jump to the content

Place São Francisco dans la ville de São Cristóvão

São Francisco Square in the Town of São Cristóvão

São Francisco Square, in the town of São Cristovão, is a quadrilateral open space surrounded by substantial early buildings such as São Francisco Church and convent, the Church and Santa Casa da Misericórdia, the Provincial Palace and the associated houses of different historical periods surrounding the Square. This monumental ensemble, together with the surrounding 18th- and 19th- century houses, creates an urban landscape which reflects the history of the town since its origin. The Franciscan complex is an example of the typical architecture of the religious order developed in north-eastern Brazil.

Place São Francisco dans la ville de São Cristóvão

La place São Francisco, dans la ville de São Cristovão, forme un quadrilatère à ciel ouvert, entouré d'édifices imposants anciens tels que l'église de São Francisco et son couvent, l'Eglise de Santa Casa da Misericórdia, le palais provincial et les demeures associées de différentes époques autour de la place. Cet ensemble monumental, avec les maisons du 18e siècle et du 19e siècle avoisinantes, crée un paysage urbain qui reflète l'histoire de la ville depuis son origine. L'ensemble franciscain est un exemple de l'architecture typique de cet ordre religieux qui s'est développée dans le nord-est du Brésil.

ساحة ساو فرانسيسكو في مدينة ساو كريستوفاو

تشكل ساحة ساو فرانسيسكو في مدينة ساو كريستوفاو مساحة مفتوحة رباعية الأضلاع محاطة بأبنية قديمة بارزة مثل كنيسة ودير ساو فرانسيسكو، وكنيسة الرحمة و"البيت المقدس" التابع لها، فضلاً عن القصر الإقليمي، والمنازل المحيطة بالساحة التي تعود إلى حقبات تاريخية مختلفة. وتمثل هذه المجموعة المذهلة، مع ما يحيط بها من منازل بُنيت في القرنين الثامن عشر والتاسع عشر، منظراً حضرياً يعكس تاريخ المدينة منذ تأسيسها. ويُعتبر مجمع ساو فرانسيسكو مثالاً على الأسلوب المعماري التقليدي الذي اقترن بالنظام الديني في شمال شرق البرازيل.

source: UNESCO/ERI

圣克里斯托旺的圣弗朗西斯科广场

圣克里斯托旺镇的圣弗朗西斯科广场,是一个开放的四边形空间,围绕着广场主要的早期建筑有圣弗朗西斯科教堂和修道院、教会建筑、仁慈堂大楼,地方政府大厦以及大量不同历史时期的相关房屋建筑。圣弗朗西斯科广场建筑群有着深远的意义,它与周围18和19世纪的房屋,形成了一个折射出该镇起源及历史的城市景观。这一方济会建筑群是巴西东北部教派典型建筑的一个范例。

source: UNESCO/ERI

Площадь Сан Франсиско в городе Сан Кристовао

Площадь Сан Франсиско в городе Сан Кристовао представляет собой четырехугольное открытое пространство, окруженное монументальными зданиями храма Святого Франциска и монастыря, церкви и Санта Каса да Мизерикордия, дворца в провинциальном стиле и других построек, относящихся к различным историческим периодам. Этот монументальный ансамбль и окружающие его дома восемнадцатого-девятнадцатого веков создают городской пейзаж, отражающий историю города со времен его возникновения. Он является примером типичной архитектуры религиозного характера, сложившегося в северо-восточной Бразилии.

source: UNESCO/ERI

Plaza de São Francisco en São Cristovão

La plaza de São Francisco en la ciudad de São Cristovão forma un cuadrilátero a cielo abierto rodeado de imponentes edificios, como la iglesia y convento de São Francisco, la iglesia y la Santa Casa da Misericórdia,el palacio provincial y sus viviendas asociadas de diferentes periodos históricos. Este conjunto monumental, unido a las casas de los siglos XVIII y XIX que lo rodean, crean un paisaje urbano reflejo de la historia de la ciudad desde sus orígenes. El complejo franciscano es un ejemplo de la arquitectura típica desarrollada por esta orden religiosa en el nordeste de Brasil.

source: UNESCO/ERI

São Francisco plein in de stad São Cristovão

São Francisco plein is een vierkant open plein omgeven door gebouwen, zoals de kerk en het klooster van São Francisco, de Santa Casa da Misericórdia kerk, het provinciale paleis en de bijbehorende huizen uit verschillende historische perioden. Dit monumentale geheel vormt – samen met de 18e en 19e-eeuwse huizen eromheen – een stedelijk landschap dat de geschiedenis van de stad weerspiegelt sinds haar oorsprong. Het Franciscaanse complex is een voorbeeld van de typische (Franciscaner) architectuur die ontstond in Noordoost-Brazilië. De stad São Cristóvão werd in 1938 uitgeroepen tot historisch monument door de provinciale overheid.

Source : unesco.nl

  • Anglais
  • Français
  • Arabe
  • Chinois
  • Russe
  • Espagnol
  • Néerlandais
vue aérienne de la ville et des rivières Vaza-Barris et Paramopama, Grottes préhistoriques de Yagul et Mitla au centre de la vallée de Oaxaca © unknown
Valeur universelle exceptionnelle

Brève synthèse

La place São Francisco, dans la ville de São Cristóvão, au nord-est du Brésil, est un ensemble monumental exceptionnel et homogène, composé de bâtiments privés et publics représentatifs de la période pendant laquelle les couronnes portugaise et espagnole étaient unies. La place São Francisco constitue un ensemble cohérent et harmonieux qui conjugue les formes d'occupation de l'espace adoptées par le Portugal et les normes qu'avait définies l'Espagne pour les villes. Conforme dans sa longueur et sa largeur aux dispositions de la loi IX des Ordonnances philippines, cette place intègre la notion de « Plaza Mayor » telle qu'elle ressort dans les villes coloniales de l'Amérique hispanique, tout en se glissant dans la configuration d'une ville coloniale portugaise dans un paysage tropical. Elle peut donc être considérée comme une symbiose remarquable de l'urbanisme des villes portugaises et espagnoles. De remarquables bâtiments institutionnels religieux et civils, dont le principal renferme l'église et le couvent de São Francisco, entourent la place.

Critère (ii) : La place São Francisco est représentative du mélange issu des modes d'occupation du territoire et de peuplement du Portugal et de l'Espagne ayant guidé la formation des centres urbains dans leurs empires coloniaux respectifs. Ce bien témoigne d'une importante fusion de modèles urbains qui s'est opérée au cours de l'unification de deux empires rivaux sous une seule et même couronne.

Critère (iv) : La place São Francisco est un exemple exceptionnel d'ensemble architectural harmonieux et cohérent qui a été préservé en tant que point de repère social de la ville et lieu d'importantes manifestations culturelles et sociales. Elle offre un paradigme d'urbanisme rationnel et intégré et une adaptation aux spécificités de la topographie locale.

Intégrité

L'intégrité du bien est suffisante puisque les attributs nécessaires pour confirmer sa valeur universelle exceptionnelle sont compris dans ses limites. Ces attributs sont intacts et complets et ne sont pas menacés.

Authenticité

La place et les bâtiments associés au bien proposé pour inscription sont authentiques dans la façon dont ils reflètent leur signification historique et sociale dans la vie de la cité. Les travaux faits sur la place ont respecté ses caractéristiques tout en améliorant l'infrastructure, les commodités et la sécurité des piétons.

Besoins requis en matière de protection et de gestion

Le bien et sa zone tampon jouissent d'une protection légale adéquate et suffisante qui a été améliorée au fil des années afin d'assurer leur bonne conservation. L'ensemble architectural et urbain est placé sous la protection du Gouvernement fédéral en vertu de la procédure 785-T-67 du 31 janvier 1967, dans le cadre du décret loi 25 du 30 novembre 1937. Au niveau de l'État, l'ensemble est classé monument historique en vertu du décret loi 94 de 1938, soutenu par l'article 134 de la nouvelle Constitution de l'État. En 1967, l'ensemble architectural, urbain et paysager de São Cristóvão a été inscrit au niveau fédéral dans le Registre de protection archéologique, ethnographique et paysagère, page 10, numéro 40. La zone tampon qui correspond au centre historique de la ville de São Cristóvão est protégée au niveau national et de l'État.

Des politiques de gestion appropriées sont en place, dont un plan urbain conçu avec la participation des acteurs concernés, y compris la population locale et les ordres religieux. Toutefois, la structure de gestion et les procédures pourraient s'améliorer grâce à l'élaboration et la mise en œuvre d'un plan de gestion du bien et par l'augmentation, la diversification et le renforcement des capacités du personnel engagé. L'Instituto do Patrimônio Histórico e Artístico Nacional (IPHAN), à travers son bureau régional, est chargé de la conservation matérielle du bien, tandis que le Gouvernement local est responsable de l'utilisation des sols et du respect des règles d'urbanisme.

Description historique

São Cristóvão était l'ancienne capitale de Sergipe del Rey ; elle témoigne des processus d'occupation de la région et du développement des villes fondées sous le règne du roi Philippe II, pendant les 60 années où le Portugal fut sous tutelle espagnole.

Les modes d'occupation du territoire et du peuplement que l'Espagne et le Portugal utilisèrent dans leurs colonies américaines entre les XVe et XVIIe siècles étaient différents. Le Portugal mit en place un réseau marchand maritime et put occuper les territoires côtiers d'Afrique et d'Asie avant d'établir des peuplements marchands et coloniaux au Brésil, où il occupa la côte, fondant des villes portuaires comme points de connexion avec le Portugal et ses autres colonies. Les plans urbains de ces peuplements respectaient la topographie, en adaptant les tracés aux conditions locales.

L'histoire de São Cristóvão est liée à la colonisation du Sergipe : du fait de la forte résistance des peuples indigènes, il était vital d'établir une communication constante entre Salvador et Olinda, les deux plus importants centres urbains de la colonie. Il était également crucial de sécuriser le libre accès aux principaux fleuves, souvent bloqués par les contrebandiers français.

Afin d'apporter des forces à la colonie dans ses conflits avec les Amérindiens du Brésil et les contrebandiers français, Cristóvão de Barros fonda la ville de São Cristóvão, sur l'isthme formé par la rivière Poxim, dans ce qui est aujourd'hui la région d'Aracajú. La terre lui fut attribuée par le roi Philippe II, dans l'idée qu'elle serait distribuée parmi les colons et encouragerait ainsi le processus de peuplement. La ville fut transférée en 1594-1595 puis à nouveau en 1607 sur son site actuel.

São Cristóvão devint la capitale du Sergipe, le centre administratif et commercial entre Salvador et Recife et le point de départ de la colonisation de l'arrière-pays jusqu'au milieu du XIXe siècle.

En 1855, la capitale de l'État fut transférée à Aracajú. Avec ses églises, ses couvents et ses demeures séculières, São Cristóvão demeure un témoignage du passé du Sergipe et du Brésil.

En 1938, le gouvernement de l'État déclara São Cristóvão monument historique. Entre 1941 et 1962, de nombreux monuments furent protégés à titre individuel et, en 1967, l'ensemble architectural, urbain et paysager de São Cristóvão fut inscrit au niveau fédéral dans le registre de protection archéologique, ethnographique et paysagère.

Source : évaluation des Organisations consultatives