English Français
Aidez maintenant !

Centre historique de Bridgetown et sa garnison

Historic Bridgetown and its Garrison

Historic Bridgetown and its Garrison, an outstanding example of British colonial architecture consisting of a well-preserved old town built in the 17th, 18th and 19th centuries, which testifies to the spread of Great Britain's Atlantic colonial empire. The property also includes a nearby military garrison which consists of numerous historic buildings. With its serpentine urban lay-out the property testifies to a different approach to colonial town-planning compared to the Spanish and Dutch colonial cities of the region which were built along a grid plan.

Centre historique de Bridgetown et sa garnison

Le centre historique de Brigdgetown et sa garnison est un exemple exceptionnel de l'architecture coloniale britannique qui consiste en une vieille ville construite aux XVIIe, XVIIIe et XIXe siècle, qui témoigne de l'expansion de l'empire colonial britannique dans la zone atlantique. Le bien comprend également une garnison militaire située à proximité et composée de nombreux bâtiments historiques. Avec sa configuration de rues sinueuses, le bien témoigne d'une approche distincte des villes coloniales créées par les Espagnols ou les Néerlandais selon un plan en damier.

بريدجتاون التاريخية وحاميتها

من الأمثلة البارزة على العمارة الاستعمارية البريطانية التي تتكون من مدينة قديمة محمية جيدًا بنيت خلال القرون السابع عشر والثامن عشر والتاسع عشر، والتي تدل إلى انتشار استعمار بريطانيا العظمى لمنطقة الأطلسي. وتشمل المواقع أيضًا حامية عسكرية تتكون من مبان تاريخية كثيرة. واعتمادًا على شوارعها المتعرجة والمتداخلة، يشهد الموقع مقاربات متنوعة للتنظيم المدني الاستعماري، مقارنة بالمستعمرات الإسبانية والهولندية في المنطقة التي بنيت وفق تصميم هندسي مشبك.

source: UNESCO/ERI

布里奇顿及其军事要塞

由一组建于17-19世纪、保存完好的老城镇所构成,是英国殖民地建筑的典范之作,也是大不列颠在大西洋进行殖民帝国扩张的见证。这一遗产还包括附近一处由许多历史性建筑物组成的军事要塞。此处的城镇所采取的蛇形城市布局,有别于西班牙及荷兰在此处的殖民城镇所采取的井字形布局建设方式,展现了殖民地城镇规划所采用的不同方式。

source: UNESCO/ERI

Исторический Бриджтаун с его военными укреплениями

замечательный образец британской колониальной архитектуры, включающий хорошо сохранившийся старый город, построенный на протяжении 17-19 столетий, свидетельствует о размерах колониальной империи Великобритании в Атлантике. Частью объекта является близлежащий военный городок, состоящий из многих строений, имеющих историческое значение. Его вьющаяся серпантином планировка демонстрирует иной подход к колониальной городской застройке, чем испанские и голландские колониальные поселения в том же регионе, выстроенные по сетевой схеме.

source: UNESCO/ERI

El Centro histórico de Bridgetown y su guarnición militar

Es un ejemplo sobresaliente de la arquitectura colonial británica. Consiste en una ciudad antigua bien preservada, construida en los siglos XVII, XVIII y XIX, que atestigua el desarrollo del imperio colonial atlántico de Gran Bretaña. El sitio incluye también una guarnición militar cercana con numerosos edificios históricos. La distribución de las calles de la ciudad, en forma de serpentina, muestra una forma de planeamiento urbano diferente a la de otras ciudades coloniales de la región construidas por los españoles y los holandeses, que responden a planos ortogonales.

source: UNESCO/ERI

Historisch Bridgetown en garnizoen

Het historische Bridgetown en haar Garnizoen zijn een mooi voorbeeld van koloniale architectuur. De goed bewaard gebleven oude stad - gebouwd in de 17e, 18e en 19 eeuw - getuigt van het uitbreidende Atlantische koloniale rijk van Groot Brittannië. De versterkte havenstad werd het middelpunt van de Britse handel in Zuid-Amerika als opslagplaats voor goederen en tot slaaf gemaakte personen. Er is ook een militair garnizoen bestaand uit een groot aantal historische gebouwen. Het gebied heeft een kronkelig stadsontwerp waarmee een andere benadering van koloniale stedenbouw zichtbaar wordt aangezien de Spaanse en Nederlandse koloniale steden in de regio gebouwd werden volgens een rasterpatroon.

Source : unesco.nl

  • Anglais
  • Français
  • Arabe
  • Chinois
  • Russe
  • Espagnol
  • Néerlandais
Centre historique de Bridgetown et sa garnison © Government of Barbados
Valeur universelle exceptionnelle

Brève synthèse

En tant que l'une des premières villes pourvue d'un port fortifié du réseau caribéen des avant-postes militaires maritimes et commerciaux britanniques de l'Atlantique, le centre historique de Bridgetown et sa garnison furent le moteur de l'expansion commerciale anglaise dans les Amériques. Au XVIIe siècle, la cité portuaire fortifiée parvint à asseoir sa suprématie en développant le commerce britannique outre-Atlantique, et servit alors d'entrepôt pour les marchandises, notamment le sucre, mais aussi pour le transit des personnes réduites en esclavage envoyées à la Barbade et dans l'ensemble des Amériques.

Les modes de peuplement irréguliers de la ville historique de Bridgetown et le tracé de ses rues datant du XVIIe siècle, de type médiéval anglais, et en particulier le schéma organique de ses ruelles sinueuses, ont contribué à l'épanouissement et à la transformation de formes créolisées d'architecture, comme le style géorgien des Caraïbes.

Les espaces portuaires fortifiés de Bridgetown étaient reliés le long de Bay Street par un étroit passage menant du centre historique à la garnison Sainte-Anne. La baie de Carlisle, port naturel du bien et premier port d'escale de la traversée transatlantique, jouissait d'une position idéale pour servir de tremplin à la puissance impériale britannique, et pour défendre et développer les intérêts commerciaux de la Grande-Bretagne dans la région et le monde atlantique. Utilisée comme base de commandement et de contrôle amphibies, la garnison abritait le quartier général de l'armée et de la marine britanniques dans les Caraïbes orientales. Le centre historique de Bridgetown et sa garnison ont pris une part active non seulement au négoce international des marchandises et des esclaves, mais aussi à la transmission des idées et des cultures propres à l'expansion coloniale d'outre-Atlantique.

Critère (ii) : Le centre historique de Bridgetown et sa garnison ont joué un rôle central dans le développement des colonies anglaises du monde atlantique, servant de pivot pour la circulation des idées en matière administrative, commerciale, scientifique, culturelle et technologique et dans le domaine des communications au sein de l'Empire britannique. Si l'on peut dire de la garnison qu'elle a absorbé les concepts militaires européens, les diffusant à d'autres zones des Caraïbes, la stratification sociale de Bridgetown illustre les échanges qui sont intervenus entre plusieurs groupes professionnels, religieux et ethniques, aussi bien libres qu'asservis : rencontre culturelle qui donna naissance à la culture créole hybride des Caraïbes anglophones. Sans avoir entièrement renoncé aux usages européens ou africains, cette culture hybride perdure dans la manière dont l'espace urbain fonctionne actuellement.

Critère (iii) : Le centre historique de Bridgetown et sa garnison offrent un témoignage exceptionnel des activités commerciales et militaires coloniales britanniques dans les Caraïbes et les Amériques. Le centre historique a conservé pendant près de quatre siècles son empreinte originale, fondée sur le plan en rues sinueuses de l'Angleterre médiévale, témoignage exceptionnel du schéma urbain britannique en terre étrangère. La garnison Sainte-Anne et ses fortifications, qui protégeaient la ville et son port, représentent l'exemple le plus complet de garnison britannique des XVIIIe-XIXe siècles dans le monde atlantique. Le paysage urbain semi-planifié et intégré, avec sa puissante architecture en brique et sa collection d'entrepôts et de docks, est resté quasiment inchangé pendant deux siècles, et donne une excellente idée d'une période charnière de la puissance et de la culture impériales britanniques.

Critère (iv) : La garnison Sainte-Anne est le tout premier exemple de base navale et militaire britannique dans les Caraïbes, et son plan architectural, ainsi que sa composition urbaine, ont influencé la présence britannique ultérieure dans la région. La liaison entre le centre historique de Bridgetown et sa garnison est caractérisée par des éléments urbains et architecturaux illustrant les échanges constants entre intérêts commerciaux et militaires marquant l'évolution des fonctions dans l'espace colonial et postcolonial. Cela transparaît notamment dans une tension entre l'ordre militaire et l'ingéniosité économique, particulièrement manifeste dans le Screw Dock, structure exceptionnelle mais extrêmement vulnérable, et dans les entrepôts des XVIIIe-XIXe siècles, construits pour résister aux cyclones et autres périls du milieu tropical.

Intégrité

Le bien couvre une zone représentative de la disposition d'origine du centre historique et du port de Bridgetown ainsi que sa garnison, avec l'ensemble de ses composantes historiques. Ces deux éléments sont rattachés l'un à l'autre par une étroite portion de Bay Street, assurant la liaison urbaine entre la garnison, la ville et le port. La disposition organique des rues de Bridgetown reste conforme au tracé des voies et des routes du début du XVIIe siècle. La zone portuaire a été modifiée, mais conserve les traces de sa fonction historique. Hormis le chantier naval, la garnison a conservé la plupart de ses attributs physiques, illustration d'une période marquante du passé militaire colonial britannique. La voirie interne à la garnison n'a subi aucune modification, les murs d'enceinte sont à peu près intacts, les entrées vers le site s'effectuant toujours par les voies d'accès originelles.

Authenticité

Le tracé ancien des rues et ruelles sinueuses de Bridgetown, ainsi que celui des routes dans la garnison, ont gardé toute leur authenticité. Ces deux tracés ont été conservés malgré la transformation de la cité portuaire fortifiée maritime et mercantile en une ville tropicale contemporaine cosmopolite qui demeure la capitale et le centre national de l'île. Bien que plusieurs maisons historiques de Bridgetown aient été reconstruites ou restaurées, les bâtiments d'origine, dont certains se dégradent rapidement, sont encore très nombreux, contribuant à l'atmosphère de ville historique, et ils devraient être préservés.

Dans l'enceinte de la garnison, les constructions principales, c'est-à-dire les casernes et les bâtiments administratifs, conservent un haut degré d'authenticité et continuent de remplir les mêmes fonctions qu'à l'époque coloniale. Mais la capacité pour la garnison, dans son ensemble, de garder sa signification par rapport à sa fonction d'origine reste vulnérable et exige une protection constante.

Mesures de protection et de gestion

La protection légale est assurée par la Loi sur l'aménagement des villes et des campagnes, renforcé par le Plan de développement physique modifié (2003). Le Plan de développement physique prévoit la création de cinq zones de conservation couvrant différentes parties du centre historique de Bridgetown et de sa garnison. Bien que ces mesures de planification offrent actuellement satisfaction sur le plan technique, on pourrait renforcer la protection légale des parties du bien qui ne sont pas couvertes par les zones de conservation.

C'est le secteur public, à travers le Cabinet du gouvernement de la Barbade, chargé en dernier ressort de la gestion du bien, qui constitue le plus haut niveau décisionnel concernant le centre historique de Bridgetown et sa garnison. L'autorité de gestion du bien est le Comité du patrimoine mondial de la Barbade. Sous la coordination de ce dernier, les activités de gestion sont réparties entre les différentes agences gouvernementales concernées, en collaboration avec les organisations non gouvernementales et de la société civile, y compris les propriétaires fonciers.

En vertu du plan de gestion adopté par le Cabinet de la Barbade en 2011, le Comité du patrimoine mondial de la Barbade joue un rôle central dans l'administration du bien et veille à l'application des principes de la Convention. Il émet des recommandations concernant les politiques et les programmes de conservation et de gestion du bien, évalue et suit toutes les questions relatives à la protection et à la gestion du bien et, surtout, continue de veiller à ce que les systèmes de gestion maintiennent et préservent la valeur universelle exceptionnelle du bien.

L'urbaniste en chef a été désigné comme gestionnaire du site pour ce qui est de la gestion quotidienne dans le cadre du plan de développement urbain et des procédures d'attribution des permis de construire. Il préside également le Comité du patrimoine mondial de la Barbade, qui se réunit tous les deux mois. Des sous-comités thématiques se réunissent à de plus courts intervalles, pour aborder des questions de gestion plus spécifiques, notamment en matière d'éducation et de renforcement des capacités, de conservation du patrimoine architectural, de travaux d'interprétation ou de gestion touristique. Conformément au plan d'action, des efforts supplémentaires sont nécessaires pour renforcer la protection de l'ensemble des bâtiments historiques existants et la configuration spatiale générale du bien, et pour atténuer les modifications déjà introduites dans le paysage, afin de protéger et de renforcer l'intégrité et l'authenticité du bien.