jump to the content

Grottes d'Ajanta

Ajanta Caves

The first Buddhist cave monuments at Ajanta date from the 2nd and 1st centuries B.C. During the Gupta period (5th and 6th centuries A.D.), many more richly decorated caves were added to the original group. The paintings and sculptures of Ajanta, considered masterpieces of Buddhist religious art, have had a considerable artistic influence.

Grottes d'Ajanta

À un groupe de monuments rupestres bouddhiques des IIe et Ier siècles av. J.-C. sont venues s'ajouter, à l'époque gupta (Ve et VIe siècles), des grottes ornées encore plus vastes et plus riches. Les peintures et les sculptures d'Ajanta sont des chefs-d'œuvre de l'art religieux bouddhique qui ont exercé un rayonnement considérable.

كهُف أجانتا

أُضيفت على مجموعة من النصب الصخرية البوذية العائدة للقرنين الثاني والأول قبل الميلاد كهوُف مزينة أكثر شسوعاً وغنى خلال حقبة غوبتا (القرن الرابع والخامس م.). وتُعتبر الرسوم والمنحوتات في أجانتا تُحفاً من الفن الديني البوذي ذات تأثير بالغ.

source: UNESCO/ERI

阿旃陀石窟群

阿旃陀最初的佛教石窟始建于公元前2世纪至公元前1世纪。公元5世纪至6世纪的笈多时期,更多精心修饰的石窟又被添加到原有的石窟群中。阿旃陀石窟的绘画和雕塑,是佛教艺术的经典之作,具有相当重要的艺术影响力。

source: UNESCO/ERI

Пещерные храмы в Аджанте

Первые буддийские памятники в пещерах Аджанты относятся к II и I вв. до н.э. Во времена правления Гуптов (V-VI вв.) много других, более богато декорированных пещерных храмов прибавилось к первоначальной группе. Росписи и скульптуры пещер в Аджанте признаны шедеврами буддийского религиозного искусства, имеющими огромное художественное значение.

source: UNESCO/ERI

Grutas de Ajanta

Este sitio comprende una serie de monumentos rupestres budistas de los siglos II y I, así como un conjunto de cuevas mucho más amplias y ricamente ornamentadas que datan del periodo gupta (siglos V y VI d.C.). Las pinturas y esculturas de Ajanta son obras maestras del arte búdico que han ejercido una influencia considerable en la producción artística ulterior.

source: UNESCO/ERI

アジャンター石窟群

source: NFUAJ

Grotten van Ajanta

De eerste boeddhistische grotmonumenten in Ajanta dateren uit de 2e en 1e eeuw voor Christus. Tijdens het Gupta tijdperk (5e en 6e eeuw) werden nog vele andere rijkelijk versierde grotten toegevoegd aan de oorspronkelijke groep. De grotschilderingen en beelden van Ajanta worden beschouwd als meesterwerken van de boeddhistische religieuze kunst. Deze twee monumentengroepen die overeenkomen met twee belangrijke geschiedkundige gebeurtenissen in India, tonen een buitengewoon bewijs van de ontwikkeling van Indiase kunst, evenals de bepalende rol van de boeddhistische gemeenschap. Ook hebben ze een aanzienlijke invloed gehad op overige kunst in India en omstreken, met name op het eiland Java.

Source : unesco.nl

  • Anglais
  • Français
  • Arabe
  • Chinois
  • Russe
  • Espagnol
  • Japonais
  • Néerlandais
© Bruno Poppe
Description longue

Le style d'Ajanta a exercé une influence considérable en Inde et ailleurs, et notamment en direction de Java. Avec ses deux groupes de monuments correspondant à deux importants moments de l'histoire de l'Inde, l'ensemble de grottes d'Ajanta constitue un témoignage exceptionnel de l'évolution de l'art indien et du rôle déterminant de la communauté bouddhique, des foyers intellectuels et religieux et des écoles ou centres de réception dans l'Inde de l'époque gupta et de celle qui la suivit.

Les grottes se trouvent à 100 km au nord-est d'Ellora, à 104 km d'Aurangabad et à 52 km de la station de chemin de fer de Jalgaon. Creusées dans la lave volcanique du Deccan, dans les ravins boisés des collines de Sahyadri, elles sont immergées dans un superbe paysage sylvestre. Ces magnifiques grottes sont décorées de sculptures qui illustrent la vie de Bouddha ; ces gravures et ces sculptures marquent le début de l'art classique de l'Inde.

Les 29 grottes, creusées vers 200 av. J.-C., ont été abandonnées en 650 apr. J.-C. en faveur d'Ellora. Cinq d'entre elles étaient des temples et 24 des monastères ; on pense qu'elles étaient occupées par quelque 200 moines et artisans. Les grottes d'Ajanta tombèrent peu à peu dans l'oubli jusqu'à leur redécouverte au cours d'une partie de chasse au tigre menée par des Anglais, en 1819.

Les grottes d'Ajanta sont creusées dans une falaise qui se dresse au-dessus d'un méandre de la Waghora. On y accède aujourd'hui par une route qui s'élève le long d'une terrasse située à mi-hauteur de la pente, mais chacune d'entre elles était autrefois reliée par un escalier au bord de la rivière. La communauté bouddhique comportait cinq sanctuaires ou chaitya-griha (grottes 9, 10, 19, 26 et 29) et un complexe monastique de sangharama ou vihara. Un premier groupe de grottes fut creusé au IIe siècle av. J.-C. : les chaitya-griha qui s'ouvrent dans la falaise par des portes surmontées d'une ouverture en fer à cheval. Elles ont un plan basilical : des piliers séparent la nef principale des latérales, qui se rejoignent au niveau de l'abside de manière à permettre la circumambulation rituelle derrière le stupa (monument commémoratif). Cette architecture rupestre reproduit fidèlement les différents éléments des constructions en bois.

Un second groupe de grottes fut créé plus tardivement, aux Ve et VIe siècles, au cours des périodes gupta et postgupta. Ces grottes remontent au règne des Vakataka et des Gupta. Les inscriptions nous apprennent que Varahadeva, le ministre du roi vakataka Harishena (vers 475-500 apr. J.-C.), dédia la grotte 16 au shanga bouddhiste, tandis que la grotte 16 a été offerte par un prince, un feudataire. Une autre inscription indique que la sculpture de Bouddha de la grotte 4 a été offerte par un certain Abhayanandi, qui la fit venir de Mathura.

Les solutions architecturales antérieures furent réemployées, mais traitées de manière infiniment plus riche et plus ample. Le décor atteint, à cette époque, une splendeur inégalée : les statues sont nombreuses (il était déjà autorisé de représenter Bouddha comme un homme ; ces représentations se trouvent aussi bien au-dehors qu'à l'intérieur). Enfin, les peintures murales, nombreuses et raffinées, constituent certainement le plus grand des chefs-d'œuvre conservés à Ajanta.

L'art indien atteignit en effet alors son apogée sous l'impulsion de la dynastie des Gupta. Les grottes d'Ajanta sont généralement décorées de figures peintes ou sculptées aux formes souples et à l'équilibre classique, auxquelles le nom de cette dynastie est resté attaché. La légèreté et le raffinement de la décoration, l'équilibre des compositions, la beauté merveilleuse des figures féminines font des peintures d'Ajanta l'une des plus importantes réalisations du style gupta et postgupta, et leur confèrent le rang de chef-d'œuvre universel de l'art pictural.

Source : UNESCO/CLT/WHC