jump to the content

Fort Jésus, Mombasa

Fort Jesus, Mombasa

The Fort, built by the Portuguese in 1593-1596 to the designs of Giovanni Battista Cairati to protect the port of Mombasa, is one of the most outstanding and well preserved examples of 16th Portuguese military fortification and a landmark in the history of this type of construction. The Fort's layout and form reflected the Renaissance ideal that perfect proportions and geometric harmony are to be found in the human body. The property covers an area of 2.36 hectares and includes the fort's moat and immediate surroundings.

Fort Jésus, Mombasa

Le Fort, édifié par les Portugais en 1593-1596 selon les plans de Giovanni Battista Cairati pour protéger le port de Mombasa, est l'un des exemples les plus remarquables et les mieux préservés de fortification militaire portugaise du XVIe siècle et une référence dans l'histoire de ce type de construction. Le schéma et la structure du Fort reflètent l'idéal de la Renaissance selon lequel la perfection des proportions et l'harmonie géométrique doivent s'inspirer du corps humain. Le bien s'étend sur 2,36 hectares et comprend les douves du Fort et la zone immédiatement avoisinante.

حصن يسوع، مومباسا

قلعة بناها البرتغاليون بين العامين 1593و1596 وفق تصاميم وضعها جيوفاني باتيستا كايراتي لحماية ميناء مومباسا. وهي أحد أكثر النماذج البارزة التي حفظت جيدًا التحصينات العسكرية البرتغالية منذ القرن السادس عشر، ومعلم في تاريخ هذا النوع من البناء. ويعكس تخطيط الحصن وشكله عصر النهضة المثالي من حيث كمال الأبعاد والتناغم الهندسي اللذان يمكن إيجادهما في جسم الإنسان. ويقع هذا الحصن على مساحة 2.36 هكتار ويضم خندق القلعة ومحيطها المباشر.

source: UNESCO/ERI

蒙巴萨的耶稣堡

在1593-1596年间由葡萄牙人修建而成。用于保护蒙巴萨港口城堡由乔瓦尼·巴蒂斯塔·凯拉迪(Giovanni Battista Cairati) 设计,是16世纪葡萄牙军事要塞建筑中最出色的作品之一,代表着此类建筑物历史上的一个里程碑,受到了良好的保护。城堡的设计布局与形式体现了文艺复兴的理想,即采用同样可以在人体比例中找到的那种完美和谐的比例与几何构图。这一遗产占地2.36公顷,包括护城河以及周围的附属部分。

source: UNESCO/ERI

Форт Иисус, Момбаса

Укрепление было построено португальцами по проекту Джованни Баттиста Кайрати в 1593 -1596 г.г. для защиты порта Момбаса. Оно является одним из самых интересных и хорошо сохранившихся образцов португальского военно-фортификационного искусства 16-го века, ставшего вехой в истории этого вида строительства. Его расположение и форма отражают идеал эпохи Возрождения, находящий совершенство пропорций и геометрической гармонии в строении человеческого тела. Площадь памятника составляет 2,36 га, включая защитный ров и ближайшее окружение.

source: UNESCO/ERI

Fuerte Jesús, Mombasa

El Fuerte Jesús, construido por los portugueses entre 1593 y 1596 según los planos de Giovanni Battista Cairati para proteger el puerto de Mombasa, es uno de los ejemplos más sobresalientes y mejor preservados de fortificación militar portuguesa y un hito en la historia de este tipo de construcciones. El diseño y la forma del Fuerte reflejan el ideal renacentista según el cual las proporciones perfectas y la armonía geométrica se encuentran en el cuerpo humano. El sitio cubre una superficie de 2,36 hectáreas e incluye el foso del puerto y sus inmediatos alrededores.

source: UNESCO/ERI

Fort Jesus, Mombasa

Fort Jesus in Mombasa werd van 1593 tot 1596 door de Portugezen gebouwd naar het ontwerp van Giovanni Battista Cairati om de haven van Mombasa te beschermen. Het fort is een van de meest opvallende en goed bewaarde voorbeelden van een 16e-eeuwse Portugese militaire vesting. Het vormt een mijlpaal in de geschiedenis van dit type constructie. Het ontwerp en de vorm van het fort weerspiegelen het Renaissance-ideaal dat de perfecte verhoudingen en geometrische harmonie te vinden zijn in de verhoudingen van het menselijk lichaam. Het gebied beslaat een oppervlakte van 2,36 hectare. Hieronder vallen ook de slotgracht en omgeving.

Source : unesco.nl

  • Anglais
  • Français
  • Arabe
  • Chinois
  • Russe
  • Espagnol
  • Néerlandais
Fort Jésus, Mombasa © Lucia Iglesias
Valeur universelle exceptionnelle

Brève synthèse

Édifié par les Portugais à la fin du XVIe siècle sur une arête corallienne située dans la partie méridionale de la ville de Mombasa, et tenu sous leur contrôle pendant un siècle, le Fort Jésus, Mombasa, est un témoignage de la première tentative réussie de la civilisation occidentale de commander les voies commerciales de l'Océan indien, jusqu'alors sous influence de l'Orient. L'architecture du fort, avec ses proportions, ses murailles imposantes et ses cinq bastions, reflète la théorie architecturale militaire de la Renaissance. Dans ses structures et transformations successives, le Fort Jésus, Mombasa, est aussi le témoignage physique de la circulation des valeurs et des influences culturelles entre les peuples d'origine africaine, arabe, turque, perse et européenne ayant combattu pour conquérir et garder le contrôle de ce port stratégique.

Critère (ii) : Construit pendant une période et dans une région alors foyer de l'émergence d'une mondialisation politique, commerciale et culturelle, le Fort Jésus, avec son imposante structure, et les diverses traces de ses modifications successives, offre un témoignage important de l'échange de valeurs culturelles entre peuples d'origine africaine, arabe, turque, perse et européenne. Édifié et occupé en premier lieu par les Portugais, le Fort Jésus, Mombasa, a changé maintes fois de propriétaire au cours de son histoire, passant sous contrôle arabe, swahili et anglais.Son rôle commercial majeur a également attiré en son sein de nombreux peuples du bassin de l'Océan indien.

Critère (iv) : Le Fort Jésus, Mombasa, illustre parfaitement un nouveau type de fortifications fondé sur les innovations de l'armement et des technologies militaires survenues aux XVe et XVIe siècles. De par sa conception et sa forme, le fort reflète un idéal de la Renaissance qui recherchait dans la symétrie architecturale et l'harmonie géométrique les proportions du corps humain, tout en répondant aux exigences fonctionnelles d'une forteresse moderne et bien défendue. Bien qu'il ait subi plusieurs modifications, le plan original du fort est resté largement inchangé malgré des siècles d'occupation et de réoccupation successives.

Intégrité

Le périmètre du bien a été défini de manière à inclure les vestiges archéologiques sous-marins situés dans la zone maritime s'étendant devant le fort, ainsi que la zone des douves adjacentes à la vieille ville de Mombasa. Les modifications mineures apportées à l'intérieur du fort sont les témoignages de son histoire et n'affectent pas l'intégrité du bien.Le bien est en bon état, et ne subit ni empiètement urbain, ni pression du développement dans son voisinage immédiat. La vieille ville de Mombasa, partie intégrante du contexte historique du Fort Jésus, sert de zone tampon à ce dernier de zone tampon.

Authenticité

Pour ce qui est de l'authenticité, le Fort Jésus, Mombasa, a conservé sa forme, sa conception et ses matériaux de construction ; le pierre de corail et le mortier de chaux sont encore utilisés de manière traditionnelle, si nécessaire, pour les réparations et travaux de conservation. Il a également préservé son authenticité d'emplacement, situé sur un bien non construit par ailleurs le long de la côte de l'île de Mombasa adjacente à la vieille ville de Mombasa avec laquelle il partage une histoire commune.

Mesures de protection et de gestion

Le système de protection juridique du bien est approprié : le Fort Jésus, Mombasa, a été initialement classé parc national en 1958, la zone protégée englobant le fort lui-même, ainsi qu'une bande de terre de 100 m tout autour ; aujourd'hui, il est protégé aux termes de la Loi de 2006 sur les musées nationaux et le patrimoine. La zone tampon a été officiellement déclarée zone de conservation ; toutefois, un décalage existant entre l'étendue de la zone de conservation désignée et celle de la zone tampon n'a pas encore été rectifié.

Un plan de gestion satisfaisant a été mis en place pour le bien ; les Musées nationaux du Kenya (NMK) sont les principaux acteurs de sa conservation et de sa sauvegarde. Les questions de conservation et de gestion sur le long terme comprennent la protection du fort face aux empiètements urbains et aux constructions inopportunes dans les zones adjacentes au fort et dans la vieille ville de Mombasa environnante, qui requiert le renforcement des structures et du personnel de gestion dédiés, le contrôle de l'érosion des roches le long du littoral et l'entretien continu et la conservation du fort lui-même.