English Français

Tertres monumentaux de Poverty Point

Monumental Earthworks of Poverty Point

Monumental Earthworks of Poverty Point owes its name to a 19th-century plantation close to the site, which is in the Lower Mississippi Valley on a slightly elevated and narrow landform. The complex comprises five mounds, six concentric semi-elliptical ridges separated by shallow depressions and a central plaza. It was created and used for residential and ceremonial purposes by a society of hunter fisher-gatherers between 3700 and 3100 BP. It is a remarkable achievement in earthen construction in North America that was unsurpassed for at least 2,000 years.

Tertres monumentaux de Poverty Point

Poverty Point, qui doit son nom à une plantation du XIXe siècle proche du site, est situé dans la vallée inférieure du Mississippi, sur un étroit relief légèrement surélevé. Ce vaste ensemble de tertres monumentaux comprend notamment cinq monticules, six crêtes semi-elliptiques concentriques, une esplanade centrale et les vestiges d’une chaussée. Le site a été créé par une société de chasseurs-pêcheurs-cueilleurs entre 3700 et 3100 BP (datation par le carbone 14). Il s’agit d’un remarquable accomplissement dans la construction en terre en Amérique du Nord, qui n’a pas été surpassé pendant au moins 2 000 ans.

ポヴァティ・ポイントの記念碑的土構造物群
遺産名は、近くにあった19世紀の大農園に由来する。この遺産は、ミシシッピ渓谷下流の細長く隆起した狭い地形に位置し、5基のマウンド、浅いくぼみによって区切られ、同心円状に配された6基の反楕円形の土塁、中央の広場などからなる。3700~3100年前に造られ、狩猟・漁労・採集社会が営まれた。居住地として使用されていたのか、一時的に儀式や市場に使用される集会場としての場ではあったのかは不明だが、その特異な形から、北アメリカの先住民の歴史において、造形的にも類を見ない土の構造物群である。

source: NFUAJ

Monumentale grondwerken van Poverty Point

De monumentale grondwerken van Poverty Point danken hun naam aan een in de buurt gelegen 19e-eeuwse plantage. Ze liggen in het lager gelegen gedeelte van de Mississippi vallei op een licht verhoogde en smalle landformatie. Het complex bestaat uit vijf terpen, zes concentrische, halfelliptische ruggen gescheiden door ondiepe gedeeltes en een centraal plein. De grondwerken werden aangelegd en gebruikt voor residentiële en ceremoniële doeleinden door een samenleving van jagers, vissers en verzamelaars tussen 3700 en 3100 voor Christus. Onderzoek heeft nog niet opgehelderd of Poverty Point een vaste woonfunctie had of dat het een tijdelijk kampterrein was voor ceremonies en handelsbeurzen. Het complex was minstens 2000 jaar lang een onovertroffen prestatie qua grondconstructie in Noord-Amerika.

Source : unesco.nl

  • Anglais
  • Français
  • Japonais
  • Néerlandais
Tertres monumentaux de Poverty Point © Susan Guice
Valeur universelle exceptionnelle

Brève synthèse

Les tertres monumentaux de Poverty Point constituent un parc archéologique détenu et géré par l’État dans la paroisse de Carroll Ouest, État de Louisiane, États-Unis d’Amérique. Le site s’étend sur le bord oriental d’un relief surélevé, Macon Ridge, dans la vallée inférieure du Mississipi. De nos jours, la crête, qui domine de 7‑9 mètres les plaines adjacentes à l’est, surplombe le bayou Maçon contre lequel elle vient buter sur son côté est.

Le site est un ensemble intégré de monuments en terre, essentiellement construits en 3.700-3.100 ans, pendant la période archaïque tardive. Cet ensemble comprend de grands monticules et des zones d’emprunt/carrières annexes, six crêtes semi-elliptiques en terre d’un diamètre extérieur de 1,14 km et une vaste esplanade bordée par les crêtes. Le Mound A, un des plus grands monticules en terre construits en Amérique du Nord, domine le site. Des éléments recueillis et des fouilles archéologiques ont documenté la richesse de la culture matérielle associée à cet ensemble.

L’ensemble de Poverty Point est reconnu internationalement comme un site important non seulement en raison de son échelle, de l’intégration des tertres et du degré de conservation de son caractère intact, mais essentiellement parce qu’il fut construit par des chasseurs-pêcheurs-cueilleurs. La topographie naturellement surélevée du site au-dessus des plaines alluviales de l’holocène offrait un lieu sécurisé pour l’établissement humain dans une région par ailleurs sujette aux inondations et a influencé la gestion de l’ensemble ainsi que le placement des tertres : elle aide à montrer clairement pourquoi le site fut choisi comme emplacement pour l’ensemble monumental.

Tous les éléments singuliers qui composent l’ensemble tels qu’ils subsistent dans leur forme et leur substance – les tertres, le système de crêtes et de baissières, les allées, l’esplanade avec les cercles de trous de poteaux, la chaussée, la crête bissectrice, le dock et les zones d’emprunt – ainsi que leur organisation spatiale par rapport à la topographie, illustrent l’utilisation raffinée des caractéristiques naturelles et de la topographie pour créer un paysage monumental conçu. Les vastes travaux de réarrangement du sol sous les structures en surface témoignent d’importants terrassements pour lutter contre l’érosion du sol et pour obtenir la configuration recherchée. Les dépôts archéologiques cachés en sous-sol représentent un réservoir potentiel de nouvelles informations sur le bien et ses bâtisseurs. Les méandres du bayou Maҫon, avec sa végétation fluviale, et les aires marécageuses et boisées donnent une idée de l’environnement naturel à l’époque de la création de Poverty Point.

Critère (iii): Les tertres monumentaux de Poverty apportent un témoignage exceptionnel sur une tradition culturelle disparue, la culture de Poverty Point, centrée sur la vallée inférieure du Mississipi pendant la période archaïque tardive, 4.000-2.500 BP. Ce site, qui date de 3.700-3.100 BP, est un exemple éminent d’aménagement de paysage et de construction de tertres monumentaux par une société de chasseurs-pêcheurs-cueilleurs. L’ensemble des monticules est un accomplissement singulier dans la construction en terre en Amérique du Nord : il n’a pas été surpassé pendant au moins 2.000 ans (et, alors, seulement par des personnes soutenues par une économie agricole). L’aménagement particulier de l’ensemble est une caractéristique propre à ce site. L’environnement naturel de cet établissement dans l’arrière-pays fut un facteur important pour la création et la longévité du site. Cet endroit fournissait un accès facile à la vallée du Mississipi et aux forêts de feuillus le long de ses bords. Bien que riche en ressources alimentaires, l’environnement manquait de pierres, une matière première critique pour des outils et autres objets. Par conséquent, un vaste réseau de commerce de pierres et de minerais s’étendant sur des centaines de kilomètres joua un rôle essentiel dans le phénomène de Poverty Point. 

Intégrité

Le site est bien préservé ; des travaux de réparation et d’entretien sont effectués réglièrement, en particulier pour lutter contre l’érosion du sol. Les délimitations actuelles du bien correspondent à celles du site historique fédéral de Poverty Point ; elles  comprennent la plupart des éléments qui constituent cet ensemble monumental et la relation visuelle et fonctionnelle existant entre eux. Des éléments qui se rapportent éventuellement à l’environnement culturel et contextuel de cet ensemble se trouvent également au-delà des délimitations du bien ; ils ont un rôle fonctionnel pour soutenir l’importance de Poverty Point. La « Highway 577 » traverse le bien du nord au sud et la réduction de son impact sera poursuivie sur le long terme.

Authenticité

Les attributs physiques et immatériels du bien proposé pour inscription tels qu’ils ont subsisté au long des millénaires, associés aux nombreuses informations obtenues grâce aux recherches archéologiques conduites sur le site et aux riches dépôts enfouis, en grande partie intacts, apportent un témoignage exceptionnel et crédible de la valeur universelle exceptionnelle des tertres monumentaux de Poverty Point et des modèles socio-culturels complexes des sociétés qui bâtirent cet ensemble. Le caractère agricole calme du paysage dans l’environnement immédiat et plus large entourant le bien contribue largement à sa compréhension et à son appréciation.

Éléments requis en matière de protection et de gestion

Les tertres monumentaux de Poverty Point sont détenus et gérés par l’État de Louisiane en tant que site historique fédéral, ouvert au public depuis 1972. La structure de gestion a été établie conformément au cadre légal fédéral et étatique en vigueur, encore renforcé par un programme de station archéologique garantissant que les résultats de la recherche seront inclus dans le champ d’application de la gestion. L’environnement archéologique et visuel de Poverty Point et son caractère agricole soutiennent la valeur universelle exceptionnelle du bien et exige des mesures de protection et de gestion appropriées.