jump to the content

Ensemble de monuments de Mahabalipuram

Group of Monuments at Mahabalipuram

This group of sanctuaries, founded by the Pallava kings, was carved out of rock along the Coromandel coast in the 7th and 8th centuries. It is known especially for its rathas (temples in the form of chariots), mandapas (cave sanctuaries), giant open-air reliefs such as the famous 'Descent of the Ganges', and the temple of Rivage, with thousands of sculptures to the glory of Shiva.

Ensemble de monuments de Mahabalipuram

Cet ensemble de sanctuaires, dû aux souverains Pallava, fut creusé dans le roc et construit aux VIIe et VIIIe siècles sur la côte de Coromandel. Il comprend notamment des rathas (temples en forme de chars), des mandapas (sanctuaires rupestres), de gigantesques reliefs en plein air, comme la célèbre « Descente du Gange », et le temple du Rivage, aux milliers de sculptures à la gloire de Shiva.

مجمّع نصب ماهاباليبورام

تمّ التنقيب عن مجمّع المعابد هذا العائد لحكام سلالة بالافا في الصخر وشُيّد بين القرنين السابع والثامن على ساحل كوروماندل. وتشمل هذه المجمعات ما يُعرف بـ"راثاس" rathas  أي معابد على شكل عربات و"ماندباس" mandapas أي معابد صخرية، بالإضافة إلى تضاريس عملاقة في الهواء الطلق كمنحدر نهر الغانج الشهير ومعبد ريفاج بآلاف منحوتاته على اسم الإلهة شيفا.

source: UNESCO/ERI

默哈伯利布勒姆古迹群

默哈伯利布勒姆古迹群是7世纪至8世纪期间,帕那瓦国王们沿着科罗曼德尔海岸开辟岩石而建的。其中特别著名的有:拉特(战车形式的庙宇)、曼荼罗(岩洞寺庙)、名为“恒河的起源”的巨大露天浮雕以及里瓦治寺院(寺内有数以千计的关于湿婆神的雕像)。

source: UNESCO/ERI

Памятники Махабалипурама

Эта группа святилищ, основанных царями государства Паллава в VII-VIII вв., была высечена в скалах на Коромандельском побережье. Она особо известна своими «ратха» (храмами в форме колесниц), «мантапа» (пещерными святилищами), гигантскими барельефами под открытым небом (например, «Нисхождение Ганга») и Прибрежным храмом с тысячами скульптур, прославляющими бога Шиву.

source: UNESCO/ERI

Conjunto de Monumentos de Mahabalipuram

Situado en la costa de Coromandel, este sitio engloba un conjunto de santuarios excavados en la roca que fueron fundados por los reyes de la dinastía de los Pallava entre los siglos VII y VIII. El sitio es sobre todo conocido por sus rathas (templos en forma de carros), sus mandapas (santuarios rupestres), sus gigantescos relieves al aire libre, como el célebre “Descenso del Ganges”, y los millares de esculturas del famoso Templo de la Orilla, erigido a la gloria de Siva.

source: UNESCO/ERI

マハーバリプラムの建造物群

source: NFUAJ

Monumentengroep in Mahabalipuram

Mahabalipuram werd in de 7e eeuw gesticht door de Pallavas vorsten ten zuiden van Madras. De koningen waren ook verantwoordelijk voor het ontstaan van de groep heiligdommen, die uit rotsen werd gehouwen aan de kust van Coromandel in de 7e en 8e eeuw. De monumenten staan bekend om hun monolithische rathas (tempels in de vorm van triomfwagens) en mandapas (grottempels of rotsheiligdommen). Maar ook vanwege de gigantische openlucht rotsreliëfs, waarvan het beroemde ‘De neerdaling van de Ganges’ er een is. Verder zijn de tempels gebouwd van uitgehakte steen bijzonder, zoals de Rivage tempel die met duizenden beelden is opgedragen aan de glorie van Shiva.

Source : unesco.nl

  • Anglais
  • Français
  • Arabe
  • Chinois
  • Russe
  • Espagnol
  • Japonais
  • Néerlandais
Ensemble de monuments de Mahabalipuram
Description longue

Mahabalipuram témoigne avant tout de la civilisation pallava du sud-est de l'Inde. Le sanctuaire, particulièrement connu pour ses ratha (temples en forme de chars), ses mandapa (sanctuaires en grottes) et ses reliefs gigantesques en plein air, est l'un des principaux centres du culte de Shiva. L'influence des sculptures de Mahabalipuram, caractérisées par la douceur et la souplesse de leur modelé, s'est étendue sur une aire géographique très vaste (Cambodge, Annam, Java).

Fondé par les souverains pallava au VIIe siècle, au sud de Madras, le port de Mahabalipuram commerçait avec les royaumes lointains du sud-est de l'Asie : le Kambuja (Cambodge), le Shrivijaya (Malaisie, Sumatra, Java) et l'Empire de Champa (Annam). Mais la célébrité de son port fut bientôt éclipsée par celle des sanctuaires rupestres et des temples qui y furent construits ou décorés entre 630 et 728.

La plupart de ces monuments, comme les ratha creusés dans la roche, les scènes sculptées à ciel ouvert comme la pénitence d'Arjuna, les grottes de Govardhanadhari et d'Ahishasuramardini, ainsi que le temple de Jala-Sayana Perumal (le Mahavishnu endormi ou Chakrin derrière le complexe du temple du Rivage) sont attribués à la période de Narasimhavarman Ier Mamalla.

Ces monuments se répartissent en cinq catégories :

  • les temples ratha en forme de chars processionnels, qui sont des constructions monolithes creusées dans des blocs de diorite résiduels qui émergeaient du sable. Les cinq ratha méridionaux, qui sont les plus célèbres, remontent au règne de Naharasimhavarman Mamalla (630-668), le grand roi pallava (les textes chola, de fait, appellent la ville Mamallapuram).
  • les mandapa, sanctuaires rupestres formés de salles dont les parois sont couvertes de bas-reliefs (mandapa de Varaha, qui représente les actes de cet avatar de Vishnou ; le mandapa des Cinq Pandava et, tout particulièrement, le mandapa de Krishna et celui de Mahishasuramardini).
  • des reliefs rupestres en plein air illustrent un épisode populaire de l'iconographie de Shiva, celui de la descente du Gange : à la demande du sage roi Baghirata, Shiva ordonna au Gange de descendre sur terre et de nourrir le monde. Les sculpteurs ont utilisé les fissures naturelles de la colline pour suggérer cet événement cosmique auquel assistent une foule de dieux, de déesses, de personnages mythiques (Kinnara, Gandherya, Apsara, Gana, Naga et Nagini) et d'animaux sauvages ou domestiques.
  • des temples construits en pierre taillée, comme le temple du Rivage édifié par le roi Rajasimha Narasimhavarman II (695-722), avec sa haute tour pyramidale à gradins et ses milliers de sculptures célébrant la gloire de Shiva.
  • des ratha monolithes, sur un à trois niveaux, qui présentent une grande variété de formes architecturales : les ratha Dharmaraja, Arjuna et Draupadi sont carrés, les ratha Bhima et Ganesa rectangulaires et le ratha Sahadeva absidé. L'architecture complexe, qui culmine avec la construction du temple du Rivage, y a été introduite sur une large échelle par Pallava Rajasimha (700-728).

Le temple du Rivage, érigé face à l'océan, est un édifice d'une grande beauté architecturale. Il appartient à une période au cours de laquelle le style architectural des Pallava était à son apogée en termes de beauté des décors et de qualité intrinsèque. Cet édifice ayant été endommagé par l'action corrosive de l'eau de mer et de l'air, ses sculptures ont aujourd'hui à peu près disparu.

 

Source : UNESCO/CLT/WHC