise et sa lagune © Natasha Lazic
Valeur universelle exceptionnelle

Brève synthèse

Le bien du patrimoine mondial comprend la ville de Venise et sa lagune, situées dans la région du Veneto au Nord-Est de l’Italie. Fondée au Ve siècle après J.-C. Venise s’étend sur 118 îlots ; et devint une grande puissance maritime au Xe siècle. La ville toute entière est un extraordinaire chef-d'œuvre architectural au sein duquel même le plus petit monument renferme des œuvres de certains des plus grands artistes du monde, tels que Giorgione, le Titien, le Tintoret ou Véronèse parmi d'autres.

Dans cette lagune qui s’étend sur 50.000 km², nature et histoire sont indissociables depuis le Ve siècle, lorsque les populations vénètes, se réfugièrent sur les îlots sablonneux de Torcello, Jesolo et Malamocco pour échapper aux incursions barbares. Ces habitats précaires devinrent progressivement des établissements permanents et ce qui n’était qu’un refuge pour les paysans et de pêcheurs à pied se mua en puissance maritime. Au fil des siècles, pendant toute la période de son expansion où elle dut défendre ses comptoirs contre les entreprises des Arabes, des Génois et des Ottomans, Venise ne cessa jamais de consolider sa position sur la lagune.

Dans cette mer intérieure sans cesse menacée, un minuscule archipel vit s’élever au ras des flots l’un des plus extraordinaires espaces bâtis du Moyen Age. De Torcello au Nord à Chioggia au Sud, chaque îlot ou presque abrite une agglomération, une petite ville, une bourgade de pêcheurs ou un village d’artisans (Murano). Cependant, au cœur de la lagune, Venise elle-même fut l’une des grandes capitales du monde médiéval. La consolidation d’une poussière d’îlots et son organisation en un système urbain unique n’a laissé subsister de la topographie originelle que de larges chenaux, comme le canal de la Giudecca, le Canal de Saint-Marc ou le Grand Canal, et un lacis d’étroits rii, les véritables artères d’une cité sur l’eau.

Venise et son paysage de lagune est le résultat d'un processus dynamique qui illustre l'interaction entre l’homme et son environnement naturel au fil du temps. Les interventions humaines témoignent d’un haut niveau de compétences techniques et créatives dans la réalisation des ouvrages hydrauliques et architecturaux de la lagune. Le patrimoine culturel unique concentré dans la lagune au cours des siècles est attesté par la découverte d’importantes colonies archéologiques dans la zone d’Altino et dans d'autres sites sur le continent, qui étaient d’importants centres commerciaux et de communication.

Venise et sa lagune forment un tout indissociable dont la ville de Venise est le cœur historique et une réalisation artistique unique. L'influence de Venise sur le développement de l'architecture et des arts monumentaux a été considérable. 

Critère (i) : Venise est une réalisation artistique unique. Cette ville bâtie sur 118 îlots et semble flotter sur les eaux de la lagune, créant un paysage inoubliable dont la beauté irréelle a inspiré Canaletto, Guardi, Turner et tant d'autres peintres. La lagune de Venise abrite en outre une des plus fortes concentrations de chefs-d'œuvre du monde, de la cathédrale de Torcello à l’église Santa Maria de la Salute. Des monuments d'une exceptionnelle beauté témoignent de l’extraordinaire âge d'or de la République : San Marco, le Palais ducal, San Zanipolo, et la Scuola di San Marco, les Frari et la Scuola di San Rocco, San Giorgio Maggiore, etc.  

Critère (ii) : L'influence de Venise sur le développement de l'architecture et des arts monumentaux a été considérable. Elle s’exerça d'abord dans tous les comptoirs et échelles de la Sérénissime République sur le littoral dalmate, en Asie Mineure et en Egypte, dans les îles Ioniennes, en Eubée, dans le Péloponnèse, en Crète et à Chypre, où s’élevèrent des monuments dérivés des modèles vénitiens. Mais, à l’époque où cet empire des mers subissait ses premières défaites, Venise fit école d’une tout autre manière grâce à ses grands peintres : Bellini et Giorgione, puis le Titien, le Tintoret, Véronèse et Tiepolo modifièrent si profondément la perception de l’espace, de la lumière et de la couleur qu’ils marquèrent en Europe de façon décisive l’évolution de la peinture et du décor intérieur. 

Critère (iii) : A la manière insolite d'un site archéologique qui serait resté vivant, Venise est son propre témoignage. Trait d’union entre l’Orient et l'Occident, entre l'Islam et la Chrétienté, la maitresse des mers survit à travers ses milliers de monuments, vestiges d'une époque révolue. 

Critère (iv) : Venise possède une série incomparable d'ensembles architecturaux illustrant l’époque de sa splendeur. Des grands monuments de la Piazza San Marco et de la Piazzetta (la cathédrale, le Palais Ducal, la Marciana, le Musée Correr, les Procuratie Vecchie) aux plus modestes demeures des calli ou des campi de ses six quartiers (Sestieri), en passant par les hôpitaux et les institutions caritatives ou corporatives, qui prirent au XIIIe siècle la forme des Scuola, Venise présente une typologie complète de l'architecture médiévale, dont la valeur exemplaire s’allie au caractère exceptionnel d’un urbanisme contraint de se plier aux exigences particulières du site. 

Critère (v) : La lagune de Venise constitue, dans la zone méditerranéenne, un exemple éminent d’habitat semi-lacustre devenu vulnérable sous l’effet de mutations irréversibles et du changement climatique. Dans un écosystème cohérent où les vasières (alternativement émergées et immergées) comptent autant que les îles, les maisons sur pilotis, les pêcheries ou les rizières doivent être protégées au même titre que les palais et les églises. 

Critère (vi) : Venise, symbole de lutte victorieuse de l’homme contre les éléments et de la maîtrise qu’il a su imposer à une nature hostile, est en outre directement et matériellement associée à l'histoire de l’humanité. La « reine des mers », héroïquement accrochée à ses minuscules îlots, ne bornait son horizon ni à la lagune, ni à l’Adriatique ni à la Méditerranée. C'est de Venise que Marco Polo (1254-1324) partit à la découverte de la Chine, de l’Annam, du Tonkin, de Sumatra, de l'Inde et de la Perse. Son tombeau, à San Lorenzo, rappelle le rôle que les négociants vénitiens jouèrent dans la découverte du monde, après les Arabes, mais bien avant les Portugais. 

Intégrité

En raison de leurs caractéristiques géographiques, la ville de Venise et les établissements dans la lagune ont conservé l’intégrité d’origine de leur patrimoine bâti, la structure de l’habitat et interrelation avec la lagune. Les limites de la ville et des autres établissements de la lagune sont bien circonscrites et délimitées par l'eau. Venise a conservé ses limites, les caractéristiques de son paysage et ses relations physiques et fonctionnelles avec l'environnement de la lagune. La structure et la morphologie urbaine de Venise est restée globalement similaire à celle de la ville au Moyen Age et à la Renaissance.

Le maintien de l'intégrité de la structure urbaine et du plan de Venise témoigne donc de la conception formelle, de l’organisation de l'espace et des compétences techniques et créatives d’une culture et d’une civilisation qui a créé des valeurs architecturales exceptionnelles. Malgré la diversité des styles et la stratification historique, les bâtiments et les constructions se sont fondus en un ensemble cohérent, en gardant leurs caractéristiques et leurs qualités architecturales et esthétiques, ainsi que leurs traits plus techniques, à travers un langage architectural à la fois indépendant et cohérent avec les principes de la fonction et de la conception de la structure urbaine traditionnelle de Venise.

Des transformations ont eu lieu dans les zones urbaines en termes de fonctionnalité. La ville historique a modifié ses fonctions urbaines en raison de la baisse significative de la population, du changement d'utilisation de nombreux bâtiments, du remplacement d'activités et de services productifs traditionnels par d'autres activités. La pression touristique exceptionnelle sur la ville de Venise a entraîné une transformation partielle des fonctions de Venise et des centres historiques de la lagune. Cela inclut des transformations fonctionnelles de Venise et des centres historiques de la lagune, avec le remplacement de maisons de résidents en hébergements touristiques et le changement des activités et des services commerciaux de résidents en activités liées au tourisme, qui mettent en danger l'identité et l'intégrité culturelle et sociale du bien.

Ces facteurs pourraient à l'avenir avoir un impact négatif sérieux sur l'identité et l'intégrité du bien et sont donc les principales priorités du plan de gestion.

Le phénomène des hautes eaux est une menace pour l'intégrité des valeurs culturelles, environnementales et paysagères du bien. L'apparition de hautes eaux exceptionnelles constitue une menace importante pour la protection et l'intégrité de la lagune de Venise et les établissements historiques. L'augmentation de la fréquence et du niveau des hautes eaux, ajoutée à l’effet des vagues des bateaux à moteur, est l'une des principales causes de détérioration et de dommages à la structure des bâtiments et aux zones urbaines. Bien que ce phénomène ait un impact significatif sur la configuration et la morphologie de la lagune en raison de l'érosion des fonds marins et des marais salants, il ne met pas actuellement en danger l'intégrité du bien. Ces menaces sont reconnues comme prioritaires dans le plan de gestion, qui prévoit un système spécifique de surveillance continue. 

Authenticité

Les éléments constitutifs du bien du patrimoine mondial ont largement conservé leur caractère original. La structure urbaine a surtout conservé les caractéristiques formelles et spatiales du Moyen-âge et de la Renaissance, avec quelques ajouts ultérieurs dus aux décharges et à la reconquête des terres. Les nombreux monuments et ensembles monumentaux de la ville ont gardé leur caractère et leur authenticité grâce à la conservation de leurs éléments et caractéristiques architecturales. De même, l'ensemble du système urbain a gardé le même plan, les mêmes schémas d’occupation et la même organisation des espaces ouverts qu’à l'époque médiévale et à la Renaissance. Dans la restauration des bâtiments, une grande attention est accordée à l'application des critères de conservation et à l'utilisation et la récupération des matériaux dans leur stratification historique. La culture locale a développé une continuité profondément ancrée dans l'utilisation des matériaux et des techniques. L'expression des valeurs culturelles authentiques du bien réside précisément dans l'adoption et la reconnaissance de l'efficacité de la conservation, des pratiques et des techniques de restauration traditionnelles.

Les autres établissements de la lagune ont également maintenu un haut niveau d'authenticité, qui se manifeste encore dans la préservation du caractère et de la spécificité des lieux. Les processus historiques qui se sont développés au cours des siècles et ont contribué à façonner le paysage de la lagune ont laissé un témoignage fort de l'action de l’homme, dont l’œuvre est concrètement visible et dont l’authenticité et les successions historiques sont reconnaissables. 

Eléments requis en matière de protection et de gestion

Le ministère du Patrimoine et des Activités culturelles, à travers ses bureaux locaux (directions régionales et surintendances), effectue les tâches institutionnelles de protection et de préservation du patrimoine culturel et du paysage, en vertu du Code du patrimoine culturel et du paysage (no. Décret législatif 42/2004).

L'un des principaux outils pour la protection du bien est la mise en œuvre de la Loi spéciale de 1973 sur Venise, qui vise à garantir la protection du paysage, du patrimoine historique, archéologique et artistique de la ville de Venise et de sa lagune, en veillant à son développement socio-économique.

Au niveau régional, l'utilisation des terres et des outils de planification urbaine visent à la promotion et la mise en œuvre du développement durable de la région, avec une attention particulière à la protection de l'identité culturelle et historique des établissements, du paysage et des aires de beauté naturelle exceptionnelle.

Les plans provinciaux portent sur les synergies entre la préservation de l'environnement et le développement, les activités économiques traditionnelles et le tourisme, et visent à la valorisation durable du bien, en croisant l’analyse des problématiques relevant à la fois du patrimoine culturel et des valeurs environnementales.

Au niveau municipal, les outils de planification existants garantissent, en particulier, la rénovation et l'amélioration du patrimoine architectural et des infrastructures, la rénovation urbaine, des programmes de logements sociaux et de rues. Ils régulent l'action sur le tissu urbain, en veillant à la préservation de ses caractéristiques physiques et typologiques et la compatibilité de toute utilisation envisagée.

D'autres autorités publiques, telles que Magistrato Alle Acque (l'autorité de l'eau de Venise), sont chargées de la sauvegarde de Venise et de l'écosystème de la lagune. La protection de l'environnement et du paysage est régie par des lois et des règlements spécifiques, selon lesquels la Surintendance du patrimoine architectural et du paysage de Venise et de sa lagune supervise tous les travaux et les interventions qui peuvent modifier le paysage du bien.

Le plan de gestion du bien du patrimoine mondial est approuvé par les organes chargés de la protection et de la gestion du bien : la région de Vénétie, la province de Padoue, la province de Venise, la municipalité de Venise, la municipalité de Lupia, la municipalité de Cavallino-Treporti, la municipalité de Chioggia, la municipalité de Codevigo, la municipalité de Mira, la municipalité de Musile di Piave, la municipalité de Jesolo, la municipalité de Quarto D'Altino, la direction régionale du patrimoine culturel et du paysage de Vénétie, la surintendance du patrimoine architectural et du paysage de Venise et de sa lagune, la surintendance du patrimoine archéologique de la Vénétie, la surintendance du Patrimoine historique et artistique de Venise et des municipalités de la zone frontière de la lagune, la surintendance des Archives de Vénétie, les Archives d'Etat de Venise, le diocèse de Venise, l’autorité de l’eau de Venise et l’administration portuaire de Venise. 

Description longue

Venise est un site unique. La ville, construite sur 118 petites îles, semble flotter sur les eaux de la lagune. Son influence sur le développement de l'architecture et des arts a été considérable. La ville renferme une série incomparable de complexes architecturaux qui illustrent l'époque de sa splendeur. Elle est tout aussi remarquable par la diversité de ses monuments que par son urbanisme, qui a dû s'adapter aux conditions tout à fait particulières du site.

Dans cette lagun, la nature et l'histoire ont été étroitement liées dès le Ve siècle av. J.-C., lorsque les habitants de la Vénétie, pour échapper aux raids barbares, trouvèrent refuge sur les îles sablonneuses de Torcello, de Iesolo et de Malamocco. Ces habitats temporaires devinrent peu à peu permanents, et ce qui avait été à l'origine un refuge de paysans des environs et de marins devint une grande puissance maritime. La petite île du Rialto devint le centre de la nouvelle ville.

En l'an mille, Venise contrôlait la côte dalmate ; en 1102, elle fondait un comptoir levantin à Sidon. En 1204, Venise s'allia aux croisés pour la prise de Constantinople. L'abondant butin rapporté à cette occasion, y compris les chevaux en bronze de Saint-Marc, n'est que la partie la plus spectaculaire des trésors arrachés à Byzance, que le doge Enrico Dandolo partagea avec ses alliés.

Sous les doges, l'Empire maritime de Venise s'étendit des rives de la Méditerranée orientale aux îles de la mer Ionienne et à la Crète, sans rencontrer de rivaux. Au cours de toute la période d'expansion de Venise, la ville eut à défendre ses comptoirs commerciaux contre les visées économiques des Arabes, des Génois et des Turcs ottomans, ainsi que contre celles des monarchies européennes qui enviaient son pouvoir. Venise ne cessa pourtant jamais, au sens propre du terme, de consolider sa position dans la lagune : son mariage avec la mer, le sposalizio, a été symbolisé, à partir de 1172, par l'anneau du doge, qui avait remplacé le dux, élu pour la première fois en 697 par une assemblée du peuple.

Dans cette mer de l'intérieur qui fut toujours l'objet de menaces, l'une des plus extraordinaires agglomérations du Moyen Âge s'élève sur un petit archipel. De Torcello au nord à Chioggia, au sud, presque toutes les petites îles possèdent leur propre habitat, ville, village de pêcheurs ou village d'artisans (Murano). Au cœur de la lagune, Venise fut l'une des capitales majeures du monde médiéval. Rien ne subsiste de la topographie d'origine de la ville, lorsqu'elle naquit de la fusion de petites îles entre elles ; mais elle a conservé de cette époque ses futurs canaux, comme ceux de la Giudecca, de Saint-Marc et le Grand Canal, ainsi qu'un réseau de petits rii, qui sont les véritables artères de la ville. Dans cet espace irréel, où le concept de terre ferme est aboli, les chefs-d'œuvre de l'un des plus extraordinaires musées d'architecture au monde se sont accumulés pendant plus d'un millénaire.

Source : UNESCO/CLT/WHC
Activités (21)