jump to the content

Paysage culturel du pays konso

Konso Cultural Landscape

Konso Cultural Landscape is a 55km2 arid property of stone walled terraces and fortified settlements in the Konso highlands of Ethiopia. It constitutes a spectacular example of a living cultural tradition stretching back 21 generations (more than 400 years) adapted to its dry hostile environment. The landscape demonstrates the shared values, social cohesion and engineering knowledge of its communities. The site also features anthropomorphic wooden statues - grouped to represent respected members of their communities and particularly heroic events - which are an exceptional living testimony to funerary traditions that are on the verge of disappearing. Stone steles in the towns express a complex system of marking the passing of generations of leaders.

Paysage culturel du pays konso

Le Paysage culturel du pays konso est un site aride de 55 km², avec des terrasses en pierre et des fortifications, situé sur les hauts plateaux d'Ethiopie. Il constitue un exemple spectaculaire d'une tradition culturelle vivante remontant à vingt-et-une générations (plus de 400 ans) et adaptée à un environnement sec et hostile. Le paysage témoigne du partage des valeurs, de la cohésion sociale et des connaissances en ingénierie de ses communautés. Le site présente également des statues de bois anthropomorphiques, disposées en groupe pour représenter les membres respectés de leurs communautés et les événements héroïques de leurs vies. Elles sont un témoignage exceptionnel et vivant de traditions funéraires sur le point de disparaître. Les stèles de pierre présentes dans les villes expriment un système complexe marquant la disparition de générations de chefs.

المشهد الثقافي لبلاد كونسو

هي أرض قاحلة حجرية منبسطة تبلغ مساحتها 55 كيلومترًا مربعًا، تضم مسلات في مرتفعات كونسو في إثيوبيا، وتشكل نموذجًا مذهلاً للتقاليد الثقافية الحية التي ترقى إلى 21 جيلاً (أكثر من 400 سنة) وتتكيف مع البيئة الجافة القاسية. ويشهد المكان على القيم المشتركة والتضامن الاجتماعي والمعارف الهندسية لهذه الجماعات. ويتضمن أيضًا تماثيل خشبية – عبارة عن مجسمات توضع على مدافن زعماء هذا المجتمع القبلي تجسيدًا لأعمال بطولية - في شهادة حية استثنائية لتقاليد الجنازات التي هي على وشك الزوال. والتماثيل الحجرية في المدن هي تعبير عن نظام مركب يحيي تعاقب أجيال من القادة.

source: UNESCO/ERI

孔索文化景观

占地面积55平方公里,位于干旱的埃塞俄比亚孔索高地,在这片高地上,除了石墙梯田构成的景观外,还分布着人类的定居点。作为人类克服干燥恶劣的自然环境,顽强生存下来的杰出范例,孔索文化景观代表着一个已传承了21代(即400多年)并依然具有活力的文化传统,并展现出各社区的共同价值观、社会凝聚力及其所拥有的工程知识。这里还保存有具有人格化特征的木雕,这些木雕相互组合在一起,代表着受到尊敬的各社区成员,特别是英雄事件,对正处消失边缘的丧葬传统而言,它们是特殊的活生生的见证。矗立在城镇中的石碑则共同构成了一种纪念一代代逝去的领导人的复杂体系。

source: UNESCO/ERI

Культурный ландшафт Консо

Объект занимает территорию площадью 55 кв.км на нагорье Консо в Эфиопии. Его ландшафт образуют поддержанные каменными стенами террасы с разбросанными среди них укреплёнными поселениями. Здесь сохранился наглядный пример живой культурной традиции, сложившейся в этой суровой и засушливой среде обитания на протяжении 21 поколения (более 4000 лет). Культурный ландшафт этих мест демонстрирует прверженность общим ценностям, социальную сплоченность и инженерные навыки местных жителей. Объект замечателен также группами деревянных статуй, изображающих уважаемых членов общин и события, отмеченные особым героизмом. Они свидетельствуют о дошедших до наших дней погребальных традициях, которые находятся на грани исчезновения. Каменные стелы, установленные в поселениях, представляют сложную систему,памяти об ушедших поколениях лидеров.

source: UNESCO/ERI

Paisaje cultural de Konso

Es un sitio árido de 55 km2 que contiene terrazas y muros de piedra y asentamientos fortificados en el altiplano de Konso, en Etiopía. Constituye un ejemplo espectacular de una tradición cultural viva desde hace 21 generaciones (más de 400 años) adaptada a un ambiente seco y hostil. El paisaje demuestra los valores comunes, la cohesión social y los conocimientos en ingeniería de sus comunidades. También contiene estatuas antropomórficas de madera, agrupadas para representar a miembros respetables de las comunidades y simbolizar acontecimientos particularmente heroicos, que son testimonios vivos excepcionales de tradiciones funerarias que están desapareciendo. Algunas estelas en los pueblos expresan un complejo sistema para simbolizar las defunciones de generaciones de líderes.

source: UNESCO/ERI

Cultuurlandschap Konso

Het cultuurlandschap Konso omvat 55 vierkante kilometer aan met steen ommuurde terrassen en versterkte nederzettingen in de Konso hooglanden van Ethiopië. Het landschap weerspiegelt een levende culturele traditie die 21 generaties teruggaat (meer dan 400 jaar) en aangepast is aan de droge vijandige omgeving. Het toont gedeelde waarden, sociale cohesie en de technische kennis van z'n gemeenschappen. In het gebied zijn ook antropomorfe houten beelden te vinden, gegroepeerd naar gerespecteerde leden van de gemeenschap en heroïsche gebeurtenissen. De beelden getuigen van begrafenistradities die op het punt van verdwijnen staan. De stenen stèles in de steden tonen een complex systeem dat de doorloop van generaties leiders markeert.

Source : unesco.nl

  • Anglais
  • Français
  • Arabe
  • Chinois
  • Russe
  • Espagnol
  • Néerlandais
Paysage culturel du pays Konso © Yonas Beyene
Valeur universelle exceptionnelle

Brève synthèse

Le paysage culturel du pays konso est caractérisé par de vastes terrasses en pierre sèche qui témoigne du combat séculaire de l'homme pour exploiter un environnement hostile, aride et accidenté. Les terrasses préviennent l'érosion des sols, maximisent la rétention d'eau dont elles récupèrent l'excédent et permettent la mise en culture. Elles forment la caractéristique principale du paysage konso. Les versants des collines sont ceinturés par ces terrasses en pierre sèche qui atteignent parfois jusqu'à cinq mètres de haut.

Les villes et établissements fortifiés (paletas) du paysage culturel du pays konso sont perchés sur les hauts plateaux ou au sommet de collines choisies pour leur intérêt stratégique et défensif. Ces villes sont entourés de un à six murs de défense concentriques faits de pierres sèches extraites dans la région. Les places culturelles, ou moras, aménagées à l'intérieur de villes fortifiées, conservent un rôle important et central dans le quotidien du pays konso. Certaines villes fortifiées possèdent jusqu'à 17 moras. La tradition des daga-hela, stèles de pierre générationnelles extraites, transportées et dressées selon un rituel établi, fait des Konsos l'un des derniers peuples mégalithiques. Les forêts sacrées sont utilisées comme sites d'inhumation des prêtres et pour la cueillette des plantes médicinales. Des statues anthropomorphes, les wakas, sculptées dans un bois dur et représentant le défunt, servent de stèles funéraires. Les réservoirs d'eau, ou harda, situés dans ou à proximité de ces forêts, sont construits en commun et, tout comme les terrasses, sont entretenus selon des pratiques sociales et culturelles collectives d'une grande précision.

Critère (iii) : Le paysage culturel du pays konso se compose de terrasses en pierre sèche à la réalisation spectaculaire, toujours activement utilisées par les Konsos,  peuple qui les a créées. Elles témoignent d'efforts considérables pour exploiter un environnement pourtant hostile sur plus de 230 km², aujourd'hui pris comme exemple d'une réalisation majeure de l'humanité. Le caractère exceptionnel de ce paysage culturel réside dans l'association de ces terrasses de pierre et des villes fortifiés aménagés à l'intérieur, ce paysage étant aussi le témoignage d'une tradition vivante d'édification de stèles. Les Konsos dressent des stèles de pierre pour commémorer et marquer le transfert des responsabilités d'une génération à l'autre. Les Konsos figurent parmi les derniers peuples au monde à ériger des stèles et le maintien de cette pratique offre un témoignage exceptionnel

Critère (v) : Le lien unissant les terrasses en pierre et les villes fortifiées du paysage culturel du pays Konso à ses structures sociales, d'une grande complexité, est un exemple exceptionnel d'occupation et d’exploitations humaines traditionnelles d'un territoire, fondé sur des valeurs communes, qui ont abouti à la création du tissu culturel et socio-économique konso.Les terrasses en pierre sèche déploient une stratégie sophistiquée d'adaptation à l'environnement, et la main d'oeuvre requise pour leur construction a exigé une grande cohésion et une solide union entre clans. Cette interaction avec l'environnement repose sur des connaissances d'ingéniérie autochtones et sur une division traditionnelle du travail, qui continuent d'être sollicitées pour effectuer les travaux réguliers d'entretien et de conservation.

Intégrité

Les délimitations du paysage culturel du pays Konso coïncident avec les attributs naturels, tels que les rivières ou les bordures du paysage densément aménagé en terrasses, et correspondent à l'histoire socio-économique et culturelle du peuple konso. Tous les éléments nécessaires à la compréhension du système traditionnel ont été inclus, tels que les attributs matériels principaux que constituent les terrasses, les établissements humains fortifiés, les forêts sacrées et les sanctuaires. Les traits distinctifs de ce paysage sont vulnérables à la dispersion des établissements humains fortifiés, lorsque les maisons sont construites en dehors des fortifications.

Authenticité

Le paysage culturel du pays Konso conserve encore largement sa forme et sa configuration originelles. Les matériaux utilisés pour la construction des terrasses et des fortifications sont d'origine et leur conservation est assurée selon les techniques traditionnelles par les membres de la communauté. Les terrasses sont préservées dans leur disposition d'origine et continuent de remplir leur usage et leurs fonctions initiales. Les villes fortifiés sont toujours habités par les communautés et organisés selon le système traditionnel. Les forêts sacrées traditionnelles sont encore protégées et utilisées pour des rituels et des funérailles, et les réservoirs sont toujours en usage et bénéficient d'un entretien régulier. D'autres traditions connexes, qui continuent de façonner le paysage, tels que l'édification rituelle de stèles de génération, de pierres anthropomorphes et d'arbres de génération se poursuivent activement. Il en est de même de l'usage des mora et de l'édification de waka sur les tombes. Les communautés entretiennent le code traditionnel de respect de la culture et du groupe d'âge (hela), ainsi que du gardien (kanta), chargé de la protection et de la conservation des attributs, qui conserve sa fonction traditionnelle.

Mesures de protection et de gestion

Le bien est protégé par des lois coutumières, régionales et fédérales. La Proclamation régionale pour la protection du patrimoine du paysage culturel du pays konso (2010) assure la protection de la zone couverte par la proposition d''inscription, englobant les douze villes fortifiés, et reconnaît la validité du mode de gestion traditionnel.

Le code traditionnel de gestion du paysage culturel est appliqué parallèlement au système administratif contemporain, et les membres élus et les anciens de la communauté assurent la protection et la gestion des biens culturels. En outre, des comités de gestion sont constitués à tous les niveaux de responsabilité locale et de district.Un Bureau de gestion du paysage culturel du pays konso (constitué de fonctionnaires gouvernementaux) a été créé in situ afin, essentiellement, d'assurer les travaux de planification, de financement, de supervision et de conservation. Le développement est strictement réglementé par la proclamation de 2010 et aucun projet d'aménagement ne peut être entrepris dans un rayon de 50 mètres au-delà des murailles extérieures.

Un plan de gestion fixe dans le détail les structures de gestion actuelles, expliquant de quelle manière la communauté konso, par l'intermédiaire de ses comités de villageois qui sont reconnus et du comité de gestion du district, s'emploiera à assurer les niveaux de conservation nécessaires. Les stratégies de présentation et de gestion des visiteurs ont toutes les chances d'être mieux appliquées par la communauté elle-même, qui en tirera le meilleur profit. Des fonds de soutien, obtenus notamment grâce à la coopération internationale, pourraient contribuer à la viabilité à long terme du mode de gestion traditionnel. 

 

Activités (1)