jump to the content

Gorge d'Ironbridge

Ironbridge Gorge

Ironbridge is known throughout the world as the symbol of the Industrial Revolution. It contains all the elements of progress that contributed to the rapid development of this industrial region in the 18th century, from the mines themselves to the railway lines. Nearby, the blast furnace of Coalbrookdale, built in 1708, is a reminder of the discovery of coke. The bridge at Ironbridge, the world's first bridge constructed of iron, had a considerable influence on developments in the fields of technology and architecture.

Gorge d'Ironbridge

À Ironbridge, localité minière devenue le symbole de la révolution industrielle, se trouvent tous les éléments de l'essor de cette région industrielle au XVIIIe siècle, depuis le centre d'extraction jusqu'au chemin de fer. À proximité, le haut-fourneau de Coalbrookdale, créé en 1708, rappelle la découverte de la fonte au coke. Quant au pont d'Ironbridge, premier pont métallique du monde, il eut une influence considérable sur l'évolution de la technologie et de l'architecture.

عنق جسر ايرونبريدج (جسر الحديد)

تحتوي منطقة جسر الحديد المنجمية التي تحوّلت الى رمز للثورة الصناعية مجمل عناصر الازدهار التي شهدتها هذه المنطقة الصناعية في القرن الثامن عشر، بدءاً بمركز الاستخراج  وانتهاء بسكة الحديد، في حين يعيد مسبك كولبروكدايل المجاور الذي أنشئ عام 1708 الى الأذهان اكتشاف صهر الفحم الحجري. أما جسر ايرونبريدج  وهو الجسر المعدني الاول في العالم فقد خلّف تأثيراً عميقاً في تطور التكنولوجيا والهندسة المعمارية.

source: UNESCO/ERI

乔治铁桥区

众所周知,乔治铁桥区是工业革命的象征,它包含了18世纪推动这一工业区快速发展的所有要素,包括矿业和铁路工业。附近有1708年建成的煤溪谷的鼓风炉,以纪念此地焦炭的发现。连接铁桥峡上的桥是世界上第一座用金属制成的桥,它对科学技术和建筑学的发展产生了巨大影响。

source: UNESCO/ERI

Ущелье Айрон-Бридж

Айрон-Бридж известен в мире как символ промышленной революции. Здесь присутствуют все компоненты прогресса, определившие быстрое развитие этого индустриального района в XVIII в. – от шахт до железных дорог. Расположенная поблизости доменная печь Коулбрукдейл, построенная в 1708 г., напоминает об открытии возможности промышленного применения кокса. Мост Айрон-Бридж – это первый металлический мост в мире, возведение которого оказало большое влияние на развитие техники и архитектуры.

source: UNESCO/ERI

Garganta de Ironbridge

Símbolo mundialmente célebre de la Revolución Industrial, la localidad minera de Ironbridge presenta todos los elementos –desde las minas hasta los ferrocarriles– que contribuyeron al auge industrial de la región circundante desde el siglo XVIII. En sus cercanías se halla el alto horno de Coalbrookdale, construido en 1708, que trae a la memoria el descubrimiento de la fundición con coque. El puente que ha dado su nombre a la localidad –el primero del mundo construido en metal– ejerció una influencia considerable en la tecnología y la arquitectura de épocas posteriores.

source: UNESCO/ERI

アイアンブリッジ峡谷

source: NFUAJ

Ironbridge kloof

Ironbridge staat overal ter wereld bekend als het symbool van de Industriële Revolutie. Het heeft alle elementen van de vooruitgang die bijdroegen aan de snelle ontwikkeling van deze industriële regio in de 18e eeuw: van de mijnen tot aan de spoorlijnen. De nabijgelegen hoogoven van Coalbrookdale, gebouwd in 1708, herinnert aan de ontdekking van steenkool. De brug bij Ironbridge - 's werelds eerste brug gebouwd van ijzer - had een grote invloed op de ontwikkeling van technologie en architectuur. Vandaag de dag is Ironbridge een leef- en werkgemeenschap met een bevolking van ongeveer 4.000 mensen.

Source : unesco.nl

  • Anglais
  • Français
  • Arabe
  • Chinois
  • Russe
  • Espagnol
  • Japonais
  • Néerlandais
Ironbridge Gorge
Valeur universelle exceptionnelle

Brève synthèse

Le bien du patrimoine mondial de la gorge d’Ironbridge couvre une superficie de 5,5 km2 (550 ha) et il est situé à Telford, Shropshire, à environ 50 km au nord-ouest de Birmingham. La Révolution industrielle est née au XVIIIe siècle dans la gorge d’Ironbridge avant de s’étendre au reste du monde, apportant avec elle quelques-uns des changements les plus considérables de l’histoire de l’humanité.

Le site comprend un secteur de 5 km de la riche vallée minière aux pentes abruptes de la Severn, à partir d’un point immédiatement à l’ouest d’Ironbridge, en aval de Coalport, ainsi que deux plus petites vallées s’étendant au nord vers Coalbrookdale et Madeley.

La gorge d’Ironbridge a fourni les matières premières qui ont révolutionné les processus industriels. Elle offre une vision saisissante des origines de la Révolution industrielle et comporte aussi des témoignages et vestiges importants de l’époque où la région attira l’attention d’artistes, ingénieurs et écrivains du monde entier. Le bien présente des vestiges importants de mines, buttes minières, terrils, fonderies, usines, ateliers, entrepôts, logements de maîtres de forges et habitations ouvrières, bâtiments publics, infrastructures et systèmes de transport, ainsi que le paysage traditionnel et les forêts de la gorge de la Severn. Il subsiste également d’importantes collections d’objets et d’archives relatives aux individus, processus et produits qui ont donné toute son importance à ce lieu.

Aujourd’hui, le site est une communauté vivante et active avec une population d’environ 4 000 personnes et un lieu de visite connu dans le monde entier. C’est aussi un paysage historique interprété et rendu accessible grâce aux travaux de différentes organisations, notamment l’Ironbridge Gorge Museum Trust (créé en 1967 pour préserver et interpréter les vestiges de la Révolution industrielle sur le site de la gorge d’Ironbridge) et le Severn Gorge Countryside Trust (créé en 1991 pour gérer la forêt et les prairies, ainsi que les structures historiques associées à la gorge d’Ironbridge).

Le bien renferme cinq éléments qui présentent un intérêt tout particulier. C’est à Coalbrookdale qu’en 1709 le quaker Abraham Darby I mit au point la technique de la fonte au coke, point de départ de la grande révolution sidérurgique du XVIIIe siècle. Il subsiste une forte concentration d’habitations, d’entrepôts et de bâtiments publics des XVIIIe et XIXe siècles à Coalbrookdale. La localité d’Ironbridge tire son nom du fameux pont de fer construit en 1779 par Abraham Darby III. À l’extrémité est d’Ironbridge subsistent les vestiges de deux hauts-fourneaux du XVIIIe siècle, les Bedlam Furnaces, construits en 1757. Au sud de Madeley, le vaste musée de plein air d’Hay Brook Valley abrite les vestiges des anciens hauts-fourneaux et des briqueteries de Blists Hill. À noter également, le spectaculaire plan incliné muni de rampes (Hay Inclined Plane) qui reliait le canal du Shropshire au canal de Coalport, puis à la Severn. La petite localité de Jackfield sur la rive sud de la Severn était aussi importante pour la navigation, l’extraction de la houille, l’exploitation de l’argile et la fabrication de tuiles décoratives. Localisée à l’extrémité est du bien et sur la rive nord de la Severn, l’industrialisation gagna Coalport à la fin du XVIIIe siècle et la région est surtout connue pour sa manufacture de porcelaine.

Critère (i) : Le haut-fourneau de Coalbrookdale perpétue in situ la démarche créatrice d’Abraham Darby I découvrant la fonte du minerai de fer au coke au lieu de charbon en 1709. C’est un chef-d’œuvre de l’esprit créateur humain au même titre que l’Ironbridge,premier en date des ponts métalliques, exécuté en 1779 par Abraham Darby III d’après les dessins de l’architecte Thomas Farnolls Pritchard.

Critère (ii) : Le haut-fourneau de Coalbrookdale et l’Ironbridge ont exercé une influence considérable sur l’évolution des techniques et de l’architecture. 

Critère (iv) : La gorge d’Ironbridge offre un résumé saisissant de l’évolution d’une région industrielle à l’époque moderne. Centres d’extraction, industries de transformation, manufactures, quartiers ouvriers et réseaux de voies de communication sont suffisamment bien conservés pour constituer un ensemble cohérent dont le potentiel pédagogique est considérable.

Critère (vi) La gorge d’Ironbridge, qui accueille plus de 600 000 visiteurs par an, est un symbole mondialement connu de la Révolution industrielle du XVIIIe siècle.

Intégrité

Le bien est clairement délimité par la gorge aux pentes abruptes. Il comporte une concentration extraordinaire de zones minières, fonderies, usines, ateliers et entrepôts qui coexistent avec l’ancien réseau de chemins, sentiers, routes, rampes, canaux et voies ferrées, ainsi que d’importants vestiges du paysage traditionnel et des habitats. Les maisons des maîtres de forges, quartiers d’habitation des ouvriers, bâtiments publics et infrastructures se trouvent tous dans les cinq zones identifiables de Coalbrookdale, Ironbridge, Hay Brook Valley et Madeley, Jackfield et Coalport, toutes situées à l’intérieur d’une limite commune. Le tissu historique bien préservé est bien documenté par des archives historiques détaillées et des collections de produits manufacturés. L’Ironbridge, de technique révolutionnaire, se déploie au-dessus de la gorge de la Severn et constitue le point focal du bien. Avec les attributs décrits plus haut, il inclut tous les éléments nécessaires à l’évocation du passé industriel intense et créateur dans son paysage verdoyant, et donc la valeur universelle exceptionnelle du bien.

Aucun des principaux attributs industriels n’est menacé mais l’ensemble du paysage minier est vulnérable à l’instabilité du terrain due à l’exploitation minière, à la géologie du sous-sol et aux changements progressifs, ce qui pourrait avoir un impact négatif sur le caractère de la vallée. Le paysage est une partie essentielle du bien et il convient de le gérer comme un tout cohérent, en définissant et en protégeant ses perspectives visuelles importantes à travers la vallée.

Authenticité

Le déclin des industries et de la prospérité de la région à la fin du XIXe et au début du XXe siècle ont d’une certaine façon contribué à protéger en grande partie le tissu urbain du bien et son paysage. Les différents types d’habitations, constructions et structures industrielles ont souffert d’un certain manque d’entretien lors du déclin de la prospérité. Cependant, le patrimoine industriel unique de la région a été reconnu, comme en témoigne l’important investissement qui a inversé ce déclin à la fin du XXe siècle. Grâce au soin apporté aux détails, matériaux et techniques, la plupart des bâtiments et structures historiques, ainsi que des caractéristiques urbaines et rurales, ont conservé leur caractère essentiel et authentique, bien qu’il reste encore à effectuer des travaux de conservation sur certains monuments industriels.

En 2010, près d’un million de personnes ont visité la Gorge d’Ironbridge et ses musées. Le Victorian Town Open Air Museum de Blists Hill a été créé avant l’inscription du bien et abrite des monuments industriels planifiés, des bâtiments du XIXe siècle reconstruits et des nouveaux bâtiments réalisés à partir d’exemples locaux. On veille à définir clairement les relations entre les bâtiments et monuments d’origine du bien et les autres structures qui ne font pas partie des attributs historiques du bien, pour s’assurer de ne pas compromettre l’authenticité.

Éléments requis en matière de protection et de gestion

Le gouvernement britannique protège de deux façons les biens du patrimoine mondial situés en Angleterre. Tout d’abord, les différents bâtiments, monuments, jardins et paysages sont classés selon le Planning (Listed Buildings and Conservation Areas) Act de 1990 et l’Ancient Monuments and Archaeological Areas Act de 1979, et ensuite, selon le UK Spatial Planning System, en vertu des dispositions des Town and Country Planning Acts.

Les directives gouvernementales en matière de protection de l’environnement historique et du patrimoine mondial figurent dans le National Planning Policy Framework et la circulaire 07/09. Les politiques concernant la protection, la promotion, la conservation et la mise en valeur des biens du patrimoine mondial, de leur cadre et de leurs zones tampons figurent également dans des documents statutaires de planification. Le statut de patrimoine mondial est une considération matérielle essentielle lors de l’étude de demandes de planification par l’organisme local de planification. La Telford & Wrekin Core Strategy présente les politiques générales de protection du bien. Cette stratégie est remplacée par un Plan local qui couvre une période d’environ 25 ans.

Le bien est majoritairement situé à l’intérieur des limites du Conseil de Telford & du Wrekin, avec une petite partie au sud-est à l’intérieur de la limite du Conseil de comté du Shropshire. L’ensemble du site est désigné comme  Conservation Area (zone de conservation) et comporte plus de 375 bâtiments classés, dont deux au Grade 1 et dix-huit au Grade 2. Il y a en outre 7 Scheduled Ancient Monuments. Le bien du patrimoine mondial compte aussi deux sites d’intérêt scientifique spécial.

Un contrôle plus strict des modifications du bien a été rendu possible selon l’article 4 (2) de la Directive de la Conservation Area, qui supprime certains droits d’aménagements. Des contrôles supplémentaires, aux termes d’un article 4 (2) élargi de la Directive, seront mis en œuvre en 2013 pour perfectionner cet outil de gestion et empêcher des changements progressivement dommageables.

Le plan de gestion du site du patrimoine mondial de la gorge d’Ironbridge est régulièrement passé en revue tous les dix ans. Les limites et les mécanismes de protection seront également passés en revue dans le cadre du processus de révision du plan de gestion. L’exécution du plan de gestion sera effectuée par tous les partenaires, en liaison avec le Conseil de Telford et du Wrekin et en son nom, sous la supervision d’un Comité de direction du site du patrimoine mondial, représentatif des principaux acteurs concernés. Les activités de gestion quotidienne sont menées au niveau local par le Conseil de Telford et du Wrekin et par diverses organisations, agences et propriétaires chargés de différentes responsabilités de gestion du bien.

Il convient de veiller à ce que la gestion du bien prenne en compte toute la superficie comprise à l’intérieur des limites, notamment le riche ensemble de bâtiments moins importants et le paysage environnant, qui contribuent à créer l’extraordinaire contexte social et économique des constructions majeures comme l’Ironbridge et l’ haut-fourneau  de Coalbrookdale. La révision du plan de gestion va étudier les moyens d’y parvenir. L’instabilité du terrain due aux anciennes activités minières et à la géologie du sous-sol est un élément de grande importance pour le bien et plusieurs travaux de stabilisation ont déjà été réalisés. Il faut adopter une stratégie de gestion exhaustive et globale et des travaux sont prévus dans le cadre d’un grand programme de stabilisation réalisé par étapes. Une évaluation d’impact sur l’environnement, incluant une évaluation du patrimoine, sera entreprise pour guider le processus du projet.

Il convient aussi de favoriser une meilleure compréhension de la portée et de l’étendue du bien et de ses attributs étroitement liés. Un centre d’accueil et d’interprétation permet aux visiteurs de comprendre le contexte géographique et géologique du bien, et les encourage à visiter les différents musées et villages et à se promener le long de la rivière et sur les pentes de la gorge d’Ironbridge. Autres services proposés aux visiteurs incluent une amélioration de l’hébergement et un service Park and Ride. En plus des services d’interprétation et éducatifs très complets et de grande qualité offerts par les dix musées d’Ironbridge et l’Ironbridge Institute

Description longue
[Uniquement en anglais]

The Coalbrookdale blast furnace and Ironbridge exerted great influence on the development of techniques and architecture. Ironbridge Gorge provides a fascinating summary of the development of an industrial region in modern times. Mining centres, transformation industries, manufacturing plants, workers' quarters and transport networks are sufficiently well-preserved to make up a coherent ensemble whose educational potential is considerable. The Coalbrookdale blast furnace perpetuates in situ the creative effort of Abraham Darby I, who discovered coke iron in 1709. It is a masterpiece of man's creative genius in the same way as Ironbridge, which is the first known metal bridge, built in 1779 by Abraham Darby III from the drawings of the architect Thomas Farnolls Pritchard.

Ironbridge Gorge is located in the county of Shropshire, some 30km northwest of Birmingham in the the narrow Severn valley upstream from its confluence with the Caldebrook River in Coalbrookdale. Ironbridge Gorge is an example representative of the main techniques of the industrial age.

It is an extraordinary concentration of mining zones, foundries, factories, workshops and warehouses, which coexists with an old network of lanes, paths, roads, ramps, canals and railroads, as well as substantial remains of traditional landscape and housing, the forests of the Severn Gorge, ironmasters' houses, workers' living quarters, public buildings and infrastructure equipment of the 18th and 19th centuries.

Since 1968, the Ironbridge Gorge Museum Trust has coordinated actions in the areas of discovery, conservation and exploitation of the valley's heritage in addition to providing sound management of museums, monuments and sites and thereby acting as a pioneer in the field of industrial archaeology.

In the area there are five major areas of interest:

  • Coalbrookdale: This is where in 1709 the Quaker Abraham Darby I developed the coke-based iron production technique which began the great 18th century steel revolution. There still remains a high concentration of 18th- and 19th-century dwellings, warehouses, churches and chapels in the town. The Great Warehouse contains an iron museum.
  • Ironbridge: The locality where mining and metallurgical activity began in the 17th century draws its name from the iron bridge erected in 1779, which also serves to designate the entire region of the Severn Gorges.
  • Hay Brook valley: Downstream from Madeley in the low valley of this small tributary of the Severn River, a large open air museum was set up on Blists Hill. Extraction galleries, shafts with their head-frames and blast furnaces have been preserved.
  • Jackfield: A small town located on the south bank of the Severn made its living from coal mining, clay production and navigation. It was the valley's port of registry.
  • Coalport: This town is located at the far east end of the protected zone on the north bank of the Severn, which is spanned by a metal bridge from 1780-1818. The high point of this town is the porcelain manufacturing plant founded by John Rose at the end of the 18th century which closed down only in 1926. Today it is a porcelain museum.
Source : UNESCO/CLT/WHC