English Français
Aidez maintenant !

Site néolithique de Çatal Höyük

Neolithic Site of Çatalhöyük

Two hills form the 37 ha site on the Southern Anatolian Plateau. The taller eastern mound contains eighteen levels of Neolithic occupation between 7400 bc and 6200 bc, including wall paintings, reliefs, sculptures and other symbolic and artistic features. Together they testify to the evolution of social organization and cultural practices as humans adapted to a sedentary life. The western mound shows the evolution of cultural practices in the Chalcolithic period, from 6200 bc to 5200 bc. Çatalhöyük provides important evidence of the transition from settled villages to urban agglomeration, which was maintained in the same location for over 2,000 years. It features a unique streetless settlement of houses clustered back to back with roof access into the buildings.

Site néolithique de Çatal Höyük

Les deux grands tertres de Çatal Höyük forment ce bien de 37 hectares situé dans le sud du plateau anatolien. Le tertre oriental, qui est le plus haut, présente 18 niveaux d’occupation néolithique datant de 7400 à 6200 av. J.-C. Il rassemble des peintures murales, des bas-reliefs, des sculptures et d’autres éléments artistiques et symboliques. Les deux tertres témoignent de l’évolution de l’organisation sociale et des pratiques culturelles au moment où les êtres humains s’adaptaient à la vie sédentaire. Le tertre occidental témoigne de l’évolution des pratiques culturelles pendant la période chalcolithique datant de 6200 à 5200 avant J.-C. Çatal Höyük fournit un important témoignage de la transition qui s’est opérée entre les villages et les agglomérations urbaines qui se sont succédé sur un même lieu pendant plus de 2000 ans. Il s’agit d’un site présentant une organisation unique composée de maisons serrées les unes contre les autres, sans rue, et avec accès par les toits.

 

Sitio neolítico de Çatalhöyük

Dos colinas forman este sitio del sur de la llanura de Anatolia, cuya superficie supera los 137.000 metros cuadrados. El mónticulo de mayor altura, situado al este, contiene huellas de 18 niveles de ocupación neolítica entre los años 7.400 y 6.200 a. de C., que incluyen pinturas murales, relieves, esculturas y otros rasgos simbólicos y artísticos. Juntos, atestiguan la evolución de la organización social y las prácticas culturales a medida que los humanos se adaptaron a la vida sedentaria. La colina occidental muestra la evolución de las prácticas culturales del Calcolítico (6.200 a 5.200 a. de C.). Çatalhöyük contiene vestigios importantes de la transición de pueblos a aglomeraciones urbanas que se mantuvieron en el mismo emplazamiento durante más de 2.000 años. Se trata de un conjunto único de casas agrupadas sin calles.

source: UNESCO/ERI

Neolithisch gebied van Catalhöyük

Het archeologische gebied van Çatalhöyük bestaat uit twee heuvels die 20 meter uitsteken boven de Konya-vlakte op het zuidelijke Anatolische Plateau. De grotere oostelijke heuvel bevat achttien niveaus van neolithische bewoning tussen 7400 en 6200 voor Christus, waaronder muurschilderingen, reliëfs, sculpturen en andere symbolische en artistieke uitingen. De westelijke heuvel toont de culturele ontwikkeling tijdens de chalcolithische periode van 6200 tot 5200 voor Christus. Catalhöyük toont de overgang aan van dorpen naar een stedelijke agglomeratie, die daar meer dan 2000 jaar gehandhaafd bleef. Het gebied wordt gekenmerkt door een unieke straatloze reeks woningen, geclusterd met hun achterkanten tegen elkaar en toegang via het dak.

Source : unesco.nl

  • Anglais
  • Français
  • Espagnol
  • Néerlandais
Site néolithique de Çatal Höyük © Ministry of Culture and Tourism
Valeur universelle exceptionnelle

Brève synthèse

Le grand site archéologique de Çatal Höyük comprend deux tertres s’élevant à 20 m au-dessus de la plaine de Konya, du côté sud du plateau anatolien. Les fouilles du tertre oriental ont révélé 18 niveaux d’occupation néolithique datant de 7400 à 6200 av. J.-C. qui ont offert un témoignage unique de l’évolution de l’organisation sociale et des pratiques culturelles préhistoriques, éclairant l’adaptation précoce des hommes à une vie sédentaire et à l’agriculture. Les fouilles du tertre occidental ont d’abord révélé des niveaux d’occupation chalcolithiques datant de 6200 à 5200 av. J.-C qui reflètent la continuité des pratiques culturelles qui apparaissent dans le tertre oriental plus ancien.

Çatal Höyük est un exemple très rare d’établissement néolithique bien préservé et est considéré depuis quelques décennies comme un des sites cruciaux pour la compréhension de l’homme durant la préhistoire. Le site tire son caractère exceptionnel des dimensions considérables et de la grande longévité de cet établissement, de son plan caractéristique de maisons accolées avec accès par les toits, de la présence d’un vaste assemblage de caractéristiques, notamment les peintures murales et les modelages en relief représentant le monde symbolique des habitants. Sur la base de la recherche largement documentée sur le site, les caractéristiques citées ci-dessus en font l’établissement humain le plus important et le plus informatif sur la vie sédentaire agricole d’une communauté néolithique.

Critère (iii) : Çatal Höyük offre un témoignage unique sur une période du Néolithique au cours de laquelle les premiers établissements agricoles furent établis en Anatolie centrale et se développèrent sur plusieurs siècles de villages en centres urbains, largement fondés sur des principes égalitaires. Les premiers principes de ces établissements ont été bien conservés au cours des millénaires d’abandon du site. Ces principes peuvent se voir dans le plan urbain, les structures architecturales, les peintures murales et les témoignages funéraires. La stratigraphie qui comprend jusqu’à 18 niveaux d’occupation offre un témoignage exceptionnel sur le développement progressif, la transformation et l’extension de l’établissement.

Critère (iv) : Les groupes de maisons de Çatal Höyük, caractérisés par des quartiers sans rue et des habitations accessibles par les toits, ainsi que les types de maisons présentant une distribution bien définie des zones d’activité et une organisation spatiale clairement orientée selon les points cardinaux, forment un type d’établissement remarquable de la période néolithique. Les dimensions comparables des habitations à travers toute la ville illustrent un type précoce d’aménagement urbain fondé sur des idéaux égalitaires et communautaires.

Intégrité

Les vestiges fouillés de l’occupation préhistorique s’étendant sur 2 000 ans sont préservés in situ en bon état de conservation et sont entièrement inclus dans les délimitations du bien. Les deux tertres archéologiques s’élèvent au-dessus de la plaine et constituent un paysage caractéristique original qui a conservé son intégrité visuelle. Des abris construits sur les deux principales zones de fouille protègent les structures archéologiques des effets directs du climat et réduisent par conséquent les menaces directes que sont la pluie et l’érosion.

Authenticité

Les vestiges archéologiques de Çatal Höyük ont conservé leur authenticité pour ce qui concerne les matériaux, la substance, le lieu et l’environnement. Plus de quarante années de recherches et de fouilles bien documentées témoignent de la lisibilité du site en tant qu’établissement du Néolithique ancien et, par conséquent, de son authenticité. Le site et les fouilles sont bien préservés. La masse physique et l’échelle des tertres n’ont pas beaucoup changé depuis la découverte du site en 1958

Éléments requis en matière de protection et de gestion

Le bien est protégé au plus haut niveau en tant que monument ancien par la Direction générale des monuments en vertu de la Loi 2863/1983 sur la protection du patrimoine culturel et naturel, amendée en 1987 et 2004. Il a été enregistré en tant que site de conservation inscrit à l’Inventaire national en 1981 par le Conseil supérieur des antiquités immeubles et des monuments. Selon ces instruments, les autorités locales sont aussi responsables de la protection du bien.

La gestion du site est supervisée par le Conseil de supervision et de coordination de Çatal Höyük (CSC), un Conseil consultatif et une équipe du plan de gestion. Un gestionnaire de site a été officiellement nommé et une équipe du plan de gestion comprenant des experts de l’équipe de fouille de Çatal Höyük et des départements associés au ministère de la Culture et du Tourisme a été constituée. Sur la base de l’expérience acquise au cours de l’élaboration d’un plan précédent en 2004, le nouveau plan de gestion comprendra des sections consacrées à la gestion des visiteurs, à l’accès, à l’éducation, à la préparation aux risques et à l’implication de la communauté locale, et devrait être finalisé fin 2012. L’allocation de ressources financières et humaines permanentes ainsi que des archives dédiées pour la documentation des activités de fouille et de conservation sont des éléments clés pour le système de gestion.