English Français
Aidez maintenant !

Cité du Vatican

Vatican City

The Vatican City, one of the most sacred places in Christendom, attests to a great history and a formidable spiritual venture. A unique collection of artistic and architectural masterpieces lie within the boundaries of this small state. At its centre is St Peter's Basilica, with its double colonnade and a circular piazza in front and bordered by palaces and gardens. The basilica, erected over the tomb of St Peter the Apostle, is the largest religious building in the world, the fruit of the combined genius of Bramante, Raphael, Michelangelo, Bernini and Maderno.

Cité du Vatican

Haut lieu du monde chrétien, la Cité du Vatican témoigne d'une grande histoire et d'une prodigieuse aventure spirituelle. Dans les limites de ce minuscule État, on peut admirer une concentration unique de chefs-d'œuvre de l'art. Avec la place circulaire à double colonnade qui la précède, avec les palais et les jardins qui l'entourent, la basilique, élevée sur les lieux du martyre de l'apôtre Pierre, en constitue le centre. C'est le plus grand édifice religieux du monde, fruit des génies conjugués de Bramante, Raphaël, Michel-Ange, Bernin et Maderno.

حاضرة الفاتيكان

تشكل حاضرة الفاتيكان محجة العالم المسيحي وتشهد على تاريخ عظيم ومغامرة روحية هامة. ويمكن التمتع في تخوم هذه الدولة الصغيرة تمركزاً فريداً للتحف الفنية. وتحتل البازيليك المرتفعة في موقع الرسول الشهيد القديس بطرس قلب المدينة الى جانب الساحة المستديرة المحاطة بصفين من العواميد والقصور والحدائق المحيطة بها. وتعتبر البازيليك أضخم بناء ديني في العالم وهي ثمرة ابداعات برامانت ورافاييل ومايكل أنجلو وبيرنيني وماديرنو مجتمعة.

source: UNESCO/ERI

梵蒂冈城

梵蒂冈城是基督教世界最神圣的地方之一,证明了过去辉煌的历史以及基督教神圣精神的发展进程。这个小国境内云集了大量艺术和建筑杰作。城中心坐落着圣彼得基督教堂,教堂正面是两条柱廊和圆形广场,有宫殿和花园环绕。这座矗立在使徒圣彼得陵墓上的长方形基督教堂,容取了布拉曼特、拉斐尔、米开朗基罗、贝尔尼尼和马德尔纳等大师的天才智慧,是世界上最大的宗教建筑。

source: UNESCO/ERI

Ватикан – район Рима

Город-государство Ватикан, одно из самых священных мест христианского мира, имеет богатую историю и огромное духовное значение. В пределах этого крошечного государства находится уникальное собрание шедевров искусства и архитектуры. В центре Ватикана расположен собор Св. Петра с двойной колоннадой, круглой площадью перед ним и прилегающими дворцами и садами. Базилика, возведенная над гробницей Св. Петра Апостола, является крупнейшим религиозным зданием в мире. Это - результат соединения творческого гения Браманте, Рафаэля, Микеланджело, Бернини и Мадерны.

source: UNESCO/ERI

Ciudad del Vaticano

Sitio sagrado de la cristiandad, la Ciudad del Vaticano es testigo de una gran historia y una prodigiosa empresa espiritual. El perímetro de este minúsculo Estado encierra un cúmulo ingente de obras de arte excepcionales. En su centro se yergue la gran basílica edificada sobre la tumba del apóstol San Pedro, precedida por una gran plaza circular con doble columnata y rodeada de palacios y jardines. Conceptuado como el mayor edificio religioso del mundo, este templo es obra del genio artístico de Bramante, Rafael, Miguel Ángel, Bernini y Maderna.

source: UNESCO/ERI

バチカン市国
カトリック教会の総本山。世界のカトリック教とがサン・ピエトロ広場で教皇の祝杯を受ける。サン・ピエトロ大聖堂から伸びる美しい楕円弧の回廊と広場は、17世紀の巨匠ベルニーニの傑作。大聖堂の建設にはラファエロやミケランジェロも携わった。シティには他に、バチカン宮殿、政庁、庭園などがある。

source: NFUAJ

Vaticaanstad

Vaticaanstad is een van de meest heilige plaatsen binnen het christendom. Het getuigt van een omvangrijk geschiedenis en een grote spirituele onderneming. Binnen de grenzen van deze kleine staat bevindt zich een unieke collectie van artistieke en architectonische meesterwerken. In het centrum staat de Sint-Pietersbasiliek, met zijn dubbele zuilengalerij en een cirkelvormig plein aan de voorkant, omringd door paleizen en tuinen. De basiliek is gebouwd op het graf van de apostel Petrus. Het is het grootste religieuze gebouw ter wereld. Het meesterwerk kwam tot stand door de gezamenlijke inspanningen van kunstenaars, beeldhouwers en architecten als Bramante, Rafaël, Michelangelo, Bernini en Maderna.

Source : unesco.nl

  • Anglais
  • Français
  • Arabe
  • Chinois
  • Russe
  • Espagnol
  • Japonais
  • Néerlandais
© Tim Schnarr
Valeur universelle exceptionnelle

Brève synthèse

Un des hauts-lieux les plus sacrés de la Chrétienté, la Cité du Vatican témoigne d'une histoire longue d’environ deux millénaires et d'une prodigieuse aventure spirituelle. Lieu de la tombe de l’apôtre Pierre, premier d’une succession ininterrompue de pontifes romains, et par conséquent un lieu majeur de pèlerinage, le Vatican est directement et matériellement lié à l’histoire du Christianisme. De plus, il est une création à la fois idéale et exemplaire de la Renaissance et de l’art baroque, qui exerça une influence considérable sur l’évolution des arts depuis le XVIe siècle.

L’État indépendant défini par les accords de Latran du 11 février 1929 étend sa souveraineté territoriale sur un domaine de 44 ha dans le centre de Rome : la Cité du Vatican, entourée par ses murs et ouverte sur la ville par la colonnade de Bernini sur la place Saint-Pierre. Les frontières de l’État-cité contiennent des chefs-d’œuvre et des institutions vivantes qui témoignent de la continuité unique avec laquelle cet endroit a joué un rôle crucial dans l’histoire de l’humanité. Haut-lieu de la Chrétienté depuis la fondation de la basilique Saint-Pierre par Constantin (IVe siècle), et à une époque ultérieure siège permanent de la papauté, le Vatican est à la fois la ville sainte par excellence pour les catholiques, un site archéologique important du monde romain et l’une des références culturelles majeures des chrétiens et des non-chrétiens. 

Son prestigieux passé explique qu’il soit constitué d’un ensemble architectural et artistique de valeur exceptionnelle. Dans le sous-sol de la basilique Saint-Pierre, reconstruite au XVIe siècle sous la direction des plus prestigieux architectes de la Renaissance, subsistent encore des restes de la première basilique fondée par Constantin, mais aussi des fragments du cirque de Caligula et de Néron, ainsi qu’une nécropole romaine du Ier siècle de notre ère, où se trouve le tombeau de Saint-Pierre. Sous le patronage de Jules II en 1506, une époque artistique extraordinaire fut inaugurée, conduisant à la décoration des Stanze de Raphaël et à celle de la chapelle Sixtine avec des fresques de Michel-Ange, ainsi qu’à la construction de la nouvelle basilique, achevée en 1626, fruit des génies conjugués de Bramante, Raphaël, Michel-Ange, Bernini, Maderno et Della Porta.

Le palais du Vatican résulte d’une longue série d’ajouts et de modifications par lesquels, depuis le Moyen-Âge, les papes ont rivalisé de magnificence. L’édifice original de Nicolas III (1277-1280) fut agrandi aux XVe, XVIe et XVIIe siècles : l’histoire des arts des époques de la Renaissance et du Baroque trouve ici des modèles emblématiques.

En 1475, Sixte IV fonda la bibliothèque du Vatican, qui fut la première ouverte au public en Europe ; les collections de manuscrits et de livres, d’estampes, de dessins, de pièces et d’arts décoratifs, constamment agrandies au fil des siècles, en font un dépositaire inestimable de la culture humaine.

À partir du milieu du XVIIIe siècle, les efforts des papes ont également porté sur l’enrichissement des collections d’antiquités privées datant de la Renaissance : leur transformation en musées publics accessibles aux  savants et aux connaisseurs est le point de départ des musées du Vatican. De nouveaux bâtiments furent spécialement construits pour accueillir les sculptures classiques, comme le musée Pio-Clementino, qui marque une étape dans l’histoire de la culture européenne. Les ajouts de collections et bâtiments des XIXe et XXe siècles, nouveaux et divers, s’accordent avec la tradition du mécénat papal.

Critère (i) : Le Vatican, création artistique continue dont le progrès s’échelonne sur des siècles, représente un chef-d’œuvre unique d’aménagement de l’espace, intégrant des créations qui comptent parmi les plus célèbres de l’humanité : non seulement la célèbre icône de l’architecture sacrée connue dans le monde entier, la basilique Saint-Pierre, mais aussi la chapelle de Nicholas V décorée par Fra Angelico, les appartements Borgia, avec les fresques dues à Pinturicchio, les Stanze de Raphaël et de ses élèves, la chapelle Sixtine, dont le décor mural, commencé par Perugino, Botticelli et d’autres peintres, fut achevé au XVIe siècle avec les fresques de la voûte et le monumental Jugement Dernier par Michel-Ange, qui réalisa ses dernières peintures murales dans la chapelle Pauline.

Critère (ii) : Le Vatican a exercé une influence profonde sur le devenir de l’art depuis le XVIe siècle. Des architectes s’y sont rendus pour étudier les constructions de Bramante (basilique Saint-Pierre, Cour du Belvédère), de Michel-Ange (coupole de Saint-Pierre), de Bernini (colonnade de la place Saint-Pierre, le Baldacchino de la basilique). En Europe et hors d’Europe, les édifices du Vatican ont été abondamment copies et imités, mais la postérité des peintures (les fresques de Raphaël et de Michel-Ange) et celle des antiquités des musées n’est pas moindre.

Critère (iv) : Le Vatican est une création religieuse et palatiale à la fois idéale et exemplaire de la Renaissance et de l’art baroque.

Critère (vi) : Lieu de la tombe de l’apôtre Pierre et centre de pèlerinage, le Vatican est directement et matériellement lié à l’histoire du Christianisme. Dans cet espace privilégié, l’humanité a accumulé depuis plus d’un millénaire les trésors de sa mémoire collective (manuscrits et livres de la bibliothèque) et de son génie universel.

Intégrité

Les limites du bien, qui coïncident avec la totalité du territoire de l'État de la Cité du Vatican, ont conservé leur intégrité et caractéristiques d’origine. Même avec les ajouts et modifications successifs concernant la forme et la conception, les valeurs urbaines, architecturales et esthétiques exceptionnelles respectent invariablement les normes les plus rigoureuses de qualité et maîtrise artistiques, formant un ensemble organique d’une harmonie sans pareil. Des édifices civils et sacrés, qui ont été utilisés pendant des siècles, maintiennent intactes leurs fonctions religieuses, culturelles, institutionnelles et diplomatiques.

Authenticité

Le bien remplit les conditions d’authenticité requises, étant donné que la plus grande partie de ses caractéristiques sont toujours préservées et maintenues dans leur forme initiale, exécutent leurs fonctions primaires et transmettent fidèlement leurs valeurs spirituelles et culturelles d’origine. Les vastes campagnes de restauration conduites depuis la date de leur inscription sur certains monuments parmi les plus importants du site assurent la conservation matérielle du patrimoine et renforce sa capacité d’exprimer ses valeurs.

Éléments requis en matière de protection et de gestion

Le bien est sauvegardé par la Loi pour la protection du patrimoine culturel (no. 355, 25/07/2001) et par plusieurs règles de procédure établies par les diverses institutions du Saint-Siège chargées du patrimoine. À titre d’exemple, l’organisme responsable de la préservation et de la gestion de la basilique Saint-Pierre, la Fabbrica di S.Pietro, qui fut fondé en 1506, est toujours actif. Le mécanisme de protection juridique et le système de gestion traditionnel sont appropriés et garantissent la protection efficace du site. L’état de conservation du bien fait l’objet d’un suivi constant et minutieux, avec une attention particulière portée à l’impact du nombre considérable de pèlerins et de visiteurs.

Description longue

En tant que site de la tombe de saint Pierre et centre de pèlerinage, le Vatican est directement et matériellement lié à l'histoire du christianisme. Au-delà de cet aspect, c'est une création à la fois idéale et exemplaire de l'art de la Renaissance et du Baroque. Il a exercé une influence considérable sur le développement de l'art à partir du XVIe siècle.

L'État indépendant défini par les accords du Latran le 11 février 1929 étend sa souveraineté territoriale sur une aire totale inférieure à 50 ha, la cité du Vatican. Toutefois, cette petite enclave dans Rome présente une importance inversement proportionnelle à sa taille pour ce qui est du patrimoine de l'humanité. Centre du christianisme depuis Constantin (IVe siècle), siège d'abord occasionnel, puis permanent de la papauté, le Vatican est à la fois un important site archéologique du monde romain, la plus sacrée des villes du monde catholique, et l'une des références culturelles majeures aussi bien pour les chrétiens que pour les autres hommes.

Son passé prestigieux explique le développement d'un ensemble architectural et artistique d'une importance exceptionnelle. Ses églises et ses palais s'ancrent dans une terre imprégnée d'histoire. Sous la basilique Saint-Pierre, reconstruite au XVIe siècle sous la direction de l'un des plus brillants architectes de la Renaissance, sont conservés les vestiges de la première basilique fondée par Constantin, ainsi que ceux du cirque de Caligula et de Néron, et toute une nécropole romaine du Ier siècle apr. J.-C. dans laquelle les tombes chrétiennes voisinent avec les tombes païennes. La première basilique Saint-Pierre était de plan longitudinal divisé en cinq nefs, dotée d'un transept, d'une abside et d'un grand atrium entouré par un quadriportique. L'édifice fut construit en 315 au-dessus de la tombe de saint Pierre. Le secteur de l'abside a fait l'objet d'une rénovation importante confiée par le pape Nicolas V en 1452 à Bernardo Rossellino, qui entraîna, au cours des deux siècles suivants, une modification complète de la physionomie de la basilique. Jules II conçut un projet artistique global de refondation de l'ancienne basilique, de décor des Stanze et de la chapelle Sixtine, et de construction de son propre tombeau. Carlo Maderno construisit finalement la façade monumentale en 1606, et l'église fut consacrée en 1626. Lorenzo Bernini reçut mission, en 1656, de rénover la zone qui se trouvait devant la basilique. Il y construisit deux énormes hémicycles aux portiques doriques reliés à l'église par une place trapézoïdale qui encadre la façade entre deux perspectives incurvées. Ils représentent l'Église embrassant toute la chrétienté.

Le palais du Vatican, construit sur une résidence du pape Symmaque (498-514), restaurée au cours de la période carolingienne et au XIIe siècle, est le produit d'une longue série de campagnes de construction au cours desquelles les papes successifs, à partir du Moyen Âge, rivalisèrent en magnificence. L'édifice de Nicolas III (1272-1280) avait été agrandi principalement par Nicolas V (1447-1455) et Sixte IV (1471-1484) avant les travaux considérables d'Innocent VIII, de Jules II et de Léon X (le Belvédère et la cour du Belvédère, la cour de San Damaso et la loggia de Raphaël).

L'art de la Renaissance et de la période baroque, de Paul III (1534-1549) jusqu'à Alexandre VII (1665-1667), émerge librement au milieu des adjonctions apportées plus tard au palais. Les travaux des XVIIIe (fondation du musée Pio-Clementino par Pie VI), XIXe (musée des antiquités de Pie VII et de Grégoire XVI) et XXe siècles (nouvelle pinacothèque) s'inscrivent dans la tradition du patronage pontifical.

Source : UNESCO/CLT/WHC