English Français

Cathédrale de Cologne

Cologne Cathedral

Begun in 1248, the construction of this Gothic masterpiece took place in several stages and was not completed until 1880. Over seven centuries, successive builders were inspired by the same faith and a spirit of absolute fidelity to the original plans. Apart from its exceptional intrinsic value and the artistic masterpieces it contains, Cologne Cathedral testifies to the enduring strength of European Christianity.

Cathédrale de Cologne

Commencée en 1248, la construction de ce chef-d'œuvre de l'art gothique se fit par étapes et s'acheva en 1880. Au cours de ces sept siècles, ses bâtisseurs successifs furent animés de la même foi et d'un esprit de fidélité absolue aux plans d'origine. Outre son exceptionnelle valeur intrinsèque et les chefs-d'œuvre qu'elle recèle, la cathédrale de Cologne témoigne de la force et de la persistance de la foi chrétienne en Europe.

كاثدرائية كولونيا

بدأ بناء الكاتدرائية وهي تحفة من الفن القوطي في العام 1248. جرى العمل بها على مراحل إلى أن انتهت كلياً في العام 1880. خلال القرون السبعة، تحلّى البناة المتوالون بالإيمان نفسه وبروح الوفاء المطلق للمخططات الأصلية. وبالإضافة إلى قيمتها بحدّ ذاتها والى التحف الفنية التي تحتويها، فإن كاثدرائية كولونيا شهادة عن قوة وتواصل الإيمان المسيحي في أوروبا.

source: UNESCO/ERI

科隆大教堂

哥特式科隆大教堂始建于1248年,历经几个阶段的修建,直到1880才建成。在修建科隆大教堂的七个世纪中,一代代建筑师们秉承着相同的信念,做到了绝对忠实于最初的设计方案。除了其自身的重要价值和教堂内的艺术珍品以外,科隆大教堂还表现了欧洲基督教经久不衰的力量。

source: UNESCO/ERI

Кафедральный собор в городе Кëльн

Начатое в 1248 г. строительство этого шедевра готики проходило в несколько стадий, и было завершено только в 1880 г. Более семи столетий сменяющие друг друга строители вдохновлялись все той же верой и духом абсолютной преданности первоначальным замыслам. Кроме исключительной ценности самого здания и художественных шедевров, которые в нем находятся, Кëльнский собор важен как символ сохранения силы христианства в Европе.

source: UNESCO/ERI

Catedral de Colonia

Iniciada en 1248, la construcción de esta obra de arte gótico fue realizada por etapas y culminó en 1880. A lo largo de esos siete siglos, sus sucesivos constructores fueron animados por una misma fe y un espíritu de total fidelidad a los planos arquitectónicos primigenios. Además del excepcional valor de su arquitectura y de las obras de arte que contiene, esta catedral constituye un testimonio de la gran fuerza y la perdurabilidad de la fe cristiana en Europa.

source: UNESCO/ERI

ケルン大聖堂
1248年に始まり、数段階を経て1880年に竣工したゴシック様式の傑作。その建設者たちは、数百年にわたって当初のプランをかたくなに守り続けてきた。第二次世界大戦によって破壊されたが、完全に復旧された。

source: NFUAJ

Dom van Keulen

De bouw van dit gotische meesterwerk begon in 1248 en werd uitgevoerd in verschillende fasen tot het klaar was in 1880. Meer dan zeven eeuwen lang werden de opeenvolgende bouwers geïnspireerd door hetzelfde geloof en een geest van absolute trouw aan de oorspronkelijke plannen. De westelijke gevel is de grootste kerkgevel ter wereld met een oppervlak van 7000 vierkante meter, geflankeerd door 2 torens van elk 156 meter. Afgezien van de uitzonderlijke intrinsieke waarde en de artistieke meesterwerken die het bevat, getuigt de Dom van Keulen van de blijvende kracht van het Europese christendom.

Source : unesco.nl

  • Anglais
  • Français
  • Arabe
  • Chinois
  • Russe
  • Espagnol
  • Japonais
  • Néerlandais
Cathédrale de Cologne (Allemagne) © OUR PLACE The World Heritage Collection
Valeur universelle exceptionnelle

Brève synthèse

Commencée en 1248, la construction de ce chef-d'œuvre de l'art gothique se fit par étapes et ne s'acheva qu’en 1880. Au cours de ces sept siècles, ses bâtisseurs successifs furent animés de la même foi et d'un esprit de fidélité absolue aux plans d'origine. Outre son exceptionnelle valeur intrinsèque et les chefs-d'œuvre qu'elle recèle, la Cathédrale de Cologne témoigne de la force et de la persistance de la foi chrétienne en Europe. Aucune autre cathédrale n’est aussi parfaitement conçue, aussi uniformément exécutée et aussi totalement achevée.

La Cathédrale de Cologne est une basilique à cinq nefs du haut gothique (144,5m de long), avec un transept saillant (86,25m de large) et une façade flanquée de deux tours (157,22m de haut). La nef atteint 43,58m tandis que la hauteur des collatéraux est de 19,80m. La partie ouest, nef et transepts, a été commencée en 1330 selon un style différent, sans que cela soit perceptible dans l’apparence générale de l'édifice. Les travaux du XIXe siècle se sont fidèlement conformés au style et aux techniques médiévales, comme en atteste la comparaison avec les plans d’origine sur parchemin.

L'aménagement liturgique d'origine du chœur est encore très bien conservé. Il comporte un autel élevé avec un énorme monolithe de calcaire noir, considéré comme le plus grand de toutes les églises chrétiennes, des stalles en chêne sculpté (1308-1311), des écrans peints (1332-1340), 14 statues sur des piliers (1270-1290), et les vitraux en verre polychrome qui forment le plus important cycle de ce type dans toute l'Europe du XIVe siècle. La Cathédrale contient également une remarquable série de tombes de douze archevêques, datant de 976 à 1612.

Parmi le grand nombre de chefs-d’œuvre que recèle la Cathédrale, il faut noter le Crucifix de Géro de la fin du Xe siècle qui orne la chapelle du Saint-Sacrement et qui fut transféré de la précédente structure pré-romane dans la Cathédrale actuelle, ainsi que l’Autel des Rois Mages (1180-1225), dans le chœur, qui est le plus grand autel reliquaire d'Europe. On citera également d’autres chefs-d’œuvre artistiques comme l'autel de Sainte-Claire (1350-1400 env.) dans la nef nord, apporté en 1811 de l'église détruite du cloître des sœurs franciscaines ou l’autel des Saints Patrons de la ville de Stephan Lochner (1445 env.) dans la Chapelle Notre-Dame et l'autel de Saint Agilolphe (1520 env.) dans le transept sud.

Critère (i) : La Cathédrale de Cologne est un exemple exceptionnel du génie créateur humain.

Critère (ii) : Construite sur une période de plus de six siècles, la Cathédrale de Cologne marque à la fois le zénith de l’architecture des cathédrales et son apogée.

Critère (iv) : La Cathédrale de Cologne constitue un puissant témoignage de la force et de la persistance de la foi chrétienne en Europe au Moyen Age et à l’époque moderne.

Intégrité

La Cathédrale de Cologne est de taille appropriée et présente tous les éléments constitutifs de la valeur universelle exceptionnelle, ainsi que toutes les caractéristiques et structures constitutives d’un chef-d’œuvre de l’art gothique.

Authenticité

La Cathédrale de Cologne a perdu son cadre architectural d’origine, mais au XIXe et au XXe siècle un ensemble urbain, dont le nouveau musée Wallraf-Richartz est le dernier élément, a été créé autour d’elle. La forme, la conception, l’utilisation et les fonctions de la Cathédrale de Cologne sont restées inchangés au cours des siècles de sa construction. Tous les travaux réalisés entre le XIIIe et le XIXe siècle l’ont été dans le plus grand respect des plans d’origine, et cette tradition s’est également appliquée aux travaux de reconstruction qui suivirent la Seconde guerre mondiale. Pour ces raisons, la Cathédrale de Cologne peut être considérée comme sui generis et donc parfaitement authentique.

Éléments requis en matière de protection et de gestion

Les lois et règlements de la République fédérale d'Allemagne et de l'État de Rhénanie-du-Nord-Westphalie garantissent la cohérence de la protection de la Cathédrale de Cologne et de ses alentours : la Cathédrale est un monument classé conformément aux paragraphes 2 et 3 de la Loi sur la Protection et la Conservation des Monuments de l'État de Rhénanie-du-Nord-Westphalie, du 11 mars 1980 (Loi sur la Protection). La conservation et les activités de construction à l’intérieur et à l’extérieur du bien et dans la zone tampon sont régies par l'article 9 (2) de la Loi sur la Protection et les plans d’urbanisme locaux afin d'assurer la protection effective de l’intégrité visuelle de la Cathédrale.

Un Comité directeur (la Commission pour la construction de la cathédrale ou Dombaukommission), créé en 1946, se compose de l'archevêque de Cologne, du doyen de la Cathédrale, du vicaire général de l'archidiocèse de Cologne, du ministre de l'État de Rhénanie-du-Nord-Westphalie en charge de la protection des monuments et du conservateur d'État du ministère ; ce Comité supervise les travaux de l’atelier de la Cathédrale. L’atelier, sous la direction de l'architecte de la Cathédrale, est responsable de la maintenance, la conservation et la restauration dans la tradition médiévale. Il agit de concert avec les autorités régionales et locales chargées de la conservation des monuments historiques.

Le système de gestion comporte un ensemble de mesures de conservation et de maintenance revu chaque année et mis à jour si nécessaire par le Comité directeur.