English Français

Mistaken Point

Mistaken Point

This fossil site is located at the south-eastern tip of the island of Newfoundland, in eastern Canada. It consists of a narrow, 17 km-long strip of rugged coastal cliffs. Of deep marine origin, these cliffs date to the Ediacaran Period (580-560 million years ago), representing the oldest known assemblages of large fossils anywhere. These fossils illustrate a watershed in the history of life on earth: the appearance of large, biologically complex organisms, after almost three billion years of micro-dominated evolution.  

La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

Mistaken Point

Ce site fossilifère est situé à l’extrémité sud-est de l’île de Terre-Neuve, à l’est du pays. Il se compose d’une bande étroite de 17 km de long, formée de falaises côtières accidentées. Originaires des fonds marins, ces falaises, qui datent de la période de l’Édiacarien (580-560 millions d’années), présentent les plus anciens assemblages de grands fossiles connus. Ces fossiles illustrent un tournant critique dans l’histoire de la vie sur Terre : l’apparition d’organismes de grande taille, biologiquement complexes, après presque trois milliards d’années d’évolution dominée par les micro-organismes.   

La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

النقطة الخاطئة
يعتبر هذا الموقع الأحفوري الواقع أقصى جنوب شرق "جزيرة الأرض الجديدة "(نيوفاوندلاند) شرق كندا. وتتألف هذه الجزيرة من ساحل يمتد على طول 17 كم من المنحدرات الساحليّة الوعرة. ويذكر أن هذه المنحدرات التي تعود للعصور الإدياكارية (أي قبل ما يقارب 560-580 مليون سنة) تشكلت في قاع البحار وتعتبر اليوم أكبر التجمعات الأحفورية القديمة على مرّ التاريخ. والجدير بالذكر أن هذه المنحدرات تجسّد نقلة نوعيّة في التاريخ: حيث هي المكان الأول الذي ظهرت فيه كائنات ضخمة الحجم ومعقّدة التركيب البيولوجي بعد مليارات السنين من هيمنة الميكروبات.

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

迷斯塔肯角

这处化石遗址位于加拿大东部纽芬兰岛的东南尽头,是一处长达17公里的狭长地带,有崎岖的沿海峭壁地貌。这片世界上已知最古老的大型化石群可追溯至震旦纪(5亿6千万-5亿8千万年前),勾画出地球生命演化史中一个极端重要的转折:微生物主导进化30亿年后,更大、更复杂的生命体开始出现。

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

Мистейкен Пойнт

Этот богатый окаменелостями экологический заповедник расположен на юго-востоке острова Ньюфаундленд в восточной части Канады. Объект включает узкую полосу прибрежных крутых скал длиной 17 километров. Эти скалы, сформировавшиеся на морском дне в Эдиакарский период (580-560 млн лет назад), хранят самые древние из всех известных крупных окаменелостей. Эти окаменелости свидетельствуют о переломном этапе в истории жизни на Земле - появлении на нашей планете крупных и биологически сложных организмов после трех миллиардов лет эволюции, когда доминировали микроорганизмы.

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

Mistaken Point
Situado en el extremo sudoriental de la isla canadiense de Terranova, frente al litoral este del subcontinente septentrional americano, este sitio fosilífero se extiende a lo largo de una estrecha franja de 17 km. de longitud formada por acantilados abruptos. Surgidos del fondo del mar, estos acantilados datan del Periodo Ediacárico (unos 580 a 560 millones de años atrás). En ellos se pueden observar los conjuntos más antiguos de fósiles ensamblados de gran tamaño descubiertos hasta ahora, que ilustran un momento crucial de la historia de la vida en la Tierra: la aparición de organismos biológicamente complejos de grandes dimensiones, después de una fase de la evolución que duró tres mil millones de años y estuvo presidida por el predominio de los microbios.

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

ミステイクン・ポイント
エディアカラ生物群の化石が産出する断崖。ミステイクン・ポイントの化石遺跡は、カナダ東部ニューファンドランド島南東端にある17kmに及ぶ険しい海食崖である。ここで見られる厚さ2kmに及ぶ深海起源の地層は、5億8000万円前~5億6000万円前のエディアカラ紀中期まで遡り、世界最古の豊富で多様な大型化石の集合体がきわめて良い状態で保存されている。骨格を持たない体が柔らかな動物の化石が残り、単細胞生物からより複雑な無脊椎動物への変化が見られる。また、さまざまな種類の化石が同時に見られ、当時の生態系の構成を知ることもできる。

source: NFUAJ

Mistaken Point

Deze fossielenvindplaats bevindt zich aan de kust op de zuidoostelijke punt van het eiland Newfoundland in Oost-Canada. De site bestaat uit een smalle, 17 km. lange, strook van ruige kliffen. De rotsen, van origine zeebodem, dateren uit het Ediacarium (580-560 miljoen jaar geleden). Het gebied bevat de oudste collectie van grotere fossielen ter wereld. Deze fossielen markeren een waterscheiding in de geschiedenis van de aarde: de verschijning van grote, biologisch complexe organismen, na ongeveer drie miljard jaar van evolutie en dominantie van micro-organismen.

Source : unesco.nl

  • Anglais
  • Français
  • Arabe
  • Chinois
  • Russe
  • Espagnol
  • Japonais
  • Néerlandais
Mistaken Point © Mistaken Point Ambassadors Inc
Valeur universelle exceptionnelle

Brève synthèse

Mistaken Point est un site fossilifère de l’Édiacarien d’importance mondiale presque entièrement situé dans la Réserve écologique de Mistaken Point, à l’extrémité sud-est de l’île de Terre-Neuve, dans l’est du Canada. Le bien de 146 hectares se compose d’une bande étroite de 17 kilomètres de long, formée de falaises côtières accidentées et soumises à une érosion naturelle avec 74 hectares supplémentaires jouxtant ses marges, vers l’intérieur, désignés comme zone tampon. La séquence de roches de Mistaken Point, épaisse de 2 kilomètres et superbement exposée, originaire des fonds marins, date du milieu de la période de l’Édiacarien (580 à 560 millions d’années) et contient des assemblages excellemment préservés de grands fossiles, abondants et divers, les plus anciens qui soient connus.

Plus de 10 000 empreintes fossilifères, de quelques centimètres à près de 2 mètres de long, sont faciles à voir et à étudier d’un point de vue scientifique le long de la côte de Mistaken Point. Ces fossiles illustrent un tournant critique dans les débuts de l’histoire de la vie sur Terre : l’apparition d’organismes de grande taille, biologiquement complexes, y compris les premiers animaux ancestraux. La plupart des fossiles sont des rangéomorphes, un groupe éteint d’organismes de forme fractale, positionnés près de la base de l’évolution animale. Ces créatures à corps mou vivaient sur les fonds marins et ont été enterrées et préservées avec des détails exceptionnels par des influx de cendres volcaniques – chaque couche de cendres créant un « Pompéi Édiacarien ». L’érosion moderne a exhumé plus de 100 surfaces fossilifères des fonds marins qui vont de petits lits contenant des fossiles isolés à de vastes surfaces ornées de mégafossiles dont le nombre peut aller jusqu’à 4500. Les animaux sont morts là où ils ont vécu et les assemblages fossilifères résultants préservent à la fois la morphologie de groupes éteints d’animaux ancestraux et la structure écologique de leurs communautés anciennes. Le datage radiométrique des lits de cendres volcaniques qui couvrent directement les surfaces contenant les fossiles apporte une chronologie détaillée de 20 millions d’années dans les débuts de l’évolution de la vie complexe.

Critère (viii) : Les fossiles de Mistaken Point constituent les archives exceptionnelles d’un moment critique dans l’histoire de la vie sur Terre, « où la vie grandit » après près de trois milliards d’années d’évolution dominées par les microbes. Les fossiles ont entre 580 et 560 millions d’années, ce qui constitue le registre continu le plus long d’une gamme de fossiles de type Édiacarien où que ce soit dans le monde et qui précède de plus de 40 millions d’années l’explosion du Cambrien. C’est donc la plus ancienne trace fossilifère des ancêtres de la plupart des groupes animaux modernes. Mistaken Point contient les exemples les plus anciens connus au monde d’organismes de grande taille, complexes sur le plan architectural, y compris des animaux ancestraux à corps mou. Du point de vue écologique, Mistaken Point possède les exemples les plus anciens et les plus divers au monde de communautés de fonds marins de l’Édiacarien préservant ainsi une perspective rare sur l’écologie de ces animaux ancestraux et sur les débuts de la colonisation des fonds marins. Parmi les autres attributs contribuant à la valeur universelle exceptionnelle du bien proposé, il y a les premiers exemples de locomotion métazoaire au monde, un potentiel exceptionnel pour le datage radiométrique des assemblages et les preuves du rôle des anciens niveaux d’oxygène dans l’apparition régionale et mondiale de vie pluricellulaire complexe.

Intégrité

Les limites clairement définies du bien englobent des expositions côtières préservant toutes les caractéristiques qui justifient la valeur universelle exceptionnelle. Tous les fossiles et strates clés se trouvent dans le bien. La largeur du bien et de sa zone tampon, qui en grande partie correspond à la Réserve écologique de Mistaken Point, est suffisante pour tenir compte du recul très progressif et à long terme du littoral face à l’érosion naturelle. L’érosion naturelle du site rafraîchira progressivement les expositions fossilifères.

La vaste majorité des fossiles de Mistaken Point – y compris plusieurs spécimens types – reste in situ sur le terrain et permet donc l’étude du contexte écologique. Plusieurs centaines de spécimens de fossiles ont été prélevés avant l’établissement de la Réserve écologique de Mistaken Point ; la plupart sont actuellement au Musée royal de l’Ontario et forment la masse des spécimens types pour les taxons nommés et définis à Mistaken Point. Néanmoins, on pense que le bien contient plus de spécimens d’empreintes fossilifères du type Édiacarien que la somme totale de toutes les collections de musée de la Terre.

Il y a peu de traces d’activités humaines passées et aucune n’affecte directement les attributs principaux du bien. Il y a peu de visiteurs dans le site et les visites sont strictement contrôlées. Les perspectives d’un développement moderne dans le bien et proche du bien sont minimes et n’empiètent pas sur les affleurements côtiers. Les incidents de vandalisme sont très rares et aucun vol de fossiles n’a réussi depuis que le bien est devenu réserve écologique en 1987. Aucun habitant ne réside en permanence dans le bien ou dans sa zone tampon.

Éléments requis en matière de protection et de gestion

Le bien appartient à la province et il est géré par la Division des parcs et des aires naturelles du Département de l’environnement et de la conservation de Terre-Neuve-et-Labrador. Pratiquement tout le bien et la majeure partie de sa zone tampon se trouvent dans la Réserve écologique de Mistaken Point qui est protégée par la loi provinciale sur les réserves fauniques et écologiques (1980) et les règlements de la Réserve écologique de fossiles (2009). À une exception près, les secteurs restants du bien et de la zone tampon sont protégés en tant que réserves des terres de la Couronne, dans le cadre de la loi provinciale sur les terres territoriales (1991). Une minuscule partie seulement (0,5%) de la zone tampon est propriété privée ; les modes d’occupation des sols actuels et prévus sont complémentaires au reste de la zone tampon.

Les principales expositions côtières du bien sont en outre protégées par la Zone de protection des fossiles de la Réserve écologique ; l’accès à cette zone nécessite un permis. Entreprendre des activités de recherche scientifique à Mistaken Point nécessite un permis délivré par l’organe de gestion. Le développement est interdit dans la réserve écologique.

Le plan de gestion exhaustif élaboré pour le bien et sa zone tampon est adaptable et sera révisé selon les besoins. La participation des résidents locaux concernant les questions de gestion est canalisée par le Conseil consultatif du patrimoine mondial du bien. À des fins de gestion, il vaudrait mieux traiter le bien comme un site fossilifère fini. À l’exception de la sauvegarde officielle de spécimens de valeur scientifique, le prélèvement de fossiles est illégal. Pour les besoins de la conservation, le public ne peut voir les fossiles que dans le cadre d’excursions guidées. Il y a, toute l’année, des patrouilles dans le bien, et un programme de ‘gardiens des fossiles’ bénévoles est en place.

Les principales menaces à gérer sont la question des changements résultant des processus d’érosion naturelle et les impacts des activités anthropiques. Dans le cadre du plan de suivi, les localités fossilifères vulnérables sont régulièrement surveillées et tous les problèmes sont répertoriés. Le taux d’érosion semble très faible et toute perte de fossiles par érosion peut être compensée par de nouvelles expositions. Les processus de suivi devraient déclencher des réponses de gestion considérées appropriées pour documenter les témoignages fossilifères si l’on devait identifier des pertes importantes dues à l’érosion. La capacité de charge du bien est limitée et l’impact environnemental cumulatif des visites est étroitement surveillé et limité. Une signalisation limitée pour aider à la présentation du bien est soigneusement conçue et placée de manière à éviter des impacts sur la valeur universelle exceptionnelle du bien.

Ayant promis de fournir le financement et le personnel à long terme, le Gouvernement de Terre-Neuve-et-Labrador s’est engagé à garantir que les normes de protection et de présentation les plus élevées possibles sont maintenues dans le bien.