English Français

Île de Gorée

Island of Gorée

The island of Gorée lies off the coast of Senegal, opposite Dakar. From the 15th to the 19th century, it was the largest slave-trading centre on the African coast. Ruled in succession by the Portuguese, Dutch, English and French, its architecture is characterized by the contrast between the grim slave-quarters and the elegant houses of the slave traders. Today it continues to serve as a reminder of human exploitation and as a sanctuary for reconciliation.

Île de Gorée

Au large des côtes du Sénégal, en face de Dakar, Gorée a été du XVe au XIXe siècle le plus grand centre de commerce d'esclaves de la côte africaine. Tour à tour sous domination portugaise, néerlandaise, anglaise et française, son architecture est caractérisée par le contraste entre les sombres quartiers des esclaves et les élégantes maisons des marchands d'esclaves. L'île de Gorée reste encore aujourd'hui un symbole de l'exploitation humaine et un sanctuaire pour la réconciliation.

جزيرة غوري

تمتد جزيرة غوري على عرض ساحل السنغال مقابل داكار، وقد شكلت من القرن الخامس عشر ولغاية القرن التاسع عشر المركز التجاري الأكبر لتجارة العبيد في الساحل الافريقي. وقد خضعت على التوالي لسيطرة البرتغال وهولندا وانكلترا وفرنسا، ما جعل هندستها تتميز بالتناقض بين أحياء العبيد المظلمة ومنازل تجار الرقيق الأنيقة. ولا تزال جزيرة غوري تجسّد حتى اليوم رمزاً للاستغلال البشري وموطناً للمصالحة.

source: UNESCO/ERI

戈雷岛

戈雷岛位于塞内加尔海岸不远处,与达喀尔隔海相望。从15世纪到19世纪,戈雷岛一直都是非洲海岸最大的奴隶贸易中心,历史上这里曾先后被葡萄牙人、荷兰人、英国人和法国人占领过。在戈雷岛上,既能看到奴隶住的简陋屋子,也能找到奴隶贸易商居住的优雅庭院,两类建筑物形成鲜明对比。今天的戈雷岛,依然能使人们记起那段人剥削人的历史,这里同时也是人们消除历史积怨、求得和解的神圣殿堂。

source: UNESCO/ERI

Остров Горе

Остров Горе расположен вблизи берега Сенегала, напротив Дакара. В XV-XIX вв. он был крупнейшим центром работорговли на африканском побережье, находясь под властью сменявших друг друга португальцев, голландцев, англичан и французов. Для его архитектуры характерен контраст между мрачными кварталами для рабов и элегантными домами работорговцев. Сегодня остров продолжает служить напоминанием об эксплуатации человека и, вместе с тем, - символом примирения.

source: UNESCO/ERI

Isla de Gorea

Situada en las aguas litorales del Senegal, frente a la ciudad de Dakar, la isla de Gorea fue el centro de comercio de esclavos más importante de las costas africanas entre los siglos XV y XIX. Estuvo sucesivamente bajo la dominación de portugueses, holandeses, ingleses y franceses. La adusta arquitectura de los barrios destinados a los esclavos contrasta con la de las elegantes mansiones de los mercaderes que vivían de su tráfico. Hoy en día, Gorea es un lugar de memoria de la explotación del hombre por el hombre y un santuario para la reconciliación.

source: UNESCO/ERI

ゴレ島
アフリカの西端、セネガルの首都ダカールの沖合の小島。15世紀半ばにポルトガル人がこの島に到着して以来、奴隷、みつろう、アラビアゴムなどをめぐって、西欧諸国がはげしい商業権争いをくりひろげた。特に奴隷貿易の基地とされたゴレ島には、今でも奴隷収容所や奴隷を売買した館、モスクなどが残っており、この島の悲惨な過去を物語っている。

source: NFUAJ

Eiland van Gorée

Gorée is een klein eiland van 18 hectare en ligt voor de kust van Senegal tegenover Dakar. Van de 15e tot de 19e eeuw was dit het grootste centrum van de slavenhandel aan de Afrikaanse kust. Op het eiland staat een slavenhuis van waaruit meer dan 20 miljoen slaven zijn verscheept. Gorée is achtereenvolgens geregeerd door de Portugezen, de Nederlanders, de Engelsen en de Fransen. De architectuur kenmerkt zich door het contrast tussen de grimmige slavenwijken en de elegante huizen van de slavenhandelaren. Het eiland is tegenwoordig een symbool voor het uitbuiten van mensen, maar ook een plaats van verzoening met het verleden.

Source : unesco.nl

  • Anglais
  • Français
  • Arabe
  • Chinois
  • Russe
  • Espagnol
  • Japonais
  • Néerlandais
Ile de Gorée © Richard Veillon
Valeur universelle exceptionnelle

Brève synthèse

L’Île de Gorée témoigne d’une expérience humaine sans précédent dans l’histoire des peuples. En effet, cette « île mémoire » est pour la conscience universelle le symbole de la traite négrière avec son cortège de souffrance, de larmes et de mort.

Cette petite île de 28 ha située à 3,5 km au large de Dakar cristallise les douloureuses mémoires de la Traite atlantique. Ce destin singulier, Gorée le doit à sa position géographique d’une extrême centralité entre le Nord et le Sud, et à son excellente position stratégique offrant un abri sûr pour le mouillage des navires, d’où son nom de « Good Rade ». De ce fait, elle a été, depuis le XVe siècle, un enjeu entre diverses nations européennes qui l’ont successivement utilisée comme escale ou comme marché d’esclaves. Premier point d’aboutissement des « homéoducs » qui drainaient les esclaves de l’arrière pays, Gorée a été au cœur des rivalités entre nations européennes pour le contrôle de la traite négrière.

Jusqu’à l’abolition de celle-ci dans les colonies françaises, l’île a été un entrepôt constitué de plus d’une dizaine d’esclaveries. Parmi les éléments tangibles qui témoignent de la valeur universelle de Gorée on retrouve notamment le Castel, plateau rocheux recouvert de fortifications qui domine l’île ; le Relais de l’Espadon, ancienne résidence du gouverneur français ; etc….

L’île de Gorée est aujourd’hui une terre de pèlerinage pour toute la diaspora africaine, un foyer de contact entre l’Occident et l’Afrique et un espace d’échanges et de dialogue des cultures à travers la confrontation des idéaux de réconciliation et de pardon.

Critère (vi) : L’Ile de Gorée apporte un témoignage exceptionnel sur l’une des plus grandes tragédies de l’histoire des sociétés humaines : la traite négrière. Les différentes unités de cette « île mémoire » — forts, bâtisses, rues, places, etc. — racontent, chacune à sa manière, l’histoire de Gorée qui a été du XVe au XIXe siècle le plus grand centre de commerce d’esclaves de la côte africaine.

Intégrité

Le caractère insulaire de Gorée et un arsenal de textes juridiques contribuent à l’intégrité physique du site. L’océan atlantique constitue une zone tampon naturelle de près de 4 km.

Authenticité

Classée site historique par l’administration coloniale dès 1944 avec des mesures de sauvegarde spécifiques, Gorée n’a enregistré depuis aucune construction majeure susceptible de porter atteinte à l’authenticité du site qui est resté presque intact dans ces composantes les plus fortes. Mieux, les réhabilitations et restaurations ont été effectuées, pour l’essentiel, dans le respect des principes de la Convention.

Besoins en matière de protection et de gestion

L’île de Gorée a été classée site historique en 1944 avec des mesures de sauvegarde en 1951 (sous l’époque coloniale). Elle a par la suite été inscrite sur la liste du patrimoine national en 1975 (Arrêté N°012771 du 17 novembre 1975) et sur celle du patrimoine mondial en 1978.

Un Comité de sauvegarde a été créé par arrêté en 1979. Composé de toutes les parties prenantes, ce comité veille au respect de la Convention (conformité des ouvrages de réhabilitation, sécurité du bien, etc.). La nomination d’un gestionnaire du site a fait l’objet d’un arrêté qui est en cours d’adoption..

La réplique du « Mémorial de Gorée » sur le Castel est un exemple éloquent de ce qu’il ne faut pas faire pour la préservation de l’intégrité du site et d’un commun accord avec l’UNESCO, il a été convenu de procéder à la requalification de cet ouvrage.