jump to the content

Réserve naturelle de Srébarna

Srebarna Nature Reserve

The Srebarna Nature Reserve is a freshwater lake adjacent to the Danube and extending over 600 ha. It is the breeding ground of almost 100 species of birds, many of which are rare or endangered. Some 80 other bird species migrate and seek refuge there every winter. Among the most interesting bird species are the Dalmatian pelican, great egret, night heron, purple heron, glossy ibis and white spoonbill.

Réserve naturelle de Srébarna

La réserve naturelle de Srébarna est un lac d’eau douce adjacent au Danube qui s’étend sur plus de 600 ha. Il abrite près de 100 espèces d’oiseaux qui viennent s’y reproduire et dont beaucoup sont rares ou menacées. Quelque 80 autres espèces d’oiseaux s’y réfugient au cours de leur migration chaque hiver. Parmi les espèces d’oiseaux les plus intéressantes, on note le pélican dalmate, le bihoreau gris, l’ibis falcinelle et la spatule blanche.

محميّة سريبارنا الطبيعية

تتألف محميّة سريبارنا الطبيعية من بحيرة من المياه العذبة متاخمة لنهر الدانوب تمتّد على مساحة تفوق 600 هكتار. وتأوي حوالى 100 جنس من الطيور النادرة أو المهددة بالإنقراض بمعظمها والتي تلجأ إلى هذا المكان لتتكاثر. كما يجد 80 صنفاً آخر من الطيور ملاذاً آمناً له في هذه البحيرة خلال هجرته الشتائية. ومن أبرز أجناس الطيور الموجودة، البجع الدلماسي وغراب الليل الرمادي وأبو منجل والملاعقي الأبيض.

source: UNESCO/ERI

斯雷伯尔纳自然保护区

斯雷伯尔纳自然保护区是一处毗邻多瑙河的淡水湖,总面积超过600公顷。有约100种鸟类在这个保护区内生活繁衍,其中许多是稀有濒危鸟类,另外还有大约80种侯鸟每年到这里过冬。这里最重要的鸟类包括达尔马提亚鹈鹕、白鹭、夜苍鹭、紫苍鹭、朱鹭和白篦鹭。

source: UNESCO/ERI

Природный резерват Сребырна

Пресноводное озеро, лежащее вблизи русла Дуная, имеет площадь 600 га. Здесь гнездятся птицы почти 100 видов, многие из которых признаны редкими и исчезающими. Еще примерно 80 видов птиц составляют мигранты, прилетающие сюда на зимовку. Среди наиболее примечательных птиц – кудрявый пеликан, большая белая, рыжая и черная цапли, каравайка, колпица.

source: UNESCO/ERI

Reserva natural de Srebarna

La reserva natural de Srebarna está formada por un lago de agua dulce, adyacente al río Danubio, que se extiende por más de 600 hectáreas. Alberga unas 100 especies de aves que vienen aquí a reproducirse, muchas de las cuales son raras o se hallan en peligro de extinción. Otras 80 especies de aves hallan refugio en la reserva cada invierno, en la época de su migración. Entre las más interesantes cabe destacar el pelícano dálmata, la garza gris, el ibis morito y la espátula blanca.

source: UNESCO/ERI

スレバルナ自然保護区

source: NFUAJ

Natuurreservaat Srebarna

Het Natuurreservaat Srebarna bestaat uit een zoetwatermeer grenzend aan de Donau en strekt zich uit over een gebied van 600 hectare. Het reservaat is hoofdzakelijk opgericht om de rijke diversiteit aan wilde vogels te beschermen, die de helft van de Bulgaarse avifauna vertegenwoordigen. Het reservaat is de broedplaats van bijna 100 vogelsoorten, de meeste daarvan zijn zeldzaam of bedreigd. Voor ongeveer 80 andere migrerende vogelsoorten vormt het elke winter een schuilplek. Een aantal interessante vogelsoorten dat voorkomt in het gebied zijn de Dalmatische pelikaan, de grote zilverreiger, de nachtreiger, de purperreiger, de zwarte ibis en de witte lepelaar.

Source : unesco.nl

  • Anglais
  • Français
  • Arabe
  • Chinois
  • Russe
  • Espagnol
  • Japonais
  • Néerlandais
Valeur universelle exceptionnelle

Brève synthèse

La Réserve naturelle de Srébarna protège un lac et un écosystème de zone humide de 638 ha, situés près du village de Srébarna, sur la rive gauche du Danube. La Réserve comprend le lac et les anciennes terres agricoles au nord du lac, une ceinture de plantations forestières le long du Danube, l’île de Komluka et la zone aquatique enclavée entre l’île et la berge.

La Réserve naturelle de Srébarna est une importante zone humide sur la voie de migration des oiseaux du Paléarctique ouest. Elle offre des aires de nidification à 99 espèces d’oiseaux et un habitat saisonnier à quelque 80 espèces d’oiseaux migrateurs. Le bien est entouré de collines qui forment une frontière naturelle et offrent un moyen idéal d’observer les oiseaux d’eau.

Critère (x) : La Réserve naturelle de Srébarna protège un exemple important d’un type de zone humide largement répandu autrefois en Bulgarie. Elle abrite toute une diversité d’espèces végétales et animales de plus en plus menacées. Cette zone humide est un important site de reproduction, de rassemblement et d’hivernage pour de nombreux oiseaux. Des roselières flottantes et des saulaies inondées constituent d’importantes zones de reproduction pour les oiseaux. À l’extrémité nord du lac, les roselières cèdent peu à peu la place à des prairies humides, tandis que l’on trouve à l’extrémité nord-ouest du lac et le long du Danube des ceintures de forêts riveraines de vieux saules blancs solitaires.

C’est sur la richesse de sa faune aviaire que la Réserve naturelle de Srébarna fonde son importance internationale. Le bien abrite des populations d’oiseaux considérées comme essentielles pour la survie de l’espèce. Il renferme la seule colonie de pélicans dalmates de Bulgarie, ainsi que les plus nombreuses populations reproductrices de quatre autres espèces mondialement menacées: le cormoran pygmée, le fuligule nyroca, le pygargue à queue blanche et le râle des genêts. Srébarna a aussi une importance au niveau européen, en tant qu’abri pour le blongios nain, le crabier chevelu, l’aigrette garzette, la grande aigrette, le héron pourpré, l’ibis falcinelle, la spatule et la tadorne casarca. On y trouve également trois espèces de sternes. Le cormoran pygmée et la bernache à cou roux, mondialement menacés, hivernent dans la Réserve où l’on observe également des populations hivernantes d’oies rieuses, d’oies cendrées et de grives litornes.

Au total, le bien offre un habitat essentiel à 173 espèces d’oiseaux, dont 78 sont à protéger au niveau européen, et neuf sont considérées comme mondialement menacées.

Intégrité

Le bien comprend le plus grand lac subsistant depuis l’assèchement de la zone marécageuse qui longeait le Danube, et était autrefois relié au fleuve avant la construction d’une digue, en 1949. Sa situation actuelle n’est donc pas complètement naturelle: elle est maintenue en l’état par des mesures de gestion des eaux. En 1994, un canal a été construit entre le lac et le Danube, afin d’assurer que le flux annuel du fleuve se jette dans le lac au cours des mois printaniers. La Réserve est une aire strictement protégée où seules la recherche scientifique attentivement contrôlée et des activités de gestion de la conservation peuvent se dérouler à l’intérieur de son périmètre. Le site est relativement peu étendu et la survie des espèces essentielles de la Réserve naturelle de Srébarna ne pourra être assurée qu’à condition que d’autres aires soient également protégées, dans la région et sur ces routes migratoires d’oiseaux.

Le bien est protégé par une zone tampon de 673 ha créée en 2008. Celle-ci est constituée d’une partie de la Réserve naturelle de Srébarna qui se situe hors du périmètre du bien du patrimoine mondial, et de 419 ha de terres entourant la Réserve naturelle de Srébarna, localisées dans une zone protégée avoisinante connue sous le nom de Pelikanite. Cette zone tampon a pour but d’empêcher et de réduire les impacts anthropiques négatifs sur la Réserve.

Eléments requis concernant la protection et la gestion nécessaires au maintien de la valeur universelle exceptionnelle

Le lac de Srébarna a été la première zone humide de Bulgarie à bénéficier d’une protection juridique et d’une reconnaissance internationale. Le lac a été classé comme Réserve en 1948 pour protéger la diversité de ses oiseaux. Selon la loi de 1998 sur les aires protégées de Bulgarie, le bien est classé « Réserve gérée » et propriété exclusive de l’État. La gestion et la surveillance sont assurées par le Ministère de l’Environnement et de l’Eau et ses services régionaux. La Réserve est placée sous la juridiction de l’Inspection régionale de l’Environnement et de l’Eau de la ville de Russe. Outre son inclusion sur la Liste du patrimoine mondial, le lac de Srébarna est également protégé en tant que zone humide d’importance internationale par la Convention de Ramsar, et en tant que Réserve de biosphère de l’UNESCO. En 1989, le lac a été classé zone importante pour l’avifaune par BirdLife International. Ses valeurs sont également reconnues et protégées au niveau européen. Le bien est également inclus dans deux sites Natura 2000 : la zone de protection spéciale de Srébarna et la zone spéciale de conservation Ludogorie-Srébarna.

Le bien exige une gestion active. Il conviendra donc de tenir à jour et d’actualiser un plan de gestion pour guider ce travail. Les principaux objectifs du plan de gestion sont la gestion de la conservation pour protéger ses populations d’oiseaux reproducteurs, et le maintien du rôle du bien comme lieu d’étape pour les oiseaux migrateurs. Des régimes particuliers sont mis en place pour différentes zones de la Réserve, selon leur valeur en termes de conservation. Les exigences de gestion pour le lac sont le maintien et la restauration de son réseau hydrographique dans un état aussi naturel que possible. La gestion de la végétation est également nécessaire pour optimiser la valeur du bien en termes de conservation pour les oiseaux. Il faudra aussi contrôler en permanence l’utilisation humaine et prévenir activement le braconnage et la pêche illégale. Il convient d’effectuer un suivi des activités pour assurer la mise en œuvre du plan de gestion, qui devra être relié à des objectifs ciblés et clairs à définir et actualiser dans le plan de gestion.

La protection des valeurs du bien repose également sur des mesures qui dépassent son périmètre. La zone tampon du bien est importante pour empêcher l’introduction d’espèces végétales ou animales non locales, la pollution due à des déchets domestiques, industriels ou autres, la chasse en période de nidification et de reproduction, le brûlage des roseaux, et autres activités susceptibles de perturber la nidification et la reproduction des colonies d’oiseaux. Certaines de ces questions nécessitent également des mesures qui dépassent la zone tampon du bien. La liaison du bien avec d’autres réserves du côté roumain du Danube, et sur la route migratoire de la région paléarctique ouest de manière plus générale, renforcerait aussi son intégrité et la protection de ses valeurs naturelles.

Description longue
[Uniquement en anglais]

The Srebarna Nature Reserve is a freshwater lake adjacent to the Danube and extending over 600 ha. It is the breeding ground of almost 100 species of bird, many of which are rare or endangered. Some 80 other bird species migrate and seek refuge there every winter. Among the most interesting bird species are the Dalmatian pelican, great egret, night heron, purple heron, glossy ibis and white spoonbill, white-tailed eagle, little cormorant.

The reserve was set up primarily to protect the rich diversity of wildfowl, the bird species represent half of the Bulgarian avifauna. Species found in Srebarna include mute swan, a variety of geese and ducks, red-necked grebe, two of the three European species of marsh tern, and bearded tit. Otter is occasionally found in the reserve. White-fronted goose, red-breasted goose and blue throat have become established as wintering species.

Some 67 plant species can be found in Srebarna Nature Reserve, including water lily and a number of rare marsh plants. Reeds occupy two-thirds of the reserve and form a thick barrier around the lake. They form reed-mace islands which birds use for nesting.

This freshwater lake is situated on the flood plain of the River Danube, to which it was connected until 1949. The disconnection prevented annual flooding and the level of lake falls 1 m per year. However, the lake was reconnected by canal in 1978 with the Danube to prevent water levels from becoming too low and to restore the lake's fish population.

The reserve is affected by a rapid and abnormal development of succession processes due to annual sedimentation of large reed-mace vegetation in the reserve, as well as the insufficient water influence of the Danube. Consequently, the reed-mace islands are extended and increased in thickness so that wild boars, foxes and jackals now pose a threat to both individual birds nests and colonies. A series of upstream interferences, including the Iron Gate Dam, have permanently altered the natural hydrology of the Danube River in this region and that of Srebarna.

Source : UNESCO/CLT/WHC
Description historique
[Uniquement en anglais]

The area was declared a wildfowl refuge in 1942 and established as a nature reserve by the Ministry of Agriculture and Foods on 20 September 1948, Decree No. 2-11-931. It was accepted as a World Heritage site on 7 March 1974, as a Ramsar site on 24 September 1975 and as a biosphere reserve in January 1977.

Source : évaluation des Organisations consultatives