English Français
Aidez maintenant !

Parc national de Pirin

Pirin National Park

Spread over an area of over 27,000 ha, at an altitude between 1008 and 2914 m in the Pirin Mountains, southwest Bulgaria, the site comprises diverse limestone mountain landscapes with glacial lakes, waterfalls, caves and predominantly coniferous forests. It was added to the World Heritage List in 1983. The extension now covers an area of around 40,000 ha in the Pirin Mountains, and overlaps with the Pirin National Park, except for two areas developed for tourism (skiing). The dominant part of the extension is high mountain territory over 2000m in altitude, and covered mostly by alpine meadows, rocky screes and summits.

Parc national de Pirin

Sur une étendue de plus de 27 000 ha, à une altitude de 1 008 à 2 914 m dans le massif du Pirin, dans le sud-ouest de la Bulgarie, le parc présente un paysage karstique des Balkans, avec ses lacs, ses cascades, ses grottes et ses forêts de pins. Il a été ajouté à la Liste du patrimoine mondial en 1983. L'extension inclut désormais l'ensemble du Parc national de Pirin, soient près de 40 000 ha, à l'exception de deux zones touristiques (ski). La partie principale de cette extension est une zone de hautes montagnes de plus de 2000 mètres d'altitude comprenant surtout des prairies alpines, des éboulis rocheux et des sommets.

مرتع بيرين الوطني

على امتداد يصل إلى أكثر من 27 هكتاراً، وارتفاع يتراوح بين 1008 و2914 متراً، في الكتلة الجبلية في بيرين، الواقعة في جنوب غرب بلغاريا، يمثل مرتع بيرين الوطني منظراً مكوناً من الحجر الجيري (الكارست) للبلقان، بما يضمه من بحيرات، وشلالات، ومغاور ، وغابات الصنوبر. وقد أُدرج هذا المرتع في قائمة التراث العالمي في عام 1983. وتشمل عمليات التوسيع الآن جملة مراتع بيرين الوطنية، أي مساحة تبلغ نحو 40000 هكتار، فيما عدا منطقتين سياحيتين. ويشمل الجزء الرئيسي من عمليات التوسيع منطقة جبال يبلغ ارتفاعها أكثر من 2000 متراً، وتضم، على وجه الخصوص، مروجاً جبلية، وركاماً صخرية وقِمماً.

source: UNESCO/ERI

皮林国家公园

皮林公家公园位于保加利亚西南部的皮林山脉,占地2万7千多公顷,海拔高度介于1008米与2 914米之间。公园内景观主要为巴尔干喀斯特地形,冰川湖泊、瀑布、洞穴和松林等夹杂其间。这一遗址于1983列入《世界遗产名录》。扩展之后,将包括除了两个旅游区以外的整个皮林国家公园,占地约4万公顷。扩展的部分主要是一个海拔超过2000米的高山区,景观以高山草甸、岩屑堆和山峰为主。

source: UNESCO/ERI

Национальный парк Пирин

Раскинувшийся в горах Пирин на юго-западе Болгарии на площади более чем в 27 000 га и на высоте 1 008-2 914 м, этот парк характеризуется балканским карстовым ландшафтом с его озерами, водопадами , пещерами и сосновыми лесами. Он был включен в Список всемирного наследия в 1983 году. Расширенный объект – это теперь весь Национальный парк Пирин, т.е. около 40000 га, за исключением двух туристических зон (специально выделенных для лыжного спорта). Его основная часть – это горный район, расположенный на высоте свыше 2000 метров и состоящий, в основном, из альпийских лугов, каменистых склонов и горных вершин.

source: UNESCO/ERI

Parque Nacional de Pirin

Situado en el macizo montañoso de Pirin, al sudoeste de Bulgaria, este parque se extiende por más de 27.400 hectáreas, a una altitud que oscila entre 1.008 y 2.914 metros. Su paisaje es típico de las zonas kársticas de los Balcanes, con sus lagos, cascadas, grutas y bosques de coníferas. El sitio se inscribió en la Lista del Patrimonio Mundial en 1983 y con su extensión actual abarca ahora unas 40.000 hectáreas de los montes de Pirin, esto es, la totalidad del parque nacional, exceptuadas dos zonas turísticas dedicadas al esquí. La zona añadida es en su mayor parte un macizo montañoso con praderas alpinas, desprendimientos rocosos y picos que culminan a más de 2.000 metros de altura.

source: UNESCO/ERI

Nationaal park Pirin

Dit Werelderfgoed heeft nu een oppervlakte van ongeveer 40.000 hectare in het Pirin gebergte, in zuidwest Bulgarije en is een uitbreiding van een eerdere inschrijving op de Werelderfgoedlijst van 27.000 hectare dat het Nationaal Park Pirin omvat. Het gebied ligt op een hoogte tussen de 1.008 en 2.914 meter. Het uit kalksteen bestaande berglandschap kent meer dan 70 gletsjermeren en veel glaciale landvormen met watervallen, rotsachtige leistenen en grotten. De bossen worden gedomineerd door coniferen en de hoger gelegen gebieden herbergen alpenweiden onder de toppen. Er komen veel inheemse en relicte soorten voor die representatief zijn voor de flora in de Balkan tijdens het pleistoceen.

Source : unesco.nl

  • Anglais
  • Français
  • Arabe
  • Chinois
  • Russe
  • Espagnol
  • Néerlandais
Valeur universelle exceptionnelle

Brève synthèse

Le bien du patrimoine mondial, qui a une superficie d’environ 40 000 ha, se trouve dans les monts Pirin, au sud ouest de la Bulgarie et comprend les zones de nature sauvage du Parc national de Pirin. Les paysages divers des montagnes calcaires du bien sont parsemés de plus de 70 lacs glaciaires et l’on peut y voir des formations glaciaires très variées, avec de nombreuses cascades, des éboulis rocheux et des grottes. Les forêts sont dominées par des conifères et plus en altitude, jusqu’au-dessous des sommets, on trouve des prairies alpines. Le bien abrite un ensemble d’espèces endémiques et reliques représentatives de la flore du Pléistocène des Balkans.

Critère (vii) : Le paysage de montagne du Parc national de Pirin est exceptionnellement beau. Les pics et les surplombs de la haute montagne contrastent avec les prairies, les rivières et les cascades et offrent un aperçu de l’esthétique d’un paysage montagneux des Balkans. La possibilité de s’immerser dans la nature et de se sentir éloigné de tout est un critère important justifiant la valeur universelle exceptionnelle du bien.

Critère (viii) : Les principales valeurs du bien, du point de vue des sciences de la terre, ont trait à la géomorphologie glaciaire illustrée par toute une gamme de caractéristiques telles que des cirques, des vallées profondes et plus de 70 lacs glaciaires. Les montagnes du bien se présentent sous diverses formes et ont évolué en différents types de roches. Les processus naturels en cours permettent l’étude de l’évolution continue des formes de reliefs du bien, ce qui aide à comprendre d’autres zones montagneuses de la région.

Critère (ix) : Le bien est un bon exemple de l’évolution continue de la flore comme l’illustrent différentes espèces endémiques et reliques et il protège également un exemple d’écosystème fonctionnant et représentatif des importants écosystèmes naturels des montagnes des Balkans. Dans les forêts naturelles de conifères de Pirin on trouve le pin de Macédoine, le pin de Bosnie et de nombreux arbres anciens. On a dénombré, au total, 1315 espèces de plantes vasculaires, soit environ un tiers de la flore de la Bulgarie, et en particulier 86 plantes endémiques des Balkans, 17 endémiques de Bulgarie et 18 endémiques localement. La faune du Parc national de Pirin compte 45 espèces de mammifères dont l’ours brun, le loup et la martre des pins ainsi que 159 espèces d’oiseaux. Pirin abrite aussi huit espèces d’amphibiens, onze espèces de reptiles et six espèces de poissons. Bien que les forêts aient été touchées par une certaine exploitation, le fonctionnement naturel de l’écosystème garantit la protection de ses valeurs importantes pour la biodiversité au plan régional.

Intégrité

L’inscription d’origine du bien, en 1983, s’est révélée inadéquate pour représenter et maintenir la valeur universelle exceptionnelle de Pirin mais en 2010, une extension a permis de résoudre les problèmes du mieux possible et représente la superficie minimale du Parc national de Pirin que l’on peut considérer comme satisfaisant aux critères de valeur universelle exceptionnelle, énoncés par la Convention du patrimoine mondial.

Le Parc national est clairement défini du point de vue de sa nature montagneuse et de son écologie et la superficie du bien est suffisante pour contenir les valeurs naturelles de Pirin. Des limites adéquates ont été établies par l’extension du bien inscrit à l’origine qui inclut les zones les plus reculées de l’intérieur du Parc national et exclut les zones adjacentes non compatibles avec le statut de bien du patrimoine mondial du fait des impacts du développement pour le ski sur l’intégrité. Les valeurs du bien agrandi comprennent les caractéristiques d’un paysage naturel qui est, cependant, très proche de régions soumises à un développement touristique intense constituant une menace pour son intégrité.

Mesures de protection et de gestion requises

Le bien est couvert par la législation nationale qui devrait garantir une protection nationale forte de ses valeurs, notamment une protection contre l’empiétement du développement dans les zones limitrophes. Il est primordial que cette législation soit rigoureusement appliquée et respectée par tous les paliers de gouvernement qui exercent des responsabilités sur cette région. Le bien a également un plan de gestion qui est efficace et fonctionnel à condition que son application soit garantie par des ressources suffisantes pour maintenir à la fois le niveau de personnel nécessaire et entreprendre les activités de gestion indispensables à la protection et à la gestion. Il faut mettre en place un système de surveillance régulier des valeurs naturelles de Pirin et des programmes continus en vue de maintenir les habitats et les formes de reliefs dans leur Etat naturel, d’éviter les perturbations et autres impacts sur les espèces sauvages et de préserver les valeurs esthétiques du bien.

Il y a longtemps que le bien du patrimoine mondial subit les pressions du tourisme essentiellement dues au développement de stations et de pistes de ski. De petites zones de ski ont été construites à Bansko, Dobrinishte et Kulinoto dans les années 1980 et 1990. Des activités telles que le ski nocturne, le ski hors-piste et l’héliski pourraient nuire aux valeurs et à l’intégrité du bien et doivent être rigoureusement contrôlées. Bansko, limitrophe du bien, est devenue l’une des villes de Bulgarie au développement le plus rapide avec des hôtels et des centres de vacances qui ont été construits littéralement sur les limites du parc. Le développement touristique à l’intérieur et autour du bien n’a pas été correctement contrôlé et a empiété sur le bien, causant des dommages importants. Il est impératif que le plan de gestion du bien donne la priorité à long terme à la protection des valeurs naturelles de Pirin et interdise tout empiétement et tout impact du ski, de compétitions sportives ou d’autres développements inappropriés dans le bien. De même, les documents de planification créés par les collectivités nationale, régionale et locale doivent garantir la protection des valeurs naturelles du bien et tenir compte de ses avantages, en tant que paysage naturel, pour la région environnante.

Parmi les autres menaces pesant sur le bien, on peut citer le déboisement illégal, le braconnage et l’utilisation de motoneiges et de quads. Toutes ces activités doivent être étroitement surveillées et gérées et des règlements efficaces doivent être appliqués. La gestion des visiteurs, à la fois pour prévenir les impacts négatifs et pour offrir une expérience écologiquement durable des valeurs du bien est également une obligation essentielle, à long terme.

Description longue
[Uniquement en anglais]

Extending over an area of 27,400 ha and lying at an altitude of 1,008-2,914 m in the Pirin mountains, south-west Bulgaria, Pirin National Park has a limestone Balkan landscape, with lakes, waterfalls, caves and pine forests. The rugged mountains, with some 70 glacial lakes scattered throughout them, are home to hundreds of endemic and rare species, many of which are representative of the Balkan Pleistocene flora. The mountains also have diverse and unique landscapes of great aesthetic value.

Pirin Mountain stretches from north-west to south-east between the valleys of the Strouma and Mesta rivers. There are many rivers and waterfalls. Winter in the upper parts is cold and long with snow cover remaining for five to eight months. Summer is cool and short.

The presence of limestone rocks, the southerly position of the range and close proximity to the Aegean, coupled with its relative isolation, have made Pirin Mountain an important refuge for many species. Forests in the park are mainly coniferous with endemic Macedonian pine being widespread and forming the timberline in the granite part of the mountain. Endemic Bossnian pine occurs in the highest zone of the karst area. Unique stands of Pinus peuce and Pinus leucodermis , up to 250-300 years old and 30-45 m high, are found in Baiouvi Doupki-Djindjiritsa Reserve. Some individual Pinus leucodermis trees are over 500 years old. Silver fir, Austrian pine, spruce, Scots pine and beech form a mixed coniferous forest type.

Generally, the timberline has developed as a result of human interference over a long period and descends as low as 2,000 m, but in some places reaches 2,200-2,300 m. In the subalpine zone there are thickets of dwarf mountain pine and Juniperus sibirica . Above 2,400-2,600 m is a layer of alpine meadows, stony slopes, screes, rocks, etc.

The flora of Pirin, comprising as it does many rare species, is of great interest and beauty. One of the most active flora speciation in Bulgaria is situated in the limestone part of the mountain. Pirin has a mixture of central European, Alpine, Balkan mountain and sub-Mediterranean species, but in addition there are about 30 local endemic species.

There is a wide variety of animal species including many endemic species and glacial relicts among the invertebrate fauna. Threatened bird and mammal species include brown bear, grey wolf, pine marten, rock marten, polecat, badger, otter, wild cat, red deer, roe deer, wild boar, Balkan chamois, golden eagle, capercaillie, hazel grouse, eagle owl, black woodpecker and three-toed woodpecker.

Source : UNESCO/CLT/WHC
Description historique
[Uniquement en anglais]

In 1963 Vikhren National Park (6,212ha) was established in the northern part of the Pirin mountains under Decree No. 3074 of 6 November 1962 of the Committee of Forestry and Forestry Management. In 1976 it was enlarged 27,OOOha and renamed Pirin National Park (Decree No. 1036 of 3 March 1976, Ministry of Forestry). Pirin NP was enlarged to 40,060ha in 1987 (Decree No. 1036 of 17 November, Committee of Environmental Protection at the Council of Ministers. Baevi Doubki Natural Reserve was established in 1934, extended in 1976 and renamed Baevi Doupki - Dzindzeritza (2,873ha) in 1979. It was declared a biosphere reserve in 1977.

Source : évaluation des Organisations consultatives