jump to the content

Ville hanséatique de Lübeck

Hanseatic City of Lübeck

Lübeck – the former capital and Queen City of the Hanseatic League – was founded in the 12th century and prospered until the 16th century as the major trading centre for northern Europe. It has remained a centre for maritime commerce to this day, particularly with the Nordic countries. Despite the damage it suffered during the Second World War, the basic structure of the old city, consisting mainly of 15th- and 16th-century patrician residences, public monuments (the famous Holstentor brick gate), churches and salt storehouses, remains unaltered.

Ville hanséatique de Lübeck

Ancienne capitale de la Ligue hanséatique et reine de la Hanse, elle a été fondée au XIIe siècle et fut jusqu'au XVIe siècle la métropole du négoce pour toute l'Europe du Nord. Elle reste encore aujourd'hui un centre de commerce maritime, spécialement avec les pays nordiques. Malgré les dommages qu'elle a subis durant la Seconde Guerre mondiale, la structure de la vieille ville est conservée avec ses résidences patriciennes des XVe et XVIe siècles, ses monuments publics (notamment la célèbre porte fortifiée en brique de la Holstentor), ses églises et ses greniers à sel.

مدينة الهانزا لوبيك

إنها العاصمة القديمة للتحالف (الهانزي) التجاري وملكة الهانزا. لقد تأسست المدينة في القرن السابع وبقيت حتى القرن السادس عشر مدينة التبادلات التجارية لكل أوروبا الشمالية. لا تزال حتى اليوم مركزاً للتجارة البحرية ولا سيما مع الدول الشمالية. على الرغم من الأضرار التي لحقت بها خلال الحرب العالمية الثانية، لا تزال بنية المدينة القديمة قائمة بمقرات النبلاء التي تعود إلى القرنين الخامس عشر والسادس عشر وبنصبها العامة (لا سيما الباب الشهير المعزز المصنوع من القرميد القادم من هولتنستور) وكنائسها ومخازن الملح فيها.

source: UNESCO/ERI

吕贝克的汉西梯克城

吕贝克,汉萨同盟(the Hanseatic League)的前首都和皇后城,建于公元12世纪,作为北欧的重要商业中心曾一度繁荣, 直到16世纪。今天,这里仍是海上商贸中心(尤其与北欧国家的海上贸易)。尽管在第二次世界大战中受到了一定的损毁,这座老城的基本城市结构还是保留了下来,这点从15世纪至16世纪建造的贵族居所,历史古迹(如著名的豪斯顿砖门)、教堂和盐场等都能够看出来。

source: UNESCO/ERI

Ганзейский город Любек

Любек, бывшая столица и главный город Ганзейского союза, был основан в XII в. и процветал до XVI в. как главный центр торговли на севере Европы. В наше время Любек остается центром морской торговли, в основном со странами Северной Европы. Несмотря на повреждения, нанесенные во время Второй мировой войны, сохранилась структура Старого города, где находятся относящиеся к XV-XVI вв. патрицианские особняки, общественные здания и сооружения (включая знаменитые кирпичные ворота Хольштентор и соляные склады).

source: UNESCO/ERI

Ciudad hanseática de Lübeck

Antigua capital y ciudad reina de la Liga Hanseática, Lübeck fue fundada en el siglo XII y hasta el siglo XVI fue la principal metrópoli comercial de la Europa Septentrional. Actualmente sigue siendo un importante centro de comercio marítimo, sobre todo con los países nórdicos. Pese a los daños sufridos durante la Segunda Guerra Mundial, se ha conservado la estructura de la ciudad antigua con sus mansiones señoriales de los siglos XV y XVI, sus iglesias, sus depósitos de sal y sus monumentos públicos como la famosa puerta fortificada de Holstentor, construida en ladrillo.

source: UNESCO/ERI

ハンザ同盟都市リューベック

source: NFUAJ

Hanzestad Lübeck

Lübeck is de voormalige hoofdstad en koninginnenstad van de Hanze – een samenwerkingsverband van handelaren en steden tijdens de middeleeuwen. De stad werd in 1143 gesticht door Heinrich der Löwe op een klein eiland voor de Baltische kust. De stad bloeide tot de 16e eeuw als het belangrijkste handelscentrum voor Noord-Europa. Het is nog steeds een centrum voor maritieme handel, met name met de Scandinavische landen. Ondanks de schade die de stad heeft geleden tijdens de Tweede Wereldoorlog, is de basisstructuur van de oude stad ongewijzigd gebleven. Het oude deel bestaat voornamelijk uit 15e en 16e-eeuwse patriciërswoningen, openbare monumenten (de beroemde Holstentor bakstenen poort), kerken en zoutpakhuizen.

Source : unesco.nl

  • Anglais
  • Français
  • Arabe
  • Chinois
  • Russe
  • Espagnol
  • Japonais
  • Néerlandais
Ville hanséatique de Lübeck © Hanseatic City of Lübeck
Valeur universelle exceptionnelle

Brève synthèse 

Fondée en 1143 sur la côte Baltique de l'Allemagne du nord, Lübeck fut, de 1230 à 1535, l’une des principales villes de la Ligue hanséatique, une association de cités marchandes qui parvint à établir un monopole sur le commerce dans la mer Baltique et la mer du Nord. Le plan de l’îlot qui abrite la Vieille ville de Lübeck, avec sa forme en lame de couteau, est déterminé par deux voies principales parallèles qui courent le long de la crête de l'île, remonte à la fondation de la ville et témoigne de  son expansion en tant que centre commerçant de l'Europe du Nord. Les quartiers les plus riches, avec les maisons de commerce et les résidences des riches marchands se trouvaient à l'ouest, tandis que les petits commerçants et les artisans étaient à l'est. L'organisation socio-économique extrêmement stricte de la ville se reflète dans la disposition singulière des Buden, petits ateliers qui se trouvent dans les arrière-cours des maisons riches, auxquelles on accédait par un réseau étroit de venelles (Gänge).

Lübeck est resté un monument urbain caractéristique d'une structure historique significative, même si la ville a été sévèrement endommagée au cours de la Seconde Guerre mondiale. Près de 20 % des édifices ont été détruits,  dont ses plus célèbres monuments : la Cathédrale de Lübeck, les Églises Saint-Pierre et Sainte-Marie, et tout particulièrement le Gründungsviertel, le quartier situé au sommet de la colline où se pressaient les maisons à pignon des riches marchands. Une reconstruction sélective a permis de remplacer les principales églises et monuments.

Le site du patrimoine mondial exclut les parties de la ville entièrement reconstruites et comprend trois zones importantes pour l'histoire de Lübeck.  La première zone s’étend du Burgkloster au nord au quartier de St Aegidien au sud. Le Burgkloster, couvent dominicain construit à la suite d'un vœu prononcé à la bataille de Bornhöved (1227), contient les fondations du château d'origine édifié par le comte Adolf von Schauenburg sur l'isthme de Buku. Le site de Koberg conserve tout un quartier de la fin du XVIIIe siècle bâti autour d'une place publique bordée par deux importants monuments, l’Église Saint-Jacques et l’Hôpital du Saint-Esprit. Le quartier entre la Glockengiesserstrasse et l’Aegidienstrasse conserve son plan d'origine et un nombre remarquable d’édifices médiévaux.

Entre les deux grandes églises qui définissent ses limites–l’Église Saint-Pierre au nord et la Cathédrale au sud–, la seconde zone inclut des rangées de superbes résidences patriciennes des XVe et XVIe siècles. Cette enclave sur la rive gauche de la Trave, avec ses greniers à sel et la Holstentor, renforce le caractère monumental d'une zone qui fut entièrement rénovée à l'apogée de l'époque de la Hanse (d’environ 1250 à 1400), lorsque Lübeck dominait le commerce dans le nord de l'Europe.

Placés au cœur de la ville médiévale, la troisième zone, autour de l’Église Sainte-Marie, de l’Hôtel de ville et de la place du marché, conserve les stigmates tragiques des terribles bombardements de la Seconde Guerre mondiale.

Critère (iv) : Exemples éminents d’un type de monuments, les quartiers les plus authentiques de la ville hanséatique de Lübeck illustrent la puissance et le rôle historique de la Ligue hanséatique.

Intégrité

Les quartiers préservés de la Vieille ville montrent l’unité de la structure médiévale de la ville hanséatique et en font un monument européen de haut rang. L'impression d'ensemble de la Vieille ville est renforcée par des édifices marquants de caractère religieux ou séculier, tandis que l'effet combiné est révélé par la silhouette unique de la ville avec ses sept clochers élevés.

Authenticité

Le centre de la Vieille ville est entouré d’eau de tous les côtés et, en partie, de quais et de parcs. Malgré les dommages subis au cours de la Seconde Guerre mondiale, la structure de base de la Vieille ville, comprenant principalement des résidences patriciennes des XVe et XVIe siècles, des monuments publics (la fameuse Porte Holstentor en brique), des églises et des greniers à sel, reste inchangée. Jusqu'à ce jour, son plan est clairement identifiable comme un chef-d'œuvre harmonieux, complet, et sa silhouette exceptionnellement uniforme est visible de loin.

Éléments requis en matière de protection et de gestion

Les lois et règlements de la République fédérale d'Allemagne et de l'État de Schleswig-Holstein garantissent la cohérence de la protection de la ville hanséatique de Lübeck. Le grand nombre de monuments historiques et l‘îlot de la Vielle ville sont protégés par la Loi sur la protection et la conservation des monuments du Land de Schleswig-Holstein.

Le Plan de préservation des monuments sert de base pour la planification urbaine et les interventions architecturales spécifiques. En outre, le centre historique de Lübeck est protégé par un statut de préservation et un statut de conception ; même les quartiers de la fin du XIXe siècle qui entourent la Vieille ville bénéficient d’un statut de préservation. Le programme de développement régional du Land de Schleswig-Holstein assure la protection de l’intégrité visuelle de la silhouette du bien du patrimoine mondial.

La Ville de Lübeck est responsable de la gestion du bien du patrimoine mondial. La coordination entre les acteurs est organisée par un commissaire du patrimoine mondial au sein de la structure municipale, afin de signaler les menaces potentielles sur la valeur universelle exceptionnelle et d’assurer l'intégration des questions appropriées dans les procédures de planification, de veiller à une approche intégrée de la surveillance et à un développement durable du bien du patrimoine mondial. En conjonction avec le plan de gestion, ce système de protection différenciée garantit une préservation efficace de la valeur historique du bien. Afin de protéger et maintenir sa valeur universelle exceptionnelle, une zone tampon et des perspectives visuelles additionnelles à l'extérieur de la zone tampon ont été mises en place pour assurer la protection à long terme et la préservation durable de l’intégrité visuelle et structurelle.

En outre, des experts extérieurs se réunissent régulièrement au sein d’organismes consultatifs pour surveiller la qualité de la planification et de la construction urbaine et débattre de solutions appropriées.

Un concept de développement du tourisme (CDT) constitue la base des stratégies pour la gestion du tourisme et des visiteurs. 

Description longue

Lübeck, mieux que toute autre ville, symbolise le pouvoir et le rôle historique de la Ligue hanséatique. Fondée en 1143 par Heinrich der Löwe (Henry le Lion) sur une petite île de la côte balte, la ville fut la première capitale et la reine de la Ligue hanséatique entre 1230 et 1535. Elle était donc l'une des principales villes de cette ligue de cités qui monopolisaient le commerce en Baltique et dans la mer du Nord, de même que Venise et Gênes exerçaient leur contrôle sur la Méditerranée.

Le plan de Lübeck, avec sa forme en lame de couteau, est déterminé par deux voies principales parallèles qui courent de part et d'autre de la crête de l'île ; remontant à la première occupation du site, elles témoignent de l'expansion de cette ville commerçante du nord de l'Europe. Les quartiers les plus riches, avec les maisons de commerce et les résidences des marchands se trouvaient à l'ouest, tandis que les petits commerçants et les artisans étaient à l'est. L'organisation socio-économique extrêmement stricte de la ville se reflète dans la disposition singulière des Buden (petits ateliers) qui se trouvent dans les arrière-cours des maisons riches, auxquelles on accédait par un réseau étroit de venelles (Gänge) ; d'autres lots donnant sur la cour (Stiftungshöfe) témoignent de la charité des marchands qui y logeaient les veuves désargentées de leurs anciens collègues.

Bien qu'elle ait conservé une structure urbaine d'un grand intérêt historique, la ville fut sévèrement endommagée au cours de la Seconde Guerre mondiale, qui aboutit à la destruction de près de 20 % de ses édifices - dont ses plus célèbres complexes monumentaux, la cathédrale, les églises Saint-Pierre et Sainte-Marie, et tout particulièrement le Gründungsviertel, le quartier situé au sommet de la colline, qu'occupaient les maisons à pignon des riches marchands. Une reconstruction sélective a permis de remonter les principales églises et monuments.

Mis à part les parties de la ville entièrement reconstruites, le site classé sur la Liste du patrimoine mondial de l'humanité comporte différentes zones importantes pour l'histoire de Lübeck :

  • Zone 1. Le site du Burgkloster, un couvent dominicain construit à la suite d'un vœu prononcé à la bataille de Bornhöved (1227), contient les fondations du château d'origine édifié par le comte Adolf von Schauenburg sur l'isthme de Buku. Le site de Koberg conserve tout un quartier de la fin du XVIIIe siècle bâti autour d'une place publique bordée par deux importants monuments, la Jakobikirche et le Heilig-Geist-Hospital. Le quartier conservé entre la Glockengiesserstrasse et la Aegidienstrasse conserve son plan d'origine, et un grand nombre de remarquables édifices médiévaux.
  • Zone 2. Entre les deux grandes églises qui définissent ses limites - la Petrikirche au nord et la cathédrale au sud -, cette zone inclut des files de superbes résidences patriciennes des XVe et XVIe siècles. Cette enclave sur la rive gauche de la Trave, avec ses greniers à sel et la Holstentor, renforce le caractère monumental d'une zone qui fut entièrement rénovée à l'apogée de l'époque de la Hanse, lorsque Lübeck exerçait son contrôle sur le commerce dans le nord de l'Europe.
  • Zone 3. Placés au cœur de la ville médiévale, la Marienkirche, le Rathaus et la Marktplatz conservent les stigmates tragiques des terribles bombardements de la Seconde Guerre mondiale

 

Source : UNESCO/CLT/WHC