jump to the content

Citadelle de la dynastie Hô

Citadel of the Ho Dynasty

The 14th -century Ho Dynasty citadel, built according to the feng shui principles, testifies to the flowering of neo-Confucianism in late 14th century Viet Nam and its spread to other parts of east Asia. According to these principles it was sited in a landscape of great scenic beauty on an axis joining the Tuong Son and Don Son mountains in a plain between the Ma and Buoi rivers. The citadel buildings represent an outstanding example of a new style of south-east Asian imperial city.

Citadelle de la dynastie Hô

La Citadelle de la dynastie Hô du XIVe siècle, construit selon les principes du feng shui, témoigne de l'épanouissement du néoconfucianisme dans le Viet Nam de la fin du XIVe siècle et de sa diffusion dans d'autres parties d'Extrême-Orient. En vertu de ces principes, il est situé dans un paysage aux panoramas d'une grande beauté sur un axe reliant les montagnes de Tuong Son et de Don Son dans une plaine entre les fleuves Ma et Buoi. Les bâtiments de la Citadelle représentent un exemple exceptionnel d'un nouveau style de ville impériale du Sud-Est asiatique.

قلعة سلالة هو

قلعة سلالة هو، من القرن السادس عشر، شيدت على مبادئ "فينغ شوي"، وتشهد على انتشار النيكونفوشية في فيتنام ذلك العصر ومناطق أخرى من الشرق الأقصى. وبناء على هذه المبادئ فإنها تقع ضمن مشهد شامل ذي جمال نادر على محور يربط بين جبال تيونغ سون ودون سون في سهل بين نهري ما وبيوي. وتعطي أبنية القلعة نموذجا استثنائيا لأسلوب بناء جديد للمدينة الملكية في جنوب شرق آسيا.

source: UNESCO/ERI

胡朝时期的城堡

修建于14世纪,城堡的建设遵循了风水的原则,是14世纪末期传到越南及东亚其他地区新儒家思想发扬光大的见证。城堡建在连接起长山(Tuong Son)与东山(Don Son)山脉的轴线上,位于马江与八里河(Buoi)之间平原上一片风景秀丽之处。壮观的城堡建筑本身代表着东南亚王城建设历史中曾涌现出的一种新风格。

source: UNESCO/ERI

Цитадель династии Хо

Цитадель 14-го века, созданная в соответствии с принципами фэн-шуй, является свидетельством расцвета нео- конфуцианства во Вьетнаме в эту эпоху и его распространения на другие районы Восточной Азии. Согласно этим принципам, цитадель была воздвигнута в живописной местности в междуречье Ма и Буои, по оси, соединяющей горы Туонг Сон и Дон Сон. Сооружения цитадели являются выдающимся образцом нового стиля архитектуры имперского города юго-восточной Азии.

source: UNESCO/ERI

Ciudadela de la dinastía Ho

La ciudadela de la dinastía Ho, construida en el siglo XIV siguiendo los principios del feng shui, es testimonio del florecimiento del neoconfucianismo a finales del siglo XIV en Viet Nam y su expansión por otras zonas del este asiático. Siguiendo estos principios, la ciudadela se encuentra en un paisaje de gran belleza, con un eje que toca las montañas Tuong Song y Don Son en una llanura entre los ríos Ma y Buoi. Los edificios de la ciudadela representan un ejemplo excepcional de un estilo nuevo de ciudad imperial del sureste asiático.

source: UNESCO/ERI

Citadel van de Ho-dynastie

De 14e eeuwse citadel van de Ho-dynastie is gebouwd volgens de Feng Shui-beginselen. De citadel getuigt van de bloei van het neo-confucianisme in Vietnam in de 14e eeuw en de verspreiding daarvan naar andere delen van Oost-Azië. Volgens de Feng Shui-beginselen werd de Ho-dynastie citadel gesitueerd in een gebied van grote landschappelijke schoonheid op de as die de Tuong Son en Don Son bergen verbindt, in een vlakte tussen de Ma en Buoi rivieren. De binnenste citadel werd gebouwd van grote kalkstenen blokken, wat een nieuwe ontwikkeling was op gebied van de architectonische technologie en stadsplanning.

Source : unesco.nl

  • Anglais
  • Français
  • Arabe
  • Chinois
  • Russe
  • Espagnol
  • Néerlandais
South Gate: view from inside (SouthWest axis) © management Broad of Citadel of the Ho Dynasty
Valeur universelle exceptionnelle

Brève synthèse

Édifiée en 1397, la Citadelle de la dynastie Hô, composée de la citadelle intérieure, du rempart extérieur de La Thanh et de l'autel Nam Giao, couvre une superficie de 155,5 hectares, entourée d'une zone tampon de 5 078,5 hectares. Son emplacement a été choisi selon des principes géomantiques, dans un paysage aux panoramas d'une grande beauté, entre les fleuves Ma et Buoi, dans le district de Vinh Lôc, province de Thanh Hoa, au Viet Nam.  Construite en gros blocs de pierre calcaire, la citadelle intérieure représente une nouvelle phase dans le développement de la technologie architecturale et de l'adaptation de l'urbanisme géomantique au contexte de l'Asie de l'Est et du Sud-Est.Elle est une démonstration de l'application d'éléments architecturaux à l'aménagement du territoire et à la décoration d'une cité impériale centralisée, illustrant une conception du pouvoir royal fondée sur l'adoption de la philosophie confucianiste au sein de la culture bouddhiste dominante. Capitale du Viet Nam de 1398 à 1407, mais aussi centre politique, économique et culturel du centre-nord du Viet Nam du XVIe au XVIIIe siècle, elle offre un témoignage exceptionnel sur une période cruciale dans l'histoire de ce pays et de l'Asie du Sud-Est, les concepts traditionnels de la royauté et des valeurs bouddhistes cédant alors le pas à de nouvelles tendances de la technologie, du commerce et de l'administration centralisée.

Critère (ii) : Le bien témoigne de l'influence du confucianisme chinois sur un symbole du pouvoir régalien centralisé à la fin du XIVe siècle et au début du XVe siècle. Il représente de nouvelles avancées technologiques dans le style architectural et, dans son adaptation des principes d'urbanisme géomantique préexistants au contexte de l'Asie de l'Est et du Sud-Est, utilise pleinement l'environnement naturel et intègre, dans ses monuments et dans son paysage, des éléments à la fois typiquement vietnamiens mais également communs à l'Asie de l'Est et du Sud-Est.

Critère (iv) : La Citadelle de la dynastie Hô offre un exemple exceptionnel d'ensemble architectural dans un cadre paysager illustrant l'épanouissement du néoconfucianisme pragmatique dans le Viet Nam de la fin du XIVe siècle, à une époque où il se diffusait dans tout l'Extrême-Orient, avant d'exercer une influence philosophique majeure sur le mode de gouvernement de la région. L'utilisation de gros blocs de pierre témoigne du pouvoir d'organisation de l'État néoconfucéen, tandis que le déplacement de l'axe principal distingue le plan de la Citadelle de la norme chinoise.

Intégrité

L'intégrité du bien est garantie par les zones des trois principales composantes représentant les caractéristiques de la dynastie Hô : la citadelle intérieure, l'autel Nam Giao et une partie du rempart extérieur de La Thanh. Ces éléments attestent de la présence d'une citadelle restée quasiment intacte, avec ses remparts de pierre massifs dans un cadre paysager aisément reconnaissable. Les fouilles ont également révélé une riche source de vestiges archéologiques souterrains conservés sous les rizières et autres zones aujourd'hui cultivées dans le périmètre occupé par les trois composantes du bien. La zone tampon renferme l'ensemble des éléments culturels propres à une grande cité impériale de la fin du XIVe siècle et du début du XVe siècle : monuments religieux, villages traditionnels, maisons communales anciennes, routes, marchés, pontons et points de vue panoramiques, qui sont une expression matérielle directe des valeurs culturelles du bien.

Authenticité

S'agissant de l'emplacement géoculturel et du cadre paysager du bien, les conditions d'authenticité n'ont guère subi de modifications ; la disposition et la conception architecturale, ainsi que les matériaux composant les remparts de la citadelle intérieure, les quatre portes, plusieurs portions des douves, une partie du rempart extérieur de La Thanh et les vestiges archéologiques de l'autel Nam Giao sont en bon état de conservation. Les fouilles archéologiques effectuées sur le bien ont mis à jour des structures bien conservées de l'époque de la dynastie Hô.

Mesures de protection et de gestion

La citadelle intérieure et l'autel Nam Giao ont été reconnus patrimoine national en 1962 par décision du Ministère de la culture de la République démocratique du Viet Nam et sont protégés par la Loi sur le patrimoine culturel du 29 juin 2001. La section du rempart extérieur de La Thanh proposée pour inscription fait l'objet d'une procédure de protection similaire. La zone tampon est protégée par la Loi sur la protection de l'environnement de la République socialiste du Viet Nam n°52/2005/QH11, chapitre 4, article 31, de 2005. Le bien est directement administré par les comités populaires des communes concernées par les différents sites, sous la supervision du Conseil de gestion de la Citadelle de la dynastie Hô créé par décision 2264/QD-UBND (30 juillet 2007).

Un plan de gestion quiquennal détaillé du bien a été soumis en novembre 2010. Le contrôle du développement urbain près de la citadelle intérieure, dans la ville de Vinh Loc, en particulier sur l'axe qui va de la citadelle intérieure au mont Don Son, et dans la zone tampon en général, devrait recevoir une attention particulière, de façon à protéger toutes les lignes de vue le long des axes entre les caractéristiques topographiques et celles qui se présentent dans la zone délimitée par le rempart extérieur et les fleuves Ma et Buoi. Une attention particulière doit être accordée à l'élaboration d'un plan de gestion et de préparation aux risques et d'un programme de participation de la population locale à la protection et à la gestion du bien. Les autorités et la population locales travaillent en étroite concertation à la conservation et la protection du bien à travers un programme de formation et de sensibilisation de l'opinion publique.