jump to the content

Cathédrale de Spire

Speyer Cathedral

Speyer Cathedral, a basilica with four towers and two domes, was founded by Conrad II in 1030 and remodelled at the end of the 11th century. It is one of the most important Romanesque monuments from the time of the Holy Roman Empire. The cathedral was the burial place of the German emperors for almost 300 years.

Cathédrale de Spire

Fondée par Conrad II en 1030 et transformée à la fin du XIe siècle, la cathédrale de Spire, basilique à quatre tours et deux dômes, est l'un des monuments majeurs de l'art du Saint Empire romain. La cathédrale a été, pendant près de 300 ans, le lieu de sépulture des empereurs allemands.

كاثدرائية شباير

كاثدرائية شباير تأسّست كاتدرائية شباير على يد كونراد الثاني في العام 1030 وطرأ عليها تحويل هام في نهاية القرن الحادي عشر. إنها بازيليك بابراج أربعة وقبّتين وهي من أهم النصب التي تعود الى فن الامبراطورية الرومانية المقدسة. وقد كانت الكاثدرائية خلال 300 سنة تقريباً مدفن أباطرة ألمانيا.

source: UNESCO/ERI

施佩耶尔大教堂

施佩耶尔大教堂最初是由康拉德二世(Conrad II)于1030年组织修建的,后于11世纪末进行了一次重修。大教堂的主要部分包括长方形教堂、四个角塔和两个拱形顶。这是神圣罗马帝国时代最著名的罗马式建筑之一。在近300年的历史中,德国皇帝都安葬在这里。

source: UNESCO/ERI

Кафедральный собор в городе Шпайер

Кафедральный собор в Шпайере - базилика с четырьмя башнями и двумя куполами - была заложена Конрадом II в 1030 г. и реконструирована в конце XI в. Это один из наиболее значительных памятников в романском стиле периода Священной Римской империи. Собор был местом погребения германских императоров в течение почти 300 лет.

source: UNESCO/ERI

Catedral de Spira

Fundada por Conrado II en 1030 y remodelada a fines del siglo XI, la Catedral de Spira es una basílica de cuatro torres y dos cúpulas. Es uno de los monumentos románicos más importantes del Sacro Imperio Romano Germánico. Durante tres siglos años fue el lugar de sepultura de los emperadores alemanes.

source: UNESCO/ERI

シュパイヤー大聖堂

source: NFUAJ

Dom van Speyer

Conrad II legde in 1030 de basis van de dom van Speyer, een basiliek met vier torens en twee koepels, die verbouwd werd aan het einde van de 11e eeuw. Het is een van de belangrijkste Romaanse monumenten uit de tijd van het Heilige Roomse rijk. De kathedraal was de begraafplaats van de Duitse keizers gedurende bijna 300 jaar. De dom van Speyer is het eerste bekende bouwwerk met een galerij die het hele gebouw omringt. Het ontwerp van de basiliek had veel invloed op de verdere ontwikkeling van de Romaanse bouwkunst tijdens de 11e en 12e eeuw.

Source : unesco.nl

  • Anglais
  • Français
  • Arabe
  • Chinois
  • Russe
  • Espagnol
  • Japonais
  • Néerlandais
Valeur universelle exceptionnelle

Brève synthèse 

La Cathédrale de Spire, dans le sud-ouest de l'Allemagne, est une basilique à quatre tours et deux dômes, et à toit plat. Elle fut fondée par Conrad II en 1030, probablement peu de temps après son couronnement comme empereur. Elle fut reconstruite par Henri IV, après sa réconciliation avec la papauté en 1077, et devint la première et la plus importante église à voûte en Europe. La Cathédrale a été le lieu de sépulture des empereurs allemands pendant près de 300 ans. La Cathédrale de Spire est l’un des exemples les plus significatifs de l'architecture romane en Europe, du point de vue historique, artistique et architectural. C'est, en raison de ses proportions, la plus grande et, en raison de l'histoire à laquelle elle est liée, la plus importante.

La Cathédrale reflète et autoproclame l'étendue du pouvoir impérial au cours de la période salienne (1024-1125) ; elle a été construite expressément pour faire concurrence à l'Abbaye de Cluny et symboliser l'opposition à la papauté. La Cathédrale reprend la structure générale de celle de Saint-Michel d’Hildesheim et porte à sa perfection un type de plan fréquent dans la vallée du Rhin. Ce plan se caractérise par l'équilibre entre blocs est et ouest et par l’emplacement symétrique et singulier de ses tours qui encadrent la masse formée par la nef et le transept. Sous Henri IV, des rénovations et des extensions furent entreprises. La Cathédrale de Spire est le premier édifice connu qui soit entièrement entouré par une galerie. Le système d'arcades ajoutées au cours de ces travaux de rénovation est également une première dans l'histoire de l'architecture. La Cathédrale se distingue de toutes les églises romanes contemporaines et plus tardives en Allemagne par la taille et la richesse de ses sculptures, certaines créées par les sculpteurs italiens ; elle a eu une profonde influence sur la forme de leur plan et de leur voûte. Aujourd'hui, après la destruction de l'Abbaye de Cluny, la Cathédrale de Spire est la plus grande église romane du monde. De même, sa crypte, consacrée en 1041, est la plus grande de l'époque romane. Pas moins de huit empereurs et rois germains du Moyen Age ont été enterrés sous ses voûtes, de Conrad II à Albrecht de Habsbourg en 1309. En 1689, la Cathédrale fut gravement endommagée par un incendie. La reconstruction des fenêtres ouest de la nef de 1772 à 1778, copies presque archéologiquement exactes de la structure d'origine, peut être considérée comme l'une des premières grandes réussites de restauration des monuments en Europe. Le bloc ouest, reconstruit de 1854 à 1858, par Heinrich Hübsch, sur les anciennes fondations, est, en revanche, un témoignage d’interprétation romantique du Moyen Age et comme telle une réalisation indépendante du XIXe siècle. Le roi Louis I de Bavière commissionna les peintures de l’intérieur en style Nazaréen tardif par l'école de Johannes Schraudolph et de Josef Schwarzmann de 1846 à 1853.

Critère (ii): La Cathédrale de Spire a exercé une influence considérable non seulement sur le développement de l'architecture romane aux XIe et XIIe siècles, mais aussi sur l'évolution des doctrines de restauration en Allemagne, en Europe et dans le monde du XVIIIe siècle à nos jours.

Intégrité

A part les sept fenêtres occidentales de la nef et le bloc ouest, la structure médiévale est d’origine. Après le grave incendie en 1689, les sept fenêtres occidentales de la nef durent être reconstruites (1772-1778) ; elles sont une copie exacte de la structure d'origine. Le bloc ouest, qui remplace la structure médiévale et l'ajout de la fin du XVIIIe siècle, est une addition de la période de 1854 à 1858. Dans le cadre de la campagne de restauration complète entreprise entre 1957 et 1972, l'intérieur romain d'origine a été restitué en supprimant les modifications et ajouts de la période baroque et du XIXe siècle.

Authenticité

En termes de forme, de conception, d’utilisation et de fonction, la Cathédrale de Spire reflète toujours l'essence de l'une des plus importantes églises romanes en Europe. L'histoire et les méthodes de sa restauration reflètent l'évolution des principes de restauration.

Éléments requis en matière de protection et de gestion

Le bien est protégé par la législation régionale et nationale. Il est géré sous la responsabilité du Chapitre de la Cathédrale par l'Administration de la Construction de la Cathédrale (Dombauamt). Ceux-ci agissent en concertation avec les autorités de conservation des monuments historiques et un Comité scientifique.

L'Administration de Construction de la Cathédrale est chargée de son entretien permanent. Le système de gestion se compose d'un ensemble de mesures de conservation et d'entretien respectant la fonction liturgique.

Description longue

La cathédrale de Spire a exercé une influence considérable sur le développement de l'architecture romane aux XIe et XIIe siècles, mais aussi sur l'histoire des principes de restauration en Allemagne, en Europe et dans le monde entier, depuis le XVIIIe siècle jusqu'à nos jours.

La cathédrale, avec celles de Worms et de Mayence, est un monument majeur de l'art roman : c'est le plus important par sa taille, et le plus significatif par son histoire, puisque c'était le lieu de sépulture des empereurs saliens.

La cathédrale, consacrée à sainte Marie et à saint Stéphane, a été fondée par Conrad II, et construite essentiellement entre 1030 et 1106. Elle reprend le plan général de celle de Saint-Michel d'Hildesheim, et porte à sa perfection un type d'édifice fréquent dans la vallée du Rhin, qui se caractérise par l'équilibre entre blocs oriental et occidental, et par l'emplacement symétrique et singulier de ses tours, qui encadrent la masse formée par la nef et le transept. L'édifice a subi une rénovation et une extension sous Henri IV.

La cathédrale de Spire est le premier édifice connu de ce type qui soit entièrement entouré par une galerie. Le système d'arcades ajouté au moment de sa rénovation fut aussi le premier de toute l'histoire de l'architecture.

La cathédrale fut gravement endommagée par un incendie en 1689. Après cette catastrophe, l'architecte I. M. Neumann tenta de la reconstruire en style roman, au XVIIIe siècle, mais non sans inventer à cette occasion un Westwerk baroque (1772-1778). Le roi Louis Ier de Bavière commissionna les peintures de l'intérieur ; de 1846 à 1853, des peintres de l'école de Johannes Schraudolph et de Josef Schwarzmann complétèrent le décor en style nazaréen tardif.

La partie construite sous Henri IV a été remplacée en 1854-1858 par un bloc occidental, pastiche de style roman adapté au goût du jour. Au cours de cette même période, tout l'intérieur fut lourdement décoré de grands panneaux historiques et de peintures décoratives de style néoroman, attribuées à Schraudolph et à son atelier.

À partir de 1857, on entreprit de déposer les peintures et les couches de stuc peint pour restaurer la cathédrale dans son état du XIe siècle. La crypte, qui a conservé sa physionomie d'origine jusqu'à nos jours, est particulièrement intéressante : elle abrite des tombeaux, dont ceux de non moins de huit empereurs et rois germains du Moyen Âge, qui y ont été enterrés entre 1039 et 1309. On y trouve notamment celui de l'empereur Conrad II, qui dut être enterré ailleurs pendant deux ans, après sa mort, survenue alors que la crypte n'était pas encore achevée.

Un grand bassin en pierre, d'une capacité de 1 560 litres, se trouve sur la place qui fait face au principal portail de la cathédrale. Cette fontaine symbolisait autrefois la limite entre le diocèse et la ville.

La cathédrale de Spire est l'un des plus importants monuments romans de l'époque du Saint Empire romain, et son imposante basilique voûtée à trois nefs représente le sommet d'un style architectural qui était appelé à exercer une très grande influence sur l'architecture romane, au cours des XIe et XIIe siècles.

Source : UNESCO/CLT/WHC