English Français

Ensemble archéologique frontalier de Hedeby et du Danevirke

Archaeological Border complex of Hedeby and the Danevirke

The archaeological site of Hedeby consists of the remains of an emporium – or trading town – containing traces of roads, buildings, cemeteries and a harbour dating back to the 1st and early 2nd millennia CE. It is enclosed by part of the Danevirke, a line of fortification crossing the Schleswig isthmus, which separates the Jutland Peninsula from the rest of the European mainland. Because of its unique situation between the Frankish Empire in the South and the Danish Kingdom in the North, Hedeby became a trading hub between continental Europe and Scandinavia and between the North Sea and the Baltic Sea. Because of its rich and well preserved archaeological material, it has become a key site for the interpretation of economic, social and historical developments in Europe during the Viking age.

La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

Ensemble archéologique frontalier de Hedeby et du Danevirke

Hedeby est un site archéologique comprenant les vestiges d’un emporium - ou ville commerciale -  contenant des traces de rues, de bâtiments, de cimetières et d’un port qui remontent au Ier et au début du IIe millénaire de notre ère. Il est entouré par une partie du Danevirke, une ligne de fortification traversant l’isthme du Schleswig, qui sépare la péninsule du Jutland du reste de l’Europe continentale. En raison de sa situation unique entre l’Empire franc au sud et le royaume danois au nord, Hedeby devint une plaque tournante entre l’Europe continentale et la Scandinavie, et entre la mer du Nord et la mer Baltique. En raison de son matériel archéologique riche et bien conservé, le bien est essentiel pour l’interprétation des évolutions économiques, sociales et historiques en Europe à l’ère viking.

La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

مجمع هيديبي ودانيفيرك الأثري الحدودي

يحتوي موقع هيديبي الأثري على بقايا مجمع تجاري أو مدينة تجارية، ومنها مثلاً: آثار لشوارع ومباني ومدافن وميناء تعود للألفية الأولى وبدايات الألفية الثانية من تاريخنا. ويحيط بالموقع جزء من خط دانيفيرك الحدودي 

الدفاعي الذي يعبر مضيق شليسفيج الذي يفصل شبه جزيرة يوتلاند عن أوروبا القارية. وأصبح الهيديبي، بفضل موقعه الفريد بين الإمبراطورية الفرانكية (مملكة الفرانك) من الجنوب ومملكة الدنمارك من الشمال، نقطة عبور بين أوروبا القارية وشبه جزيرة إسكندنافيا، وبين بحر الشمال وبحر البلطيق. ويحتوي على ممتلكات أثريّة غنية في حالة جيّدة، الأمر الذي يجعله أساسياً لفهم التطورات الاقتصادية والاجتماعية والتاريخية في أوروبا في عصر الفايكنغ.

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

赫德比边境古景观及土墙
赫德比的考古遗址由一座包含道路、建筑、墓地的贸易集镇和一个古海港,其历史可追溯至公元1世纪初和公元2世纪初期 。整个遗迹被丹尼维尔克防御工事包围,该防御工事是穿过石勒苏益格地峡、将日德兰半岛与欧洲大陆其他地区隔开的一条防御线。这里位于南部法兰克帝国与北部丹麦王国之间,独特的地理位置使赫德比成为欧洲大陆与斯堪的纳维亚之间,以及北海与波罗的海之间的贸易枢纽。由于考古资料丰富且保存完好,它已成为解读维京时代欧洲经济、社会和历史发展的重要遗产。

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

Пограничный археологический ландшафт Хедебю и Даневирке
Хедебю – это археологический объект, включающий остатки эмпориума, или торгового города, со следами улиц, зданий, кладбищ и порта, относящегося к первому и началу второго тысячелетия нашей эры. Хедебю окружен частью Даневирке, линии оборонительных укреплений, пересекающей Шлезвигский перешеек, который отделяет полуостров Ютландия от остальной части континентальной Европы. Благодаря своему уникальному расположению между Франкской империей на юге и Датским королевством на севере, Хедебю стал перевалочным пунктом между континентальной Европой и Скандинавией, а также между Северным и Балтийским морями. Благодаря своему богатому и хорошо сохранившемуся археологическому наследию этот объект имеет важное значение для осмысления экономических, социальных и политических событий в Европе в эпоху викингов.

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

Conjunto arqueológico fronterizo de Hedeby y la Danevirke

Hedeby es un sitio arqueológico con vestigios de un antiguo emporio que muestran trazados de calles, así como edificios, cementerios y un puerto construidos durante el primer milenio de nuestra era y principios del segundo. El sitio está rodeado por un segmento de la Danevirke, línea de fortificaciones que atraviesa el istmo de Schleswig, cuya angostura separa la Península de Jutlandia del resto del continente europeo. Por su excepcional situación entre el Imperio Franco, al sur, y el Reino de Dinamarca, al norte, Hedeby se convirtió en un importante eje del comercio entre Escandinavia y el resto de Europa, por un lado, y entre el Mar del Norte y el Mar Báltico, por otro lado. La abundancia de material arqueológico del sitio y su excelente conservación han hecho de Hedeby un lugar esencial para poder interpretar la evolución histórica y socioeconómica de Europa en la época de los vikingos.

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

  • Anglais
  • Français
  • Arabe
  • Chinois
  • Russe
  • Espagnol
Le mur courbé du Danevirke © Archäologisches Landesamt Schleswig-Holstein
Valeur universelle exceptionnelle

Brève synthèse

Le centre de commerce de Hedeby et le système défensif du Danevirke consistent en un ensemble spatialement cohérent composé d’ouvrages en terre, de murs et fossés, d’un établissement, de cimetières et d’un port, ces éléments reliés entre eux ayant été implantés sur l’isthme du Schleswig de la péninsule du Jutland au cours du Ier  et au début du IIe millénaire de notre ère. Cette situation géographique singulière créa un lien stratégique entre la Scandinavie, le continent européen, la mer du Nord et la mer Baltique. Un bras de la mer Baltique, des rivières et de vastes plaines marécageuses resserrèrent le passage nord-sud vers la péninsule, fournissant en même temps la route la plus courte et la plus sûre d’une mer à l’autre à travers un étroit pont terrestre.

En raison de sa situation unique dans la région frontalière entre l’Empire franc au sud et le royaume danois au nord, Hedeby devint la principale plaque tournante commerciale entre l’Europe continentale et la Scandinavie, ainsi qu’entre la mer du Nord et la mer Baltique. Pendant plus de trois siècles – tout au long de l’ère viking – Hedeby compta parmi les emporia les plus grands et les plus importants – les nouvelles villes commerçantes qui se développèrent en Europe occidentale et septentrionale. Au Xe siècle, Hedeby fut intégré dans les ouvrages défensifs en terre du Danevirke qui contrôlaient la région frontalière et le portage.

L’importance de la situation de Hedeby du point de vue de la frontière et du portage est présentée au travers des grandes quantités de produits importés depuis des lieux éloignés parmi les riches collections de Hedeby. Les témoignages archéologiques, dont de grandes quantités de découvertes organiques, fournissent un aperçu exceptionnel sur l’extension des réseaux commerciaux et des échanges interculturels, de même que sur le développement des villes en Europe du Nord et des élites scandinaves du VIIIe au XIe siècle.

Les attributs du bien comprennent les vestiges archéologiques de Hedeby, dont des traces de routes, de structures et de cimetières. Dans le port adjacent à la ville, il existe des gisements archéologiques associés aux jetées qui s’étendaient dans l’eau et quatre épaves connues. Hedeby est entouré par un rempart semi-circulaire et dominé par un fort de colline. Trois pierres runiques ont été découvertes à proximité. Les attributs associés au Danevirke comprennent des portions du mur courbe, du mur principal, du mur nord, du mur de raccordement, du Kovirke, des ouvrages en mer et du mur est, avec soit des vestiges en surface, soit des traces archéologiques en sous-sol ou sous l’eau.

Critère (iii) : Hedeby et le Danevirke étaient conjointement au centre des réseaux de commerce essentiellement maritime, et des échanges entre l’Europe occidentale et septentrionale, ainsi qu’au cœur de la région frontalière entre le royaume danois et l’Empire franc, et ce pendant plusieurs siècles. Ils délivrent un témoignage exceptionnel sur les échanges et le commerce entre des peuples aux traditions culturelles diverses en Europe du VIIIe au XIe siècle. En raison de leur matériel archéologique riche et extrêmement bien conservé, ils sont devenus des sites scientifiques essentiels pour l’interprétation d’un large éventail d’évolutions économiques, sociales et historiques en Europe à l’ère viking.

Critère (iv) : Hedeby a facilité les échanges entre les réseaux de commerce s’étendant sur le continent européen et – en conjonction avec le Danevirke – contrôlait les routes commerciales, l’économie et le territoire au carrefour entre le royaume danois émergent et les royaumes et peuples de l’Europe continentale. Le témoignage archéologique souligne l'importance de Hedeby et du Danevirke en tant qu’exemple d’un centre urbain commerçant relié à un système défensif à grande échelle dans une zone frontalière située au cœur des principales voies de commerce, maritimes et terrestres, du VIIIe au XIe siècle.

Intégrité

Hedeby et le Danevirke comprennent des sites et des structures archéologiques du VIe au XIIe siècle, qui représentent une ville commerçante et un ensemble de murs défensifs associé. La zone contient tous les éléments qui représentent les valeurs du bien – les monuments et remparts, les lieux significatifs et tous les vestiges archéologiques qui illustrent la longue histoire de l’ensemble de Hedeby-Danevirke. Les éléments constitutifs représentant le Danevirke reflètent les phases de la construction et l’évolution des ouvrages défensifs, au fur et à mesure que des sections furent reconstruites et de nouveaux tronçons des murs bâtis. La zone tampon est une entité de protection et de gestion qui préserve des bassins visuels importants et garantit le maintien des principaux éléments de la zone à l’avenir.

Authenticité

Les conditions d’authenticité du bien ont été remplies en ce qui concerne la forme, la conception, les matériaux et la substance des monuments. La ville de Hedeby n’a pas été habitée ni reconstruite de quelque autre manière depuis qu’elle a été abandonnée, ce qui garantit l’authenticité de ses gisements archéologiques. Environ 95 % de ses vestiges n’ont pas encore fait l’objet de fouilles et les 5 % restants ont été étudiés à l’aide de méthodes et d’analyses archéologiques établies. Le Danevirke a également été complètement documenté et n’a connu de reconstruction que sur les bastions du XIXe siècle, dont les vestiges se distinguent clairement des sections du mur plus anciennes.

Éléments requis en matière de protection et de gestion  

Le bien, sa zone tampon et son cadre plus large sont protégés par les systèmes légaux en place (par ex. monuments classés, zones de protection de la nature, zones de protection du paysage). De plus, la majorité des sites appartiennent à des organismes publics. Les valeurs des sites sont également prises en compte et respectées dans les processus publics de planification. Les différents mécanismes de protection et de planification et les lois qui s’appliquent directement au paysage sont suffisants pour garantir la protection et la préservation de la valeur universelle exceptionnelle du bien. Le financement de la gestion des sites du bien est assuré par le Land de Schleswig-Holstein et d’autres propriétaires publics.

Un plan de gestion des sites a été mis en œuvre en 2014. Toutes les parties prenantes importantes ont souscrit aux objectifs de protection, de préservation, de suivi et de promotion de la valeur universelle exceptionnelle du bien. Les valeurs, les attributs, l’intégrité et l’authenticité du bien sont sauvegardés et gérés dans le cadre du plan. À long terme, les enjeux fondamentaux de la gestion sont d’accroître la sensibilisation à la valeur de Hedeby et du Danevirke en tant que paysage archéologique et d’assurer le maintien de cette valeur par toutes les parties prenantes importantes participant à sa gestion. Le plan de gestion vise à intégrer davantage Hedeby et le Danevirke dans leurs cadres culturel, social, écologique et économique et d’augmenter leur valeur sociale afin de promouvoir le développement durable dans la région. Les futures menaces sur le paysage, telles que les éoliennes, l’utilisation des terres, les développements résidentiels et l’impact des visiteurs ainsi que des agents naturels comme les plantes et les activités des animaux doivent être traités de manière collaborative. Certaines menaces spécifiques comme les dégâts sur le mur de Valdemar dus à son exposition ou à des dommages nécessitent un suivi et des mesures d’atténuation à intervalles réguliers.