English Français

Vieille ville de Saint-Jacques-de-Compostelle

Santiago de Compostela (Old Town)

This famous pilgrimage site in north-west Spain became a symbol in the Spanish Christians' struggle against Islam. Destroyed by the Muslims at the end of the 10th century, it was completely rebuilt in the following century. With its Romanesque, Gothic and Baroque buildings, the Old Town of Santiago is one of the world's most beautiful urban areas. The oldest monuments are grouped around the tomb of St James and the cathedral, which contains the remarkable Pórtico de la Gloria.

Vieille ville de Saint-Jacques-de-Compostelle

Ce célèbre lieu de pèlerinage situé dans le nord-ouest de l'Espagne est devenu un symbole de la lutte des chrétiens espagnols contre l'islam. Détruite par les musulmans à la fin du Xe siècle, la ville a été complètement reconstruite au siècle suivant. La vieille ville de Saint-Jacques constitue l'un des plus beaux quartiers urbains du monde avec ses monuments romans, gothiques et baroques. Les monuments les plus anciens sont regroupés autour de la tombe de saint Jacques et de la cathédrale qui s'ouvre par le magnifique portail de la Gloire.

مدينة سانتياغو دي كومبوستيل القديمة

يقع موقع الحجّ الشهير هذا في شمال غرب اسبانيا. جرى تدميره أواخر القرن العاشر ولكن أُعيد بناؤه بالكامل في القرن اللاحق. ومدينة سانتياغو دي كومبوستيل القديمة هي من أجمل أحياء العالم الحضريّة بتحفها الرومانيّة والقوطيّة والغريبة. وتلتف التحف الأقدم حول مقبرة القديس يعقوب والكاتدرائيّة ذات بوابة المجد العظيمة التي تمهّد لولوجها.

source: UNESCO/ERI

圣地亚哥–德孔波斯特拉古城

西班牙西北部这个著名的朝觐圣址成为西班牙基督教反对伊斯兰教的重要象征。古城在公元10世纪末期遭到了穆斯林的严重毁坏,但在11世纪就得到彻底重建。圣地亚哥古城内有各式罗马式建筑、哥特式建筑和巴洛克式建筑,堪称世界上最美丽的城市之一。城中最古老的古迹都坐落在圣雅各的坟墓和奉有圣雅各圣骨的教堂周围。

source: UNESCO/ERI

Старый город в Сантьяго-де-Компостела

Это известное место паломничества на северо-западе Испании стало символом в борьбе испанских христиан против ислама. Разрушенный мусульманами в конце X в., город был полностью восстановлен в следующем столетии. Со своими постройками, выполненными в самых разных стилях (романский, готика и барокко), Старый город Сантьяго считается одним из красивейших городских районов в мире. Самые древние памятники сосредоточены в районе могилы Cв. Иакова и близ кафедрального собора со знаменитым Портико-де-ла-Глория (Портиком Славы).

source: UNESCO/ERI

Ciudad vieja de Santiago de Compostela

Sede de uno de los más célebres lugares de peregrinación de la cristiandad y símbolo de la lucha de los cristianos españoles contra el Islam, esta ciudad del noroeste de España fue arrasada por los musulmanes a finales del siglo X. Totalmente reconstruida en el siglo siguiente, Santiago de Compostela es una de las zonas urbanas de mayor belleza del mundo, realzada por sus monumentos románicos, góticos y barrocos. Los más antiguos se concentran en torno a la catedral, tumba del apóstol San Santiago, a la que se accede por el magnífico Pórtico de la Gloria.

source: UNESCO/ERI

サンティアゴ・デ・コンポステーラ(旧市街)
スペイン北部、ガリシア地方の都市。10世紀にサンティアゴ(使徒大ヤコブのスペイン名)の遺骸が発見されたという噂から、中世ヨーロッパ三大聖地の一つとなり、フランスからピレネー山脈を越えてこの地に向かういくつもの巡礼路が発達した。12世紀建立の大聖堂はロマネスク巡礼路大聖堂の基本形として、また、ナルテスク内部の「栄光の門」の彫刻群は、ロマネスクからゴシックへの移行期を示す重要な作例である。

source: NFUAJ

Santiago de Compostela (Oude stad)

Bedevaarten waren een essentieel onderdeel van het West-Europese geestelijke en culturele leven tijdens de Middeleeuwen. Santiago de Compostela is een beroemd bedevaartsoord in het noordwesten van Spanje en het werd een symbool in de strijd van de Spaanse christenen tegen de islam. De stad werd aan het eind van de 10e eeuw verwoest door de moslims, maar volledig herbouwd in de volgende eeuw. Met zijn romaanse, gotische en barokke gebouwen is de oude binnenstad van Santiago een van 's wereld mooiste stedelijke gebieden. De oudste monumenten zijn gegroepeerd rond het graf van Sint Jacob en de kathedraal die de opmerkelijke Pórtico de la Gloria bevat.

Source : unesco.nl

  • Anglais
  • Français
  • Arabe
  • Chinois
  • Russe
  • Espagnol
  • Japonais
  • Néerlandais
Cathédrale et ville © UNESCO
Valeur universelle exceptionnelle

Brève synthèse

La vieille ville de Saint-Jacques-de-Compostelle est située en Galice, dans le nord-ouest de l’Espagne.

Au début du IXe siècle, un ermite nommé Pelagius vit une mystérieuse lumière qui brillait au-dessus d’une tombe romaine oubliée au milieu d’une forêt. Très vite, l’incroyable nouvelle se répandit dans le monde chrétien: la tombe de saint Jacques le Majeur, le bien-aimé apôtre de Jésus-Christ, avait été découverte dans un site près de la fin du monde connu (finis terrae), dans le nord-ouest de la péninsule Ibérique. Quelques années plus tard, ce site devint une célèbre ville de pèlerinage, l’une des plus importantes de la chrétienté. Des pèlerins affluèrent de toute l’Europe, suivant le Camino de Santiago pour atteindre la ville édifiée autour de la tombe du saint, exerçant une grande influence sur la région environnante, comme l’attestent les petites villes, les églises, les hôpitaux et les monastères qui jalonnent le Chemin de Saint-Jacques pour accueillir les milliers de pèlerins venus se recueillir sur la tombe. Cette influence sur l’architecture locale et l’art fut spécialement longue et durable dans le nord-ouest de l’Espagne, mais la renommée et la réputation du sanctuaire de Saint-Jacques-de-Compostelle s’étendirent bien au-delà : la Galice était même connue dans les sagas nordiques sous le nom de « Jakobsland ».

Ce célèbre lieu de pèlerinage est aussi devenu un symbole de la lutte des chrétiens espagnols contre l’islam. Détruite par les musulmans à la fin du Xe siècle, la ville a été complètement reconstruite au siècle suivant.

La vieille ville de Saint-Jacques-de-Compostelle, avec le Monastère isolé de Santa María de Conxo, constitue un ensemble extraordinaire de monuments remarquables. Les places et les rues étroites de la vieille ville sont bordées de bâtiments romans, gothiques, Renaissance, baroques, et néoclassiques. Cette ville n’est pas seulement une cité historique harmonieuse et très bien préservée, mais aussi un lieu profondément empreint de foi. La cathédrale, considérée comme un chef-d’œuvre de l’architecture romane, conserve son remarquable Portique de la Gloire, joyau de la sculpture médiévale. Toutefois, l’authentique symbole de la ville est la façade ouest baroque de la cathédrale, qui forme l’un des côtés de la place d’Obradoiro, un des plus beaux lieux urbains du monde.

Le phénomène du pèlerinage n’est pas seulement un fait historique significatif, mais aussi un mouvement continu, grâce à la célébration des Années saintes. 

Critère (i) : Autour de sa cathédrale, chef-d’œuvre mondialement connu de l’art roman, Saint-Jacques-de-Compostelle conserve un centre historique de qualité, connu pour être l’une des grandes villes saintes de la chrétienté. Tous les courants culturels et artistiques européens, du Moyen Âge à nos jours, ont laissé d’extraordinaires œuvres d’art à Saint-Jacques-de-Compostelle.

Critère (ii) : À l’époque romane comme à l’époque baroque, le sanc­tuaire de Saint-Jacques-de-Compostelle a exercé une influence décisive sur le développement de l’architecture et de l’art, non seulement en Galice, mais aussi dans le Nord de la péninsule Ibérique.

Critère (vi) : La ville de Saint-Jacques-de-Compostelle est associée à l’un des thèmes majeurs de l’histoire médiévale. Des rivages de la Mer du Nord et de la Baltique au sanctu­aire galicien, des milliers de pèlerins portant la coquille et le bourdon ont marché, des siècles durant, le long des chemins de Saint-Jacques, véritables routes de la Foi.  

Intégrité

Le bien couvre 108 ha, avec une zone tampon de 217 ha. Saint-Jacques-de-Compostelle fait preuve d’un remarquable état de conservation, largement dû aux politiques de conservation qui ont préservé l’intégrité des monuments et bâtiments qui constituent son ensemble architectural civil et religieux. Des éléments du Moyen Âge sont intégrés près d’éléments Renaissance, ainsi que des édifices des XVIIe et XVIIIe siècles dans un tissu urbain de grande qualité. La vieille ville est un lieu vivant et animé où les habitants et les affaires coexistent avec le tourisme. Le développement urbain a respecté les espaces naturels où les champs verts de Galice rejoignent la cité historique. À cet égard, le bien intègre l’ensemble urbain, les bois de chênes historiques et les espaces verts ouverts. 

Authenticité

Tout au long de son histoire, Saint-Jacques-de-Compostelle a été marquée par diverses influences et la vieille ville a intégré ces différents styles et ces courants à ses traditions locales. Le résultat de cette fusion est une ville où l’architecture originale galicienne – avec ses galeries typiques en bois et ses matériaux traditionnels comme la pierre, le bois ou le fer – s’associe à de magnifiques monuments qui représentent un splendide tour d’horizon de l’histoire de l’art européen et universel. 

Éléments requis en matière de protection et de gestion

La conservation de Saint-Jacques-de-Compostelle relève de la responsabilité du Consortium de Saint-Jacques-de-Compostelle, créé en 1991 et intégré par les administrations publiques nationales, régionales et locales, ainsi que par l’archevêché et l’université. Depuis sa création, le Consortium a mené d’importants travaux de restauration de monuments et d’espaces publics, et a subventionné et mis en œuvre des projets de réhabilitation de résidences et de bâtiments commerciaux, pour préserver les activités traditionnelles du centre historique. Il soutient aussi des actions de conservation menées par la mairie de la ville et le gouvernement autonome de Galice.

Le cadre réglementaire permettant les actions de conservation et de gestion est détaillé dans le Plan spécial de protection et de réhabilitation de la ville de Saint-Jacques-de-Compostelle.

Concernant la gestion, la ville est confrontée aux problèmes de pressions du tourisme de masse qui crée de la foule autour de la cathédrale et entraîne des changements des activités commerciales traditionnelles. Des mesures ont été prises pour diversifier l’offre touristique et diriger les flux de visiteurs vers les faubourgs de la ville, notamment avec la construction de la Cité de la Culture de Galice ; cet ensemble moderne édifié par le gouvernement régional sur le mont Gaias, est situé à proximité du centre historique de Saint-Jacques-de-Compostelle. Il va falloir prévoir des mesures d’adaptation à intégrer dans le Plan spécial de protection et de réhabilitation de la ville de Saint-Jacques-de-Compostelle, afin de préserver les activités commerciales traditionnelles de la vieille ville et soutenir les politiques de conservation des bâtiments et monuments, ainsi que la restauration des espaces dégradés.

Description longue
[Uniquement en anglais]

Santiago de Compostela is associated with one of the major themes of medieval history. From the shores of the North Sea and the Baltic Sea thousands of pilgrims carrying the scallop shell and the pilgrim's staff for centuries walked to the Galician sanctuary along the paths of Santiago, veritable roads of faith. Around its cathedral, a masterpiece of Romanesque art, Santiago de Compostela conserves a valuable historic centre worthy of one of Christianity's greatest holy cities. During the Romanesque and Baroque periods the sanctuary of Santiago exerted a decisive influence on the development of architecture and art, not only in Galicia but also in the north of the Iberian peninsula.

This is an extraordinary ensemble of distinguished monuments grouped around the tomb of St James the Greater, the destination of all the roads of Christianity's greatest pilgrimage from the 11th to the 18th century. Santiago de Compostela, owing to its monumental integrity, enshrines both specific and universal values. To the irreplaceable uniqueness of Romanesque and Baroque masterpieces is added the transcendental aesthetic contribution which makes use of diachronic and disparate elements in the construction of an ideal city which is overflowing with history. The exemplary nature of this city of Christian pilgrimage which is enriched by the ideological connotations of the Reconquista is echoed by the great spiritual significance of one of the few places that are so deeply imbued with faith as to become sacred for the tile of humanity.

On the miraculously discovered spot where the bones of the Apostle had been buried, a basilica was erected in approximately 818 during the reign of Alfonso II, king of Asturias. The Galician tomb thereafter became the symbol of the resistance of Spanish Christians against Islam. At the battle of Clavijo (844) the victory over the forces of Abd ar Rahman II was attributed to Santiago. Taken and laid waste in 997 by Al Mansour, the city was rebuilt during the 11th century around the Apostle's tomb, which had not been violated.

The oldest monuments date back to this period - the main body of the cathedral, consecrated in 1211, with its admirable Romanesque structure (plan in the form of a Latin cross, choir and deambulatory and radiating chapels, interior space magnified by the great number of galleries) and its sculpted array (Puerta de las Platerías at the southern arm of the transept). Building continued throughout the 12th century and drew to a triumphal close in 1188 with the erection of the Portico de la Gloria in the main facade.

The continuous embellishment process which characterizes the life of this edifice, to which were added Gothic chapels at the choir and transept, the cupola in 1448, the 16th-century cloister and finally the immense Churrigueresque casket of the Obradoiro (1738-50) is symbolic of the future of the entire medieval city, which has been profoundly transformed over the centuries yet respect for its monumental quality has always been maintained.

At the Plaza de España, one of the world's most beautiful urban areas, there is an intermingling of the Romanesque and Gothic forms in the Palace of Diego Gelmírez and San Jerónimo, of the Baroque facade of the Hospital Reál with its inset Plateresque portal by Enrique de Egas (1505-11) and the neoclassical theme of the Rajoy Palace.

Elsewhere in ensembles whose composition is less forceful, civil and religious architectural elements from the Middle Ages and the Renaissance are also integrated into a high-quality urban fabric where 17th- and 18th-century themes prevail.

Source : UNESCO/CLT/WHC