jump to the content

Villages historiques de Corée : Hahoe et Yangdong

Historic Villages of Korea: Hahoe and Yangdong

Founded in the 14th-15th centuries, Hahoe and Yangdong are seen as the two most representative historic clan villages in the Republic of Korea. Their layout and location - sheltered by forested mountains and facing out onto a river and open agricultural fields – reflect the distinctive aristocratic Confucian culture of the early part of the Joseon Dynasty (1392-1910). The villages were located to provide both physical and spiritual nourishment from their surrounding landscapes. They include residences of the head families, together with substantial timber framed houses of other clan members, also pavilions, study halls, Confucian academies for learning, and clusters of one story mud-walled, thatched-roofed houses, formerly for commoners. The landscapes of mountains, trees and water around the village, framed in views from pavilions and retreats, were celebrated for their beauty by 17th and 18th century poets.

Villages historiques de Corée : Hahoe et Yangdong

Fondés au 14e-15e siècle, Hahoe et Yangdong sont considérés comme les deux villages claniques historiques les plus représentatifs de la République de Corée. Leur disposition et leur emplacement, abrités par des montagnes boisées et face à une rivière et à des champs agricoles ouverts, reflètent la culture confucéenne aristocratique propre au début de la dynastie Joseon (1392-1910). Les villages étaient situés de façon à tirer une nourriture à la fois physique et spirituelle des paysages alentour. Ils comprenaient les résidences des familles dirigeantes, les solides maisons à charpente en bois des autres membres du clan, ainsi que des pavillons, des salles d'étude, des académies confucéennes et des groupes de maisons à un étage à murs en torchis et toit de chaume, anciennement réservés aux roturiers. Les paysages de montagnes, d'arbres et d'eau autour des villages, au panorama encadré par des pavillons et des retraites, étaient célébrés pour leur beauté par les poètes des 17e et 18e siècle.

قريتان تاريخيتان في كوريا: هاهوي ويانغدونغ

تُعتبر قريتا هاهوي ويانغدونغ اللتان بُنيتا في القرنين الرابع عشر والخامس عشر أبرز القرى التاريخية العشائرية في جمهورية كوريا. وتعكس طريقة بناء هاتين القريتين وموقعهما – في جبال مغطاة بالغابات تطل على أحد الأنهار وعلى سهول زراعية مفتوحة – الثقافة الأرستوقراطية الكونفوشيوسية الفريدة التي تميز بها الجزء الأول من سلالة جوزيون (1392-1910). وتم تحديد موقع هاتين القريتين لتؤمنا لسكانهما ما يلزمهم من موارد لتغذية الروح والجسد من المناظر المحيطة بهما. وتشمل القريتان مقار إقامة الأسر الرئيسية، فضلاً عن منازل مسيجة بالأخشاب تعود إلى أفراد آخرين من العشائر، وعدد من المقصورات، والباحات المخصصة للدراسة، والأكاديميات الكونفوشيوسية للتعلم، ومجموعة من المنازل من طابق واحد مسقوفة بالقش ومبنية بجدران من الوحل كان يسكنها سابقاً أفراد من عامة الشعب. وتم تخليد جمال مناظر الجبال والأشجار والمياه التي تحيط بالقريتين والتي يمكن التمتع بها من مختلف المقصورات والملتجآت، في قصائد كتبها شعراء في القرنين السابع عشر والثامن عشر.

source: UNESCO/ERI

韩国历史村落:河回村和良洞村

河回村和良洞村始建于14至15世纪,这两座村庄被认为是韩国最具代表性的历史村落。这两个村落背倚树木繁茂的青山,面向河流及开阔的农田,它们的布局和选址的目的在于从周围的环境中汲取物质和精神食粮,反映出朝鲜王朝(1392-1910)早期鲜明的贵族儒家文化特点。其建筑包括村落首领家族的宅第、其他家族成员的木框架结构房屋、亭台、学堂、儒家书院,以及原平民居住的单层泥墙、茅草屋顶的住宅群。河回村和良洞村山环水绕,亭台如画的美丽景致,曾被众多17和18世纪的诗人所咏颂。

source: UNESCO/ERI

Фольклорные деревни Кореи: Хахое и Яньдон

Построенные в 14-15 вв., Хахое и Яньдон являются наиболее типичными образцами исторических родовых деревень в Республике Корея. Их размещение и местоположение – они защищены заросшими лесом горами и смотрят на реку и земледельческие поля – отражают характерную аристократичную культуру конфуцианства ранней стадии правления Династии Чосон (1392-1910). Место строительства деревень выбрано с целью обеспечения как физического, так и духовного насыщения от окружающих ландшафтов. Сюда входят резиденции глав семей, а также прочные дома других членов родовой общины, отделанные бревнами, беседки, залы для занятий, конфуциианские учебные заведения и группы одноэтажных хижин с глинобитными стенами и соломенными крышами – для простонародья. Рельеф местности, с ее горами, деревьями и рекой, обрамленный видами из беседок и мест уединения, был воспет за свою красоту поэтами 17 и 18 вв.

source: UNESCO/ERI

Pueblos históricos de Corea: Hahoe y Yangdong

Fundados en los siglos XIV y XV, Haoe y Yangdong se consideran dos de los pueblos clánicos históricos más representativos de la República de Corea. Su disposición y su emplazamiento, en montañas boscosas y frente a un río y a campos agrícolas abiertos, reflejan la cultura confuciana aristocrática propia de los inicios de la dinastía Joseon (1392-1910). El emplazamiento de los pueblos estaba pensado para extraer de los paisajes aledaños un alimento a la vez físico y espiritual. Comprendían residencias para las familias dirigentes, sólidas viviendas de armazón de madera para los otros miembros del clan así como pabellones, salas de estudio, academias confucianas y grupos de casas de una sola planta con paredes de adobe y tejados de paja reservadas a la plebe. Los poetas de los siglos XVII y XVIII celebraban la belleza de estos paisajes montañosos y arbolados, de pueblos rodeados de agua y paisajes punteados de casas de campo y lugares de retiro.

source: UNESCO/ERI

Historische dorpen van Korea: Hahoe en Yangdong

De historische dorpen Hahoe en Yangdong werden in de 14e en 15e eeuw gesticht en worden gezien als de twee meest representatieve historische clandorpen in Zuid-Korea. Het ontwerp en de locatie – beschut door beboste bergen en met uitzicht op een rivier en agrarische velden – weerspiegelen de karakteristieke aristocratische confucianistische cultuur van de beginperiode van de Joseon dynastie (1392-1910). De dorpen omvatten residenties van de hoofdfamilies en houten huizen van andere clanleden. Verder waren er paviljoens, studiezalen, confucianistische academies en clusters van lemen huizen met rieten daken. De schoonheid van het omringende landschap met bergen, bomen en water, is door veel 17e en 18e-eeuwse dichters bezongen.

Source : unesco.nl

  • Anglais
  • Français
  • Arabe
  • Chinois
  • Russe
  • Espagnol
  • Néerlandais
Villages historiques de Corée : Hahoe et Yangdong © UNESCO
Valeur universelle exceptionnelle

Brève synthèse

Les deux villages de Hahoe et de Yangdong sont situés dans la région sud-est du pays, cœur de la dynastie Joseon (1392-1910), qui régna plus de 500 ans sur la péninsule coréenne. Ils sont distants de 90 km.

Abrités par des montagnes boisées et face à une rivière et à des champs agricoles ouverts, Hahoe et Yangdong dans leur environnement naturel, sont considérés comme les deux villages claniques historiques les plus représentatifs de Corée. Ils furent fondés aux XIVe-XVe siècles et s’étendirent pour atteindre leur taille et composition actuelles à la fin du XVIIIe et au XIXe siècle. Leur disposition et leur emplacement reflètent la culture confucéenne aristocratique propre au début de la dynastie Joseon.

Les villages étaient situés de façon à tirer une nourriture à la fois physique et spirituelle des paysages alentour. Ils comprenaient les résidences des familles dirigeantes, les solides maisons à charpente en bois des autres membres du clan, ainsi que des pavillons, des salles d’étude, des académies confucéennes et des groupes de maisons à un étage à murs en torchis et toit de chaume, anciennement réservées aux roturiers. Les paysages de montagnes, d’arbres et d’eau autour des villages, au panorama encadré par des pavillons et des retraites, étaient célébrés pour leur beauté par les poètes des XVIIe et XVIIIe siècles.

Dans les deux villages, les ensembles exceptionnels de constructions, leur environnement, leur situation, leur plan et les traditions de construction reflètent de manière exceptionnelle les systèmes culturels et sociaux de la dynastie Joseon, le système particulier des villages claniques qui est spécifique à cette région, et de la manière dont ils ont évolué au cours des cinq derniers siècles.

Critère (iii) : Hahoe et Yangdong sont deux des exemples les mieux préservés et les plus représentatifs de villages claniques, un type de peuplement caractérisant la première partie de la dynsastie Joseon. Dans leur emplacement, leur planification et les traditions de construction, les deux villages sont une témoignale exceptionnel du confucianisme et la dynastie Joseon, qui produisit des peuplements qui suivaient strictement les idéaux confucéens sur une période de près de 5OO ans.

Critère (iv) : L’ensemble des villages de Hahoe et Yangdong reflète l’impact de la dynastie Joseon qui a profondément influence le développement de la péninsule coréenne sur près de cinq siècles. Les villages, en particulier l’ensemble des yangban et des maisons des roturiers, et leur planification globale et individuelle, reflètent les préceptes de cette dynastie en termes de structures sociales et de traditions culturelles ainsi que de son pouvoir et son influence et ses traditions philosophiques et littéraires.

Intégrité

Les principaux attributs du village clanique, tels que les maisons de l’aristocratie et des roturiers, la disposition formelle des lieux, les salles d’étude et les académies, sont présentes dans les limites du bien proposé pour inscription des deux villages. A Hahoe, l’académie confucéenne Byeongsanseowon se trouve à 4 km à l’est et au village de Yangdong les académies confucéennes d’Oksanseowon et de Donggangseowon se trouvent respectivement à 8 et 4 km du village, sans lien spatial avec lui.

Le paysage harmonieux, avec la rivière, les forêts et les montagnes qui ont inspiré les auteurs, est présent à Hahoe, quoique partiellement dans la zone tampon, et aussi à Yangdong, bien qu’à un degré moins complet. Ici l’Allakcheon, les champs Angang (que l’on peut tous deux contempler depuis le pavillon Suunjeong) et les hauteurs de la montagne ne sont pas inclus dans la zone proposée pour inscription.

Le bien ne souffre que d’effets négatifs minimes du développement et n’a pas pâti de négligence. Toutefois, l’environnement du village de Yangdong a été compromis dans une certaine mesure par de nouvelles infrastructures telles que ponts, routes et une voie de chemin de fer.

Authenticité

En ce qui concerne les villages claniques, la façon dont les attributs reflètent fidèlement la valeur universelle exceptionnelle porte sur la capacité des bâtiments, de la disposition du village, du cadre, des rituels claniques dynamiques à exprimer la manière dont les maisons du village constituent une manifestation exceptionnelle des régimes politiques et culturels Joseon et la manière dont ils furent façonnés par le confucianisme. L’ICOMOS considère que les villages expriment bien la disposition hiérarchique des peuplements, et les expressions de la noblesse clanique et des érudits influents.

L’authenticité a parfois été compromise, dans les matériaux utilisés pour certains des projets de restauration, en particulier à à Hahoe, où beaucoup des bâtiments ont été modifiés pour de nouveaux usages. Ces interventions brouillent le lien avec les matériaux, les techniques et la planification de la période Joseon, et la capacité des bâtiments à contribuer à la valeur universelle exceptionnelle.

Mesures de protection et de gestion requises

Les deux villages Hahoe et Yangdong bénéficient d’une protection nationale depuis 1984. Pour le village de Hahoe, la délimitation de la zone de protection du patrimoine culturel renforce la protection du bien principal, du bien associé et de la zone tampon commune et, dans certains cas, l’étend même. Pour le village de Yangdong, la délimitation de la zone de protection du patrimoine culturel renforce la protection de la zone principale du village et une petite portion de la zone tampon, ainsi que celle du bien à l’écart, à l’exception de l’académie confucéenne Donggangseowon et d’une petite partie de la zone tampon (hormis dans le cas de la maison Dongnakdang). Les forêts sont préservées dans le cadre de la loi de protection du patrimoine culturel – tout comme les édifices et les maisons dans les villages. Dans les villages, six maisons de Hahoe (sur 124) et deux maisons de Yangdong (sur 149) sont individuellement classées trésors nationaux. En résumé, au niveau de l’Etat, Hahoe et Yangdong sont protégés, à travers le classement, ainsi que tous les lieux associés, à l’exception de l’académie confucéenne Donggangseowon, et une protection individuelle couvre huit maisons.

Cette protection nationale a été renforcée par les directives ou orientations nationales suivantes : Vision à moyen et à long terme de la politique en matière de patrimoine culturel : Patrimoine culturel 2011 (2007) ; Plan de mise en œuvre détaillé pour la conservation, l’utilisation et l’entretien général des villages traditionnels (2004) ; Orientations de conception du village de Yahoe (2007); et Orientations de conception du village de Yangdong (2007).

À l’échelon provincial, il existe des dispositions globales pour la conservation, allant de la définition du patrimoine culturel à sa conservation, sa gestion et son utilisation. L’académie confucéenne Donggangseowon est protégée au niveau provincial.

Au niveau local, il existe pour le village de Hahoe des Arrêtés de la ville d’Andong pour la protection du patrimoine culturel (2004), incluant des dispositions en matière de conservation et de gestion. Il y a aussi un plan directeur pour la rénovation du village de Hahoe (2002) ; un plan directeur d’urbanisme pour la ville d’Andong jusqu’à 2016 (1998) et un Plan de développement du complexe touristique de Hahoe (Création) (2003 [1998]).

Pour Yangdong, il existe un plan directeur pour la rénovation du village de Yangdong (2002), un Plan de développement à long terme pour la ville de Gyeongju pour 2006-2020 (2006), et un Plan directeur du développement pour la création de la ville historique et culturelle de Gyeongju pour 2005-2034 (2004).Dans les villages, six maisons de Hahoe (sur 124) et deux maisons à Yangdong (sur 149) sont désignées individuellement comme Trésors nationaux.

De surcroît, toute la zone des biens et des zones tampons, de même que les environnements immédiats, font l’objet d’une série de contrôles gouvernementaux, à travers une zone de contrôle, une zone agricole et forestière ou une zone de protection de l’environnement naturel.

En résumé, au niveau de l’Etat, une protection existe, par le classement des deux villages de Hahoe et Yangdong et de tous les sites associés, à l’exception de l’Académie confucéenne de Donggangseowon, et une protection individuelle pour huit maisons.

Cette protection nationale a été renforcée par les directives ou orientations nationales suivantes : Vision à moyen et à long terme de la politique en matière de patrimoine culturel : Patrimoine culturel 2011 (2007) ; Plan de mise en œuvre détaillé pour la conservation, l’utilisation et l’entretien général des villages traditionnels (2004).

Il est nécessaire de garantir l’adhésion à une orientation détaillée des techniques et des matériaux pour tous les bâtiments afin de maintenir l’authenticité des bâtiments individuels. Afin d’empêcher les intrusions visuelles dans le paysage, il est nécessaire d’élargir le domaine de la conservation afin d’inclure les zones forestières, les arbres, les rives des cours d’eau et la globalité du paysage. Les villages étant très visité, il est nécessaire d’assurer que les stratégies du tourisme culturel respectent une capacité d’accueil convenue des bâtiments et la capacité de tolérance des résidents. De la plus haute importance, la nécessité d’assurer les normes les plus élevées en matière de protection contre les incendies et que les moyens de lutte contre les incendies sont en place.

Description historique

Les villages claniques se sont développés et épanouis sous la dynastie Joseon, qui a consolidé son règne absolu sur la Corée, a encouragé l'adoption des idéaux confucéens dans la société coréenne (qui avaient été introduits dans la péninsule coréenne au premier siècle), a absorbé la culture chinoise et, grâce à la prospérité fondée sur le commerce, a nourri la culture coréenne classique, sa science, sa littérature et sa technologie.

Bien que le concept des villages conçus pour s'harmoniser à la topographie locale, par la mise en oeuvre des principes pungsu, soit apparu dans la période Goryeo précédente, c'est sous la dynastie Joseon que ceux qui étaient devenus des petits et moyens propriétaires terriens et des fonctionnaires locaux formèrent des yangban, ou clans nobles, avant de jouer un rôle central dans la fondation ou l'agrandissement des nouveaux peuplements, basés sur des principes confucéens. Ces villages claniques pour la noblesse abritaient habituellement les membres d'un ou deux clans et se dressaient le long de villes fortifiées, abritant le gouvernement et les fonctionnaires de rang inférieur et issus de milieux divers. Les villages claniques produisaient aussi des fonctionnaires et des militaires pour le gouvernement.

Le village de Hahoe est un exemple de nouveau peuplement yangban formé à la fin de la dynastie Goryeo par trois clans, Heo, An et Ryu. Au XVIe siècle, le clan Ryu a produit d'éminents politiciens et érudits et cela se reflète dans l'architecture du village, en particulier dans les salles d'étude.

Le nouveau village a prospéré mais, au milieu du XVIIe siècle, les clans Heo et An sont partis et le village de Hahoe est devenu le village clanique du seul clan Ryu. Le village a continué de s'agrandir aux XVIIIe et XIXe siècles. Durant les années 1980, comme cela s'est passé dans la majorité des villages coréens, les jeunes gens ont migré dans les villes et, en 1991, l'école élémentaire a été fermée. Toutefois, il y a certains signes d'inversion de cette tendance, avec deux maisons traditionnelles récentes, construites dans les années 1990.

Le village de Yangdong est un exemple de peuplement qui a grandi jusqu'à devenir un village de la noblesse par le mariage d'une de ses filles avec le fils du clan Son. En retour, sa fille épousa un membre du clan Yi. Ces deux clans engendrèrent plusieurs figures éminentes au XVIe siècle.

Le village s'agrandit autour des branches claniques.

Au début du XXe siècle, une ligne de chemin de fer rejoint le village et une école fut construite. Dans les années 1940, un temple bouddhiste fut édifié, et une décennie plus tard une école. Dans les années 1970, un pont fut jeté au-dessus de l'Allakcheon et en 1971 on procéda au remodelage des terres arables du champ Angang et un entrepôt communautaire fut construit.

Dans les années 1980, le village ne connut pas un déclin de la population aussi sévère que certains autres villages.

Source : évaluation des Organisations consultatives