English Français

Désert de Lout

Lut Desert

The Lut Desert, or Dasht-e-Lut, is located in the south-east of the country. Between June and October, this arid subtropical area is swept by strong winds, which transport sediment and cause aeolian erosion on a colossal scale. Consequently, the site presents some of the most spectacular examples of aeolian yardang landforms (massive corrugated ridges). It also contains extensive stony deserts and dune fields. The property represents an exceptional example of ongoing geological processes. 

La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

Désert de Lout

Le désert de Lout, ou Dasht-e-Lut, se trouve dans le sud-est du pays. Entre juin et octobre, cette zone subtropicale aride est balayée par des vents violents qui transportent des sédiments et provoquent une érosion éolienne à une échelle colossale. De fait, le site présente certains des exemples les plus spectaculaires de reliefs éoliens de yardangs (crêtes ondulées massives). Il se compose aussi de vastes déserts de pierre et de champs de dunes. Le bien forme un exemple exceptionnel de processus géologiques en cours. 

La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

صحراء لوط
تقع صحراء لوط جنوب شرق الجمهوريّة الإسلاميّة الإيرانيّة. وشهدت هذه المنطقة الرطبة شبه الاستوائيّة بين شهري حزيران/ يونيو وتشرين الأول/ اكتوبر رياحاً قويّة حاملة معها الرواسب ما أدّى إلى تعرية المكان على نطاق واسع. والمعروف أن الموقع يجسّد مثالاً مذهلاً على النقوش الناجمة عن التعرية الريحيّة مثل التلال المتموّجة. كما يوجد في الموقع صحاري صخريّة شاسعة بالإضافة إلى مساحات كبيرة من الكثبان الرمليّة. ويشكّل هذا الموقع واحداً من الأمثلة الاستثنائية على التحولات الجيولوجيّة في وقتنا الحاضر.

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

卢特沙漠

又名Dasht-e-Lut,位于伊朗东南部。在六月至十月间,这一亚热带潮湿地区经常有大风,使沉积物输送堆积,造就了大范围的风蚀景观,呈现出极为壮观的风蚀雅丹地貌(大规模起伏的垄脊),还有广袤的石漠和沙丘。这处遗产地代表了一种典型地质过程。

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

Пустыня Лут
Пустыня Лут, также известная как Деште-Лут, расположена на юго-востоке Ирана. С июня по октябрь эта влажная субтропическая зона подвержена сильным ветрам, которые вызывают масштабную ветровую эрозию и формируют осадочные отложения. В связи с этим в пустыне Лут образовались чрезвычайно живописные «ярданги» - эоловые формы рельефа, представляющие собой массивные волнообразные гребни. На территории объекта также находятся обширные каменистые пустыни и дюны. Пустыня Лут служит исключительным примером динамических геологических процессов.

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

Desierto de Lut
Situado al sudeste del país, el desierto de Lut (“Dasht-e-Lut”) es una zona subtropical húmeda azotada entre junio y septiembre por vientos de gran fuerza que transportan sedimentos y provocan una erosión eólica de proporciones colosales. En este sitio se pueden observar algunos de los más espectaculares relieves eólicos formados por crestas onduladas masivas (“yardangs”), así como vastos desiertos de piedra y un campo de dunas, que constituyen en su conjunto un ejemplo excepcional de procesos geológicos en curso de evolución.

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

ルート砂漠
多彩な表情を見せる地球上で最も暑い場所。イラン南東部に位置するルート砂漠は、70.7度の気温を記録したことがある、世界で最も暑い乾燥地の一つ。毎年6月から10月にかけて北北西の強風が吹き、その結果、世界で最も規模が大きく、壮大な波のようなヤルダン風食地形が見られ、これは宇宙からも見える。また、広大な礫砂漠や砂海もあり、さまざまな形の砂丘や海水が蒸発してできた塩原などの地形、木の周囲に砂丘が形成されたネブカと呼ばれる地形の世界最大級の例など、多様で壮観な乾燥地形が見られる場所である。

source: NFUAJ

Dasht-e Lut woestijn

De Dasht-e Lut woestijn, is gelegen in het zuidoosten van Iran. Tussen juni en oktober wordt dit dorre subtropische gebied geteisterd door sterke winden die sedimenten transporteren en op kolossale schaal erosie veroorzaken. Als gevolg hiervan kent het gebied sommige van de meest spectaculaire voorbeelden van door winderosie veroorzaakte yardangs (geribbelde bergruggen). Verder bevat het gebied uitvoerige steenwoestijnen en plekken met zandduinen. De Dasht-e Lut woestijn is een toonbeeld van de voortgang van geologische processen.

Source : unesco.nl

  • Anglais
  • Français
  • Arabe
  • Chinois
  • Russe
  • Espagnol
  • Japonais
  • Néerlandais
Désert de Lout © Naser Mizban
Valeur universelle exceptionnelle

Brève synthèse

Le Désert de Lout se trouve dans le sud-est de la République islamique d’Iran, une zone continentale subtropicale aride, remarquable pour la riche diversité de ses reliefs désertiques spectaculaires. Couvrant 2 278 015 ha, cette zone est vaste et entourée d’une zone tampon de 1 794 134 ha. En langue perse, « Lut » fait référence à des terres dénudées, dépourvues d’eau et de végétation. Le bien est situé dans un bassin intérieur cerné de montagnes, c’est-à-dire dans une ombre pluviométrique. Cette situation conjuguée à de très hautes températures donne un climat hyperaride. La région connaît souvent les températures de surface les plus élevées de la Terre : une température de 70,7°C a été enregistrée dans le bien.

Un gradient de pressions abrupt, de direction nord-sud, se développe à travers la région au printemps et en été avec des vents violents N-NO – S-SE, qui soufflent sur le bien entre juin et octobre chaque année. Pendant ces longues périodes, les vents violents propulsent des grains de sable à grande vélocité, créant un transport de sédiments et une érosion éolienne à échelle colossale. En conséquence, le site possède ce qui est considéré comme les meilleurs exemples au monde de reliefs éoliens de yardangs, ainsi que de vastes déserts de pierre et champs de dunes. Les yardangs sont des caractéristiques du socle, sculptés et profilés par la corrasion. Ils couvrent environ un tiers du bien et apparaissent comme des ondulations massives et spectaculaires à travers le paysage, avec des crêtes et des sillons orientés parallèlement au vent dominant. Les crêtes sont appelées kaluts. Dans le Désert de Lout, certaines mesurent jusqu’à 155 m de haut et l’on peut les suivre sur plus de 40 km.

Le vent dénude aussi les affleurements rocheux durs, ce qui laisse de vastes plateaux rocailleux (hamadas) jonchés de pierres à facettes façonnées par le sable sur environ 12% de la zone. Un vaste désert de pierre noir couvre le plateau basaltique de Gandom Beryan dans le nord-ouest de la zone centrale. Les déserts de pierre de l’est du Désert de Lout couvrent, sous forme de vernis rocailleux, de vastes pédiplaines qui sont des plateformes rocheuses tronquant le socle et descendant en pente douce depuis le pied des collines voisines.

Les sables transportés par le vent et lessivés par les cours d’eau intermittents se sont accumulés au sud et à l’est où de vastes mers de sable se sont formées sur 40% du bien. Ces zones se composent de dunes actives dont certaines atteignent 475 m de haut et sont parmi les plus grandes du monde. Le Désert de Lout en présente une grande diversité de formes, ces dunes étant notamment linéaires, en forme de croissant composé, d’étoile ou d’entonnoir. Là où les sables restent prisonniers à la base des plantes, sur les marges légèrement plus humides du bassin, des nebkhas se forment qui mesurent 12 m de haut ou plus, et seraient les plus hautes du monde.

Les minéraux dissous, évaporés des cours d’eau entrants, laissent des efflorescences de cristaux blanches et des croûtes d’évaporites dans les lits des cours d’eau, dans les sillons des yardangs et dans les dépressions salées (playas). De petits reliefs résultent des effets de pression de la croissance des cristaux, y compris des polygones salés, des croûtes de sel fracturées en forme de tipi, de petits pingos (ou cloques) de sel, des lapiés salés et dômes de gypse.

La région a autrefois été décrite comme un lieu « sans vie » et les informations sur les ressources biologiques de cette zone sont limitées. Néanmoins, le bien abrite une flore et une faune, notamment une faune intéressante d’insectes, qui se sont adaptées à ce milieu extrême.

Critère (vii) : Le Désert de Lout protège un paysage de désert chaud emblématique, reconnu au plan mondial, un des lieux les plus chauds de la planète. Il est renommé pour ses reliefs spectaculaires, à savoir les yardangs (crêtes ondulées massives) à l’ouest du bien et l’erg à l’est. Les yardangs sont si vastes et si impressionnants qu’on peut les voir facilement depuis l’espace. Le Désert de Lout est particulièrement important pour la grande diversité des types de reliefs désertiques que l’on trouve dans une zone relativement petite. Les attributs clés des valeurs esthétiques du bien intact ont trait à la diversité et à l’échelle des reliefs ; une mosaïque visuellement époustouflante de couleurs du désert ; et des perspectives ininterrompues sur des vastes systèmes dunaires variés qui fusionnent progressivement en vastes zones de plateaux désertiques rocailleux.

Critère (viii) : Le bien est un exemple exceptionnel de processus géologiques en cours, relatifs à des caractéristiques d’érosion et de dépôt dans un désert chaud. Les reliefs de yardangs et kaluts sont largement considérés comme les mieux exprimés au monde du point de vue de l’étendue, de la continuité ininterrompue et de la hauteur. Les ergs du Désert de Lout sont parmi les champs de dunes actives les mieux développés du monde, présentant une grande diversité de types dunaires (crêtes en forme de croissant, dunes en forme d’étoile, dunes linéaires complexes, dunes en forme d’entonnoir) avec des dunes qui sont parmi les plus hautes que l’on puisse observer n’importe où sur notre planète. Les champs de dunes de Nebkhas (dunes formées autour des plantes) sont largement répandus et ceux du Désert de Lout sont aussi hauts que tous ceux que l’on peut mesurer sur la planète. Les reliefs d’évaporites (sel) sont illustrés en très grandes diversités, y compris des lits de rivière à la croûte salée cristalline et blanche, des dépressions salées (playas) avec des croûtes fracturées de manière polygonale, des croûtes de sel fracturées en forme de tipi induites par les pressions, des dômes de gypse, de petits pingos (ou cloques) de sel et des lapiés de sel. Parmi les autres reliefs de terre sèche, il y a de vastes hamadas (plateaux désertiques rocailleux ou regs) habituellement situées sur des surfaces de pédiments avec des pierres à facettes façonnées par le vent, des bad-lands ravinés et des cônes de déjection (bajadas).

Intégrité

L’éloignement des grands centres de population et les conditions environnementales extrêmes, y compris la chaleur extrême et le manque d’eau, ont rendu le Désert de Lout en grande partie inaccessible et, en conséquence, l’ont naturellement protégé. À part quelques petites propriétés privées dans les villages, dans la zone inscrite et la zone tampon du secteur occidental du bien, la majorité des terres au sein du Désert de Lout appartient à l’État.

Dans le bien, seule la marge occidentale comprend des établissements (on compte 28 villages dont le plus grand accueille une population de plus de 700 personnes). Dans la zone tampon, il y a 15 villages et la ville de Shahdad a une population de près de 6000 habitants. Il y a des traces d’occupation de la région datant de 7000 ans, mais cette occupation ne concerne que la périphérie de la zone, l’aridité du bien l’ayant rendu inhabitable dans sa plus grande partie. 

La connaissance de la biodiversité et des valeurs écologiques du bien est limitée et bénéficierait de recherches plus approfondies pour que les relations entre patrimoine géologique, diversité biologique et écologique soient mieux comprises.

Éléments requis en matière de protection et de gestion

Le bien a un régime de protection complexe avec différents niveaux et il est soumis à des législations, réglementations et mécanismes de protection différents (14 instruments juridiques). La protection juridique et la gestion sont assurées par les autorités, au niveau de l’État, qui appliquent des mandats très spécifiques. Trois agences se partagent la responsabilité en matière de conservation et de gestion du bien, à savoir l’Organisation de gestion des forêts, des parcours et des bassins versants ; le Département iranien de l’environnement et l’Organisation iranienne du patrimoine culturel, de l’artisanat et du tourisme (OIPCAT). La protection des terres qui ne sont pas consacrées à la conservation, la gestion des bassins versants et des pâturages ainsi que la désertification incombent à l’Organisation de gestion des forêts, des pâturages et des bassins versants. Cette agence est responsable de la prévention d’une exploitation illégale des déserts. Deux aires protégées sont situées dans le nord-ouest et le sud-est et gérées et protégées par le Département iranien de l’environnement. Le « refuge de faune sauvage » de Darband-e Ravar, dans le nord-ouest, recouvre partiellement le bien mais la zone de Bobolab « interdite à la chasse » dans le sud-est ne recouvre que la zone tampon. Outre la gestion des aires protégées, le Département de l’environnement est responsable de l’évaluation environnementale des projets de développement. Le Désert de Lout est aussi sur la liste d’inscription du patrimoine national de l’OIPCAT.

Le bien est doté, au moment de l’inscription, d’un plan de gestion de base qui doit être précisé en détaillant les menaces avec les mesures pour les traiter ; des dispositions de coordination pour le bien ; des actions de gestion spécifiques ; des calendriers et des agences responsables de la mise en œuvre. L’élaboration et la poursuite d’un tel plan sont des exigences essentielles pour la protection du bien.

Il est également nécessaire de construire progressivement une capacité technique améliorée pour gérer les valeurs naturelles du Désert de Lout à la lumière des liens intrinsèques entre la géomorphologie, la géologie du bien et sa biodiversité et son écologie adaptées au désert, et des relations entre des communautés locales et des visiteurs. Des mesures fortes sont exigées pour protéger, à long terme, le bien contre un tourisme inapproprié et l’accès des véhicules motorisés hors route. Il est également nécessaire d’assurer le suivi d’impacts et d’entreprendre la restauration de zones dégradées dans le bien, en particulier au nord-ouest, où le bien comprend un certain nombre de villages à la périphérie de Shadad et d’Anduhjerd.