English Français

Site de dolmens d’Antequera

Antequera Dolmens Site

Located at the heart of Andalusia in southern Spain, the site comprises three megalithic monuments: the Menga and Viera dolmens and the Tholos of El Romeral, and two natural monuments: La Peña de los Enamorados and El Torcal mountainous formations, which are landmarks within the property. Built during the Neolithic and Bronze Age out of large stone blocks, these monuments form chambers with lintelled roofs or false cupolas. These three tombs, buried beneath their original earth tumuli, are one of the most remarkable architectural works of European prehistory and one of the most important examples of European Megalithism.

La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

Site de dolmens d’Antequera

Situé au cœur de l’Andalousie, dans le sud de l’Espagne, le site comprend trois monuments mégalithiques : les dolmens de Menga et de Viera et la tholos d’El Romeral, ainsi que deux monuments naturels : les formations montagneuses de La Peña de los Enamorados et d'El Torcal, qui constituent deux repères visuels au sein du bien. Édifiés durant le néolithique et l’âge du cuivre avec de grands blocs de Pierre, ces monuments forment des chambres recouvertes de linteaux ou de fausses coupoles. Ces trois tombes, enterrées sous leur tumulus d’origine, constituent l’une des œuvres architecturales les plus remarquables de la préhistoire européenne et l’un des exemples les plus importants du mégalithisme européen. 

La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

موقع أضرحة أنتركيرا

يتواجد هذا الموقع في منطقة الأندلس جنوب اسبانيا ويحتوي ثلاثة آثار صخريّة هي ضريح مينجا وضريح فييرا وضريح روميرال بالإضافة إلى موقعين طبيعيين هما صخرة الحب وتوركال. ويذكر أنه تم بناء هذا الموقع في العصر الحجري الحديث والعصر البرونزي باستخدام كتل حجريّة ضخمة. وتتألف هذه الآثار من غرف ومساحات مغطاة بأسقف أو بقباب زائفة. تعتبر هذه الأضرحة الثلاثة أحد أبرز الإنجازات المعماريّة للعصور الحجريّة القديمة وأحد أهم الأمثلة على إنشاءات الأحجار المغليثية في أوروبا.

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

Дольмены Антекеры

Данный объект, расположенный в центре Андалусии на юге Испании, включает три мегалитических сооружения (дольмен Менга, дольмен Вьера и гробница Эль Ромераль), а также два природных памятника (Ла Пенья де лос Энаморадос и Эль Торкаль), служащих двумя ориентирами на территории объекта. Мегалитические сооружения эпохи неолита и бронзового века состоят из огромных каменных блоков и прячут пустоты и помещения, разделённые перемычками и покрытые ложными куполами. Эти три гробницы, погребенные в земляных курганах, входят в число самых выдающихся сооружений Европы доисторического периода и являются одним из наиболее ярких примеров европейской мегалитической архитектуры

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

Dólmenes de Antequera

Situado al sur de España, en la Andalucía meridional, este sitio comprende tres monumentos megalíticos –el “tholos” del Romeral y los dólmenes de Menga y Viera– así como dos parajes naturales próximos que ofrecen panorámicas de gran belleza –la Peña de los Enamorados y el Torcal. Construidos con grandes bloques de piedra en el Periodo Neolítico y la Edad de Bronce, los tres monumentos funerarios se hallan enterrados en sus túmulos primigenios y forman cámaras y espacios con cobertura adintelada o en falsa cúpula, que hacen de ellos uno de los conjuntos arquitectónicos más notables de la prehistoria en Europa y un ejemplo simpar del arte megalítico europeo.

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

アンテケラのドルメン遺跡
ヨーロッパでの先史時代を代表する巨石群。ドルメンとは先史時代の巨石遺跡で、登録されたのはアンダルシア地方中心部のメンガとヴィエラの両ドルメン、およびエル・ロメラルの円形墳の3つの巨石記念物と、2つの山。これらの巨石建造物は、新石器時代から青銅器時代にかけて築かれ、まぐさ石による屋根や疑似アーチ型屋根が設置された部屋を備える。土塁の下に埋葬する形式のこれらの墓は儀式や葬儀に使用されたと考えられ、ヨーロッパの先史時代の建造物として最も優れたものの一つであると同時に、西欧の巨石記念物文化の最も重要な例の一つである。

source: NFUAJ

Het gebied van de Dolmen van Antequera

De site, gelegen in het hart van Andalusië in Zuid-Spanje, omvat drie megalitische monumenten: de Menga en Viera Dolmen en de Tolos van El Romeral, en twee natuurlijke monumenten: de Peña de los Enamorados en El Torcal, twee markante bergformaties in het gebied. De monumenten die gebouwd zijn in het Neolitische tijdperk en de Bronstijd, bestaan uit grote stenen blokken die kamers vormen waarvan de daken bestaan uit lateien of valse koepels. De drie tombes die begraven lagen onder de originele aarden grafheuvels behoren tot de meest opmerkelijke architecturale bouwwerken van de Europese prehistorie. Ze vormen een van de meest belangrijke voorbeelden van Europees Megalithisme.

Source : unesco.nl

  • Anglais
  • Français
  • Arabe
  • Russe
  • Espagnol
  • Japonais
  • Néerlandais
Site de dolmens d’Antequera © Conjunto Arqueológico Dólmenes de Antequera
Valeur universelle exceptionnelle

Brève synthèse

Le site de dolmens d’Antequera est un bien en série constitué de trois monuments mégalithiques : le dolmen de Menga, le dolmen de Viera et la tholos d’El Romeral ; et de deux monuments naturels : La Peña de los Enamorados et le Torcal de Antequera. Édifiés durant le néolithique et l’âge du bronze avec de grands blocs de pierre qui forment des chambres et des espaces recouverts de linteaux (Menga et Viera) ou de fausses coupoles (El Romeral), et utilisés à des fins rituelles et funéraires, les mégalithes d’Antequera sont des exemples de mégalithisme européen largement reconnus. Les structures mégalithiques ont l’apparence d’un paysage naturel (enterrées sous des tumulus en terre) et leur orientation est basée sur deux monuments naturels : La Peña de los Enamorados et El Torcal, qui constituent deux repères visuels incontestables au sein du bien.

Les dimensions colossales des mégalithes caractérisés par l’utilisation de très gros blocs de pierre qui forment des chambres et des espaces recouverts de linteaux (Menga et Viera) ou de fausses coupoles (El Romeral) témoignent d’une planification architecturale exceptionnelle de la part de ceux qui les édifièrent et créent des formes architecturales uniques. L’interaction étroite des monuments mégalithiques avec la nature, dont témoignent le puits profond situé à l’intérieur de Menga et l’orientation de Menga et d’El Romeral vers des montagnes probablement sacrées (La Peña de los Enamorados et El Torcal), accentue la singularité de ce paysage préhistorique funéraire et rituel. Les trois tombes, par la nature singulière de leurs conceptions et leurs différences techniques et formelles, réunissent deux grandes traditions architecturales mégalithiques ibériques et des types architectoniques divers, un riche échantillon d’une architecture funéraire mégalithique européenne très variée.

Critère (i) : Le nombre, la taille, le poids et le volume des blocs de pierre, transportés et assemblés dans le bassin d’Antequera à l’aide de techniques rudimentaires, et les caractéristiques architecturales des monuments formés par ces trois mégalithes font des dolmens d’Antequera l’une des œuvres architecturales et d’ingénierie les plus importantes de la préhistoire européenne et l’un des exemples les plus importants et les mieux connus de mégalithisme européen. En tant que tels, les dolmens de Menga et Viera et la tholos d’El Romeral représentent assurément un exemple majeur du génie créateur humain.

Critère (iii) : Le site de dolmens d’Antequera jette une lumière exceptionnelle sur les pratiques funéraires et rituelles d’une société préhistorique hautement organisée pendant le néolithique et l’âge du bronze dans la péninsule Ibérique. Les dolmens d’Antequera matérialisent une conception extraordinaire du paysage mégalithique en ce qu’ils représentent une relation originelle avec les monuments naturels auxquels ils sont intrinsèquement liés. Cette relation originelle se différencie de l’orientation canonique en direction du levant, l’orientation des monuments mégalithiques présentant une anomalie : Menga est le seul dolmen d’Europe continentale orienté vers une montagne anthropomorphique comme La Peña de los Enamorados ; la tholos d’El Romeral, qui fait face à la chaîne montagneuse d’El Torcal, est l’un des rares cas d’orientation vers la moitié occidentale de la voûte céleste dans l’ensemble de la péninsule Ibérique. Cette réunion des trois monuments mégalithiques avec les deux monuments naturels représente une tradition culturelle très particulière et maintenant disparue.

Critère (iv) : Le site de dolmens d’Antequera est un exemple exceptionnel d’ensemble monumental mégalithique composé de trois monuments mégalithiques (les dolmens de Menga et de Viera et la tholos d’El Romeral) qui illustre une période significative de l’histoire humaine, quand les premiers grands monuments cérémoniels furent érigés en Europe occidentale. Les trois différents types d’architecture mégalithique que l’on trouve dans cet ensemble de dolmens, qui sont représentatifs des deux grandes traditions mégalithiques ibériques (architecture à linteaux dans le cas de Menga et Viera et architecture à plafonds en fausses coupoles d’El Romeral), et la relation unique entre les dolmens et le paysage environnant d’Antequera – les trois monuments mégalithiques sont recouverts de tumulus de terre et deux mégalithes sont orientés vers les monuments naturels de La Peña de los Enamorados et d’El Torcal – renforce l’originalité de ce bien.

Intégrité

Les trois mégalithes d’Antequera conservent tous leurs éléments constitutifs et leur caractère unitaire. Ils sont par conséquent d’une taille appropriée pour exprimer leur valeur universelle en tant qu’exemples exceptionnels d’architecture mégalithique. Les trois monuments sont bien conservés et leur structure d’origine est presque entièrement intacte, qu’il s’agisse de la structure rocheuse intérieure ou du tumulus qui les recouvre. Avec le temps, diverses interventions de conservation, de consolidation et de restauration ont été menées, qui sont identifiables, et qui ont été précédées ou ont coïncidé avec des phases de recherches archéologiques et d’analyses techniques qualifiées. Toutefois, le cadre moderne périurbain industriel et commercial dans lequel sont situés les trois mégalithes, lesquels ont été altérés au cours des deux dernières décennies par le développement urbain et le développement des infrastructures, représente une menace pour l’intégrité de la série. S’agissant des sites naturels, leur état a été largement maintenu pour ce qui est de leur configuration géomorphologique et de la singularité de la flore et de la faune, et ils n’ont pas connu de grandes transformations anthropiques.

Authenticité

L’ensemble des études qui ont été menées sont concluantes et unanimes pour rattacher les monuments à l’époque indiquée et sur l’authenticité des pierres ayant servi à la construction des chambres et de la zone où sont situés les tumulus. La forme et la conception de chacune des trois tombes sont restées remarquablement inchangées en dépit de réparations nécessaires du tissu et de quelques interventions de protection. Tous les éléments du bien présentent un formidable genius loci, un sens et un esprit du lieu. L’authenticité de chaque élément de cette série est incontestable. De plus, la coexistence à Antequera des deux grandes traditions mégalithiques de la péninsule Ibérique et d’Europe occidentale a été certifiée : la tradition néolithique des structures à linteaux et la tradition chalcolithique des chambres à fausses coupoles.

Éléments requis en matière de protection et de gestion

Les monuments mégalithiques et les espaces naturels ont été recensés et sont préservés de manière appropriée par des lois sur le patrimoine ou l’environnement, qu’elles soient nationales, régionales ou locales, et ces lois leur apportent les mesures de conservation institutionnelles nécessaires. Les dolmens de Menga et de Viera et la tholos d’El Romeral ont été classés individuellement en tant que monuments et constituent aussi une zone archéologique qui a été déclarée bien d’intérêt culturel (BIC). La Peña de Los Enamorados, considérée comme un BIC par le ministère des Affaires juridiques en raison des peintures rupestres que l’on y trouve, est également déclarée zone archéologique BIC. Le processus de déclaration de zone archéologique BIC pour la grotte d’El Toro, située dans El Torcal, est en cours. En raison de sa valeur naturelle, La Peña de los Enamorados est également classée comme site exceptionnel, tandis qu’El Torcal a été déclaré réserve naturelle (un des niveaux de protection les plus élevés en vertu de la réglementation environnementale régionale) et zone de protection spéciale, et fait ainsi partie du réseau européen Natura 2000 de zones naturelles. Il s’agit principalement d’un espace sous propriété publique géré par l’Agence de l’environnement et de l’eau, qui dépend du gouvernement autonome d’Andalousie. En tant que réserve naturelle qui fait partie du Réseau des espaces naturels protégés de l'Andalousie (RENPA), elle a son propre plan de gestion des ressources naturelles (PORN).

La protection légale est également garantie pour la zone tampon, les mesures émanant des lois sur le patrimoine ayant été ajoutées aux conditions d’aménagement urbain en vue de protéger la zone. Le plan de gestion du bien comprend des interventions de conservation et de consolidation des monuments mégalithiques et de leurs abords, ces interventions faisant partie du plan directeur de l’Ensemble archéologique des dolmens d’Antequera, tout comme les mesures du PORN d’El Torcal susmentionné. Les activités de gestion du patrimoine sont limitées à trois zones : l’Ensemble archéologique, La Peña de los Enamorados et la zone d’El Torcal. Toutes sont propriété publique, à l’exception de La Peña, propriété privée ; toutefois, en vertu du système légal qui s’applique aux zones archéologiques déclarées biens d’intérêt culturel, des actions et des mesures de gestion publique peuvent être mises en œuvre pour entretenir et valoriser le site. Un plan spécial de protection du site de dolmens d’Antequera est en cours de préparation et définira des orientations pour les différentes zones qui ont un impact sur l’intégrité du bien.

Un conseil de coordination a été mis en place pour le site de dolmens d’Antequera, constitué de représentants des administrateurs et propriétaires des différents sites, le CADA (Ensemble archéologique des dolmens d’Antequera) étant la seule agence responsable pour représenter et suivre la gestion du site.