English Français

Citadelle d’Erbil

Erbil Citadel

Erbil Citadel is a fortified settlement on top of an imposing ovoid-shaped tell (a hill created by many generations of people living and rebuilding on the same spot) in the Kurdistan region, Erbil Governorate. A continuous wall of tall 19th-century façades still conveys the visual impression of an impregnable fortress, dominating the city of Erbil. The citadel features a peculiar fan-like pattern dating back to Erbil’s late Ottoman phase. Written and iconographic historical records document the antiquity of settlement on the site – Erbil corresponds to ancient Arbela, an important Assyrian political and religious centre – while archaeological finds and investigations suggest that the mound conceals the levels and remains of previous settlements.

Citadelle d’Erbil

La citadelle d’Erbil est un établissement anciennement fortifié bâti au sommet d’un imposant tell ovoïde – un monticule créé par les générations qui se sont succédé sur le site et ont reconstruit au même endroit. Elle est située dans la région autonome du Kurdistan en Iraq, au nord du pays. Le mur ininterrompu de façades de maisons du XIXe siècle continue de donner l’impression visuelle d’une forteresse imprenable surplombant  la ville d’Erbil. La citadelle présente un tracé de rues particulier, en éventail, datant de la phase ottomane tardive d’Erbil. Les sources écrites et iconographiques documentent l’antiquité de l’occupation du site – Erbil correspond à l’ancienne Arbèles, un important centre politique et religieux assyrien – tandis que les découvertes et fouilles archéologiques suggèrent que la colline cache les strates et les vestiges d’établissements plus anciens.

Цитадель Эрбиль

Укреплённое поселение на вершине внушительных размеров яйцеобразного холма, свидетельствующего о жизни и строительной деятельности многих поколений. Объект расположен в Курдистане, провинция Эрбиль. Протяжённая высокая фасадная стена, относящаяся к XIX веку, и в наше время производит зрелищное впечатление неприступной крепости, доминирующей над городом Эрбиль. Цитадель имеет своеобразную веерообразную форму, характерную для Эрбиля конца Османской эпохи. Письменные и иконографические исторические документы говорят о древности поселения, основанного в этом месте. Эрбиль был известен под названием «древняя Арбела» - важный ассирийский политический и религиозный центр. Археологические исследования и находки указывают на то, что холм скрывает многие уровни и следы  бывших здесь поселений.

source: UNESCO/ERI

Ciudadela de Erbil

Se trata de un asentamiento fortificado construido en la cima de un imponente tell ovoidal, es decir, un montículo creado por las generaciones que se sucedieron en el sitio y lo reconstruyeron en el mismo lugar. Los muros ininterrumpidos de fachadas y viviendas del siglo XIX continúan dando la impresión visual de una fortaleza inexpugnable que domina la ciudad de Erbil, situada en la región autónoma del Kurdistán (Iraq). El peculiar trazado de sus calles, en forma de abanico, data de la fase otomana tardía de Erbil. Las fuentes escritas e iconográficas documentan una ocupación del sitio antigua: Erbil corresponde a la antigua Arbela, un importante centro político y religioso asirio. Además, los descubrimientos y las excavaciones arqueológicas realizadas sugieren que la colina oculta estratos y vestigios todavía más antiguos.

source: UNESCO/ERI

エルビル城塞
イラク北部のエルビルは、6000年以上にわたって層を重ねたテル(遺跡丘)の上に発達した都市集落。19世紀の城壁に囲まれた町は、現在も難攻不落の要塞のような印象を与える。オスマン帝国時代の都市構造をとどめ、大門から入ると迷路状の街路や袋小路広がる。考古学や歴史的事件、ここに住み、統治した人々、そして住民たちが現在も城塞を維持していることが、崩壊と再建を繰り返した長い歴史を持つこの城郭都市の価値をさらに高めている。また、エルビルの名がシュメール以前の時代から見られる点も重要である。

source: NFUAJ

Citadel van Erbil

De citadel van Erbil is een versterkte nederzetting op de top van een imposante, eivormige tell (een heuvel ontstaan doordat veel generaties op dezelfde plek leefden en herbouwden). De citadel ligt in het Erbil gouvernement, een Koerdische regio. Een aaneengesloten muur van grote 19e-eeuwse façades domineert Erbil en geeft nog steeds de indruk dat de stad een onneembaar bolwerk is. De citadel heeft een waaierachtig patroon dat dateert uit de laat-Ottomaanse fase van Erbil. Geschreven en iconografische historische verslagen getuigen van de oudheid van de nederzetting. Zo blijkt Erbil het oude Arbela te zijn, een belangrijk Assyrisch politiek en religieus centrum. Archeologische vondsten en onderzoeken tonen aan dat de heuvel van Erbil lagen en overblijfselen van voormalige nederzettingen verbergt.

Source : unesco.nl

  • Anglais
  • Français
  • Russe
  • Espagnol
  • Japonais
  • Néerlandais
Citadelle d’Erbil © Golden Eagle Global
Valeur universelle exceptionnelle

Brève synthèse

La citadelle d’Erbil est un des rares exemples subsistant d’établissement autrefois fortifié qui s’est développé au sommet d’un tell de forme ovoïde. La topographie artificielle de ce monticule archéologique a conditionné la forme urbaine de l’établissement, la structure du tissu urbain de la période ottomane que l’on peut clairement appréhender par le dédale de ruelles et de culs-de-sac rayonnant depuis la grande porte principale. Les fortifications d’origine de la citadelle ont été remplacées à un moment donné par des maisons et le mur continu constitué de hautes façades de maisons du XIXe siècle donne encore l’impression visuelle d’une imprenable forteresse dominant la ville d’Erbil. Des documents historiques, écrits et iconographiques, attestent de l’ancienneté de l’établissement sur le site : Erbil est associé à Arbela, un important centre politique et religieux assyrien, et le nom de la cité est mentionné dans plusieurs sources écrites avec une remarquable continuité (Irbilum, Urbilum, Urbel, Arbail, Arbira, Arbela, Erbil/Arbil) depuis l’époque pré-sumérienne. Les découvertes et les recherches archéologiques suggèrent que le monticule dissimule les niveaux et les vestiges de plusieurs couches d’anciens établissements. En outre, le cadre immédiat du bien ainsi que son paysage général ont révélé des traces en lien avec le développement primitif de l’établissement.

Critère (iv) : La citadelle d’Erbil offre un exemple imposant de monticule archéologique constitué de différentes strates qui émerge encore physiquement du paysage alentour. La structure physique de la ville-citadelle se caractérise par la permanence de la forme urbaine de la période ottomane et du tracé des rues au sommet du monticule. Sa forme aux limites définies a dicté en partie les transformations du tissu urbain qui témoigne encore de l’articulation traditionnelle, typique de la période ottomane, en districts fonctionnels et présente quelques beaux exemples de bâtiments résidentiels datant des XIXe et XXe siècles et, dans une moindre mesure, du XVIIIe siècle.

Intégrité

Le bien est un tell archéologique intact qui garde encore son rôle de point de repère dans le paysage d’Erbil. Il conserve plus de trente mètres de dépôts archéologiques qui remontent au tout début de l’urbanisation en Mésopotamie. La structure urbaine de l’établissement de la citadelle est encore clairement reconnaissable à la division de ses blocs d’immeubles et à ses ruelles. Quelques démolitions faites par le régime précédent ont ouvert des espaces, l’ensemble du bâti a souffert d’une désintégration au cours des cinquante dernières années et l’intégrité sociale et fonctionnelle de la citadelle en tant qu’établissement habité a pâti d’une discontinuité dans l’usage, mais ces problèmes seront soigneusement pris en compte selon les recommandations du plan de gestion de la citadelle d’Erbil, afin de restituer à la citadelle son rôle de place centrale pour Erbil et ses habitants. Ses zones tampons ont quelques problèmes d’intégrité du fait de l’empiètement de constructions modernes sur la rue immédiatement autour du tell, mais cela est traité par la mise en œuvre de nouvelles orientations qui règlementent les usages et la forme des activités modernes dans ce secteur. Le paysage général du bien est également important pour comprendre et apprécier la citadelle d’Erbil en tant que point de repère pour la ville.

Authenticité

Le bien se situe sur un tell archéologique où les fouilles du site ont débuté sous la supervision de la Haute commission pour la revitalisation de la citadelle d’Erbil (HCECR). Le site, son cadre immédiat et son paysage conservent en conséquence un important potentiel archéologique qui contribue à son authenticité historique. La structure urbaine de l’établissement de la période ottomane, autrefois fortifié, est suffisamment conservée pour permettre sa compréhension et son appréciation. Les cas de démolition et d’abandon n’ont pas été accompagnés de remplacements par des matériaux et des formes modernes incompatibles, laissant la substance et la conception de la cité historique relativement préservées malgré le recours, par des habitants nouvellement arrivés ayant occupé le site pendant une vingtaine d’années, à des matériaux prélevés sur des bâtiments existants pour construire des logements temporaires. Ce phénomène permet toutefois de mieux comprendre le processus de construction sur un monticule archéologique. Si en termes d’emplacement, le schéma de développement d’Erbil a affirmé la position centrale de la citadelle, l’authenticité du cadre est améliorée au moyen de directives spécifiques. Le site représente un point de repère physique et symbolique du paysage de la ville d’Erbil, mais encore un lieu de rassemblement populaire pour les anciens résidents et les prières du vendredi : les liens et le sentiment d’appartenance des populations locales et des anciens habitants représentent des aspects essentiels d’une revitalisation à long terme de la citadelle d’Erbil et de sa réintégration dans la ville en tant qu’élément vital et vivant.

Éléments requis en matière de protection et de gestion

La citadelle est un site protégé dans le cadre de la législation de l’Irak et de la région du Kurdistan. L’autorité chargée de ses efforts de revitalisation, la Haute commission pour la revitalisation de la citadelle d’Erbil (HCECR), a constitué un partenariat stratégique avec l’UNESCO et d’autres agences afin de conserver et réhabiliter la citadelle à travers des programmes d’amélioration physique dans le cadre de plans et d’études détaillées qui ont constitué la base du Schéma directeur de conservation et de réhabilitation de la citadelle d’Erbil.  L’action du HCECR a abouti à la publication du Plan de gestion de la citadelle d’Erbil, instrument qui règlemente désormais toutes les activités concernant le futur développement et la conservation du site. Les zones tampons de la citadelle ne sont pas sous la responsabilité de la HCECR, mais de la municipalité d’Erbil qui s’est appuyée sur l’UNESCO, la HCECR et l’assistance internationale pour définir les Orientations d’aménagement urbain pour la zone tampon de la citadelle d’Erbil qui sont actuellement mises en œuvre. Le grand potentiel archéologique du cadre immédiat et du paysage général du bien doit faire l’objet d’une attention semblable à celle accordée aux dimensions architecturales et urbaines du bien. Les efforts actuellement déployés pour revitaliser la citadelle et la relation forte que les habitants d’Erbil entretiennent avec elle, seront autant de facteurs déterminants pour rendre à la citadelle le rôle et la position qu’elle a toujours tenus dans son histoire, comme une place centrale vivante dans la vie de la cité d’Erbil et des régions du nord de l’Irak et comme un paysage urbain d’importance pour toute l’humanité.