English Français
Aidez maintenant !

Erg du Namib

Namib Sand Sea

Namib Sand Sea is the only coastal desert in the world that includes extensive dune fields influenced by fog. Covering an area of over three million hectares and a buffer zone of 899,500 hectares, the site is composed of two dune systems, an ancient semi-consolidated one overlain by a younger active one. The desert dunes are formed by the transportation of materials thousands of kilometres from the hinterland, that are carried by river, ocean current and wind. It features gravel plains, coastal flats, rocky hills, inselbergs within the sand sea, a coastal lagoon and ephemeral rivers, resulting in a landscape of exceptional beauty. Fog is the primary source of water in the site, accounting for a unique environment in which  endemic invertebrates, reptiles and mammals adapt to an ever-changing variety of microhabitats and ecological niches.

Erg du Namib

Le site qui s’étend sur plus de trois millions d’ha. - plus une zone tampon de 899 500 ha. - est le seul désert côtier où l’on trouve de vastes champs de dunes de sable sous l’influence du brouillard. L’Erg est composé de deux systèmes dunaires, un système ancien semi-consolidé sur lequel se superpose un système plus jeune et plus actif. L’endroit est exceptionnel car les dunes sont constituées de matériaux venus de loin, transportés depuis l’intérieur de l’Afrique australe par les cours d’eau, les courants océaniques et le vent. Le site comprend également des plaines de gravier, des cuvettes côtières, des collines rocheuses, des inselbergs à l’intérieur de l’erg, un lagon côtier, des cours d’eau éphémères, le tout formant un paysage d’une beauté exceptionnelle. Le brouillard est ici la principale source d’eau, contribuant à un environnement, unique à une telle échelle, où invertébrés, reptiles et mammifères endémiques s’adaptent à une grande variété de micro-habitats et de niches écologiques toujours changeantes.

Arenal de Namib

source: UNESCO/ERI

Namibische zandzee

De Namibische zandzee is de enige kustwoestijn ter wereld die uitgestrekte duingebieden omvat die beïnvloed worden door mist. Het gebied – met een oppervlakte van meer dan drie miljoen hectare en een bufferzone van 899.500 hectare – bestaat uit een oud semigeconsolideerd duinsysteem bedekt door een jonger actief systeem. De duinen worden gevormd door het transport – via rivier, oceaanstroming en wind – van materiaal uit het achterland dat duizenden kilometers verderop ligt. De kustwoestijn bestaat uit gravelvlaktes, kustlaagtes, rotsachtige heuvels, inselbergs in de zandzee, een kustlagune en tijdelijke rivieren. De primaire bron van water in de woestijn is mist.

Source : unesco.nl

  • Anglais
  • Français
  • Espagnol
  • Néerlandais
Erg du Namib © Paul van Schalkwyk
Valeur universelle exceptionnelle

Brève synthèse

L’Erg du Namib se trouve sur la côte sud-atlantique aride de l’Afrique, entièrement contenu dans le Parc Namib-Naukluft, en Namibie. Il a une superficie de 3.077.700 hectares, auxquels s’ajoutent les 899.500 hectares de la zone tampon.

L’Erg du Namib est un désert de brouillard côtier unique présentant une gamme diverse de grandes dunes mobiles. C’est un exemple exceptionnel des effets, au niveau du paysage, de la géomorphologie, de l’écologie et de l’évolution, de processus de transport éolien agissant en interaction avec la géologie et la biologie. L’erg du Namib comprend la plupart des types connus de dunes ainsi que les formes de relief associées telles que des inselbergs, des pédiplaines, et des playas, façonnées par des processus de dépôt éolien. C’est un lieu à la beauté naturelle exceptionnelle où les conditions atmosphériques assurent une visibilité remarquable sur les caractéristiques paysagères le jour et sur le ciel lumineux de l’hémisphère sud, la nuit.

La vie dans les dunes côtières, baignées de brouillard, de l’erg du Namib est incarnée par des communautés spécialisées qui ont évolué de manière à présenter des adaptations comportementales, morphologiques et physiologiques très rares. Le grand nombre de plantes et d’animaux endémiques est un exemple d’importance mondiale de l’évolution et de la résilience de la vie dans un milieu extrême. 

Critère (vii) : Le bien est le seul désert côtier du monde où l’on trouve de vastes champs de dunes sous l’influence du brouillard. Cette caractéristique, en soi, le rend exceptionnel au niveau mondial mais représente aussi un phénomène naturel extraordinaire illustré par la ‘courroie de transmission’ en trois parties qui a construit l’immense champ de dunes avec du matériel transporté sur des milliers de kilomètres, depuis l’intérieur du continent africain, par l’érosion fluviale, les courants océaniques et le vent. Ailleurs dans le monde, la plupart des champs de dunes sont le produit de l’érosion du substrat rocheux in situ. L’âge, l’étendue et la hauteur des dunes sont exceptionnels et le bien présente aussi toute une gamme de caractéristiques qui lui donnent ses formidables qualités esthétiques. La diversité des formations dunaires, leur aspect qui change constamment et la palette de couleurs et de textures créent des paysages à la beauté naturelle exceptionnelle.

Critère (viii) : Le bien est un exemple exceptionnel de processus géologiques en cours formant le seul grand système dunaire du monde dans un désert côtier influencé par le brouillard, par le transport de matériel sur des milliers de kilomètres via les fleuves, les courants océaniques et le vent. Bien que le bien proposé ne comprenne que les éléments éoliens de ces processus géologiques en cours, les autres éléments de la ‘courroie de transmission’ sont assurés. La diversité des formations dunaires en constante évolution, sculptées par de profonds changements quotidiens et saisonniers dans la direction des vents dominants, est également exceptionnelle au niveau mondial dans une région relativement petite.

Critère (ix) : Le bien est un exemple exceptionnel de processus écologiques en cours dans un désert côtier influencé par le brouillard où les communautés animales et végétales s’adaptent constamment à la vie dans un milieu hyperaride. Le brouillard est la principale source d’eau qui est récoltée par des moyens extraordinaires tandis que les dunes toujours mobiles, soufflées par les vents, fournissent un substrat inhabituel dans lequel le sable de subsurface, bien oxygéné, offre abri et refuge à des invertébrés, des reptiles et des mammifères ‘nageurs’ et ‘plongeurs’. Les caractéristiques extraordinaires du milieu physique – sable libre, vents variables et gradients de brouillard à travers tout le bien – créent une diversité constamment changeante de micro‑habitats et de niches écologiques uniques au plan mondial à une telle échelle. 

Critère (x) : Le bien a une importance exceptionnelle pour la conservation in situ d’un échantillon inhabituel et exceptionnel d’espèces endémiques adaptées de façon unique à la vie dans un milieu désertique hyperaride où le brouillard est la principale source d’eau. Il s’agit surtout d’invertébrés qui présentent une gamme d’adaptations comportementales et physiologiques très rares au milieu désertique où ils vivent et qui contribuent de façon significative à la valeur universelle du bien.

Intégrité

Les limites du bien englobent tous les éléments de l’Erg du Namib qui illustrent la valeur universelle exceptionnelle du bien. Ces éléments sont bien conservés et inclus à une échelle appropriée de façon à maintenir les processus dynamiques en cours. Les vastes dimensions du site (30.777 km2) garantissent que toutes les formations et caractéristiques dunaires actives et sous-jacentes (fossilisées), les processus qui en sont la cause et les habitats connexes sont inclus. Le vaste paysage dunaire est intact et constamment rafraîchi et maintenu par des processus entièrement naturels. Compte tenu des vastes dimensions, de la difficulté d’accès et de la gestion actuelle du Parc national Namib-Naukluft (49.768 km2), l’erg du Namib est bien conservé et se trouve actuellement dans un état excellent, non perturbé. Il n’y a pas de visiteurs permanents ni d’infrastructures de gestion dans les limites du bien et les visites sont limitées à quelques petits emplacements temporaires qui n’ont aucun effet mesurable sur la région.

Mesures de gestion et de protection

L’Erg du Namib fait l’objet d’une gestion pour la conservation depuis plus de 50 ans dans le cadre de systèmes d’attribution des ressources et de gestion bien établis, basés sur des plans de gestion régulièrement révisés et mis à jour et d’une planification budgétaire à long terme. Avant la mise en place de la gestion pour la conservation, la région était protégée pour son potentiel en tant que zone d’exploitation du diamant, qui n’a jamais été réalisé. Aujourd’hui, les principaux problèmes de gestion consistent à gérer la demande d’accès accru à des zones intactes et à empêcher l’exploration minière qui aurait un impact sur les valeurs et les attributs de la région. Il y a une possibilité d’extension en série de l’Erg du Namib au-delà du Parc national Namib-Naukluft et au‑delà des frontières nationales pour inclure d’autres systèmes dunaires importants se trouvant dans d’autres aires protégées du grand désert du Namib.