jump to the content

Parc naturel des colonnes de la Lena

Lena Pillars Nature Park

Lena Pillars Nature Park is marked by spectacular rock pillars that reach a height of approximately 100 m along the banks of the Lena River in the central part of the Sakha Republic (Yakutia). They were produced by the region’s extreme continental climate with an annual temperature range of almost 100 degrees Celsius (from –60 °C in winter to +40 °C in summer). The pillars form rocky buttresses isolated from each other by deep and steep gullies developed by frost shattering directed along intervening joints. Penetration of water from the surface has facilitated cryogenic processes (freeze-thaw action), which have widened gullies between pillars leading to their isolation. Fluvial processes are also critical to the pillars. The site also contains a wealth of Cambrian fossil remains of numerous species, some of them unique.

Parc naturel des colonnes de la Lena

Le parc naturel des colonnes de la Lena est marqué par de spectaculaires colonnes de pierre d’une hauteur de près de 100 mètres qui longent les rives de la Lena, au centre de la République de Sakha (Yakoutie). Les colonnes sont nées du climat continental extrême de la région où l’amplitude annuelle des températures atteint presque 100° C, d’environ – 60° en hiver à + 40° en été. Les colonnes sont des contreforts rocheux isolés les uns des autres par des ravines profondes et abruptes issues de la gélifraction dirigée le long des joints intermédiaires. La pénétration de l’eau depuis la surface a facilité les processus cryogéniques (action du gel-dégel) qui ont élargi les ravines entre les colonnes, conduisant à l’isolement de celles-ci. Les processus fluviaux ont aussi une importance critique pour les colonnes. Le site se caractérise également par de nombreux fossiles de multiples espèces, pour certaines uniques, datant du Cambrien.

المنتزه الطبيعي لأعمدة اللينا (الاتحاد الروسي)

المنتزه الطبيعي لأعمدة اللينا (الاتحاد الروسي)، يتميز المنتزه الطبيعي لأعمدة اللينا بوجود أعمدة صخرية رائعة يبلغ ارتفاعها نحو 100 متر على طول ضفاف نهر اللينا في الجزء الأوسط من جمهورية ساخا (ياقوتيا). وقد نشأت هذه الأعمدة بسبب المناخ القاري الشديد السائد في المنطقة والذي غالباً ما تتراوح درجة الحرارة فيه بين 100 درجة مئوية (ابتداءً من أقل من 60 درجة مئوية في فصل الشتاء حتى أكثر من 40 درجة مئوية في فصل الصيف). وتشكل الأعمدة دعائم صخرية تفصل بعضها عن بعض أخاديد عميقة وشاهقة تكونت بفعل الصقيع المبعثر في موازاة مفاصل متداخلة. وكان من شأن المياه الآتية من السطح تسهيل عمليات تلطيف درجة الحرارة (عملية تذويب الثلوج)، التي أفضت إلى توسيع الأخاديد بين الأعمدة، مما أدى إلى عزلتها. أما التطورات النهرية فإنها تمثل أهمية فائقة للأعمدة. ويشمل الموقع أيضاً بقايا كبيرة من الأحافير الكمبرية ذات أنواع متعددة بعضها يُعتبر فريداً من نوعه.

source: UNESCO/ERI

勒那河柱状岩自然公园

勒那河柱状岩自然公园以其所拥有的壮观岩柱而著称,高度可达100米,位于萨哈共和国(雅库特)中部的勒那河畔。他们是该地区的极端大陆性气候的产物,这里的年度温差可达近100摄氏度(冬天-60°C,夏季+40°C)。把这些柱状岩相互隔离开来的深邃陡峭的冲沟,是岩柱的连接部分受到霜冻粉碎的作用而形成的。地表水的渗透则促进了低温过程(冻融作用),并造成岩柱之间冲沟的进一步扩大和石柱之间的隔离。河流的作用也是影响到石柱形成的重要因素。此外,该遗产还包含了大量寒武纪生物化石遗迹,其中有一些是这里独有的。

source: UNESCO/ERI

Природный парк «Ленские столбы»

Природный парк «Ленские столбы» образуют редкой красоты скальные образования, которые достигают в высоту около 100 метров и располагаются вдоль берега реки Лена в центральной части республики Саха (Якутия). Они возникли в резко континентальном климате с разницей в годовой температуре до 100 градусов по Цельсию (от -60°C зимой до +40°C летом). Столбы отделены друг от друга глубокими и крутыми оврагами, частично заполненными заиндевевшими обломками горной породы. Проникновение воды с поверхности ускоряло процесс промерзания и способствовало морозному выветриванию. Это вело к углублению оврагов между столбами и их рассредоточению. Близость реки и её течение являются для столбов опасными факторами. На территории объекта встречаются останки множества разнообразных видов Кембрийского периода.

source: UNESCO/ERI

Parque Natural de los Pilares del Lena

El Parque Natural de los Pilares del Lena se caracteriza por sus espectaculares columnas de roca de casi cien metros de altura situadas a orillas del río Lena, en el centro de la República de Saja (Yakutia). Estas rocas se formaron debido al clima continental extremo de la región, cuyas temperaturas varían desde los 60º bajo cero en invierno a los 40º en verano. Los pilares forman contrafuertes rocosos aislados unos de otros por profundas y abruptas torrenteras que se desarrollaron durante los periodos de deshielo. La penetración del agua desde la superficie dio lugar a procesos criogénicos (heladas y deshielos) que fueron ensanchando las torrenteras hasta aislar a los pilares entre sí. Los procesos fluviales también influyeron en la formación de los pilares. El sitio contiene también restos fósiles del periodo cámbrico pertenecientes a numerosas especies, algunas de ellas únicas.

source: UNESCO/ERI

Natuurpark Lena pilaren

Het natuurpark Lena pilaren wordt gekenmerkt door spectaculaire rotspilaren die een hoogte van ongeveer 100 meter hebben, langs de oevers van de Lena rivier in het centrale deel van de Sakha Republiek (Yakutia). De rotspilaren zijn ontstaan door het extreme klimaat in dit gebied met een jaarlijks temperatuurverschil van bijna 100 graden (van -60°C in de winter tot +40°C in de zomer). De pilaren worden gescheiden door diepe, steile geulen. Doordat water het oppervlak doordringt ontstaan er cryogene processen (vriezen en dooien) waardoor de geulen verbreden en de pilaren geïsoleerd raken. Het natuurpark bevat verder een schat aan Cambrium fossielen van een groot aantal levensvormen.

Source : unesco.nl

  • Anglais
  • Français
  • Arabe
  • Chinois
  • Russe
  • Espagnol
  • Néerlandais
© PENTA Ltd. Publishing House
Valeur universelle exceptionnelle

Brève synthèse

Couvrant une vaste étendue de 1 272 150 hectares, le bien du Parc naturel des colonnes de la Lena occupe la rive droite de la partie centrale de la Lena dans la République de Sakha (Yakoutie) en Fédération de Russie. Le Parc naturel des colonnes de la Lena présente deux caractéristiques d’intérêt international important du point de vue des sciences de la Terre. Les grandes colonnes formées par cryogénie dans la région forment le paysage de colonnes connu le plus remarquable de ce type, tandis que les affleurements de roches cambriennes, importants et renommés au plan international, nous donnent des informations clés sur notre planète et l’évolution primitive de la vie pendant toute l’explosion du Cambrien, et l’histoire de l’apparition du phénomène karstique sur un sol gelé.

Critère viii : 

Le Parc naturel des colonnes de la Lena présente deux caractéristiques d’intérêt international important du point de vue des sciences de la Terre. Les grandes colonnes formées par cryogénie dans la région forment le paysage de colonnes connu le plus remarquable de ce type, tandis que les affleurements de roches cambriennes, importants et renommés au plan international, fournissent un autre grand ensemble de valeurs.

Les célèbres colonnes (atteignant environ 200 m de haut) qui longent les rives de la Lena sont des contreforts rocheux isolés les uns des autres par des ravines profondes et abruptes issues de la gélifraction dirigée le long des joints intermédiaires. Les colonnes forment une remarquable ceinture discontinue qui s’étend depuis les bords du fleuve le long des pentes de la vallée incisée de certains cours d’eau sur environ 150 mètres de large.

Le bien des colonnes de la Lena apporte l’une des preuves les plus significatives des événements liés à 'l’explosion du Cambrien' qui a été l’un des points charnières de l’évolution de la vie sur Terre. De par le type plateforme de sédimentation carbonatée dans la ceinture tropicale de la période cambrienne, sans remaniement métamorphique et tectonique ultérieur, et de magnifiques affleurements aux formes impressionnantes, le bien préserve une archive exceptionnellement continue, riche et pleinement documentée de la diversification de squelettes d’animaux et autres organismes biominéralisés depuis leur première apparition jusqu’au premier phénomène d’extinction de masse qu’ils ont subi. Les colonnes de la Lena comptent parmi les plus anciens et les plus vastes récifs métazoaires fossiles de l’époque cambrienne, tant à l’échelle temporelle que spatiale. L’ensemble des colonnes de la Lena illustre des processus remarquables de fine désintégration des roches dominant la formation du relief des colonnes carbonatées. Ces phénomènes karstiques sont enrichis de processus thermokarstiques développés dans la zone de permafrost pouvant aller jusqu’à 400 à 500 mètres d’épaisseur.

Intégrité

Les limites du bien qui sont clairement définies, incluent une gamme importante de colonnes et les principaux vestiges fossiles cambriens de la région. Il convient de noter que la possibilité d’inclure dans le bien l’élément Sinyaya du Parc naturel des colonnes de la Lena, qui nécessaire au renforcement de l’intégrité à l’intérieur du bien, pourrait être envisagée.

Du fait de son étendue (1 272 150 ha), le bien est assez vaste pour supporter le fonctionnement de systèmes naturels complexes et assurer la représentation complète des caractéristiques et des processus qui en confèrent l’importance. De plus, les réserves de ressources locales et républicaines adjacentes aux limites du Parc donnent des garanties d’intégrité supplémentaires au bien proposé.

Les processus biophysiques et les caractéristiques topographiques du bien sont intacts. Les écosystèmes naturels, les nombreux monuments naturels, ainsi que les signes d’activité humaine depuis les temps anciens ont été préservés de façon durable sur une longue période. Il est nécessaire de protéger les processus naturels du fleuve Lena qui préservent les valeurs du bien.

L’aire du « Parc naturel des colonnes de la Lena » a traversé une longue période complexe de développement géologique depuis le Cambrien inférieur. Le bien témoigne à la fois de remarquables processus géologiques de développement en surface et de formidables caractéristiques géomorphologiques. Les formes topographiques et le relief significatifs du bien sont des éléments connexes et interdépendants dans leurs relations naturelles.

Éléments requis en matière de gestion et de protection

Le Parc naturel des colonnes de la Lena a été créé par la résolution du Gouvernement de la République de Sakha (Yakoutie) en 1995. Il a le statut de Parc naturel de la République de Sakha et appartient à la République de Sakha. Certaines de ses parcelles sont utilisées de manière traditionnelle par les populations locales Evenki. Les limites sont bien connues et leur validité est respectée par l’administration du parc. L’utilisation traditionnelle limitée des terres comprend la récolte des foins et la chasse. Il semble que la coexistence des droits et utilisations traditionnels et du régime foncier légal soit dûment prise en compte.

Le Parc naturel des colonnes de la Lena a le statut d’entité juridique à but non lucratif établie sous forme d’institution de conservation de la nature dirigée par l’État et financée par le budget de l’État de la République de Sakha. Les instruments juridiques de protection du bien sont déterminés par les règlements sur les parcs naturels (intitulés « Statut de l’entreprise d’État du Parc naturel des colonnes de la Lena » 2006 dans l’annexe B5 du dossier de proposition) confirmés par le Gouvernement de la République de Sakha. Le territoire du parc naturel est divisé en zones et comprend des espaces tels que des zones réservées, espaces sacrés, zones restreintes et récréatives actives, zones de gestion traditionnelle de la nature et zones d’élevage d’animaux rares et éteints.

L’ensemble du territoire que forme le Parc naturel des colonnes de la Lena est placé sous la garde professionnelle de l’administration et du personnel du Parc sur la base des lois et des décrets des Gouvernements de la Fédération de Russie et de la République de Sakha.

Le bien dispose d’un plan de gestion actif qui est tenu à jour. Ce plan a été élaboré en accord avec la Direction du Ministère des ressources naturelles de la Fédération de Russie. Il présente les principaux objectifs du parc et propose des activités de protection, recherche scientifique, éducation à l’environnement et loisirs. Le document oriente de manière adéquate la gestion du bien proposé. Le plan définit les sources de financement qui sont principalement issues du budget régional avec une petite contribution d’un revenu autogénéré. Le budget total annuel du parc semble être suffisant pour conduire les activités de conservation de la nature, de patrouille et de suivi, mais il devra probablement être augmenté à l’avenir. Le Parc naturel des colonnes de la Lena compte un effectif d’une quarantaine de personnes, dont des inspecteurs d’État de l’environnement, des spécialistes en matière d’éducation et de tourisme, et toute une gamme de personnel administratif et d’appui.

Il convient d’élaborer une stratégie à long terme qui créerait un équilibre entre le développement touristique, d’une part, tout en respectant la capacité du parc et en permettant aux communautés locales de bénéficier de ses avantages.

La gestion traditionnelle de la nature et l’utilisation sous licence des ressources biologiques par les habitants de huit communautés de petites nationalités du Nord qui résident à l’intérieur du Parc (et l’absence absolue d’établissements permanents) assurent les conditions favorables à la conservation des monuments naturels et la diversité biologique des écosystèmes du territoire concerné.

Dans la mesure où il n’y a aucune activité économique autour du bien, il n’y a pas besoin de zone tampon. Par ailleurs, les limites du bien sur des aires spécialement protégées dans le sud –réserves de ressources de Verkhneamginsky, Kyrbykan, Munduruchchu et aires spécialement protégées de la République– les réserves de ressources de Verkhneamginsky et Amma servent de zone tampon.