English Français
Aidez maintenant !

Domaine du chef Roi Mata

Chief Roi Mata’s Domain

Chief Roi Mata’s Domain is the first site to be inscribed in Vanuatu. It consists of three early 17th century AD sites on the islands of Efate, Lelepa and Artok associated with the life and death of the last paramount chief, or Roi Mata, of what is now Central Vanuatu. The property includes Roi Mata’s residence, the site of his death and Roi Mata’s mass burial site. It is closely associated with the oral traditions surrounding the chief and the moral values he espoused. The site reflects the convergence between oral tradition and archaeology and bears witness to the persistence of Roi Mata’s social reforms and conflict resolution, still relevant to the people of the region.

Domaine du chef Roi Mata

Le domaine du chef Roi Mata est le premier bien du Vanuatu à être inscrit sur la Liste. Ce domaine consiste en trois sites des îles d'Efate, de Lelepa et d'Artok qui sont associés avec la vie et la mort, aux alentours de 1600 après JC, du dernier détenteur du titre de chef ou Roi Mata dans ce qui est aujourd'hui le centre du Vanuatu. Le bien comprend la demeure du Roi Mata, le site de sa mort et un site funéraire collectif. Il est étroitement associé aux traditions orales entourant le chef et aux valeurs morales qu'il défendait. Le site reflète la convergence entre la tradition orale et l'archéologie; il témoigne de la persistence des réformes sociales du Roi Mata qui ont mis fin à des conflits qui restent encore d'actualité pour les habitants de la région.

ملكية الرئيس روا ماتا

تتكون ملكية الرئيس روا ماتا (فانواتو) من ثلاثة مواقع في جزر إيفات وليليبا وأرتوك، وترتبط بحياة وموت آخر رئيس للقبيلة، أو "روا ماتا"، في مطلع القرن السابع عشر الميلادي في ما يُعرف اليوم بفانواتو الوسطى. تشمل الملكية مقر إقامة روا ماتا، والموقع الذي شهد موته، وموقع المقبرة الجماعية التي دُفن فيها. كما يرتبط الموقع ارتباطاً وثيقاً بالتقاليد الشفهية التي كانت سائدة في محيط الرئيس، والقيم الأخلاقية التي تبناها. يعكس الموقع أيضاً التقارب بين التقليد الشفهي وعلم الآثار القديمة، ويشهد على ديمومة الإصلاحات الاجتماعية وسبل حل النزاعات التي اعتمدها روا ماتا والتي ما زالت تلائم سكان المنطقة.

source: UNESCO/ERI

Владения вождя Роя Маты

В состав объекта входят три острова - Эфейт, Лелепа и Арток. Он получил свое название в память о жизни и смерти Роя Маты, последнего вождя (примерно 1600 г.) земель, образующих центральную часть современного Вануату. В объект включены резиденция вождя, место его смерти и место его захоронения в общей могиле. Объект интересен своей связью с передаваемыми из поколения в поколение традициями, которыми был окружен вождь, и теми моральными ценностями, которых он придерживался. Он также интересен тесной связью между этими традициями и археологией. Объект является свидетельством проведения Роем Матой решительных социальных реформ и политики разрешения конфликтов, сохраняющих свою актуальность и поныне.

source: UNESCO/ERI

Dominios del jefe Roi Mata

Es el primer sitio inscrito en este país. Consiste en tres sitios del siglo XVII situados en las islas de Efaté, Lelepa y Artok (actualmente en el centro de Vanuatu) asociados con la vida y la muerte del último detentor del título de jefe o Roi Mata. El bien inscrito comprende la morada del Roi Mata, el lugar en el que murió y un sitio funerario colectivo. Está estrechamente asociado con las tradiciones orales de ese jefe y con los valores morales que defendía. El sitio refleja la convergencia entre la tradición oral y la arqueología. Atestigua también la persistencia de las reformas sociales emprendidas por el Roi Mata, que pusieron fin a conflictos que todavía son actuales para los habitantes de la región.

source: UNESCO/ERI

首長ロイ・マタの地

source: NFUAJ

Domein van Chief Roi Mata

Het domein van Chief Roi Mata bestaat uit drie vroeg- 17e eeuwse locaties op de eilanden Efate, Lelepa en Artok. Alle drie de plekken hangen samen met het leven en de dood van het laatste opperhoofd, of Roi Mata, van wat tegenwoordig Centraal Vanuatu is. Het gebied omvat de woning van Roi Mata, de plaats van zijn dood en Roi Mata’s massagraven. De plekken zijn nauw verbonden met mondelinge tradities rondom het opperhoofd en de morele waarden waarvoor hij stond. Het domein weerspiegelt de manier waarop het operhoofd sociale hervormingen doorvoerde en conflicten oploste, hetgeen nog steeds relevant is voor de mensen in de regio.

Source : unesco.nl

  • Anglais
  • Français
  • Arabe
  • Russe
  • Espagnol
  • Japonais
  • Néerlandais
Fels Cave © Vanuatu National Cultural Council
Valeur universelle exceptionnelle

Le paysage culturel évolutif du Domaine du chef Roi Mata, Vanuatu, a une valeur universelle exceptionnelle en tant qu’exemple remarquable de paysage représentatif des systèmes de chefferie du Pacifique. Cela se traduit par l’interaction des habitants avec leur milieu au fil du temps dans le respect des vestiges matériels associés au Roi Mata tout en étant marqué par l’héritage spirituel et moral de ses réformes sociales. Le paysage illustre les systèmes évolutifs de chefferie du Pacifique et le respect de cette autorité à travers les interdits du tabu en usage concernant la résidence et la sépulture du Roi Mata, observés depuis plus de 400 ans et qui ont forgé le paysage local et les pratiques sociales. Le paysage immortalise les hauts faits du Roi Mata qui représente encore pour beaucoup d’habitants du Vanuatu contemporain une source de pouvoir et d’inspiration.

Critère (iii) : Le Domaine du chef Roi Mata est un ensemble continu de paysages culturels reflétant comment les chefs tirent leur autorité de leurs prédécesseurs et, en particulier, comment les interdictions tabu de l’utilisation de la demeure et du site funéraire du Roi Mata sont respectées depuis 400 ans et continuent de structurer le paysage et les pratiques sociales locales.

Critère (v) : Le Domaine du chef Roi Mata est un exemple remarquable de paysage représentatif du système de chefferie du Pacifique, notamment dans les interactions des hommes avec leur environnement au fil du temps, dans le respect des vestiges tangibles des trois sites majeurs associés au Roi Mata et dans le respect de l’héritage spirituel et moral de ses réformes sociales.

Critère (vi) : Pour de nombreux habitants du Vanuatu contemporain, le chef Roi Mata demeure un emblème du pouvoir présent dans le paysage et respecté dans la vie quotidienne.

L’authenticité du Domaine du chef Roi Mata réside dans l’association durable du paysage aux traditions orales du Roi Mata, la continuité des systèmes de chefferie et le respect coutumier des vestiges tangibles de sa vie présents dans les interdictions tabu permanentes concernant ces lieux.

La protection juridique des aires proposées pour inscription et leurs zones tampons sont adéquates. Le système de gestion d’ensemble du bien est adéquat, impliquant à la fois la gestion traditionnelle à travers le système de chefferie et les interdits du tabu et la législation gouvernementale de protection du site. Le système de gestion engage la communauté locale et les services de l’administration publique. L’intégrité du site est ainsi maintenue.

Description historique

Le plus ancien peuplement documenté à ce jour se trouve sur l'île d'Efate, où la poterie peut être datée aux environs de 3100 avant notre ère. On présume que des communautés similaires étaient présentes dans tout ce qui devint le domaine du Roi Mata, bien qu'aucune ne remonte au-delà de 2900 avant notre ère.

La fin de la production de poterie vers 1500 avant notre ère, semble avoir précédé l'introduction entre 1200 et 1000 avant notre ère, d'un système de chefferie apparenté à des systèmes similaires en Polynésie occidentale, depuis l'extérieur de la zone.

La vie au Vanuatu connut un changement dramatique en l'an 1452 de notre ère avec l'éruption du volcan Kuwae, dans les îles Shepherd, au nord.

Vers 1600 apr. J.-C., une longue période de conflits persistants, connue sous le nom de grande guerre d'Efate, semble avoir pris fin, la résolution du conflit étant attribuée au Roi Mata. Il en résulta entre autres un exode des chefs d'Efate vers les îles Shepherd, certains suggérant que le Roi Mata institua une sorte de révolution sociale.

Après la mort et l'enterrement du Roi Mata sur l'île d'Artok, le peuplement de Mangaas fut abandonné et plus personne n'y vécut. Il est raconté qu'après son décès, le conflit aurait pu reprendre, portant un coup fatal à sa communauté qui se dispersa ou partit s'installer ailleurs. À la fin du XIXe siècle, les descendants des chefs de rang inférieur vivaient sur l'île de Lelepa.

Le premier contact avec les Européens eut lieu vers 1840 ; vingt après, les peuplements européens étaient nombreux, parmi lesquels des missions. À partir des années 1870, la Fels Cave devint une attraction touristique régulièrement visitée par des navires britanniques.

Dès 1898, la majorité de la population avait été convertie au christianisme. Des épidémies décimèrent ensuite la population d'Efate et des îles avoisinantes, forçant les survivants à installer des peuplements moins nombreux mais plus grands, tandis que les colons européens prenaient possession des terres abandonnées, qu'ils conservèrent jusqu'à l'indépendance en 1980. Depuis l'indépendance, 55 % des terres d'Efate ont été cédées à bail à des investisseurs étrangers.

Depuis 1957, des recherches sont conduites sur les traditions orales sur la zone et sur l'archéologie de Mangaas, de Fels Cave et du site funéraire d'Artok. En 2005, une brève étude de reconnaissance de l'île d'Artok a été entreprise.

Source : évaluation des Organisations consultatives