English Français

Palais et parc de Fontainebleau

Palace and Park of Fontainebleau

Used by the kings of France from the 12th century, the medieval royal hunting lodge of Fontainebleau, standing at the heart of a vast forest in the Ile-de-France, was transformed, enlarged and embellished in the 16th century by François I, who wanted to make a 'New Rome' of it. Surrounded by an immense park, the Italianate palace combines Renaissance and French artistic traditions.

La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

Palais et parc de Fontainebleau

Utilisée par les rois de France dès le XIIe siècle, la résidence de chasse de Fontainebleau, au cœur d'une grande forêt de l'Île-de-France, fut transformée, agrandie et embellie au XVIe siècle par François Ier qui voulait en faire une « nouvelle Rome ». Entouré d'un vaste parc, le château, inspiré de modèles italiens, fut un lieu de rencontre entre l'art de la Renaissance et les traditions françaises.

La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

حديقة وقصر فونتانبلو

عمل الملك فرنسوا الأول على تحويل وتوسيع وتزيين مقرّ صيد فونتانبلو الذي استخدمه ملوك فرنسا منذ القرن الثاني عشر ووالواقع وسط غابة شاسعة في جزيرة فرنسا، وقد أراد أن يجعل منه روما جديدة. وتحوّل القصر الذي تحيط به حديقة شاسعة والمستوحى من نماذج إيطالية إلى مركز تلاقي بين فن النهضة والعادات الفرنسية.

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

奥莫低谷

奥莫低谷位于图阿卡那湖(Lake Turkana)附近,是世界上著名的史前文化遗址。在这里发现的许多化石,特别是人类股薄肌(Homo gracilis),对人类进化研究具有重要意义。

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

Дворец и парк Фонтенбло

Существовавшая с XII в. средневековая королевская охотничья резиденция Фонтенбло, находящаяся посреди обширных лесов в регионе Иль-де-Франс, была перестроена, расширена и украшена в XVI в. Франциском I, который хотел сделать ее "Новым Римом". Дворец, окруженный огромным парком и выполненный в итальянском стиле, сочетает в себе черты Возрождения и французские художественные традиции.

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

Palacio y parque de Fontainebleau

Situado en el corazón de un gran bosque de la región de Île-de-France, este palacio fue en sus orígenes un pabellón de caza utilizado por los monarcas franceses desde el siglo XII. En el siglo XVI, el rey Francisco I lo transformo, amplió y embelleció, porque pretendía hacer de él una “nueva Roma”. Su edificio de inspiración italiana, rodeado por un vasto parque, es el resultado del encuentro entre el arte del Renacimiento y las tradiciones artísticas francesas.

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

フォンテーヌブローの宮殿と庭園

source: NFUAJ

Paleis en park van Fontainebleau

Het middeleeuwse koninklijke jachthuis van Fontainebleau werd vanaf de 12e eeuw gebruikt door de koningen van Frankrijk. Het staat in het hart van een uitgestrekt bos in de regio Île-de-France. In de 16e eeuw heeft François I het koninklijke complex getransformeerd, uitgebreid en verfraaid omdat hij er een ‘Nieuw Rome’ van wilde maken. Vanaf toen was het een van de belangrijkste en meest prestigieuze verblijfplaatsen van het Franse Hof. Het Italiaansachtige paleis is omgeven door een immens park en combineert Renaissance en Franse artistieke tradities. De architectuur en inrichting van het Paleis van Fontainebleau hebben grote invloed uitgeoefend op de artistieke evolutie in Frankrijk en Europa.

Source : unesco.nl

  • Anglais
  • Français
  • Arabe
  • Chinois
  • Russe
  • Espagnol
  • Japonais
  • Néerlandais
Palais et parc de Fontainebleau (France) © Editions Gelbart
Valeur universelle exceptionnelle

Brève synthèse

Utilisée par les rois de France dès le XIIe siècle, la résidence de chasse de Fontainebleau, située au cœur d’une grande forêt de l'Île-de-France en Seine-et-Marne, fut transformée, agrandie et embellie au XVIe siècle par le roi François Ier, qui voulait en faire une « nouvelle Rome ». Entouré d’un vaste parc, le château, auquel contribuèrent de notables artistes italiens, fut un lieu de rencontre entre l’art de la Renaissance et les traditions françaises. Le besoin d’agrandir et de décorer cet immense palais créa les conditions de l’existence d’un véritable milieu artistique.

La construction du palais commença en 1528. Différentes modifications ultérieures entreprises par ses successeurs et menées à des échelles diverses jusqu’au XIXe siècle ont forgé la physionomie actuelle du complexe, qui se compose aujourd’hui de cinq cours disposées de manière irrégulière et entourées de corps de bâtiment et de jardins.

Le premier bâtiment a été construit entre 1528 et 1540 sous la direction de Gilles Le Breton, l’auteur de la cour Ovale dans la partie orientale du château. De 1533 à 1540, Rosso travailla sur le décor peint et les stucs de la galerie de François Ier, et réalisa un ambitieux programme iconographique dans lequel les thèmes de l'illustration de la monarchie étaient véhiculés par les fables et les mythes du monde gréco-romain. Francesco Primaticcio, « Le Primatice », moula les plus célèbres bronzes de la Rome antique pour le décor. Il consacra la phase la plus féconde de sa carrière à Fontainebleau où il travailla aux fresques de la salle de bal, à la chambre de la duchesse d’Étampes et à la galerie d’Ulysse. Très peu des salles qu’il a décorées ont survécu, mais on conserve le souvenir de ses créations grâce aux dessins et aux gravures qui ont exercé une influence considérable sur son temps. Nicolo dell'Abbate collabora avec lui. Fontainebleau est associé au souvenir d’autres artistes : un Hercule de Michel-Ange se dressait dans la cour de la Fontaine ; Benvenuto Cellini conçut sa nymphe de Fontainebleau pour la porte Dorée ; Serlio dessina les plans de différentes parties du palais, et conçut l’entrée de la fontaine Belle-Eau avec sa grotte rustique reposant sur des télamons.

Ce contact avec des architectes, peintres et sculpteurs italiens poussa les artistes français à transformer leur propre pratique. Si Gilles Le Breton, au début des travaux, paraît avoir échappé à leur influence, Fontainebleau fut une révélation pour Philibert de l’Orme, puis pour Androuet du Cerceau. La leçon des peintres italiens inspira encore une autre génération d’artistes, celle de la seconde école de Fontainebleau, avec Toussaint Dubreuilh, Ambroise Dubois et Martin Fréminet. Le besoin d'agrandir et de décorer cet immense palais créa les conditions nécessaires pour l’existence d’un milieu artistique actif dans le courant du XVIIe siècle. Les artistes italiens appelés par le roi, peintres, sculpteurs et architectes, ont orienté de façon décisive et durable l’art de la Renaissance française, à laquelle ils ont donné ses plus précieux et prestigieux modèles.

Les jardins de Fontainebleau ont également connu des transformations importantes au fil des siècles. À l’est, le Grand Jardin, composé à l’origine d’une série de parterres de fleurs carrés séparés par un canal, fut redessiné par Le Nôtre et peu à peu simplifié avant de prendre sa physionomie actuelle, avec ses quatre parterres de pelouse délimités par des fleurs.

Résidence jusqu’au XIXe siècle des souverains français, qui l’ont constamment entretenue et enrichie d’apports artistiques, le château de Fontainebleau est en outre associé à l’Histoire, par des évènements marquants qui s’y sont déroulés tel que la révocation de l’édit de Nantes, en 1685, et l’abdication de Napoléon Ier, en 1814.

Critère (ii) : L’architecture et le décor du château de Fontainebleau ont exercé une influence considérable sur l’évolution des arts en France et en Europe. Les artistes italiens appelés par le roi, peintres, sculpteurs et architectes, ont orienté de façon décisive et durable l’art de la Renaissance française, à laquelle ils ont donné ses plus précieux et prestigieux modèles.

Critère (vi) : Le palais et le parc de Fontainebleau, résidence royale majeure pendant quatre siècles, sont associés à des événements de l’histoire de France ayant une importance universelle exceptionnelle, tels que la révocation de l’édit de Nantes par Louis XIV en 1685 et l’abdication de l'empereur Napoléon Ier en 1814.

Intégrité

Le palais et le parc de Fontainebleau furent, jusqu’au XIXe siècle, la résidence des souverains français qui les ont constamment entretenus et enrichis d’apports artistiques.

Fontainebleau a conservé la marque de chaque règne et de chaque style : François Ier, Henri IV, Louis XIII, Louis XV et Louis XVI, souverains qui n'ont pas épargné leurs efforts pour embellir ce palais royal, que Napoléon Ier préférait à tout autre.

Authenticité 

Constamment entretenu et occupé, demeuré résidence royale ou impériale jusqu’à la fin du Second Empire, le palais de Fontainebleau a connu de nombreuses modifications et modernisations au cours des siècles, qui n’ont pas altéré son authenticité. Au XXe siècle, de nombreuses interventions ont visé à dégager ou restaurer les parties les plus significatives du palais de la Renaissance et leurs décors.

Éléments requis en matière de protection et de gestion

Propriété de l’Etat, le bien Palais et parc de Fontainebleau est intégralement protégé au titre du code du Patrimoine. Classé au titre des monuments historiques, il génère un périmètre de protection de 500 m. Un projet de zone tampon est en cours d’élaboration.

Un établissement public, placé sous la tutelle du ministère de la culture et de la communication, assure sa gestion, sa conservation et sa valorisation auprès du public. Un schéma directeur, approuvé par le ministère de la Culture et de la communication en 2014, est mis en œuvre pour la période 2015-2026. Il prévoit notamment un programme de conservation, restauration et restructuration, une rénovation des jardins, du parc et des ouvrages hydrauliques, une amélioration de l’accueil des visiteurs et des conditions de travail du personnel, ainsi que de la sécurité des personnes et des biens.